Le stationnement : facteur clé de la baisse du trafic automobile

voiture-accrochee

On a coutume de dire que le stationnement est un levier des politiques de déplacement et un facteur clé de report modal. Oui mais encore ? Petite revue de détail en chiffres.

Le stationnement déterminant du choix modal pour se rendre au travail… : la voiture est utilisée 9 fois sur 10 lorsque le stationnement au lieu de travail est assuré. Dans le cas contraire, elle est utilisée entre 3 à 5 fois sur 10 seulement(1).

Au-delà du motif travail, l’étude «contraintes de stationnement et pratiques modales»(2) montre à partir des exemples de Lyon, Lille, et Montpellier que lorsque la contrainte sur le stationnement se renforce (stationnement payant, temps de recherche d’une place, temps de marche à pied terminal), la part modale de la voiture baisse toujours mais dans des proportions variables : en recul de 12 à 40% selon les villes et types de déplacements.

Contrainte de stationnement et alternative modale pertinente. Une autre étude(3) enrichit l’analyse et souligne que l’ampleur du report modal dépend aussi des alternatives modales proposées à l’automobiliste lesquelles sont plus ou moins «concurrentielles » à la voiture selon les territoires.

Ainsi, lorsque le stationnement n’est pas assuré au lieu de travail, la part des automobilistes est de 28% si le lieu de travail est situé dans la commune centre, 45% s’il est dans le suburbain et 67% dans le périurbain.

Plus la voiture est garée loin, moins elle est utilisée. Une étude(4) auprès des ménages à Saint-Étienne, Dijon et Lyon montre que les foyers possédant un emplacement de stationnement éloigné de leur domicile utilisent moins fréquemment leur voiture.

Source: Transflash février 2010 (pdf)

Crédit image: Voiture suspendue (musée d’art contemporain de Créteil)

Notes

(1) Les citadins face à l’automobilité, Certu Ademe EPFL,UTP, 1998.
(2) Contraintes de stationnement et pratiques de choix modal, rapport d’études Certu, téléchargement
gratuit sur www.certu.fr.
(3) Étude disponible sur le site www.unige.ch
(4) Quels liens entre les conditions de stationnement et le choix du lieu de résidence ? Disponible sur le site www.sareco.fr

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

5 commentaires sur “Le stationnement : facteur clé de la baisse du trafic automobile

  1. URB

    Ouf je suis sauvé, sur mon lieu de travail j’ai une place pour me garer (moto) et chez moi la place de parking (pour la voiture) et le garage sont au maximum à 1/4 de la distance pour sortir de ma résidence.

    Ouf 🙂

  2. LomoberetLomoberet

    Ya pak toi ka d’la chance ! ! ! !
    Pour moi au boulot, il y a un parking fermé avec portail à télécommande
    J’ai un garage privatif avec porte électrique à 5 m de l’entrée, une place parking privatif, à 25 mètres de mon entrée et un local à vélos sécurisé avec beaucoup de places disponible dans le sous-sol de ma résidence.
    Mais, je vais au boulot à pied, car le temps de démarrer, de dégivrer, de m’entasser avec les autres idiot motorisés dans les rues encombrées au volant de ma voiture, je suis déjà arrivé sur mon lieu de travail !

  3. apanivore

    Juste pour préciser que l’image n’est pas à Créteil mais à Vitry-sur-Seine. Je suis allé au MacVal hier (en vélo évidemment c’est tellement mal déservi la banlieue !) et je reconnais les lieux.

  4. cycliste alcoolique

    A mon travail nous avons un grand parking. Resultat 99% des employes prennent leur voiture.
    Ce qu’il y a de fou, c’est qu’ils arrivent a se chamailler pour prendre les places les plus proches de la porte d’entree. C’est vraiment hilarant.
    Pas la peine de vous dire que moi je fais figure d’extra terrestre avec mon velo d’hiver.

Les commentaires sont clos.