La capacité de nuisance de la publicité automobile

subaru

La Presse vend d’abord du rêve et, accessoirement, de l’information. C’est bien connu. Presse de gauche, Presse de droite ou du centre, personne n’y échappe!

Le journal « l’Alsace », dans son édition du samedi 13 mars 2010, consacre l’équivalent de 8 pages à la publicité automobile. Sur 48 pages. Soit 17%!

Sans parler du reste…

C’est que la publicité automobile, ça rapporte de l’argent à la Presse. C’est payé à la surface et à l’emplacement. Au prix fort, si vous êtes sur une page de droite et en haut et un peu moins cher page de gauche…Et encore plus cher le samedi, jour de grâce où les acheteurs potentiels pourront faire leur shopping dans les garages en toute quiétude.

Et la quatrième de couverture!…Ah! c’est la page joker que tous les publicistes rêvent d’occuper, celle sur laquelle Renault a choisi aujourd’hui de nous faire saliver avec « sans doute l’offre la plus attirante du moment »: un Scénic Pépite DCI à 16990€ avec TomTom inclus; le tout agrémenté d’une belle jeune femme portant déjà un bijou autour du cou et un flacon de parfum dans ses mains, le regard tourné vers la fameuse « Pépite Scénic » qui la fera sombrer dans l’extase absolu.

La lecture du journal « l’Alsace » est terminée…Alors, Chéri, si nous allions voir cette Pépite chez Renault?…

Renault, soulignons-le, qui n’a pas hésité à envoyer à Vélomaxou, en plus, un SMS pour lui annoncer sa « porte ouverte » pour le cas où le porteur de journaux serait en grève…

Après la séquence émotion, passons aux faits!

Analysons maintenant les marques en présence dans cette débauche publicitaire à vous donner la nausée…
– les jours HDI Citroën 1/2 page droite
– Fiat Ducato 1/2 page droite
– Peugeot « portes ouvertes » 1 page gauche
– Volvo 1/3 gauche
– Kia 1/3 gauche
– Chevrolet 1/3 gauche
– Toyota 1/6 droite
– Hyundai 1/3 droite
– Citroën 1/6 droite
– Citroën 1/3 droite
– Lexus 1/2 droite
– Fiat 1/2 droite
– Ford 1/3 droite
– Mazda 1/3 droite
– Suzuki 1/3 droite
– Skoda 1/2 gauche
– Opel 1/2 gauche
– Renault « portes ouvertes » pleine page 4eme de couverture

Une évidence: les Grands de l’automobile hexagonale avec le transalpin Fiat sont ceux qui achètent les plus grandes surfaces publicitaires…

Une page au total pour chacune de ces marques: Peugeot, Citroën, Renault et Fiat…

Une demi-page seulement pour les challengers: Lexus, Skoda et Opel… Et suivent tous les autres avec 1/3 de page.

Curieusement, le « numéro1 » mondial Toyota est en petite forme avec seulement 1/6 de page!

Ses derniers déboires mécaniques expliquent-ils cette contre-performance?

Imaginons cette débauche de publicité automobile appliquée aux vélos!..

http://velomaxou.sportblog.fr/

Vélomaxou

A propos de Vélomaxou

Cyclo-citoyen, cyclo-randonneur depuis 1976. Venant du cyclotourisme "la tête dans le guidon", je me dirige vers le déplacement doux de l'écocitoyen à Mulhouse, dans les Vosges, en Alsace et dans la Forêt Noire.

17 commentaires sur “La capacité de nuisance de la publicité automobile

  1. Raghnarok

    Est ce qu’on peut restreindre le problème à la publicité automobile? Pour moi la question est « La capacité de nuisance de la publicité. »
    Vouloir nous faire croire que pour être accepté par la société il faut une voiture, une montre, un parfum, un vélo, un panneau solaire, ect. C’est tout le même problème. Conformisme quand tu nous tiens…

  2. Pim

    Après une courte pause pour ma part, je découvre cette excellente remarque de Velomaxou…
    J’ajouterai ceci :
    La quantité de publicité auto est à pondérer par la notoriété et le public visé de la revue en question. Par exemple, le magazine Géo (destiné à un public plus cultivé que ‘Public ») contient beaucoup de pubs pour des voitures moins sobres et plus haut de gamme (des gros 4×4 de merde bien polluants quoi) entre 2 pages pour des produits de luxe. Un magazine people, destiné plutot à un public mineur ou trop jeune pour avoir les moyens d’acheter une voiture neuve, contient très peu de pubs autos et plutot des pubs (tout aussi merdiques) pour « envoyer amour au 88500 et recevoir un super logo en forme de coeur »
    Au final, rappelons que la pub auto représente 20 à 30% des dépenses des constructeurs, soit aussi 20 à 30% du prix de votre bagnole!

    Récapitulons : le consommateur paie son magazine et donc achète aussi les pages de pub qu’il contient (près de 40% des pages dans certains magazines), il paie sa redevance TV et est forcé de regarder la pub, enfin il achète une bagnole qui « contient » déjà 3000 à 5000 eur de pub! Sans compter tout ce qu’il recoit dans sa boite aux lettres, en mail, à la radio, sur les panneaux publicitaires dans la rue etc… Une vraie agression pour plus de temps de cerveau disponible! La boucle est bouclée, on fait de bons citoyens bien gentils et obéissants!

  3. cycliste alcoolique

    Je pensais etre pas trop mal protege des pubs (ainsi que ma famille). Nous n’avons pas de voiture ce qui rend – surtout mes enfants – completement insensibles aux annonces des constructeurs, nous lisons plutot des livres et rarement des quotidiens ou magasines, et surtout nous n’avons pas de chaines TV, seulement un ecran cathodique qu’on utilise pour visionner des DVD/VHS.

    Donc bref, je me sentais assez protege… Mais mauvaise surprise, les pubs arrivent sur les supports DVD des films en location (en tout cas au Canada – je ne sais pas si c’est deja le cas en France). I y a un mois, je loue un DVD et surprise il contient deux fois la meme pub: 1 fois avant les extraits de film et 1 fois apres. Et c’etait une pub pour un beau 4×4 toyota hybride plus vert qu’un martien. J’essaye de sauter la pub: interdit!! – comme c’est de plus en plus le cas pour les extraits aussi – J’en ai reloue 2 autres depuis, pareil.

    Ne pas pouvoir sauter les extraits avait tendance a m’exasperer car on doit se taper 15 minutes (souvent de merde) avant d’arriver au film. Maintenant on va devoir se taper des pages de pub.. un jour peut-etre, on aura droit a une page de pub en plein milieu du film.

    Je pense que je vais a present cracker les DVD loue, afin de ne pas avoir a subir cette dictature.

  4. URB

    @CYCLISTE ALCOOLIQUE
    Ben si la pub dur à peu près le même temps à chaque fois, tu n’as qu’à coupé « l’écran cathodique » pendant tout ce temps comme ça pas de pub.

    Non ?

  5. Axel

    Je me demande quel serait le budget à avoir si on souhaiter acheter tous les produits proposés par une revue ou une coupure de pub à la télé.

    Je pense que la publicité est grandement responsable des surendettements des foyers…

    Axel

  6. URB

    Question :
    Est-ce que si il y avait beaucoup plus de publicité pour les vélos, il y aurait beaucoup plus de cyclistes ?

  7. Axel

    @urb : pour moi c’est évident, la publicité fonctionne… C’est à dire que les recettes dégagés grâce la publicité sont supérieurs aux dépenses engagés par les entreprises en question. Les entreprises qui font de la pub le font pour se faire de l’argent, pas uniquement pour nous embêter… C’est pour cela que je hais autant la publicité… car elle nous force à acheter des choses dont on se passerait si la publicité n’est pas là.

    J’entends certains me dirent « oui mais moi, je ne change pas mes habitudes de consommation par la publicité » (entendre : moi j’ai un esprit d’acier, je ne suis pas influençable…) et là, c’est une raison de plus pour être contre la publicité… si les plus fort ne sont pas influençables, la publicité est donc nocive principalement pour les plus faibles… les jeunes, les personnes socialement défavorisées etc.

    Axel

  8. URB

    @RAGHNAROK
    Je veux bien quand on ACHETE le DVD mais dans le cas de CYCLISTE ALCOOLIQUE c’est une LOCATION de DVD, c’est autre chose, ce n’est plus le même service.

  9. Raghnarok

    @URB
    Quelle est la différence fondamentalement? Les gens qui payent se font emmerder pour essayer de faire diminuer le nombre de gens qui payent pas… Ça motive pas vraiment à payer dans le fond.

  10. cycliste alcolique

    @URB
    Etteindre l’ecran pendant la PUB..hmm
    Je pourrais aussi arreter de respirer quand tu as ta voiture en marche non? Comme ça plus de gêne.

  11. Pim

    Axel :

    J’entends certains me dirent “oui mais moi, je ne change pas mes habitudes de consommation par la publicité” (entendre : moi j’ai un esprit d’acier, je ne suis pas influençable…)

    Je pense que ces gens sont hélas bien plus influencés qu’ils ne le croient. Lorsqu’on est matraqué par une marque qu’on ne connaissait pas auparavant, on se dit « pas grave je n’acheterai pas leur produit, j’en ai pas besoin ». Lorsqu’enfin on a « besoin » de ce produit, on recherche en premier parmi cette fameuse marque.
    Exemple : il y a 5-7 ans les casques audios senheiser étaient peu connus du grand public, car plutot haut de gamme et réservé à une clientèle experte. Depuis qu’un footeux a fait plein de pub avec, cette marque s’est démocratisée, et on ne jure plus que par eux.
    Dans tous les domaines, les exemples foisonnent.

  12. Pim

    La pub crée souvent le besoin. Sans pub, je pense que tout le monde se moquerait de disposer de la 3G. Mais « heureusement » SFR est là pour vous rappeler que les gens de l’affiche, ou du film ou etc, sont vachement plus heureux avec, et que si vous ne l’avez pas encore, vous etes un gros looser, bouh la honte!

  13. Gildas

    J’ai constaté une évolution des dernières années dans les modèles des voitures des publicités du Courrier International auquel je suis abonné.
    Avant, beaucoup de 4X4 de ville (vous savez le thème neuneu de la ville-jungle) et maintenant, beaucoup plus de citadines avec des visées pseudo-écologiques sur la quantité de CO2.
    L’immense majorité des pubs de ce journal est en effet l’automobile, c’est impressionnant.

    Est ce car le secteur est concurrentiel ou bien que les gens hésitent à débourser une telle somme ?

    Le coût de la pub est forcément réintégré dans le coût de l’automobile au final.

  14. dépannage véhicule Gironde

    Comme dans tous les secteurs, le consommateurs est trop infulencé par la pub.

Les commentaires sont clos.