Cherche nouveau logo pour British Polluters (BP)

Jeudi 20 mai au matin, des militants de Greenpeace ont escaladé la façade du siège de la compagnie British Petroleum (BP), à Londres. Sur le balcon du bâtiment, les activistes ont accroché un drapeau aux couleurs du logo de BP « revu et corrigé » : le tournesol est entaché de pétrole, et les lettres BP ne signifient plus « pétrole britannique » mais « pollueur britannique ».

Le logo à la rosace jaune et verte, adopté par BP en 2000 pour tenter de verdir son image, reflète mal les activités polluantes du groupe et son obsession pour les hydrocarbures les plus sales. BP est l’exploitant de la plateforme pétrolière qui, depuis son explosion il y a près d’un mois au large des côtes de Louisiane, déverse 800 000 litres de brut par jour dans le Golfe du Mexique. BP, c’est aussi des investissements de milliards de dollars au Canada dans le pétrole des sables bitumineux, dont l’exploitation provoque des catastrophes écologiques inévitables, la dégradation des sols, la destruction des forêts et la pollution des eaux.

Certaines décisions prises au siège de BP, à Londres, sont à l’origine de la marée noire du Golfe du Mexique. Sous la direction de son PDG Tony Hayward, la compagnie pétrolière a pris d’énormes risques pour extraire du brut dans des sites toujours plus reculés et difficiles d’accès, tout en faisant des coupes sombres dans le budget des projets d’énergie propre. Or ces projets sont nécessaires pour contribuer à réduire la dépendance de nos économies envers le pétrole, et pour lutter contre les changements climatiques.

Greenpeace a donc décidé de lancer un jeux-concours pour modifier le logo de BP. Jusqu’au 28 juin 2010, graphistes, designers, professionnels et amateurs sont invités à faire appel à leur créativité pour revisiter le logo à la rosace, de façon à ce qu’il reflète mieux le vrai visage de la compagnie pétrolière. Le logo gagnant sera utilisé de façon « innovante et confrontative » par Greenpeace, au Royaume-Uni. À gagner aussi : un jour de formation sur un zodiac de Greenpeace, une journée de cours avec l’agence de design Airside, ou l’un des 50 lots surprises Greenpeace.

Participez à ce concours et informez-vous sur www.greenpeace.org.uk/behindthelogo

Source:  http://energie-climat.greenpeace.fr/

Greenpeace

A propos de Greenpeace

Organisation Non Gouvernementale (ONG) de défense de l'environnement

4 commentaires sur “Cherche nouveau logo pour British Polluters (BP)

  1. mokodo

    pourquoi tous le monde s’accorde sur ce chiffre de 800 000 litres par jour, ça doit etre bien plus et pourquoi lorsqu’ils le cite il ne font pas le calcul? du genre 21 600 000 litres deversé dans l’océans…. ca marque d’avantage les esprits il me semble

  2. Raghnarok

    Sûrement car personne ne sait vraiment combien il y en a qui s’écoule… C’est pas le truc le plus simple à calculer…

  3. cycliste alcoolique

    Y’a quelque chose que je n’arrive pas a piger.
    Est-ce qu’il existerait une methode radicale pour arreter ce deversement que BP cherche a eviter pour pouvoir continuer a exploiter ce site.
    Je me suis mal exprime.
    Existe-t’il une solution radicale qui detruirait toutes possibilites de reprendre l’exploitation de ce gisement?

  4. Jean-Guy

    Bonjour chers pro-cyclistes Verts et Free.

    Pour détendre un peu vos zygomatiques… et vos fessiers,
    pendant que vous pédalez ferme, vous pouvez écouter en boucle -cyliste- l’hymne vélocipédique de la Chanson Verte et BIO:
    « Ma Vie à Vélo »
    http://MaVieaVelo.free.fr

    Ou-Vertement cycliste,
    Jean-Guy

Les commentaires sont clos.