Casque à vélo: je dis non à l’obligation !

Parmi ces cyclistes, quel(le) est celui ou celle qui ne suit pas la règle commune de prudence collective, garantissant sa sécurité?

Parmi ces cyclistes, quel(le) est celui ou celle qui ne suit pas la règle commune de prudence collective, garantissant sa sécurité? Réponse: Celui en bas à gauche qui lâche son guidon d’une main! C’est vachement dangereux, ça !! C’est un coup à tomber ! Autant éviter !

POURQUOI LES CYCLISTES DEVRAIENT PORTER LE CHAPEAU ?

L’insécurité routière a malheureusement augmenté, toujours les même coupables : vitesse, alcool, inattention au volant. Selon l’Observatoire national interministériel sur la sécurité routière, les traumatismes crâniens affectent surtout les piétons, les automobilistes et, proportionnellement moins, les cyclistes.

Pourtant, les seules mesures coercitives envisagées par le conseil national de sécurité routière pour janvier 2010 sont casque et gilet fluo-réfléchissant obligatoires, partout, de jour comme de nuit, pour les cyclistes.

Pourquoi devraient-ils porter le chapeau ?

Le conseil national de sécurité routière devrait plutôt agir sur les vraies causes de la violence routière ! A vélo, casque et gilet fluo-réfléchissant doivent rester facultatif.

Une obligation aurait la triste conséquence de faire diminuer de façon dramatique le nombre de cyclistes au moment ou la planète en a le plus besoin !

Pour empêcher cette mesure allant à contre-sens des urgences écologiques il faut agir :

Word - 18.5 ko
document à signer et renvoyer

Source: www.pignonsurrue.org
Photo: http://altercampagne.free.fr
Plus d’informations : Casque, un dossier qui décoiffe !

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

41 commentaires sur “Casque à vélo: je dis non à l’obligation !

  1. URB

    C’est triste quand même.
    Qu’est-ce que c’est difficile de mettre un casque ou un gilet.

    C’est horrible, ça pourrait décoiffer les cyclistes et en plus le gilet ce n’est pas esthétique.

    Comme quoi, tout se ressemble, pour les automobilistes c’est le style de la voiture, pour les cyclistes c’est la tenue.

    Dire qu’en moto on est obligé de mettre un casque, horrible pour la coiffure.
    Pour le gilet, il y en a qui en mettent d’eux même, on se demande pourquoi ?

    Sinon je crois que pour les gilets, ce n’est pas la couleur qui compte mais les bandes réfléchissante qui permettent.
    Mais bon…

  2. Titoeuf

    @ URB

    Cela dépasse le soucis estéthique. C’est une fois de plus demander à ceux qui font des efforts d’en faire davantage.

    Il y a dans le code de la route un devoir de prudence qui s’il était respecté permettrait d’éviter la majorité des accidents.

    Au lien d’inciter à la prudence les automobilistes, on veut demander aux plus vulnérables de porter un tas d’accessoires pour qu’ils soient encore mieux vus et soit disant mieux protégés.

    Mais qu’elle est l’utilité d’un casque contre un choc avec une voiture d’1,5 T?

    Qu’adviendra t’il en cas de collusion avec un cycliste dépourvu de gilet ? est ce lui qui portera la responsabilité?

    A quand l’obligation de circuler à vélo avec un nez rouge et un girpohare ?

    Tout cela est ridicule est déresponsabilise encore davantage les automobilistes.

    vive la vélorution !

  3. Ludovic Bu

    Bonsoir,

    Voiture & co (http://www.voitureandco.com), l’organisation que je représente et qui siège au CNSR, s’est prononcée contre l’obligation pour les cyclistes de porter casques et gilets réfléchissants en ville (à la campagne, c’est déjà obligatoire). En effet, cette mesure pose deux problèmes.

    L’un, matériel, est qu’il serait bien difficile de contraindre les 100 millions d’utilisateurs de vélos en libre service (Vélib, Vélov, etc) d’avoir un casque et un gilet avec eux. Alors, il faudrait leur fournir. Impossible, d’un point de vue logistique…

    L’autre, philosophique, est que c’est la puissance des véhicules motorisés qui tue les cyclistes, et non le vélo ou sa pratique. Ainsi, s’il faut prendre des mesures pour que les différents moyens de se déplacer puisse cohabiter, ce n’est sûrement pas celui de contraindre le plus faible qui garantira des résultats. Sinon, pourquoi ne pas demander qu’il porte une armure pour être protégé et un girophare pour être sûr que les conducteurs le voient de loin (sic) ?

    Quant au parallèle avec la voiture, il ne tient pas. Par exemple, lorsque vous vous mettez au volant d’une voiture, toutes les mesures de sécurité obligatoire sont dans la voiture, à votre disposition. Et elles s’adaptent à vous si besoin (ceinture par exemple). A vélo, il vous faut prévoir le coup. Ce qui est, par exemple, impossible lorsque vous prenez un vélo en libre service.

    Finalement, après débat au sein d’une commission nationale réunissant une quarantaine d’associations de Sécurité routière de tous ordres, et mené par Mme Merli, Déléguée interministérielle à la Sécurité routière, il semblerait que cette dernière ait choisi de limiter la mesure aux enfants, pour les rendre plus visibles de tous.

    Cordialement,

    Ludovic Bu

  4. antec

    J’avais préparé 20 lignes pour répondre à URB mais la capacité de certains à ne pas réfléchir m’étonnera toujours que je crois que je vais en faire de même.

  5. PHI

    En tant que cycliste régulier en milieu périurbain et légèrement vallonné, je m’impose déjà de porter le casque en cas de chaussée glissante (pluie, neige, verglas…) et le gilet réfléchissant quand je roule de nuit, pour des raisons de prudence qui ne surprendront personne.

    Le casque s’impose lorsque le risque de chute pouvant entraîner de forts dommages au crâne est important. C’est le cas en pratique sportive et tous les cyclistes sportifs portent des casques.

    À vitesse modérée, le risque à la tête est très faible comparé à ceux de fracture osseuse dans les membres ou de brûlures (passage sous un véhicule) contre lesquelles le casque ne protège rien…

    Si le port du casque est obligatoire pour les 2 roues motorisés, c’est aussi pour protéger les yeux du vent relatif et des précipitations, car à vitesse élevée ça devient un vrai problème. Et un conducteur qui ne voit pas n’est pas dangereux que pour lui…

  6. URB

    @TITOEUF (le croisement de Titeuf et d’un Oeuf mdr)
    Vu qu’un casque ne sert à rien pour un vélo, pourquoi en faire porter pour les 2 roues motorisés ?

    Ben oui, les 2 roues motorisés c’est comme les vélos, quand il y a un accident c’est surtout un choc contre un véhicule. Pas le fait que le 2 roues motorisé tombe tout seul.
    Non ?

    @LUDOVIC BU
    Le gilet se serait pour la nuit uniquement, pour que les autres usagers puissent voir les cyclistes grâce aux bandes réfléchissantes.
    C’est si terrible que ça ?
    Ha ben si, en plus c’est lourd à porter, quelle horreur, en plus ça pique les yeux.

    C’est vrai, quand je suis en moto le soir je devrais couper le feux arrière de ma moto (l’avant c’est voir ou je vais, si, si) et enlever tout ce qui pourrait permettre de me voir, c’est toujours sympa de faire des surprises.
    Ben oui, moi aussi je fait parti des « fragiles » de la route, pourquoi je devrais faire un effort.

    Après d’un côté, ce n’est pas mon problème, plus le votre.

    Sacré farceur !!! Ha la bonne blague !!!
    Et n’oubliez pas d’éteindre les loupiottes de vos vélos, ce n’est pas à vous de faire des efforts, pardi.

    C’est comme les piétons, traversé sans regarder, ce n’est pas à vous de faire attention, c’est aux autres de le faire (l’effort).
    Et pour ceux qui ont des enfants, avant qu’ils aillent à l’école ou ailleurs dites leur bien : « traversez n’importe où, ne vous fiez pas aux feux, les passages cloutés ce n’est pas votre problème, c’est aux conducteurs de véhicules motorisés de faire attention. »

    Affligeant !!!!

    @ANTEC
    Combien de lignes ?
    20 !?!
    Impressionnant 🙂
    Tu peux te reposer maintenant, c’est bon 🙂

  7. Valery

    Je suis hyper déçus, après votre article nommé : les motards sont des cons, je vous prenais pour quelqu’un de sensé. Au contraire, comme les motards en leur temps, vous vous prononcez contre l’obligation de porter un casque en velo.
    Je suis au regret de vous dire que vous n’êtes pas moins con qu’un motard, vous avez juste vingt années de retards.

    A quand la creation de la FFCC (fédération française des cyclistes en colère)

    Excusez les fautes d’orthographe et de grammaire, mon casque, trop serré, ralenti l’irrigation de mon cerveau…

  8. Florent Durrey

    En tant que cycliste, je m’étonne de voir qu’encore une fois, on cherche à imposer de nouvelles contraintes aux cyclistes.
    Je rappelle (mais l’article le dit déjà) que la principale corrélation avec le nombre d’accidents à vélo est le nombre de vélo. Sauf que c’est une corrélation inverse ! Plus il y a de cyclistes, moins il y a d’accidents à vélo ! Donc arrêtons ! Incitons par tous les moyens à l’usage du vélo. Le simplifier c’est mieux que de le rendre encore plus compliqué !
    Pour info, les pays d’Europe où il y a le plus faible taux d’accident à vélo sont les pays du Nord, là où le nombre de porteurs de casque est faible mais où le nombre de cyclistes est important (et puis c’est bien connu: c’est là qu’il fait le plus chaud et le temps idéal pour pédaler…)
    Une personne peut envisager de prendre un vélo pour faire quelques km soit 15 à 20 min de vélo. Distance où le vélo est largement compétitif avec la voiture en terme de temps. Mais si on lui demande ceci et cela avant même son premier coup de pédale (ça peut monter facilement à une dizaine de minutes) et pareil à l’arrivée, eh bien c’est tout simple: elle prendra sa voiture.
    C’est exactement le contraire de ce qui est souhaitable: pratiquement tous les trajets inférieurs à 5 km peuvent (devraient?) se faire sans voiture. Mais si on retarde artificiellement le cycliste, quel intérêt ?
    Pour info, je mets toujours un gilet, sauf en ville en plein jour (et encore). J’ai un casque mais je ne le mets que pour les longs trajets en campagne. Je respecte toujours le code de la route et j’aimerais surtout que les automobilistes me respectent (priorité, sécurité lors des dépassements, etc). Ça, ça augmenterait nettement plus ma sécurité que si on m’obligeait de porter ceci ou cela.

  9. LomoberetLomoberet

    Le casque, il faut le porter sur la tête en dessous ou au dessus du béret ?
    Le gilet, c’est au dessus ou en dessous du sac à dos ?
    Qui saura ma conseiller ?
    Pour URB, on sait déjà. Il est en dessous de tout et même au dessus du seuil de la connerie

  10. URB

    Bah donc le casque ça ne sert à rien, c’est surement encore une combine des magasins comme Decathlon, Go Sport et j’en passe pour vendre leur équipements.

    Mais bon, le mieux, ce sera quand un gentil cycliste non casqué tombera tout seul par terre et ira ce tapé gentiment la tête contre un trottoir ou autre.
    Mais là bien sur ce sera la faute des autres, surement la DDE parce que la route n’est pas 100% parfaite, ou sinon celui de l’automobiliste qui l’aura doublé 30 minutes avant et que le gentil cycliste n’a pas pu se remettre de ces émotions (« holàlà il est passé à 99cm au lieu d’un mètre, en plus il roulait à 51km/h, rohhh c’est terrible »).

    Halala que c’est marrant toute ces personnes qui se prennent pour des victimes.

    Bah si c’est pareil au boulot, ça doit donner quand même (pour ceux qui travaillent bien sur).
    Tous des nostalgiques des années sur les bancs de l’école.

  11. URB

    @LOMOBERET
    Pour toi la question est surtout : « faut-il enlever le casque pour boire le Pastaga », mais ça ferait pas mal de mouvement dans la journée quand même.

    Pour le sac à dos, suffit que tu prennes un sac avec des bandes réfléchissantes, au moins il y aura quelque chose qui réfléchira sur le vélo, ça changera de l’habitude.

    Le fluo du gilet ne sert que la journée, la nuit le fluo ne se voit pas, mais les bandes réfléchissante oui et de loin (la portée des feux) et à part bien sur si pour vous rouler en ville se résume au centre ville (on comprends mieux pourquoi vous prenez le vélo, pourriez y aller à pied aussi) toute les routes ne sont pas forcément bien éclairé, donc un gilet ou autres équipements pourvu de bandes réfléchissantes servirais grandement à être vu.

    Promis si un jour je vois un gars qui c’est ramassé tout seul en vélo et qu’il c’est tapé la tête par terre alors qu’il n’avait pas de casque, je lui donne le lien du site, comme ça vous aurez de nouveaux collègues mineurs dans les mines de la connerie.

    🙂

  12. stoppeur

    Pour les cyclistes,ça devrait être comme pour les conducteurs de tracteur :quand le conducteur de tracteur se retrouve en-dessous,qu’il ait un casq ue ou pas,il sera mort…Idem à moto:ou on termine polytraumatisé;ou mor t;donc,l’utilité du casque n’est absolument pas prouvé,comme à cheval,etc …Maintenant,les casques pourraient devenir l’objet d’une nouvelle mode;a vec un peu d’imagination,avec les nouveaux matériaux incluant les nanote chnologies,ça devrait être top et révolutionnaire à la fois!On n’arrête pas le progrès!Alors,arrêtez de fronder:demain,vous allez vous précipiter dans les magasins et sur Internet pour vous les arracher,ces casques…!Et puis,si c’est quasiment indispensa

  13. gnudav

    Le vélo est et doit rester un objet de liberté (un vrai, suivez ma pensée…).
    Laissons le choix aux cyclistes de porter ou non un casque et un gilet et un klaxon qui fait beaucoup de bruit (airzound?) mais pas beaucoup plus que celui d’une bagnole. Réduisons la vitesse en ville à 30km/h. Cyclistes et piétons y gagneront. Le port obligatoire du casque est en effet un pas de plus vers la bagnolisation à outrance. L’étape suivante étant la monte de 2 gyrophare orange de 50W => « oups, il ne reste plus de W pour avancer dommage » et puis pourquoi pas un casque et un gilet airbag pour piéton? Ou même des passage à niveaux pour piétons (la voiture prenant la place du train). Bref que des horreurs.

  14. stoppeur

    Pour les cyclistes,ça devrait être comme pour les conducteurs de tracteur :quand le conducteur de tracteur se retrouve en-dessous,qu’il ait un casq ue ou pas,il sera mort…Idem à moto:ou on termine polytraumatisé;ou mor t;donc,l’utilité du casque n’est absolument pas prouvé,comme à cheval,etc …Maintenant,les casques pourraient devenir l’objet d’une nouvelle mode;a vec un peu d’imagination,avec les nouveaux matériaux incluant les nanote chnologies,ça devrait être top et révolutionnaire à la fois!On n’arrête pas le progrès!Alors,arrêtez de fronder:demain,vous allez vous précipiter dans les magasins et sur Internet pour vous les arracher,ces casques…!Et puis,si c’est quasiment indispensable pour les enfants,par exemple,comment en dispenser les adultes qui les accompagnent…?

  15. gnudav

    @STOPPEUR : peut-être (quoique pour les nano-techno je suis pas sur de les trouver chez décath avant une bonne cinquantaine d’année) mais qu’on laisse le libre arbitre à chacun de nos concitoyens. Le truc c’est qu’en moto on est quasi-sur de se tuer à la moindre chute à cause de la vitesse (résultante de la puissance de l’engin) même si la chute se fait sur un bitume sans obstacle (bordure, barrière de sécu, etc.). En vélo c’est déjà beaucoup moins évident de se tuer (ou de se blesser irréversiblement) tout seul grâce (ce coup-ci) à la vitesse qui est faible (résultante de la seule puissance de nos mollets). De plus le port du casque à un effet négatif : les autres protagonistes motorisés de la route se disent : « bah il est protégé, avec son casque ». De plus dans de nombreux pays (nos voisins du nord par exemple) il est prouvé confortablement que c’est plus le nombre de cyclistes qui fait la sécurité que de leur faire porter un casque (le port du casque dissuadant des personnes d’utiliser voire d’acheter un vélo). Pour le cas spécifique des enfants je ne me prononce pas. Est-ce que le casque protège mieux leurs petites têtes blondes?

  16. URB

    Ha bah on a de sacré mineur qui sorte de la mine quand même.

    « Le truc c’est qu’en moto on est quasi-sur de se tuer à la moindre chute à cause de la vitesse (résultante de la puissance de l’engin) même si la chute se fait sur un bitume sans obstacle (bordure, barrière de sécu, etc.). »
    C’est vrai que les motards ne roulent pas en dessous de 150km/h quelque soit l’endroit.
    N’importe quoi quand même.

    En moto chaque chute n’est pas mortelle, heureusement.
    J’en ai fait l’expérience cet été (désolé je suis encore là 🙂 ), je suis tombé à 40 ou 50km/h (si si je vous assure, je ne roulais pas à 150km/h, pourtant j’ai une moto pouvant atteindre une vitesse de pointe de + de 200km/h et j’étais en ville), à cause de la perte d’adhérence de la roue avant.
    Ben j’ai fait une glissade de quelques mètres et j’ai eu quelques entorses du côté ou je suis tombé (épaules, genou) et des « pizzas » sur les genoux.

    En vélo on peux tomber, même tout seul et on peux même se faire des traumatismes crâniens, suffit de mal tomber et de taper la tête.

    Il n’y a pas de chute ou accident type, on ne se fait pas mal de la même manière et les résultats ne sont pas tous les mêmes.

    Il y a quelques temps un article parlait d’une femme cycliste qui était morte suite à son choc contre une portière de voiture.
    Est-ce que systématiquement, chaque cycliste qui se prends une portière qui s’ouvrent décède ?
    Peut être est elle mal tombé, a tapé la tête, ce qui a provoqué une lésion grave etc… ce qui aurait pu, peut être, être évité avec un casque.
    etc…

    « De plus le port du casque à un effet négatif : les autres protagonistes motorisés de la route se disent : “bah il est protégé, avec son casque”. »
    ça c’est la réflexion (si on peux utiliser ce terme) d’un gars qui a une intelligence d’huitre (désolé pour les huitres).

    Mais bon…
    Allez, retourne dans ta mine tu es bien parti pour creuser un bon moment.

    🙂

  17. stoppeur

    En fait,ce qui « fait »que la pratique du vélo ou même de la marche à pied se révèle « fatale »,c’est d’être surpris par la survenue d’un obstacle ou d’un incident imprévus;et d’être heurté ou de heurter quelque chose…Moins on peut prévoir,plus on est inerte,pire sera la résultante du choc:comme met tre son bras devant le visage…Là où je peux témoigner,c’est d’avoir été vic time coupable d’un accident de vélo sans gravité:en tournant dans une rue ayant changé de sens de circulation,alors jeune et bien « vert »(23 ans),j’ai percuté un pare-brise de R8,et il a explosé:seule la moitié gauche était tu méfiée;mais je n’ai pas perdu connaissance…Si j’avais porté un casque,ça n’aurait rien empêché…L’incident le plus « stupide » en cas de choc,y com pris en voiture et sanglé en siège baquet,c’est le « coup du lapin »…!

  18. stoppeur

    Par contre,à pied et en cas de chute non « maîtrisée,la pire des chutes est en arrière,sur le bas du crâne,plus particulièrement à la position de l’os du « rocher »:on se fait un méchant traumatisme,avec ou sans hématome intra crânien,sans pouvoir présager des conséquences ultérieures et parfois tar dives…Dans ce cas,le port du casque peut éviter le pire,sans aucune gara ntie,cependant…

  19. stoppeur

    Le casque,à vélo,est utile pour éviter le pire…Mais pour ce qui est de la mort d’une cycliste par choc d’une portière qui s’est ouverte,je n’aurai qu’ un commentaire:c’était mon obsession lorsque,,jeune et agile,je faisais tous mes déplacements à vélo.Si elle n’a pas « pressenti » l’incident,je pen se qu’elle a du avoir le « coup du lapin ».Et ça peut être fatal;que les cyclis tes en soient convaincus:ce genre d’incident doit être leur obsession perm anente,c’est évident!Comme la branche,pour un cavalier dans une forêt ou sur un chemin bordé d’arbres…Pour moi,ceux qui affirment que le vélo n’es t pas dangereux,ce sont de doux dingues…!A vélo,celui qui n’est pas vigi lant à tous les instants,s’expose dangereusement à l’insouciance et à l’im maturité des autres utilisateurs de la voie publique!Qu’on se le dise!

  20. gnudav

    @ URB : il est vrai que dans mon dernier post j’ai peut-être était léger dans la réflexion. Histoire de prouver que chez les majoritairement-non-individuellement-motorisés y’a pas que des lumières donc tout le monde peut en faire partie (c’est la bonne nouvelle, la marche , le vélo, prendre les TC ne nécessite que très peu d’aptitudes particulières, même moi j’y arrive!).

    Peut-être que le casque à vélo aurait pu sauver certaine personne mais il faut arrêter de déresponsabiliser les gens. Si tu penses que le casque peut te sauver la vie, soit met le. Si tu penses le contraire ne le met pas. Surtout que dans le cas du casque vélo le bilan est très mitigé (cf Fubicy dossier casque) et que ce ne sont pas les sources d’info qui manque. Mais laissons la liberté de choix au gens surtout pour un sujet qui n’a pas en vue de grandes avancés pour la société (lire les articles Fubicy).

    Pour finir, détrompe toi URB nous (enfin au moins je) sommes content que tu sois toujours parmis nous.

    Je retourne creuser et promis, si je trouve du pétrole je rebouche le trou vite fait et je ne dis rien.

    Au passage, tu te souviendras que les huîtres ont des coquilles par nature et par nécessité de protéger leur corps flasque. Un peu comme les motards qui n’ont pas la tête assez solide pour affronter le monde. Donc entre un piéton et un motard demande qui ressemble le plus à une huître.

  21. URB

    @GNUDAV
    Pour les huitres je parle du QI, tu peux prendre aussi les chèvres, les moules, les acariens etc…
    En gros, ça ne vas pas bien haut.

    Pourquoi dire que mettre un casque ça déresponsabilise les gens, je pense que tu veux parler des automobilistes en autre.
    Mais le fait de mettre les cyclistes et les piétons comme individus prioritaire, tu ne trouve pas que ce sont eux qui sont déresponsabilisé ?
    Quoi qu’ils fassent ils ont raison, donc si il arrive quelque chose ce n’est pas leur responsabilité mais celle des autres.
    Mais là, curieusement, ça ne dérange pas.

    Après pour revenir au sujet, mettre des gilets ou tenues réfléchissantes ça peut être une bonne chose, car si tout ce que veux les écolos se met en place, on peux bientôt avoir des rues en ville beaucoup moins éclairé pour un soucis de gaspillage énergétique et là, un vélo même avec sa petite lampe à l’arrière et à l’avant, ça va être plus dur de le voir.

    Après c’est comme tout, ça râle, ça beugle etc… mais quand c’est mis en place, ce sont seulement les plus anciens qui s’en souviendront et au final, ce n’est pas ça qui va empêcher de faire du vélo.
    Le gars qui est motivé, il en fera quand même, le gars qui n’a pas le choix, il en fera aussi.
    C’est tout.

    Il n’y a qu’à voir les cyclistes qui roulent en troupeaux le week-end et les jours fériés, ils ont tous le casque, les tenues flashy à gogo et pourtant ils continue à rouler.
    Si demain on leur dis que c’est obligatoire, ils vont râler par principe, mais au final ils le font déjà depuis longtemps.

    Là c’est juste une raison pour ce faire passer pour les « victimes » de la route, alors que bon il n’y a rien de très difficile dans l’histoire.

    « Pour finir, détrompe toi URB nous (enfin au moins je) sommes content que tu sois toujours parmis nous. »
    Merci, mais je ne suis pas sur que ça soit le cas de tout le monde ici.

  22. pierre

    @URB

    Tu as eu une chute a 40 ou 50km/h. Saches que c’est une vitesse que le commun des cyclistes n’atteindront sans doute jamais dans leur vie de cycliste. Même en descente…
    D’ailleurs ce qui en dangereux pour le vélo c’est souvent que les autres véhicules vont plus vite que lui. Alors que pour la moto, c’est plutôt que la moto ( et scooter ) va plus vite que les autres véhicules ( la plainte numero 1 des 2-3 roues motorisés c’est la voiture qui déboite alors que le dit 2-3 RM était en plein dépassement ).
    Vous êtes d’accord avec moins qu’il serait bien plus facile pour les 2 RM de diminuer leur vitesse plutôt que pour les vélos d’accélérer….

  23. gnudav

    @ URB :

    Restons sur les huîtres c’est de saison!

    Je ne dis pas que mettre un casque déresponsabilise. Je dis que obliger à mettre un casque sur la tête d’un cycliste lui enlève le droit de choisir (ce qui est une responsabilité à assumer). On doit oter ce droit à certaine catégorie de véhicule (la ceinture dans la voiture, casque pour moto, mob) car là aucun doute sur le bénéfice de tels dispositifs. Par contre, le bilan est moins net dans le casque à vélo. Ca ne me choquerait pas outre mesure que dans n’importe quelle circonstance lors d’un accident le plus puissant aurait une part de responsabilité (cf un article « tous coupable »). Pourquoi enlever la responsabilité d’un piéton tout simplement parce que si 2 piétons se rentrent dedans les conséquences sont mineures (hors cas dramatiques et marginaux). L’être humain n’est pas capable d’interprêter les vitesses et quantité d’info remontées par les véhicules. Tout simplement parce qu’à l’origine on ne pouvait guère dépasser les 30km/h (en sprint). C’est entre autre pourquoi la marche et le vélo sont forcément moins accidentogène que les transport motorisés et donc n’ont pas ou peu besoin d’être encadré.

    Effectivement, il peut y avoir intérêt à porter un gilet fluo ou un casque. Mais le choix doit appartenir à chacun d’entre nous. Obliger l’un ou l’autre ou les 2, c’est réaffirmer que le vélo n’a pas sa place dans les rues car trop peu puissant alors que c’est l’inverse, c’est les puissants (motorisés) qui n’ont pas (peu) leur place en ville. Pour l’éclairage des villes je ne connais pas la position des « écolos » (mais qui sont-ils?) mais je ne pense pas qu’il faille réduire l’éclairage nocturne de nos rues c’est avant tout un gage de sécurité (accident, agression). Ce n’est un gaspillage pur d’énergie.

    Oui, ça râle, c’est normal c’est français (et fier de l’être). Par contre l’obligation du port du casque dissuade vraiment les utilisateurs de vélo (cf dossier casque sur le site de la Fubicy ), surtout, SURTOUT, pour les utilisateurs en libre service (vélib). Alors que la réduction des accidents passe par l’augmentation du nombre de cycliste.

    Pour les cyclistes sportifs (route, vtt), effectivement le port du casque est largement répandu car c’est là qu’il trouve son efficacité. D’autre part en sport auto on remarquera que les pilotes portent aussi des casques alors qu’ils n’en portent pas pour faire les courses (à l’hypermarché j’entend).

  24. URB

    @PIERRE
    Ho une route légèrement en pente et un bon coup de pédale et on s’y approche facilement du 40-50km/h.

    Ce n’est pas forcément le fait que les autres véhicules roulent plus vite, mais surtout la distance qui les sépare.
    Quand je double un vélo en moto et que je suis sur le côté gauche de la voie et lui sur le coté droit, que je roule à 20-30-40 ou 50km/h ça ne le gène pas. Que je mette le clignotant ou non c’est pareil d’ailleurs, ce n’est pas pour autant qu’il tourne la tête en m’entendant arriver.

    Pour ce qui est de la plainte numéro 1 des 2-3 RM, il est où le rapport avec le gilet et le casque ?
    C’est la réduction de vitesses des 2RM et autre et l’accélération des vélos, ça n’a rien à voir avec le sujet.

    On ne parle pas du dépassement des voitures par les vélos, mais du fait que les vélos soit visible bien avant que le véhicule arrive sur lui, ça sert à ça le gilet.

    L’utilité du casque c’est assez évident mais bon…

  25. URB

    @GNUDAV
    « Pour les cyclistes sportifs (route, vtt), effectivement le port du casque est largement répandu car c’est là qu’il trouve son efficacité. »
    Pour le VTT je comprends qu’il y ait une sacrée différence avec l’utilisation du cycliste de loisir/travail, mais pour ce qui est du vélo de route, elle est ou la différence avec le cycliste loisir/travail ?
    Ils roulent sur les même routes, avec les autres usagers de la route ?
    Pourquoi pour eux le casque serait plus efficace et pas pour le cycliste loisir/travail ?
    Ils roulent tous à des vitesses folles ?

    Pour les « écolos » suffit de lire des forum/site qui parle d’éclairage public, pour eux il faudrait presque éteindre toute les rues.

  26. URB

    @GNUDAV
    Je complète ce que j’ai mis.
    Les cyclistes sportifs route, ce sont ceux qui font parti des clubs et qui font du vélo au sein de leur club, les conditions de roulage, en dehors des compétition, c’est quand même relativement les même que celle du cycliste loisir/travail sauf le fait d’être en groupe.

    Ensuite pour répondre à l’histoire du casque en voiture, l’utilisation de la voiture en sport automobile n’a rien à voir avec une utilisation normal d’un véhicule traditionnel, à part bien sur si dans votre quoi, les automobilistes roulent tous comme si ils pilotaient une F1, une voiture de Rallye ou autre sport motorisé.

    Même si certains roulent vite, c’est très loin de ces sports là.

  27. Tacuma

    C’est dingue les commentaires que l’on peut lire ici.
    Vous n’avez qu’une tête, messieurs dames, pensez y.

  28. URB

    Et dites, ce soir je suis allé dans un magasin d’accessoires de moto pour un casque (pas pour moi mais ce n’est pas le sujet).
    J’ai vu des trucs incroyable.
    J’ai faillit hurler d’horreur, agresser le vendeur (verbalement au début, hein on n’est pas des sauvages, pas tous) mais je me suis retenu.

    Maintenant ils vendent des blousons moto avec des parties fluorescente et même des bandes réfléchissantes.
    J’en suis encore tout retourner, imaginer mettre une chose pareil.
    Il y a même des fabricants qui mettent des brassards fluo & réfléchissant directement intégré dans les manches et en plus elles sont rétractables, en gros le gars il prends la moto il sort le brassard et quand il est garé il le rentre et ni vu ni connu ça reste discret.

    Ils sont fourbe, mais fort quand même.

    🙂

  29. veloce

    je constate que comme a son habitude, URB se fabrique ses propres polémiques. Il s´est persuadé tout seul que les cyclistes n´aimaient pas le casque et le fluo, alors que c´est l´obligation le probleme.

  30. pierre

    @URB

    @PIERRE
    « Quand je double un vélo en moto et que je suis sur le côté gauche de la voie et lui sur le coté droit, que je roule à 20-30-40 ou 50km/h ça ne le gène pas.  »

    Euh, lui as-tu déjà posé la question ? Comment sais-tu que tu ne gènes pas ??

    « C’est la réduction de vitesses des 2RM et autre et l’accélération des vélos, ça n’a rien à voir avec le sujet. »

    Je suis surpis que vous ne voyez pas la relation entre accidents; dangers et vitesse.
    Il ne sert à rien de couvrir les cyclistes de toutes les armures du monde tant que les autres continueront à considérer la route comme un terrain de jeu pour sensations fortes…

    L’utilité de la baisse de vitesse c’est assez évident mais bon…

  31. Alain

    Combien de fois faudra t-il dire que les voitures ne respectent que peu les autres? Et faudrait mettre un casque pour se prémunir de la connerie des autres alors qu’il suffirait de réfréner cette connerie.

  32. URB

    @PIERRE
    Ben vu les réactions des cyclistes que je double, je vois bien que je ne les gêne pas.
    Chez une personne qui ne fait aucun mouvements de plus que se qu’il faisait avant que je le croise, montre bien que je ne l’ai pas perturbé (je regarde dans les rétros, car moi j’en ai des 2 côtés)
    Perso si quelqu’un me dépasse n’importe comment, j’ai une réaction de surprise au minimum.
    Peut être que les cyclistes chez moi sont moins « sensible » ou sinon ils ne partent pas forcément dans l’optique que tout le monde leur en veux.

    Mais si tu veux je demanderais la prochaine fois que j’en double un, mais je pense que c’est surtout ça qui va le surprendre, mais bon…

    Ou sinon on ne doit pas avoir les même voies d’une région à l’autre, chez toi les voitures prennent combien de voies en roulage normal, 1 ou 2 ?
    Ou peut être tu te fais doubler dans une piste cyclable et là c’est clair que c’est très dur de doubler en respectant les distances de dépassements.

    Apparemment par chez vous, les motos vous dépassent au plus près des vélos ou sinon c’est peut être vous qui avez une mauvaise vision des distances.
    Je veux bien avec les voitures qui dépassent avec une distance relativement courte, mais avec les motos faux arrêter un peu la paranoïa.

    « Je suis surpRis que vous ne voyez pas la relation entre accidents; dangers et vitesse. »
    Oui c’est vrai la vitesse c’est mal, ça me rappel un rapport sur les accidents sur Paris (je ne sais plus quel article d’ici en parlait) où une partie des accidents entre cyclistes et piétons était du à la vitesse non respecter dans les zones de partage entre vélo et piétons.
    Pas sympa les cyclistes.
    🙂

    « Il ne sert à rien de couvrir les cyclistes de toutes les armures du monde tant que les autres continueront à considérer la route comme un terrain de jeu pour sensations fortes… »
    Les pauvres cyclistes, tous des victimes. C’est bizarre quand même tout ce monde qui veux les écraser/renverser volontairement.

    Question :
    Est-ce que tu marche volontairement dans une merde de chien quand tu en vois une sur ton chemin ?

    Non ?
    Alors pourquoi veux tu que les motards et les automobilistes veuillent écraser/renverser volontairement des cyclistes ?

    🙂

    Qui te parle d’armure ?
    Le gilet sert à être mieux vu, les routes et villes françaises ne sont pas toutes éclairés de sorte que l’on voit aussi bien qu’en plein jour quand la nuit tombe.
    C’est mieux d’être vu à 10m ou à plus de 30m ?
    Le gars qui arrive sur le cycliste au moins il a le temps de prévoir bien avant d’être sur le cycliste.
    Sur les motos il y a les feux de croisement allumé de jour comme de nuit, ça permet de donner un plus pour être vu.
    Et pour les motards, comme je l’ai dis plus haut, il y a des blousons qui commence à être équipé de bandes fluo et réfléchissante, surement que le gilet va bientôt arriver chez nous.
    Là aussi ça va râler, vous n’allez pas être les seuls, mais bon, si c’est bien intégré dans l’équipement…

    Le casque sert à protéger des chocs à la tête, certes pas forcément lors d’une collision avec un autre usager, quoi que ça dépend du choc et de la façon de tomber.

    Si la vitesse résoudrait tout, on a qu’à tout baisser à la vitesse des piétons (les plus fragiles), cyclistes inclus (déjà que ça râle quand on leur met une limitation sur une zone partagé) même les bus roulent trop vite, pourtant ils sont utiles.
    Les trains n’en parlons pas. Ha mais c’est vrai ils ont leur voies réservé que pour eux ( tiens, comme les autoroutes d’ailleurs pour les véhicules motorisés)
    Mais c’est honteux de priver cet espèce aux piétons (même celui des voies de trains)

    @ALAIN
    La connerie est chez tout les usagers, suffit de les regarder, tous se valent.
    Pas une catégorie mieux que l’autre.

  33. Alain

    # URB:
    Tu crois que parce que les cyclistes qui ne bougent pas quand tu les doubles sont convaincus?
    Ca ne veut pas dire grand chose car moi, j’ai cessé d’invectiver les autos qui font n’importe quoi en me doublant.
    En invectivant un type garé sur une piste cyclable, celui-ci m’a poursuivi avec sa bagnole et voulait me casser la gueule. J’avais raison mais j’étais le plus faible.
    En crachant sur une voiture qui me frôle en me doublant, le type me fait une queue de poisson, je tombe et il descend de sa voiture pour me casser la gueule parce que j’avais craché sur son tas de ferraille sans reconnaitre aucunement ses torts.
    La connerie est chez tous les usagers mais l’automobiliste est le summum de la connerie.

    Oui, des automobilistes foncent sur des cyclistes ou des piétons de façon volontaire. Faut-il que je t’explique comment je suis obligé de forcer le passage à un passage piéton tous les jours sur une rue droite? Faut-il que je te donne des stats de ceux qui faignent de croire que je ne vais pas traverser et qui freinent dans l’urgence tout en me fusillant du regard parce qu’ils ont perdu 4 secondes de leur précieuses vies d’automobilistes?

  34. URB

    @ALAIN
    Mais tu vas presque me faire pleurer, dis donc.

    « En invectivant un type garé sur une piste cyclable, celui-ci m’a poursuivi avec sa bagnole et voulait me casser la gueule. J’avais raison mais j’étais le plus faible. »
    Et tu l’as semé ? Comment ? Vu que vous ne pouvez pas rouler vite (il parait).
    Au fait, plus faible sur la route ou fasse au gars ?
    Ha mais tu étais seul, j’ai compris.

    Tu aimerais te faire cracher dessus par un piéton parce que tu ne l’aurais pas laisser traverser ?
    Ha mais c’est vrai les cyclistes sont irréprochable, comme le cycliste qui avait failli mettre la poussette de ma fille par terre, avec ma fille dedans, parce qu’il ne voulait pas être obligé de repartir après un arrêt à un feux rouge et a préféré le griller. Le pauvre petit cycliste.

    Dîtes les « filles » il vous faudrait combien de mètres pour qu’un autre usager puisse vous doubler sans vous gêner ?
    Non parce qu’en vous écoutant je ne suis pas sur qu’avec une 4 voies il y aurait assez de place.

    T’es obligé de forcer pour pouvoir passer sur un passage piéton fasse aux voitures sur une rue droite ?
    Faut savoir s’affirmer un peu dans la vie, même sur la route tu sais.
    Moi jamais eu de problème pour traverser une route, bizarre, pourtant par chez moi ils ne sont pas réputé pour être des exemple de civisme automobile.

    Après si c’est une route avec une forte densité, suffit de trouver un feux rouge, c’est plus simple surtout quand on a du mal comme toi.
    Mais faut y penser, mais quand en plus on a une mentalité de victime, c’est sur c’est moins facile.

    Tu arrive à voir le regard des automobilistes ?
    Dingue tu es la première personne qui y arrive ici, les autres ce sont les plaques ou autre éléments de la bagnole.

  35. Alain

    Mon pauvre URB, cracher sur une voiture qui te frôle à toute vitesse, c’est moins pitoyable que de cracher sur un piéton. Une voiture est un objet, une personne est une personne.
    Pauvre drôle. Les passages piétons ne sont pas tous à un feu rouge et si ils existent c’est bien pour qu’on s’en serve, pas pour aller les chercher aiilleurs (à un feu rouge, par exemple).

    Combien nous faut-il de mètres pour se faire doubler sans qu’on râle? 1 mètre. 1 mètre, mais c’est beaucoup trop demandé à une voiture, un mètre.

    Ben oui, j’arrive à voir le regard des automobiliste dans bien des cas. Il est bien souvent arrogant. Ils ont dépensé des milliers d’euros pour çà. « La bagnole, c’est mon zizi » pour reprendre un slogan vélorutionnaire…
    Regarde juste l’actualité du moment. Tout le monde, sous la neige, a pensé à sa bagnole. Combien ont pensé aux piétons car si on a dégagé les routes, on ne l’a pas fait pour plus d’un trottoir. Mais une tas de ferraille est bien plus important qu’un piéton dans nos sociétés axées sur la bagnole. D’ailleurs oser dire à mon boulot que les bagnoles, je m’en foutais alors que dans le même temps, des gens mourraient de froid m’a fait passer pour un fou. La bagnole plus important que la mort des gens. Société cancéreuse!!!

  36. Franck

    Il est intéressant de remarquer l’incapacité générale à vous mettre d’accord. Votre bornage collectif ridiculise le mouvement carfree. Votre combat est individualiste. Tout comme un débat oral, vous attendez tous votre tour pour dire ce que vous avez à dire sans concession ni volonté d’entente. C’est peine perdu si on vous laisser régir l’entreprise du siècle.

  37. veloce

    Ici on a plutot des personnes qui ont un probleme avec la bagnole.
    Urb, lui, a un probleme avec les cyclistes…
    On croit naivement que le velo est une des alternatives au transport individuel motorisé, alors qu´en faite c´est une menace. Saloperie de cyclistes…

  38. URB

    @ALAIN
    Mais pauvre petite chose craintive, comment tu fais pour ne pas réussir à traverser à un passage piéton ?
    Mais tu n’as vraiment pas de chance mon petit gars.
    Tu dois vouloir traverser la seule route ou la circulation est assez dense pour t’empêcher de traverser, mais juste assez fluide pour ne pas avoir de bouchon. Tu cherche à traverser une autoroute ?

    Ou sinon tu dois tellement hésiter que le temps que tu te décide, les autres voitures on le temps d’arriver.
    On comprend mieux les automobilistes qui te fusillent du regard, c’est casse pied un boulet qui attends que la voiture arrive pour se mettre à traverser.

    « Mon pauvre URB, cracher sur une voiture qui te frôle à toute vitesse, c’est moins pitoyable que de cracher sur un piéton. Une voiture est un objet, une personne est une personne. »
    Oui je m’attendais à cette réponse, donc tu ne trouve aucun inconvénient si un jour tu te prends la tête avec un voisin et qu’il se mettent à cracher sur tes vitres (selon l’étage si en immeuble), ta porte d’entrée et pourquoi pas pisser dessus tant qu’on y est, ce n’est qu’un objet.
    Tu trouve ça normal.

    En plus je parlais d’un piéton qui te cracherais dessus quand tu serais cycliste, mais bon un détail de compréhension…

    « Combien nous faut-il de mètres pour se faire doubler sans qu’on râle? 1 mètre. 1 mètre, mais c’est beaucoup trop demandé à une voiture, un mètre. »
    1 mètre ? Ben quand je parle que je double un vélo en moto (rappel : moto = 2 roues motorisé), je laisse largement plus d’un mètre entre le vélo et moi. Et en voiture pareil, quitte à rouler sur la voie d’en face (quand il n’y a pas de voiture qui arrive bien sur).
    Pourquoi je le gênerais donc dans ces conditions ?
    Peut être parce que par principe, tout le monde gêne le pauvre cycliste, même quand il n’est pas à côté de lui.
    Tiens au fait, le clignotant tu le vois quand ? Avant qu’on te double, pendant ou après ?
    Parce qu’avant tu dois être équipé de rétro.
    Pendant, pendant tu réagis, mais apparemment tu ne le fais plus.
    Après, ben on n’est pas obligé de mettre le clignotant pour se rabattre.

    « Ben oui, j’arrive à voir le regard des automobiliste dans bien des cas. »
    Impressionnant, moi j’y arrive même quand je roule en moto, c’est un principe chez moi, c’est pour être sur que le conducteur me voit.

    « il est bien souvent arrogant. Ils ont dépensé des milliers d’euros pour çà. “La bagnole, c’est mon zizi” pour reprendre un slogan vélorutionnaire… »
    Là c’est toi qui te monte la tête, tu te persuade, comme bon nombre que chacun veux affirmer ça.
    Et au fait, ton vélo c’est quoi, si la voiture c’est le « zizi » de l’automobiliste ?
    Et quand c’est une femme qui conduit ?

    Si une grosse voiture = une « p’tite bite »
    Un vélo = une « grosse bite » ?
    Mais ça fait quoi d’avoir une « grosse bite » mais pas de « boules » ?

    « Regarde juste l’actualité du moment. Tout le monde, sous la neige, a pensé à sa bagnole. Combien ont pensé aux piétons car si on a dégagé les routes, on ne l’a pas fait pour plus d’un trottoir. Mais une tas de ferraille est bien plus important qu’un piéton dans nos sociétés axées sur la bagnole. D’ailleurs oser dire à mon boulot que les bagnoles, je m’en foutais alors que dans le même temps, des gens mourraient de froid m’a fait passer pour un fou. La bagnole plus important que la mort des gens. Société cancéreuse!!! »

    Les gens qui meurent de froid, ce sont des piétons qui meurent en allant à pied au boulot, ou plutôt des sans abris ?
    Ce qui n’est pas la même chose et donc pas le même sujet.

    C’est vrai on déneige les routes pour que les voitures puissent circuler, c’est horrible, j’espère au moins qu’ils n’oublient pas les pistes cyclables, ça serait dommage.
    Mais ça sert aussi au bus, si si je t’assure.

    Aucun trottoir de déneige ?
    Sur de ça ?

    Allez passe de bonne fêtes quand même.
    J’espère que dans ta liste tu as demandé une dose de courage et d’affirmation de soi, tu en as besoin pour traverser la route et faire du vélo.

  39. Alain

    Urb montre donc (encore une fois) que le but de ses visites n’ont finalement pas de but sinon exposer la connerie.
    Mon dialogue avec cet illustre inconnu abruti s’arrêtera donc là.

  40. Tommilidjeuns

    URB est passé maître dans l’art de caguer dans la colle, et dans celui de la copulation entomologique…

    Joyeux Nowel, Urb

Les commentaires sont clos.