De la ville 50 à la ville 30

ville 30

Dominique Bied, ingénieur, intervenant départemental sécurité routière et responsable du dossier transports et environnement à cap21, a lancé une pétition sur le lien ci-dessous pour donner une dynamique à une mesure de sécurité publique en matière de sécurité routière dans les zones denses, à savoir passer de la ville 50 km/h à la ville 30 km/h.

Son intention est qu’elle ait un retentissement européen pour qu’une directive soit prise dans le cadre de la mobilité durable.

Il s’agit d’inverser la logique des limites de vitesse, le 50 devenant l’exception et le 30 devenant la règle par défaut. Il est temps de changer notre rapport au temps et d’aller vers une mobilité soutenable quotidienne.

A vos signatures

http://www.mesopinions.com/de-la-ville-30-a-la-ville-50-petition

A l’attention de Madame Kosciusko-Morizet, ministre des transports

La vitesse moyenne des véhicules automobiles en milieu dense est de 22km/h. Dans une immense majorité des voiries, il est impossible de rouler à 50km/h. Prenant acte de la réalité, de nombreuses villes pionnières ont inversé la logique des limites de vitesse en agglomération. La règle devient 30km/h et la signalisation se fait par exception à 50km/h. Cette disposition a le mérite de faire chuter considérablement le nombre d’accidents ainsi que leurs conséquences lorsqu’il y en a. Cela a aussi l’immense avantage d’apaiser la ville, de réduire considérablement le nombre de 2 roues motorisés en circulation et en excès de vitesse dans nombre de nos rues. Cela sécurise les usagers vulnérables, les enfants, les personnes âgées, les handicapés, les cyclistes qui circulent et marchent paisiblement. Cela a aussi l’immense avantage de changer notre rapport au temps, d’induire une véritable culture de conduite apaisée sur toutes les voiries, d’aller vers plus de développement durable sans rien compromettre du temps de parcours réel en porte à porte des usagers motorisés. Cela économise une masse d’argent public considérable, ce qui est intéressant dans notre contexte économique.

Je vous propose, madame la ministre, d’user de votre pouvoir pour faire introduire cette disposition au code de la route non seulement en France, mais aussi au niveau européen en impulsant vos collègues européens.

Signez la pétition:

Visiter aussi le site http://ville30.org/

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

30 commentaires sur “De la ville 50 à la ville 30

  1. CarFree

    Probabilité d’être tué d’un piéton dans une collision avec une voiture de tourisme

    Source : BPA – Bureau Suisse de Prévention des Accidents

  2. stefanopoulos

    Saluons cette courageuse initiative de Cap 21 (le parti de Corinne Lepage) de demander à la Ministre de l’Environnement de passer la ville à 30 km/h. Mais au fait, pourquoi cette même Corinne Lepage ne l’a pas fait directement quand elle était Ministre de l’Environnement ?

  3. Walraff

    voilà une bonne initiative. J’en ai rêvé une fois..
    Rendons la ville à ces habitants.

  4. Lapinmalinlapinmalin

    Bonjour, étant moniteur auto école il serait plus qu’urgent d’agir sur la vitesse en ville. Les jeunes actuellement ont de gros problèmes en terme de vision panoramique. La muliplication des écrans de plus en plus réduits diminuent leurs capacités visuelle périphérique, me semble t’il. A cela s’ajoute une precipitation maladive dûe à une vie de plus en plus stressante, exigente… Alors passer de 50 à 30 serait un minimum, supprimer la voiture sera le prochain objectif.

  5. Yefka

    Je suis surpris par le graphique du premier commentaire.
    Pourquoi l’augmentation de probabilité est-elle dégressive entre 50 et 70 km/h ?

  6. stefanopoulos

    @ carfree

    T’as raison, je m’y perds avec ce remaniement ! Donc NKM est désormais ministre de l’écologie, du dd, des transports et du logement. C’est vrai que les deux ministères sont réunis depuis 2007, j’avais oublié.

    Au fait, t’as vu que l’Agence Internationale de l’Energie a enfin reconnu la semaine dernière que le peak oil était atteint ? Info un peu passée sous silence :

    http://petrole.blog.lemonde.fr/2010/11/18/tout-va-bien-le-peak-oil-est-atteint-dit-lagence-internationale-de-lenergie/

  7. CarFree

    « Je suis surpris par le graphique du premier commentaire.
    Pourquoi l’augmentation de probabilité est-elle dégressive entre 50 et 70 km/h ? »

    Une « augmentation dégressive », cela n’existe pas…

  8. CarFree

    « Au fait, t’as vu que l’Agence Internationale de l’Energie a enfin reconnu la semaine dernière que le peak oil était atteint ? Info un peu passée sous silence »

    Non, je n’avais pas vu l’info, c’est effectivement pas du tout abordé par les médias… Mais, à leur décharge, il faut dire qu’ils sont très occupés en ce moment par les opérations policières à Marseille…

  9. Raghnarok

    @Yefka:
    Tu peux facilement imaginer que si un piéton est percuté a 100km/h il a quand même une chance de survivre, à 50km/h on est déjà à 70% de probabilité de décès, elle ne peut que tendre vers 100% et donc il faut bien que la pente de la courbe diminue vers la fin.

  10. Guillaume

     » Une « augmentation dégressive », cela n’existe pas… »

    Si, ça existe et ça s’appelle une dérivée négative, ça veut dire que la courbe monte mais de moins en moins vite.
    Je dirais que c’est logique : en étant très chanceux je suppose qu’à n’importe quelle vitesse il est envisageable de ne pas être tué, on peut donc dire que la courbe tend asymptotiquement vers 100 mais c’est normal qu’il n’y ait pas de rupture de dérivée, enfin que la courbe soit lisse quoi.

    J’ai voulu signer la pétition, c’est dommage de l’avoir mise sur un site qui demande jusqu’à l’adresse et la date de naissance pour s’inscrire (et être à moitié sûr de recevoir du spam). Je soutiens complètement l’initiative mais désolé je ne m’inscrirai pas sur un tel site, aucune confiance. Je ne laisse pas mes données personnelles partout dans la nature, autant que possible.

  11. Raghnarok

    « Au fait, t’as vu que l’Agence Internationale de l’Energie a enfin reconnu la semaine dernière que le peak oil était atteint ? Info un peu passée sous silence »

    Bon, ils reconnaissent que le peak oil du pétrole conventionnel est passé, par contre ils prévoient qu’avec les pétroles non-conventionnels on pourra continuer à augmentera la production jusqu’en 2035…
    C’est un pas en avant mais à relativiser.

  12. MOA

    ah bon? ce n’est pas parceque cela signifie que la courbe est peut être bidon? et donc que ca ne mérite pas d’y attacher de l’importance? ah bon…

    Pour l’annonce officielle de l’Agence Internationale de l’Energie sur le fait que le pic pétrolier a… finalement… été atteint en 2006, apanivore avait déjà donné le lien dans set article de CarFree http://carfree.fr/index.php/2010/11/19/cote-dazur-la-tentation-de-lor-noir-a-tout-prix/

    Mais cela mérite d’être rappelé.

  13. sebsoupe

    D’accord avec Yefka : « mathématiquement », la courbe devrait être exponentielle sur toute sa totalité, et pas logarithme entre 50 et 70…
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Exponentielle
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Logarithme
    C’est-à-dire que la probabilité devrait augmenter de plus en plus vite avec l’augmentation de la vitesse, et non pas tendre vers 100% par une asymptote…
    La courbe n’a sûrement pas été traçée de manière expérimentale mais empirique, par contre ça ne change pas grand chose au problème de la mortalité du piéton qui est « assurée » si la voiture dépasse 70km/h 🙁
    Hier soir un collègue a chuté à vélo en rentrant chez lui, il s’est fait « serré » par une auto à l’entrée d’une petite agglo (rétrecissement de la chaussée pour réduire la vitesse) et est tombé sur le trottoir : la voiture ne s’est pas arrêtée (ni celles derrière d’ailleurs) et ce matin au bureau il y en avait d’autres pour dire : « ouais mais maintenant les piétons et les vélos ont tous les droits », limite ça devrait être interdit !!!
    Il y a encore du chemin à faire…

    PS : je signe la pétition 😀

  14. Raghnarok

    Mais non, comment vous pouvez justifier qu’à partir d’une certaine vitesse les probabilités de décès arrivent à 100%?
    Il y a toujours une probabilité de survie mais elle diminue avec l’augmentation de la vitesse.

  15. Guillaume

    @Raghnarok
    Oooops oui, évidemment c’est la dérivée seconde ! Voila j’ai voulu faire mon malin et je passe pour un idiot 🙂 J’ai pourtant eu un doute en l’écrivant, mais je suis allé un peu vite.
    Et je maintiens notre position : une probabilité ne peut que tendre vers 100%, même si les dégâts causés eux augmentent de plus en plus vite, non pas de façon exponentielle mais selon le carré de la vitesse.

    Enfin globalement on chipote mais le piéton ou le vélo qui se prend une voiture dans la gueule est pas en train de faire des maths. Totalement pour la réduction de la vitesse en ville, avant l’interdiction pure et simple de la voiture en ville !

  16. MOA

    Raghnarok : « Je pense pas qu’elle [la courbe] soit tant bidon que ça »

    Non, cette courbe n’est pas bidon… et de toute façon, peu importe comme le dit Guillaume ou sebsoupe, l’important n’est pas là.

    Ma réponse reflétait juste le type de réflexion que yefka essaie systématiquement de faire naître. Il cherche à décrédibiliser l’ensemble en s’arretant sur un déatil. Et toujours en employant la même méthode… l’air de rien… faussement naïf. C’est pas la première fois; loin de là.

  17. CarFree

    « le mouvement carfree pourrait lancer une telle pétition? »

    je ne sais pas si en multipliant les pétitions on gagne en crédibilité… celle-ci a le mérite d’exister.

  18. Yôm

    Le point de départ de la pétition me gêne.
    Le raisonnement par du constat que du fait de la densité du trafic automobile, la vitesse moyenne de ce type de véhicule est de 22Km/h, d’où l’idée d’aligner dessus la réglementation.
    Bien souvent les initiateurs d’un tel mouvement n’osent pas avancer d’autres motifs prévalant: violence automobile (cf courbe »Probabilité d’être tué d’un piéton dans une collision avec une voiture de tourisme »), occupation de l’espace, pollution…).
    Cela donne l’impression que si le trafic était plus fluide, l’idée n’aurait pas germée d’abaisser la vitesse auto.
    Or, certains villages de rase campagne sont traversés à 50Km/h voir 70Km/h. Et que dire de toutes ces petites routes les reliant et où piétons et cyclistes se font scalper à 90Km/h?
    En se basant sur la « Probabilité d’être tué d’un piéton dans une collision avec une voiture de tourisme » et afin d’en éviter l’issue dramatique, nous pourrions imaginer que sur route un automobiliste doive limiter sa vitesse entre 30Km/h et 50Km/h selon qu’il croise ou dépasse un piéton ou un cycliste.
    En bref, les motifs définissant la portée d’un mouvement, choisissons les judicieusement.
    A lui seul le graphique sus-cité pourrait être à l’origine de nos plus attendus changements _je veux dire la fin de la société automobile_ s’il était socialement et universellement admis que la vie humaine prévaut.
    Et ne nous méprenons pas, si nous sommes toujours en lutte contre la voiture et bien d’autres maux et injustices, c’est parce qu’au coeur de notre société règne le capital.

  19. Patrice

    comme je le disais à Dominique, le fait que la pétition vienne d’une personne, qui plus-est associée à un parti politique réduit considérablement les chances de succès. La personne qui propose a autant d’importance que la question dans une pétition, d’où la nécessité que ça soit une association « neutre ».

    Mais surtout le concept de ville 30 n’est pas encore mûr pour le grand public, et une pétition n’a d’intérêt que si elle touche le public et récolte des milliers (plutôt des millions pour du national) de votes.

    du coup afficher au grand jour que quelques centaines de personnes seulement (quelques milliers au mieux) soutiennent cette initiative c’est se tirer une bale dans le pied.

    A Fontainebleau les détracteurs du 30 km/h on réuni 1000 signatures en une semaine sur fessebouque quand les promotteures de la ville 30 n’en sont qu’à 80 au bout de 3 mois …

  20. Yôm

    @Patrice
    Mais combattre la violence et l’omni-présence automobile, c’est politique!
    Mieux vaut 100 personnes convaincues et déterminés que 3000 signataires que rien n’engage.
    Ça me rappelle le pacte-Hulot: toucher un maximum de personnes avec du vent pour n’engager à rien.
    Et puis quoi, une pétition, c’est déjà une action suffisamment molle pour ne pas lui trouver encore un titre du style « les accidents de voiture, c’est pas bien, faisons attention »?

  21. Patrice

    oui mais une pétition c’est un nombre de signatures, on ne voit pas si c’est des gens convaincus ou pas…

    si 40 millions d’automobilistes lancent une contre pétition, la comparaison des scores va faire mal.

    je ne voulais pas faire dans le pessimisme mais alerter sur le fait que la pétition risque d’être un flop contre productif

  22. Legeographe

    Le graphique est une bonne donnée, mais il serait meilleur accompagné d’une bonne vidéo de « crash-tests » mettant des faux piétons (mannequins) sur le capot avec l’éclatement du crâne ou de la colonne vertébrale plus ou moins avancé.

    Pour moi, côté mathématique, la question de la courbe de forme asymptotique en limite vers « plus l’infini » (puisque les automobilistes ne s’arrêteront peut-être jamais d’aimer toujours plus la vitesse, *pour certains*) est compréhensible : un piéton ne meurt pas forcément d’un choc avec une voiture à 90 km/h, il y a des coups de grâce parfois.

    Avec une vidéo bien choc (des crash tests à différentes vitesses… ça c’est pour émouvoir) et le graphique (ça, c’est pour prendre du recul sur nos comportements de chauffards), on peut facilement avoir une campagne compréhensible du grand public inhabitué au discours du genre Carfree.
    Et donc ne pas avoir de contre-pétition crédible en face (puisque leur crédibilité, ils la gagnent en disant que c’est liberticide de mettre toujours plus de limitations ; or, ils ont raison d’aimer la liberté et d’appeler les gens à réclamer leur liberté… le gros problème est que c’est une liberté d’automobiliste qu’ils réclament, pas une liberté de bisounours) ; à ce moment, notre pétition a beaucoup de sens (je l’ai déjà signée, la pétition en lien ici, mais je pense que le message pourrait être bien plus argumenté comme conseillé dans mon commentaire).

  23. benazech daniel

    moi, je dis: 5 km/h en ville, 10 sur route, et 15 sur autoroute, comme ça, on pourra rouler les vitres ouvertes, et causer avec l’automobiliste à coté ( eh tu la bouge ta poubelle hdi, ducon, euh, pardon, Monsieur Ducon ).
    Méfiez vous, car au fil du temps, écologiste rime de plus en plus avec extrêmiste!!!

  24. Jean-Marc

    Au pifomètre (mais je te laisse chercher les valeurs exactes)

    Hors sprints à cheval, sur de courtes distances, ou hors prototypes ou véhicules de courses, tels la jamaiscontente… mais on reste, pour les chevaux au galop, à des vitesses de l’ordre de 40km/h;
    Toute l’histoire de l’humanité, jusqu’à 1930-40, s’est faite, pour les transports individuels, à des vitesses inférieures ou égales à 30 km/h; et inférieures à 50 km/h pour les transports collectifs (train au charbon).

    Cependant, malgré cette lenteur, le XIX et debut XX a changé le monde (relire le tour du monde en 80 jours… au passage, sans utiliser d’avion, certains ont essayés de refaire le tour du monde en 80 jours, en traversant les même pays : disparitions de lignes de chemin de fer, disparitions de lignes de transatlantiques : ils n’y sont pas arrivé, celà leur aurait pris beaucoup plus que 80 jours).

    Exemple de « vitesse » du XVIII siècle et d avant : les canaux, avec des péniches tirées par des « bricoles »

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bricole_(attelage)#Batelerie

    La bricole étant la longe en chanvre et son parement de « confort » en cuir au niveau du « moteur »; longe reliant le « moteur » à la péniche.
    Avant l’invention et la généralisation des gros moteurs au charbon, au bout de la bricole, on trouvait des boeufs, des chevaux… mais aussi, des hommes, qui tiraient SEULS, à contre-courant (sur des chemins de halage) des péniches.
    (c.f. les bateliers de la Volga et leur celèbre chant).
    Vitesse d’une péniche tirée par des hommes seuls : 100 m à l heure… mais ces bateleurs étaient payés de quoi vivre pour leur travail -> d’où un coût du transport de marchandise ayant une influence sur la distance entre le produit fabriqué, et le produit consommé (protection de la production locale, sans taxe; et protection des petits locaux contre de grands groupes mondiaux, sans loi anti-trusts).

    Sans vouloir revenir au XIX siècle, il faut savoir qu’à l’époque romaine, comme sous napoléon III, on se déplacait à la même vitesse… (celle d’un homme, d’un cheval, ou d’un cheval attelé).

    Pourtant, celà n a pas empêché des progrès, loin de là.
    (Pasteur, Curie, fleming, sont des personnes de « l aire lente »).

    Sur la vitesse actuelle, en voiture.
    Des rappels utiles :
    la vitesse en ville en angleterre (aux USA et dans tout le monde anglo-saxon aussi?) est de 30mph, soit 45km/h, au lieu de nos 50 km/h
    la vitesse sur highway aux USA, pays considéré comme un temple de la voiture, est de 60mph, soit 90km/h… et non 130, 120, 110 ou 100; comme dans la plupart des pays de l’UE.

    Et remarque que pour le transport inter-cité, par rail, je ne suis pas pour une limitation comme en ville…
    Les passagers et marchandises peuvent très bien voyager à 90km/h, sans que celà pose de pb.
    (le TGV, avec des vitesses supérieures, pose un léger pb : il consomme bien plus par km que le train à 90km/h… mais cependant, grâce à la forme très économe du train+rail, un TGV reste bien plus économe en poids/énergie qu’une voiture ou un camion).

    Le plus important, en ville, restant la réalité physique des intéractions voiture-citadins :

    http://antivoitures.free.fr/choc_pieton.jpg

    Donc, soit on tient compte de la réalité, des accidents et des morts, et alors on agit;
    soit on est dans l aveuglement et l’idéologie.
    « amusant » que celui qui prône le dénie de réalité parle d « extrêmiste ».

    p.s.
    « 5km/h en ville » : celà existe, celà s appele la marche, et c’est très efficace sous 2 km (au delà, je préfère le vélo).

    p.s. 2
    c est quoi une autoroute ?
    tu parles des camions-route ?
    Sur ces camions-route,un camion use la chaussée dans les 100 000 fois* plus qu’une voiture (pb du poids par essieux, doubler le poids par essieu multiplie par 32 l’usure de la route, c.f. http://fr.wikipedia.org/wiki/Taxe_%C3%A0_l%27essieu#Justifications).
    Ainsi, aux péages, les camions devraient payés 100 000 fois plus… soit 1 centime par voiture, et 1 000 € par camion; ou, plutôt, gratuit pour les voitures, et +/- 10 fois plus cher qu’actuellement pour les camions.

    Là, en payant le vrai coût du transport de marchandise, le ferroutage ou les péniches deviendraient de fait beaucoup plus intéressantes…

    * en fait, il y a débat sur les détails du calcul… 100 000 est la valeur basse… la valeur haute dépasse le million.

Les commentaires sont clos.