300 ans de croissance pétrolière en 5 minutes

« Nous vivons aujourd’hui plus que jamais la fin du pétrole et du charbon bon marché , alors que les énergies fossiles ont permis le développement technologique et humain pendant plusieurs siècles. Avec ce changement brutal, le monde risque fort de tomber de très haut, mais il est encore temps de maîtriser nos actes et d’effectuer une transition raisonnable vers l’ère post-pétrole. »
[Source : www.alternet.org 10 nov 2010]

Une vidéo « artistique » en anglais (désolé pour les non anglophones) qui résume l’histoire du pétrole, les excès de consommation, et les problèmes d’actualité que nous connaissons tous.

A propos de Pim

Co-administrateur et traducteur pour Carfree France

11 commentaires sur “300 ans de croissance pétrolière en 5 minutes

  1. Yefka

    Je trouve que cette vidéo présente une vision un peu trop optimiste de l’ère post-pétrole.
    Que nous montre-t-elle ? Une ville ultra-moderne, des TGV, des éoliennes et panneaux solaires partout mais … j’ai l’impression de voir des publicités de la ville du futur telle qu’on la voyait dans les années 50. Et qu’a-t-on aujourd’hui ?

  2. MinouMinou

    En effet, la cité du futur ressemble un peu à une sorte de « paradis technique ». À la technique caca, on aurait substitué la technique propre. La technique est encore et toujours comprise comme seul horizon indépassable, comme seul mode d’existence. C’est effrayant. Une fois de plus, pas de réflexion sur la technique elle-même. Pas de réflexion sur la reproductibilité technique. À ce sujet, il faut penser et lire Heidegger et Walter Benjamin.

    Derrière ce désir de paradis technique se trouve encore et toujours l’idée d’arrière-monde chrétien. Le monde ici-bas est cruel, la vie est cruelle, le chrétien veut le paradis. En attendant le paradis de son dieu où-c’que-ya-pas-de-tigres-qui-griffent-et-croquent, il se fabrique son paradis technique.
    Toujours cette apologie du Progrès, toujours ! Mais enfin, quoi ? C’est pourtant beau un simple bateau à voile ! C’est beau et excitant de marcher, simplement marcher, ou courir. Et l’homme sur son cheval, c’est beau aussi ! Quel est le problème, enfin ?
    Désolé de le répéter, mais le problème, il me semble bien que c’est le pessimisme chrétien, le nihilisme présent dans la doctrine chrétienne, qui nous poursuit encore et encore. Faut-il que l’idée de Progrès nous colle jusqu’à la mort ?

  3. xtoflyon5

    @Minou : bien d’accord avec toi ! Le problème, tu as mis le doigt dessus. Le problème c’est ça :

    Selon la génèse, et après avoir créé l’homme et la femme : « Dieu les bénit et Dieu leur dit : « Multipliez, remplissez la terre et l’assujetissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tout animal qui se meut sur terre »

    Etc, etc… c’est tout le premier livre du monde chrétien et occidental qui nous bassine de la suprématie de l’homme créé à l’image d’un Dieu, etc. Alors il faut quoi l’Homme ? Il se prend pour Dieu et tout lui appartient et controle tout. CQFD.

    (Source : B. Charbonneau, et surement d’autres)

  4. LanimO

    je sens que je vais me faire incendier….

    « Et l’homme sur son cheval, c’est beau aussi »
    _minou_
    « Multipliez, remplissez la terre et l’assujetissez; et dominez sur les poissons de la mer, sur les oiseaux du ciel et sur tout animal qui se meut sur terre »
    _la genèse_

    l’homme possède le cheval?

  5. MinouMinou

    Lanimo, je suis sensible comme vous à la maltraitance des animaux. Tout ce qui vit est sacré. Cela dit, il y a une différence entre l’époque industrielle qui détruit toute la vie, et l’époque pré-industrielle avec son lot de cruautés (cheval à la merci de l’homme…etc), qui ne détruit pas la vie sur terre. Condamner la cruauté, c’est condamner toute l’histoire, toute l’existence, toute l’humanité. Attention, je ne suis pas en train de dire que c’est bien de faire le mal.
    Je n’aurais pas dû dire « son » cheval, pardonnez-moi. L’homme sur le cheval, est-ce que c’est mieux ? L’homme sur son ami cheval ?

  6. LanimO

    héhé, nan je ne suis pas un antispeciste convaincu.
    c’est juste pour faire remarquer à quel point on est encrassé de petits bouts de descartes et de christianisme.

  7. Tommilidjeuns

    Je suis d’accord avec vous autres. On est pas obligés d’écouter et d’obéir à toutes les conneries qui sont écrites dans les bouquins de science-fiction style genèses, corans et autres couillonnades « sacrées »…Dans mon jardin vivent des tas d’oiseaux, des écureuils, hérissons, chats du voisinage, j’aime les observer,est-ce pour çà qu’ils « m’appartiennent » ?

  8. MinouMinou

    Attention, vous vous écartez du sujet juste parce que j’ai glissé sur un mot. Je vous rappelle que le fond c’est l’apologie du progrès faite à la fin de la vidéo…

  9. MOA

    xtoflyon5 :  » @Minou : bien d’accord avec toi ! Le problème, tu as mis le doigt dessus. Le problème c’est ça : Selon la génèse […] Etc, etc… c’est tout le premier livre du monde chrétien et occidental qui nous bassine de la suprématie de l’homme créé à l’image d’un Dieu[…] »

    A noter que le pentateuque (dont La Génèse) porte un autre nom lorsque l’on est de confession Juive : la torah.

    Et je ne connais pas assez le Coran mais m’est avis qu’il doit y avoir de ça aussi (je crois savoir que le fait de pouvoir commercer « librement » sans être emmerder par l’occident, a été un élément déclencheur à l’apparition de la religion Islamique vers 600 ap. JC ; mais je ne connais pas assez ces questions pour développer, pour être précis et ni même pour être sûr que je me plante pas.

    Bref, quoi qu’il en soit, à mon avis xtoflyon5 :

    – si l’on veut trouver dans le christianisme une origine au bordel ambiant, il vaut mieux tirer des textes/concepts du Nouveau Testament uniquement ; sans quoi ce n’est pas pertinent.

    – je crois qu’on fait un peu fausse route même s’il semble en effet que les religions monothéistes ont (eu?) un rapport à la Terre bien différents des autres croyances.

Les commentaires sont clos.