Médecin sans voiture, c’est meilleur pour la santé

medecin-a-velo

La vie sans voiture, une douce utopie? Souvent on nous oppose, y compris dans les rangs des sympathisants aux alternatives à l’automobile, la nécessité absolue de l’automobile pour certaines professions, comme les médecins par exemple. Et pourtant, certains médecins exercent leur métier sans voiture et font leurs visites médicales à vélo…

Marcheur, randonneur, cycliste, cyclotouriste, vélotafeur… accessoirement médecin généraliste qui travaille sans voiture, oui, vous avez bien lu, un toubib sans voiture, c’est possible, facile et agréable!!!

Voici comment se présente un médecin bourguignon sur son blog personnel intitulé « Marche ou crève« ! Tout un programme… blog sur lequel il nous explique comment il transporte son matériel (Cf photo), dont « l’électro », « l’appareil à faire les électrocardiogrammes, une antiquité vieille de 6 ans, encombrante et accusant 4,5 kg sur la balance« …

Ce docteur de la région de Dijon a opté bien évidemment pour l’option médecine de proximité. Il explique doctement à ses patients qu’il ne souhaite pas les visiter s’ils habitent trop loin de chez lui et prend de préférence des patients situés plus près, autant pour lui que pour eux.

Les patients sont prévenus et sont donc mis « au parfum que ce confort de vie et de travail sera remis en question par un éventuel déménagement« .

Et on se met à imaginer un réseau dense de médecins de proximité à vélo dans toute la France… La vélogistique est sans doute l’avenir de la médecine!

http://marcheoucrev.blogspot.com/

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

7 commentaires sur “Médecin sans voiture, c’est meilleur pour la santé

  1. CarFree

    Le hasard faisant bien les choses, j’ai trouvé un blog d’un autre médecin cyclophile dont voici la synthèse:
    « 75 minutes d’activité physique par jour ( facilement prises sur les 3 heures 30 de télévision quotidiennes) sont un médicament préventif et curatif universel. Utilisées pour transformer les temps de transport en temps de sport, et les temps familiaux en temps d’autoproduction de nourriture bio de proximité, avec échanges parents enfants, elles permettraient de résoudre: la facture énergétique du pays, le trou de la sécurité sociale, le problème de pouvoir d’achat des collectivités et des ménages, le problème des pollutions, les problèmes de réchauffement climatique, les problèmes d’alimentation, tout en redonnant une grande qualité de vie au quotidien. »
    http://veloetpotager.20minutes-blogs.fr/

  2. Alain

    Je connais aussi un couple dont l’un est médecin et l’autre infirmière qui n’utilise absolument pas leur voiture pour leur métier et pourtant l’un se déplace beaucoup et loin.

  3. Vélops

    Bravo pour ces exemples qui méritent d’être plus évoqués car ils montrent qu’on peut vivre très convenablement, et peut-être mieux qu’aujourd’hui avec un pouvoir d’achat bien moindre.

    Chapeau bas, notamment pour le transport d’objets lourds et encombrants. À quand le « vélo du médecin », avec une valise de matériel compact et performant qui se range sur un porte-bagage ?

  4. Raghnarok

    Super ces gens 😀
    Et quant au transport d’objets lourds, tant qu’on a pas de grosses montées ou qu’on dépasse pas les 15kg, c’est tout à fait supportable à vélo. Il faut aussi savoir que quelqu’un qui a 15kg en trop devra de toute façon les trimbaler en se déplaçant, ce qui relativise le problème du chargement ^^

  5. stoppeur

    J’opte pour une médecine qui permet aux médecins de ne plus avoir à se déplacer aux domiciles des patients,exceptés les malades ou patients né cessitant des soins de toute urgence ou étant grabataires,voire intranspor tables.Ce qui permettrait aux autorités publiques d’imposer des astreintes de garde aux médecins qui se défilent et qui « pantouflent » en ville au lieu de s’ « exposer » en campagne…

  6. Serge

    En fait, beaucoup de professions pourraient se passer de voiture en travaillant autrement. Simplement, les gens sont pris dans de mauvaises habitudes et voient tout avec des ornières.
    Personnellement, j’ai fait le choix depuis la création de mon entreprise en 1993 à Nice, d’être un agent immobilier sans voiture. Toutes les visites d’appartements à vendre se font à pied.
    C’est tout à fait possible en privilégiant la proximité et c’est surtout très positif : qualité de vie et de travail, parfaite connaissance du quartier et de ses habitants et commerçants, plus de temps passé avec les clients …
    Pensez-y, c’est possible. Essayez !

  7. Bouhier Pascal

    Bonjour, je confirme, je suis médecin généraliste qui fait exclusivement ses visites en vélo tout temps toute l’année, et ma ville de Besançon n’est pas toute plate ni toujours sèche…3500km/an professionnels depuis 8 ans, que du bonheur et quelques chutes.

Les commentaires sont clos.