Le retour de Cassandre

Il ne faudrait pas que ce blog se contente, comme tant d’autres, de suivre au quotidien les minables péripéties de nos non moins minables politiciens. Bien sûr ils sont nuls, bien sûr ils nous font honte, bien sûr il faut qu’ils dégagent. Mais une fois qu’on a dit ça, on est certes un peu soulagé, mais non seulement ils ne dégagent pas, mais en plus on a vite tendance à pervertir l’importance relative des choses et à penser par exemple que les gesticulations pitoyables d’une MAM ou les déclarations martiales d’un Copé sont « la vraie vie ».

Aujourd’hui pourtant, plusieurs signaux concordants sont parvenus jusqu’à mes yeux et mes oreilles, et qui, après décodage me permettent d’établir le diagnostic suivant que je vous livre en exclusivité : on est dans la merde. Grave. Et pour longtemps.

Je sais, je l’ai déjà souvent dit ici, mais hélas, je le confirme.

D’abord le prix de l’essence et le cours du brut. 100 dollars le baril. Après 2 ans de répit artificiel dû à la « crise », le prix du pétrole a repris sa hausse implacable. Peut-être vous rappelez-vous les quelques mois autour de l’été 2008 : hausse quasi verticale, au dela des 140 dollars le baril. Aujourd’hui, nous avons à nouveau dépassé les 100. Avec un dollar beaucoup plus élevé qu’il y a 2 ans par rapport à l’euro. A l’été 2008, les conséquences sur la vie quotidienne commençaient à se faire sentir : baisse des ventes de bagnole, baisse du kilométrage moyen, et même, facteur infiniment positif, emploi des moyens de transport de substitution : transports en commun, vélo… Aujourd’hui, pas sûr qu’il y ait un Lehman Brothers pour enrayer à nouveau le phénomène. Et ce n’est évidemment pas souhaitable !

Certains politiciens vont faire mine de découvrir cette vérité : « il n’y a pas de croissance infinie possible dans un monde fini », et en particulier « on ne peut pas brûler plus de pétrole que l’on en produit », variante de « on a pompé plus de la moitié du pétrole disponible, la plus facile à pomper, évidemment, et du coup la production ne peut plus que diminuer alors que la demande augmente et les prix ne peuvent en conséquence que flamber »

Le gasoil est à 1.15€ au Luxembourg. Sans doute 1.30 en France. Parallèlement, GDF annonce, pas gêné, une hausse du tarif réglementé de 5%. Même si depuis la privatisation, on aura toujours le doute : hausse de la matière première ou voracité des actionnaires ?

Ce n’est sûrement pas un hasard si c’est aujourd’hui que j’ai reçu une « lettre ouverte » de l’OTRE (Organisation du Transport Routier Européen), qui est une organisation de petits transporteurs routiers familiaux), qui se plaint aussi de la hausse du prix des carburants (ils n’ont pas fini de se plaindre !), mais aussi du fait que leurs donneurs d’ordre prennent prétexte de cette hausse pour augmenter leur prix, tout en refusant de payer plus cher les prestations des petites sociétés auxquelles elles sous-traitent…

« Si la crise précédente a permis de mettre en place un mécanisme d’indexation de la prestation de transport à l’augmentation du carburant, ce mécanisme n’est pas efficace dans tous les cas, notamment pour les opérations de transport uniques et de gré à gré.
Aujourd’hui les TPE du transport routier en pâtissent.
En effet, ces entreprises sont souvent affrétées par des donneurs d’ordres qui n’ont aucun scrupule à augmenter leur marge en faisant fonctionner le pied de facture pour eux, sans pour autant en faire profiter l’exécutant, qui lui paie plus cher son gasoil pour effectuer la prestation. Il est inadmissible et honteux de pressurer ainsi ces petits transporteurs qui n’ont pas la force de négociation en leur faveur. Dans un contexte encore extrêmement tendu pour les TPE, cette surcharge de coût sans révision des prix de transport est destructrice. »

Déjà que les « gros » du secteur ouvrent en masse des filiales dans les pays de l’Est pour faire du Bolkestein qui ne dit pas son nom, je vois un avenir très sombre à nos forçats du camion…

On se dit que les constructeurs automobiles vont anticiper la fin du pétrole, et s’adapter… Hum… Les voitures électriques à l’autonomie supérieure à 100 km sont renvoyées aux calendes grecques. Il y a bien les hybrides (j’en reparlerai dès qu’on m’aura livré la mienne !), mais leur consommation est à peine inférieure à celles des autres… Elles vont sûrement bien se vendre quand le prix du carburant montera encore, mais c’est évidemment tout sauf une vraie solution au problème. Peugeot s’apprête d’ailleurs à présenter au salon de Genève son char d’assaut 3008 hybride, dont j’ai déjà dit tout le bien que je pensais…

Mais les « stratèges » de Peugeot ont d’autres idées pour gagner du pognon. Celle que j’ai entendue tout à l’heure sur Europe 1 vaut son pesant de cacahuètes : jaloux du « succès » de Renault avec Dacia, Peugeot veut monter une opération du même type, non plus en Roumanie, mais en Chine… L’idée est la suivante : faire fabriquer en Chine pour le moins cher possible (en employant des esclaves et des technologies amorties pour ne pas dire obsolètes), et vendre en Europe ces sous-bagnoles sous la marque de… Talbot !

Les moins jeunes se rappellent sans doute que Peugeot avait déjà voulu relancer la vieille marque « Simca » en la rebaptisant « Talbot », du nom d’une autre marque qui avait paraît-il connu quelque gloire à la préhistoire de l’automobile, et en faisant modifier les modèles existants par un stagiaire peu inspiré : l’aventure n’avait duré que quelques années, et tant la marque que les bagnoles avaient fini par être abandonnées.

Peugeot oublie donc l’histoire, et veut donc se lancer dans une pitoyable opération marketing similaire à celle de « General Motors », qui n’a rien trouvé de plus con que de rebaptiser « Chevrolet » ses sous-bagnoles fabriquées sous la marque Daewoo en Corée du Sud, et de faire des pubs frelatées qui mettent en avant le mythe américain associé au nom de Chevrolet.

Je parlais plus haut du « succès » de Dacia. Ce mot n’a qu’une seule signification : les actionnaires de Renault gagnent sans doute du pognon dans l’opération. Mais chez Renault, ce sont sans doute bien les seuls ! Les garagistes et vendeurs n’en veulent pas, car leur marge est évidemment réduite, quant aux ouvriers, techniciens et ingénieurs de Renault, il est bien évident que leur avenir à terme se trouve chez Paul Lempois ! Il en sera de même chez Peugeot : la « Ching Chong » rebaptisée Talbot ne fera vivre personne en France, sinon les actionnaires, et il n’y aura bientôt plus aucune usine sur notre territoire.

Tous ces signes ne sont pas des hasards. Il n’y a pas besoin de lire dans les tripes de hareng pour voir que l’avenir de l’industrie du transport en Europe (je n’ai pas parlé des avions et donc du tourisme, mais c’est évidemment la même chose) est dans une impasse et que ses salariés directs ou indirects, c’est-à-dire une part considérable de la population, sont dans une merde noire et vont entraîner dans leur chute l’ensemble de l’économie dont elle est le principal pilier.

Mais c’est sûr, il vaut mieux parler de minarets, c’est sans doute plus efficace pour gagner la présidentielle…

SuperNo

A propos de SuperNo

Ex-blogueur, râleur, ex-chômeur, gaucheur, photographeur, linuxeur et même geekeur à ses heures.

49 commentaires sur “Le retour de Cassandre

  1. MinouMinou

    « bien sûr il faut qu’ils dégagent ». Et si nous nous retrouvions à 1 million à Paris pour les faire dégager : http://disonsleurdegage.com/

    Nous pourrions élire un gouvernement sûrement plus « disposé » à écouter les écologistes, non ?

  2. Tommili

    Qu’ils débarrassent vite fait le plancher, comme leurs potes dictateurs à qui ils ont ciré les pompes (je reste poli) jusqu’à maintenant sans que çà provoque le moindre frémissement de sourcil chez ceux-là même qui maintenant crient au loup.
    En tout cas çà commence à bouger, on dirait, le brut à 100 E, c’est bon çà. Quand les pauvres qui pourront même plus rouler en twingo regarderont passer les riches dans leur Hummer blindé s’aperçevront qu’ils se sont fait baiser en beauté peut-être qu’on les fera dégager à coup de pieds dans le derche, sauf que la France c’est pas la Tunisie, et les chiens de garde d’ici, à mon avis ils obeiront à leurs maîtres.

    Le bonjour Minou, oui « on » pourrait élire, mais franchement si les élections servaient à changer les choses, tu crois qu’on aurait le droit de voter ?
    Le Mélenchon ? la mémère Joly ? Mmouais,..faut voir.
    (Ah c’est vrai surtout faut voter « utile » au premier tour n’est-ce pas ?)
    Non, ce qu’il nous faut, à nous la plèbe, c’est des arbalètes bien huilées et calibrées, v’là ce que je dis…

  3. Vélorutionnaire Caennais

    Bonne article 🙂

    Il pose à la fin, sans le dire ou le faire exprès, la question du salariat. Si changement il doit y avoir, c’est bien par la déconstruction du système capitalisme, du salariat et de l’état.

  4. Tassin

    @ Vélorutionnaire Caennais :

    Si tu détruits l’état, alors tu aboutiras à du capitalisme libéral pur, qui n’est rien d’autre que la domination des riches et/ou des forts sur les pauvres et/ou faibles.

  5. MinouMinou

    Absolument, Tassin. C’est ce que refusent de voir les anarchistes.

    Salut Tommili,

    Mélenchon n’a rien à voir avec Joly. Joly veut « rendre la finance moins mauvaise, voire positive ». J’étais à une conférence qu’elle a donné il y a quelques mois à Lyon. J’en ai parlé ici, dans le 5ème commentaire en partant de la fin :

    http://carfree.fr/index.php/2010/08/20/cohn-bendit-lavocat-du-capitalisme-vert/

    Je copie-colle ce que j’avais retranscris de la demi-heure pendant laquelle j’ai assisté à leur conférence (Joly-Lipietz & co) :

    « rendre la finance moins nocive, voire positive » (dans les pays du Sud)

    « l’aide au développement » (définition capitaliste de « développement » > c-à-d accès pour tous à la société de consommation/croissance)

    « faire prendre conscience aux chefs d’États » (c’est-à-dire garder des chefs d’États capitalistes, mais leur « faire prendre conscience »…)

    « politique de transparence des multinationales »

    « contrôle de la finance » (contradiction dans les termes)

    « d’une urgence absolue », « urgentissime » (et en même temps Lipietz nous a dit que nous n’avons pas le choix d’accompagner le capitalisme en le rendant moins mauvais, en attendant de faire mieux, dans 50 ans, qu’il n’y a pas d’alternative plus efficace. Petit problème de logique non ?

    Aucun rapport, donc, avec Mélenchon. Mélenchon ne veut pas négocier avec le patronat, les industriels, les banksters, etc. Il veut faire appliquer la Loi par la force à ceux qui la transgressent.

    « Faire prendre conscience aux chefs d’Etats » ? Mais elle vit dans le monde des Bisounours ou quoi la Joly ? Je l’aime bien quand même, mais elle est naïve, elle est trop molle. Elle n’a ni la force ni l’envie de résister aux oligarques.
    Je ne dis pas que Mélenchon est le sauveur. Je serai le premier à descendre dans la rue pour pousser le gouvernement du Front de Gauche à tenir les promesse de la planification écologique s’il est trop mou. Et assurément il n’est pas radical pour ce qui concerne la bagnole ! Je le sais ! Mais comme je l’ai dit de nombreuses fois, il sera moins dur pour nous de nous faire entendre avec un gouvernement vraiment de gauche. C’est une simple question de logique. Je crois que nous devons tout faire pour avoir un rapport de force avec les oligarques qui nous soit le plus favorable possible. Peut-être que je me trompe, que je suis naïf. Mais si nous jugeons d’avance les gens, alors nous ne les laissons pas faire leurs preuves, alors il n’y a pas de discussion possible, alors autant se tirer tout de suite une balle dans la tête. Ce n’est pas avec quelques anars et quelques écolos que nous allons faire la révolution. Tant que les frigos sont plein, la majorité se moquera de l’urgence écologique et la niera. Nous ne pouvons donc pas compter sur « le peuple ». Je crois que nous devons compter, par contre, sur l’éducation populaire, entre autre en rendant les médias indépendants, en dégageant les publicitaires, ce qui aura pour effet de désintoxiquer les Français de 7 ans de sarkozysme. Cela, nous devrons le faire par des LOIS.

  6. Vélorutionnaire Caennais

    Ce que voyent les anarchistes c’est que l’état est un instrument d’oppression au service d’une caste (qu’elle soit religieuse, fasciste, capitaliste, bourgeoise, royaliste, socialiste ou communiste). Ce n’est pas les exemples qui manque.

    Enfin, vous confondez tous. Votre manque de connaissance et de culture sur l’état est flagrant. Comme ci l’état était unique et sauveur. Au final, confondre société et état me fait doucement rire.

    Les anarchistes, historiquement, sont républicain, pour le fédéralisme, l’organisation, la libre association, la démocratie directe. Elisée Reclus (Le plus grand géographe français) disait lui même lors de l’inauguration de l’université libre de Bruxelle : L’anarchie est la plus haute expression de l’ordre.

    L’encyclopédie pour se cultiver : http://fra.anarchopedia.org

    On pourrait discuter de l’anarchisme (à condition que les fantasmes et préjugés tombent…) mais ce n’est pas le lieu ici 😉

    Ce qui m’énerve ce n’est pas les gens qui n’adhère pas au projet anarchite (libre à chacun) mais bien les « je regardais la TV, je connais mieux l’anarchisme que toi » avec tous les clichés qui vont bien…

  7. MinouMinou

    « L’anarchie est la plus haute expression de l’ordre. »

    Donc les anarchistes veulent un État.

    « Ce que voyent les anarchistes c’est que l’état est un instrument d’oppression au service d’une caste (qu’elle soit religieuse, fasciste, capitaliste, bourgeoise, royaliste, socialiste ou communiste). »

    Pas toujours, même si en effet les exemples ne sont nombreux qui prouvent ce que vous dites.

    J’aimerais bien qu’on me débarrasse de mes clichés, mais si vous dites que les anar sont républicains, pour l’organisation (pouvez-vous être plus précis ?), pour la démocratie directe, alors ils sont pour un État, non ?

  8. Vélorutionnaire Caennais

    Je n’ai pas envie de polluer l’article avec nos hors-sujets.

    Cependant, vous mettez dans le terme « État » une multitude de concepts. De ce constat, votre raisonnement est juste et logique. Seulement votre définition de l’État, où du moins ce que vous y mettez et ce que j’y mets est différent. De faite, la compréhension n’est pas possible.

    A titre d’exemple, je suppose que pour vous, une société sans État mais avec des lois, une justice, de l’éducation, de la culture, etc est un non sens. Pour moi, c’est tout l’inverse.

    Je ne peux que vous invitez à vous intéresser à la question (anarchisme, état, société, etc), ne serait-ce que par curiosité intellectuelle. J’ai cité un lien dans mon précédant commentaire mais il existe aussi beaucoup d’ouvrages disponibles en librairie ou la fnac.

    ++

  9. Tassin

    @ Velorutionnaire Caennais :

    Et dans une société anarchiste, qui ferait appliquer les lois nécessaires pour éviter la domination des plus forts?

    @ Minou :

    On est complètement sur la même ligne politique. Républicaine, juste (et non pas égalitariste), et libre. C’est clair et net que je vote Mélenchon en 2012 et avant ça, PG aux cantonales dans 15 jours.

  10. MinouMinou

    Une société « avec des lois, une justice, de l’éducation, de la culture » moi j’appelle ça un État. Vous jouez avec les mots alors ? C’est le mot État qui vous effraie ? Il est tabou ? État-caca ! Faut pas le dire ! Bèèè !

    Je suis allé voir le lien que vous m’avez conseillé. J’y ai trouvé ceci :

    « Les anarchistes ne prônent donc absolument pas l’absence d’ordre, de règles et de structures organisées, mais un ordre libre, organisé et multiple, sans déterminisme autoritaire… »

    En quoi n’est-ce pas la même chose qu’un État ? Savez-vous que, par exemple, la première chose que fera Mélenchon s’il est élu, c’est de convoquer une Assemblée constituante pour abolir sa fonction de président ? Que dites-vous de cela ? Que dites-vous de la volonté de rendre le pouvoir au peuple en faisant des referendums le plus souvent possible ? Il est où le problème ? Ce n’est pas assez rebelle ? Il faut s’habiller en noir et avoir des bracelets à pointe ? Bon désolé je me moquer des clichés, j’exagère mais bon, dire « je suis anar donc je suis contre l’Etat » c’est ridicule. Les anars, d’après ce que vous dites, n’y sont pas opposés, alors pourquoi cette phobie du mot État ?? Pourquoi ? Remplacez-le par société, si vous voulez, ou par organisation sociale. Le sens reste le même. C’est la même chose. Nous parlons de la même chose. Alors où est le problème ? Vous chipotez. Je vous dis ça gentiment, croyez-moi.

    Le problème, il me semble que c’est votre mépris de toute élite. Peut-être que je me trompe, mais vous semblez mettre dans le même sac les élites du capital et les élites de la culture.

    Par exemple, bon nombre d’anars arrivent avec leurs grosses Rangers en clamant que les Sex Pistols c’est aussi beau que Mozart et que tout se vaut, que tout est relatif blahblahblah, et donc croient que Mozart c’est la même chose qu’un patron, et qu’il faut mépriser tout ce qui n’est pas « populaire », comme si la musique de Mozart n’était pas à la fois « élitiste » et « populaire ». Ce mépris est flagrant chez les anars, je n’en ai jamais rencontré, par exemple, qui admettent le fait qu’il y ait des maîtres (en poésie, en musique, dans les arts en général).
    Je les aime bien mais ils sont ridicules quand même. J’ai toujours, toujours senti cette haine, ce mépris pour tout ce qui est grand, et tous les clichés qui vont avec, par exemple : Mozart = perruque-poudre-musique légère, etc.
    Toujours. Toujours ils sont du côté de l’art contemporain & autres trucs trop cools, par exemple, qui font quoi ? oh, qui font autorité ! Pourtant ils clament qu’ils sont contre toute autorité… ridicule…

  11. Vélorutionnaire Caennais

    J’aime beaucoup l’inversion des rôles : vous mélangez les concepts et définitions et c’est moi qui mélange tout :).

    Je ne sais que dire que ce que j’ai déjà dit dans mon précédant message. D’autant que l’on est d’accord dessus. Vous confirmez mon exemple.

    Vous n’êtes pas ouvert à la discussion ni au dialogue car vous savez tout mieux que moi. Je n’ai pas cette arrogance. Autant votre paragraphe sur Mélanchon est intéressant et mériterait d’être approfondit, autant la bêtise de vos deux derniers paragraphes vous décrédibilisent à mes yeux.

    Remarquez au passage que je ne cherche en rien à vous faire devenir « anarchiste ». J’essaye avec mes maigres moyen de faire changer votre regard sur l’anarchisme… dans le but de sortir des clichés débiles. J’ai bien peur d’avoir échoué. Un autre jour peut-être.

    Pour finir, je dirais juste que je n’ai pas de rangers, que je n’écoute pas les Sexe Pistols et que j’aime la musique classique. Que cela déplaise à vos clicher…

  12. Legeographe

    Bon, moi, je reviens sur le prix de l’essence qui est bien plus haut qu’annoncé dans l’article pour ce qui est de la France.

    http://www.prix-carburants.gouv.fr/
    http://www.zagaz.com/

    Le gazole était indiqué à 1,425 euro (pour la moyenne dans le département du Puy-de-Dôme) le litre à midi !
    Et mes amis se lamentaient… Moi, si je me sens con, c’est que j’étais en train de planifier la revente de mon véhicule, qui sera pas facile à revendre… 😉

    Je sais pas pour vous, mais de telles lamentations ne m’affectent guère, elles peuvent même redonner le sourire si l’on essaye de prêter l’oreille aux prochaines conversions à l’anti-bagnolisme…

  13. Tommili

    Minou, merci pour toutes ces précisions, car j’avoue que j’ai pas vraiment le temps d’éplucher en détail la vie des « pipoles », et je me méfie des grandes gueules quelles que soient leurs couleurs.
    Mélenchon, il me rappelle Georges Marchais, (que j’aimais bien car il avait pas sa langue dans sa poche,) et c’est pour çà qu’il a mes faveurs, même si je sais pas par coeur son programme, je connais maintenant les grandes lignes (grâce à toi) et çà me plaît.
    (En même temps, Eva joly elle me fait de la peine, comme si les « verts » l’ont désignée exprès pour bien se faire laminer la pauvre et douce petite vieille.Ils sont pas crédibles pour deux sous, et Le Cohn-bendit me fatigue de toute façon, un bonimenteur de foire comme beaucoup d’autres)

    Je lis, j’écoute, j’apprends, je me trompe souvent, je réfléchis et je me fais mon idée. Merci à tous compagnons.

  14. Tommili

    Au fait, pour parler d’autre chose que la vie des bêtes…
    Hier sur France Inter, F.Nicolino parlait chez Daniel Mermet des gaz de schistes, « ils »veulent défoncer l’Ardèche-le Gard-les Cévennes comme ils font déjà aux States (150000 forages déjà, 15 à 20 MILLIONS de litres d’eau nécéssaires pour chaque forage, avec produits chimiques de merde qui vont droit dans les nappes phréatiques, c’est bien dégueulasse,
    Mais vous inquiétez pas nous les français on sait faire proprement et sans dégâts, cause toujours…)
    Bref, manif à Villeneuve-de-Berg le 26, j’irais bien gueuler moi aussi mais je suis trop loin.
    Saloper l’Ardèche, NON MAIS CA VA PAS ?
    http://gazschiste.wordpress.com/2011/02/21/manifestation-nationale-gaz-schiste-ardeche-26-fev/

  15. Flower

    Minou et Vélorutionnaire caennais, j’ai bien aimé votre échange, bien que j’aurais aimé voir des arguments un peu plus précis pour défendre l’anarchie, pour l’instant je n’ai pas vraiment été convaincue non plus.

    Pour vous renseigner sur les deux personnages cités plus haut, deux bouquins très simples à lire : « qu’ils s’en aillent tous » de Mélenchon et « est-ce dans ce monde là que nous voulons vivre » d’Eva Joly. En ce qui concerne le 2e, quand on a refermé le bouquin, on ne peut qu’apprécier une femme qui a risqué sa vie pour débrouiller l’affaire Elf et en tout cas du point de vue de la finance elle en connait un rayon. Malgré tout j’ai effectivement du mal à faire une entière confiance à Europe Ecologie.
    Mélenchon, quant à lui m’a enthousiasmée à ses débuts, son franc parler, son bouquin, son blog.. Mais malheureusement je ne peux pas me défaire de la rumeur que j’ai entendu : comme quoi il serait franc maçon… et j’ai été dégoutée qu’il ne dise rien sur la LOPPSI 2 lorsqu’elle n’était pas encore votée. J’ai pas mal abordé le sujet sur son blog et j’ai finis par me faire jeter par le modérateur. Les seuls politiques qui en ait parlé c’est Besancenot et Eva Joly..
    Bref les choix en ce qui me concerne vont être bien difficiles à faire.

    Pour poster quelque chose qui a un rapport avec le sujet de l’article quand même, moi j’ai bien peur que lorsqu’il n’y aura plus assez de pétrole pour tous, on passe par une phase de transition de panique et ambiance fin du monde. Je ne pense pas que la « masse » sera raisonnable, mais qu’elle pestera contre l’ennemi invisible qui la prive de son gazoil, est-ce que du coup ça de dirigera vers les politiques, ça serait tant mieux!

  16. MinouMinou

    Flower, la rumeur que vous avez entendu est tout à fait logique. C’est le travail des fouilles-merdes, que de trouver des taches dans le passé ou dans la vie d’un homme. Par contre, quand il s’agit de parler du programme d’un parti, là ils ferment leur gueule et musèlent tout le monde. Concernant cette histoire de franc-maçonnerie, je ne suis pas au courant, mais après tout, cela ne relève-t-il pas de la vie privée de Mélenchon, et de la liberté de culte ? J’avoue que je ne connais rien à la franc-maçonnerie, tout ce que je sais c’est que du temps des Lumières, il n’y avait rien de déshonorant à y entrer : Haydn et Mozart étaient francs-maçons par exemple. Les chants maçonniques et la Flûte enchantée de Mozart célèbrent les valeurs républicaines de liberté, d’égalité et de fraternité. Il ne faut pas voir du complot et de la religion partout. Mélenchon dit que sa religion, c’est la République. Je trouve ça très beau. Cela ne m’étonnerait pas qu’il soit franc-maçon, et je ne vois pas le problème, à condition que cette franc-maçonnerie exalte toujours les mêmes idéaux que ceux de la Révolution française.
    Ce qu’est la franc-maçonnerie aujourd’hui, je n’en sais rien, je crois qu’en effet c’est bizarre parce qu’il doit y avoir plein de gens de droite dedans… Mais attention aux bobards médiatiques ! Et quand bien même il y aurait des gens de droite ? Bien sûr ils puent ! Mais n’oublions pas qu’ils sont humains (trop humains, mais humains). Je connais une personne (fille de patron) qui avant était de droite voire d’extrême droite, et qui a changé radicalement le mois dernier : hier elle m’a dit que plutôt que de brûler leurs propres bagnoles, les jeunes des cités feraient mieux d’aller brûler celle des riches dans le XVIe arrondissement. C’est génial !
    Quant au modérateur du blog de Mélenchon, il me semble assez stupide, il censure n’importe comment. Il ne nous laisse même pas répondre à des gros cons dont les messages sont validés…

    Vélorutionnaire caennais,

    Veuillez m’excuser si j’ai été un peu brutal. J’ai précisé que je me méfie des idées reçues sur l’anarchisme, et que je suis conscient d’en être victime. Je suis tout à fait ouvert à la discussion et au dialogue, et je serais ravi que vous me conseilliez un livre sur l’anarchisme. L’impression que j’en ai pour le moment, c’est que c’est toujours la même rengaine que chantent les anars : « trop d’Etat, trop d’autorité, trop de contraintes ! » Or dans une société anarchiste, qu’est-ce qui s’opposerait à la loi du plus fort, à l’égoïsme, au crime ? Ne serait-ce pas l’autorité, les forces de l’ordre républicaines, bref l’Etat ?

    Enfin vous ne répondez pas au problème que j’ai soulevé : le mépris des anarchistes (autant que des communistes) – mettant sur un même plan toutes les élites – envers les élites culturelles. Ce mépris, cette méfiance n’existent pas ? Je les ai sortis de mon imagination ? Je mens ?
    « Du passé faisons table rase », vous croyez que ça veut dire quoi, entre autre ? Cela veut dire mettre sur le même plan les vieux systèmes politiques et la « haute » culture, qui elle aussi, serait élitiste, contre le peuple, méprisante, favorable à la tyrannie. Aux chiottes donc, Homère, Pindare, Virgile, parce qu’ils vivaient du temps des systèmes politiques passés ! Aux chiottes le grec et le latin (élitisme !), mais vive Aragon, et tous les hommes contemporains !

    Vous n’êtes pas comme ça, soit, mais vous ne pouvez nier cet état d’esprit général de mépris pour tout le passé dans son ensemble, de la part des « libertaires », des communistes, anarchistes, etc.

  17. Legeographe

    N’empêche que même si on ne sait pas pour qui voter, et que chaque candidat a ses défauts, on sera de plus en plus légitime à réclamer fort, après l’élection d’un candidat, l’application de mesures *audacieuses* parce que nouvelles, en ce qui concerne la gestion du futur qui ne ressemblera en rien au passé (et ça ne sera pas du progrès, ce sera peut-être du changement de paradigme, du changement d’ère… Après l’ère de l’industrialisation, voici peut-être venue l’ère de l’improbable… Alors, les politiciens seront embêtés si on leur montre que l’improbable avait déjà été anticipé par certains esprits plus imaginatifs qu’eux).

  18. Flower

    @Minou,

    Oui j’avais vu cet article, j’avais fais une recherche en décembre sur le blog de Mélenchon car je n’en croyais pas mes yeux que personne ne parle de cette loi.
    Ce qui m’a déçue de sa part, c’est qu’au plus fort de la contestation en décembre lorsque la loi n’était pas encore votée, nous étions dans la rue dans le froid et le vent, l’après-midi et le soir, dans toutes les villes de France devant les préfectures, rassemblements festifs ou tractage et que dans la sphère politique ou dans les médias personne ne parlait du danger de cette loi. Et j’aurais vraiment aimé un soutien de Mélenchon dont j’avais lu récemment le bouquin et dont le combat me convenait vraiment, mais rien. Et la loi est passée et personne en a encore moins parlé. Pourtant cette loi est un grave danger pour la démocratie. Et même sur le blog de Mélenchon où j’ai posté des messages à ce sujet, je n’ai eu qu’une ou deux réponses, la plupart des commentateurs étaient absorbé dans un débat philosophique sur les experts qui leur prenait toute leur attention et qui a duré super longtemps. Et lui Mélenchon était complétement absorbé dans sa défense contre MLP et le FN. Pour moi il y a un moment pour palabrer et un moment où il faut agir, c’est tout.

  19. MinouMinou

    Je comprends, Flower. Cependant Mélenchon n’est pas le Parti de Gauche ni le Front de Gauche, mais leur porte-parole. Et il est dur d’être sur tous les fronts à la fois. Le Parti de Gauche s’est engagé contre cette loi dégueulasse, bien entendu.

    « Pour moi il y a un moment pour palabrer et un moment où il faut agir, c’est tout. »

    Je suis bien d’accord, mais résister à toutes les attaques journaleuses en même temps, devoir connaître tous les sujets sur le bout des doigts n’est pas facile. Enfin, comme je l’ai dit de nombreuses fois, Mélenchon n’est pas parfait, loin de là, Mélenchon n’est pas le Front de Gauche. Il y a de nombreux points essentiels que je n’approuve pas dans la politique du Front de Gauche (sur la bagnole, le machinisme, le Front de Gauche est beaucoup trop mou). Cependant tout citoyen peut participer à la construction du programme.

    Les journalistes le présentent systématiquement comme le « président du Front de Gauche » alors qu’il n’y en a pas, juste pour foutre la merde. Dernièrement, les médiacrates ont trouvé à se mettre sous la dent que « Mélenchon dénonce les sondages », alors qu’en fait c’est une « Commission étude » (je ne sais plus le nom exact) du Parti de Gauche qui avait fait un PDF à propos du projet de loi sur les sondages, adopté à l’unanimité par les sénateurs – voir ici : http://www.lepartidegauche.fr/editos/arguments/3481-les-sondages-et-la-fabrique-de-lopinion – avant que Mélenchon en parle sur son blog.
    Pourquoi font-ils ça ? Parce que cela fait partie de leur stratégie pour faire croire que c’est un gros mégalo, un autocrate, etc, pour personnaliser la politique, et pour foutre la merde à gauche pour que rien ne change.

  20. MinouMinou

    Salut Tommili,

    Malheureusement le Cohn-bendit est bien pire qu’un simple « bonimenteur de foire »… je suppose que tu as lu cet article de Paul Ariès : « Cohn-Bendit, l’avocat du capitalisme vert »

    Autre exemple récent : au Parlement, les députés EÉ/Les Verts se sont abstenus lorsqu’il s’agissait de voter un projet de loi visant à garantir la souveraineté du peuple français en matière budgétaire face au diktat de la Commission européenne, alors que la totalité des députés PS, du centre et de la droite ont voté contre, à l’exception d’Emmanuelli, qui a voté pour avec la gauche anti-capitaliste. Voici le scrutin : http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0670.asp

  21. JiBOM

    @ Minou
    Votre lien sur la surenchère sécuritaire m’a rappelé la loi d’escalade éristique (http://fr.liberpedia.org/Loi_d'escalade_%C3%A9ristique) dont voici un extrait :

    « Ajoutons que la loi d’escalade éristique est le principe fondamental qui explique pourquoi toute « solution » politique a un problème ne fait que l’aggraver, à terme.
    En appeler à la coercition pour résoudre des problèmes est appelé un anérisme – une affirmation ignorante de la loi d’escalade éristique. Croire en de telles affirmations est l’illusion anéristique: croire que par la force, qui suppose que l’on dispose et use de la suprématie de la force violente, on peut transformer ses désirs en réalité, faire prendre chair à ses mots. L’illusion anéristique, en fin de compte, c’est croire que la violence suprême fait de son détenteur un Dieu — alors qu’en vérité, elle en fait un Diable. »

    J’ai découvert cette loi l’année dernière et je serais bien incapable d’en discuter. En revanche, ce que je crois en comprendre, c’est que la surenchère sécuritaire, a fortiori venant d’un homme prêt à tout pour arriver à ses fins (définition de l’extrémisme, il me semble), ne peut qu’amener à plus d’insécurité ! Donc, non seulement Sarkozy ne règle pas le problème, mais en plus il l’intensifie en persuadant tout le monde du bien-fondé de son action (dialectique éristique : l’art d’avoir raison même quand on a tort) et en s’assurant de toujours garder son « fond de commerce » politique.

    C’est tellement futé qu’il ne doit pas être le seul sur le coup !

  22. xtoflyon5

    Pour revenir sur le sujet de notre économie et du prix du pétrole, je pense qu’il ne faut pas compter sur des prises de conscience dans la population : demandez à un camé de raisonner sa dose et ses larcins pour se la payer… Le peuple réagira mal, subira, criera… c’est un sevrage.

    Par contre, même sans un autre Lehman Bros. etc, il peut y avoir d’autres rechutes de l’économie et recession/dépression. Et rebaisse de la demande et rechute du prix…

    Le scénario du Peak Oil qui a l’air de se dessiner depuis 2008, c’est celui de la « tole ondulée », pas du retour au moyen-age (heureusement) mais du coup, le message est brouillé pour « le peuple » qui ne voit pas que l’ère du pétrole bon marché est finie.

    Et puis, le gaz de schiste, la bagnole électrique, l’antarctique, les astéroides… quand on a pas de pétrole, on a des idées et des carottes.

  23. Legeographe

    @ xtoflyon5,

    Hier encore, je parlais du Peak Oil à 3 de mes amis à table.
    L’un qui est un alternatif de la vieille époque n’avait pas encore appris que le Peak Oil était atteint selon l’AIE et ne pigeait pas non plus qu’il y avait une phase de plateau ou de tôle ondulée.
    Un autre, spécialiste des transports (ferroviaires surtout) était plus d’accord avec moi (et pour cause, ce mec, plus âgé que moi, n’a pas encore son permis et le vit très bien !).
    Le troisième ne connaissait rien au pic pétrolier et n’a pas bronché mot de la discussion, sauf pour dire à un moment que le deuxième ami devrait passer le permis un jour pour avoir un boulot. Bref, pas trop pigé le problème… surtout si cet ami veut bosser à la SNCF (qui, au passage, pourrait baisser ses véhicules automobiles de fonction, puisqu’il y a plein de cadres SNCF qui du coup font des trajets inter-gares sans prendre le train, mais la voiture… et ne prennent ainsi jamais le train, objet de leur métier !).

    Bref, tout ça pour dire que même pas 5% de la population sait vraiment résumer la thèse de Hubbert sur le pic pétrolier. Et même pas 2% sait que le pic pétrolier est atteint selon l’AIE (et pas que selon les décroissants !!!)… Alors que tout ça va nous tomber sur la gueule et va nous faire mal. C’est un peu comme ne pas savoir le mode de scrutin des élections cantonales quand on est citoyen électeur (et un paquet ne le sait pas). On se fait voler un paquet de sujets graves même à l’époque des médias de masse (ou je devrais plutôt dire « à cause des médias de masse », puisque Loana dans la piscine intéressera plus que le péril de la démocratie)…

  24. reeko

    Salut à tous !

    Personnellement la question principale que m’évoque l’article c’est : Qu’est ce qu’il va se passer lors du peak oil ?

    La guerre ? La guerre civile ? Une transition tranquille….? Ou quoi d’autres…

    Le débats sur les élections ou les régimes politiques prend un tout autres sens, à mes yeux, si l’on considère que le pic est déjà atteint ou imminent !

    Pour ne pas sombrer dans une situation critique ( type loi martiale, guerre civile etc… ) il faut trouver des leaders politiques capables de nous faire rentrer dans le crâne qu’une époque est finie ( celle de l’industrialisation à outrance, de la consommation sacro-sainte post seconde guerre mondiale, qui n’a que pour projet politique de nous soumettre au vainqueurs: les states ! etc…).

    Il faut qu’ils soient capables surtout d’assurer une transition EN PAIX vers une nouvelle ère !

    Et désolé les amis, mais je pense que personne n’est apte dans la classe politique française ( en tous cas dans les protagonistes à la fonctions présidentielle affiché ou en cours d’inscription…) à assumer de tels défis !

    Mélenchon ? Un ex-socialo-coco-grande bouche ? Hein ? Vous voulez un type comme ça ? Et bé !
    Mélenchon est incapable de relever ces défis, pourquoi ? Il appartient quoiqu’il en dise à une logique passéiste de guerre froide. Lutte des classes etc… Politique partisane… opportunisme…. populisme… Le reflet de Sarkozy mais à gauche…

    Comme tous les autres politiciens, il a un train de retard. Hé on est au 21ème siècle…. Fini papa Lénine….

    L’anarchisme ? Faites moi rire…. ! Je pense que ce régime politique est très positif à plusieurs points de vue.
    Mais…
    En théorie en tous cas… car c’est là que le bas blesse… l’anarchisme n’est pas fonctionnel au dessus d’un certains nombre d’individus… il est incapable de concilier les forces divergentes dans une société.

    L’anarchisme n’est pas à proprement parler un régime politique stable…( d’ailleurs est-ce réellement un « régime » politique ) c’est une situation transitoire dans le meilleur des cas ( comme peut-être en tunisie à l’heure actuelle…?).

    Les thèses de l’anarchisme appartiennent au passé et ne se fondent qu’ en opposition fondamentale à un régime en place. Même reproche que pour M.mélenchon – le M.sarko de la gauche -.
    L’anarchisme est, pour les thèses de gauche, ce qu’est le libéralisme pour la droite.
    Je pèse mes mots. Il suffit de comprendre les correspondances idéologique entre le libéralisme et le libertarisme ( le mot « propre » de l’anarchisme )….

    Je ne jette pas aux orties l’anarchisme… loin de là… je rejette son aptitude à relever les défis du futur….

    J’ai personnellement quelques idées de solutions. Je pourrais vous les exposer mais ce n’est pas le lieu….

    D’ailleurs est-ce bien utile ?

    Je pense que le changement en politique survient comme un raz-de marée… Ce n’est pas la pertinence d’une théorie et d’un programme qui mène au pouvoir, sinon ça ce saurait. C’est plutôt la ruse, le mensonge, le meurtre ( dixit kadafi )et j’en passe qui mènent au pouvoir.

    Le corpus théorique permet simplement d’exister dans la pensée contemporaine, de recruter des sympathisants. D’être tapis dans l’ombre en attendant son tour…. en attendant le « grand soir » et la prise du pouvoir…. qui elle se fait dans la pratique et non dans la théorie….
    Il suffit de regarder le programme politique de certains bonhomme ou bonne femme pour se rendre compte à quel point l’absence de raison est nette… Le programme c’est du marketing…

    A ce titre les idéologies de développement durable ne sont aussi que des outils de propagande. « Home » de Y.Arthus n’est pas tombé par hasard la veille d’une élection….
    Les écolos utilisent les même armes que les publicitaires de renault …. Le réchauffement climatique et Al Gore pareillement….
    Par contre, à l’opposé de mélenchon et l’anarchisme, les écolos anticipent , regardent vers le futur, proposent de l’innovation dans des thèmes divers. Le packaging est plus sympa… faut voir dans la pratique…

    Quand le peak oil fera ressentir ses effets ce sera le bordel, j’éspère juste que cela ne sera pas la guerre ouverte…

    Cela m’est égal de retourner au moyen-âge ou je ne sais quoi… ce qui ne m’est pas égal c’est le droit à la vie et à la paix de chacun d’entre nous….

  25. Vélorutionnaire Caennais

    Mr ou Mme Reeko.

    Que d’erreur dans votre article. Je ne souhaitais plus répondre sur cette article mais pour le plaisir et parceque j’ai 5min avant de partir à un atelier d’autoréparation de vélos, je vais souligner quelques contradictions (il y en a un paquet).

    Sur l’anarchisme, un site a déjà été mentionné… pour éviter de -trop- grosse absurdité comme confondre libertaire et libertarisme. Je vous le concède, l’anarchisme n’est pas un régime politique au sens stricte du terme.

    Le meilleur pour la fin, la division mélanchon / anarchisme avec l’écologie comme çi l’un ne pouvait aller avec l’autre… comme çi cela était contradictoire… D’autant que vous ne définissez pas l’écologie… ni sa position politique : à droite ? à gauche ? à l’extrême droite… ?

  26. Legeographe

    Dans la pléthore et la biodiversité des écologistes, il en est un qui aurait pu être un candidat à la présidentielle il y a quelques années : M. Yves Cochet.

    Il n’est pas encore totalement vieux et grabataire, peut-être que son discours ne sera pas tout le temps ignoré.

    En revanche, il ne faut pas cacher des discours qu’il assume : il est malthusien, et il le justifie (mais ça se justifie, il est vrai, même si tout n’est pas optimiste dans la pensée malthusienne… normal, tout n’est pas gai déjà aujourd’hui, pourquoi être optimiste sur tous les plans ? Croire que travailler plus pour gagner plus va nous rendre heureux est d’une candeur bien plus révoltante).

  27. MinouMinou

    « opportunisme », « populisme », « ex-socialo-coco-grande bouche », « sarkozy de gauche », « léniniste », « comme tous les autres »…

    Tu n’as pas fini la liste, Reeko. Écoute mieux ce que disent les saints Médias. Tu as oublié « hitlero-trotskiste », « bolchevik » et « Le Pen de gauche ». Je suis déçu.

    Quant à « comme tous les autres », ce n’est pas assez servile, dans le genre « je récite ce que j’entends sur canal+ chaque jour ». « Tous pourris » est bien mieux, ça permet de se mettre en valeur.

    Leçons médiatiques mal apprises. Travail de recopiage insuffisant. 7/20.

  28. MinouMinou

    Reeko,

    Je suis d’accord avec vous quand vous dites « Mélenchon est incapable de relever ces défis », mais pas pour les mêmes raisons.
    J’ai conscience que ni Mélenchon ni le Front de Gauche ne comprennent l’extrême urgence écologique. Mélenchon croit au progrès, il croit au machinisme.

    Mais par pitié, arrêtez de répéter COMME UN PERROQUET le discours et les expressions des médias.
    Sapere aude ! Ose penser ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement.

    Au lieu de répéter les expressions toutes faites des médias (Mélenchon-populiste, Mélenchon-opportuniste, Mélenchon-stalinien), lisez plutôt Qu’est-ce que les Lumières ? de Kant.

    Aie le courage de te servir de ton propre entendement !

    Soyez autre chose qu’un perroquet ! Courage ! Aller !

  29. MinouMinou

    « ex-socialo-coco-grande bouche  »

    1. Et pourquoi n’a-t-on pas le droit de changer ?
    Pourquoi un homme n’a-t-il pas le droit à l’erreur ?
    Mélenchon a reconnu ses erreurs dix fois, vingt fois : comprendre l’urgence écologique trop tard ; n’avoir pas compris plus tôt qu’il était impossible de lutter contre la tendance social-démocrate* du PS.

    D’un autre côté, quand il était au Parti socialiste, il a toujours été à gauche du Parti. Au sein de PS, il a été qualifié de « gauchiste ».

    Pourquoi n’a-t-on pas le droit d’être « ex » ? Pourquoi ? J’ai une amie qui était de droite dure, elle a changé. Dois-je la détester parce qu’elle a été de droite avant ? Cela a-t-il un sens ?

    2. Autre chose : Mélenchon n’a jamais été communiste, il n’est pas communiste. Il n’est pas non plus léniniste. Pourquoi ? Mais pourquoi, bon sang, répétez-vous comme un putain de perroquet la médiocrité des médiacrates ? Pourquoi ? Parce que ça fait trop mal au cul de vérifier les choses soi-même ? Mais dites-moi ! Pourquoi ? Vous vous prenez pour un esprit libre ? « Moi on me la fait pas, je me fais pas avoir, moi j’ai la supériorité d’esprit de comprendre qu’ils sont TOUS-POURRIS, TOUS-LES-MÊMES, ahahah ! Je suis subtil moi ! Les autres sont crédules ! En vérité je vous le dis, moi je détiens la vérité et les autres se font avoir ! »

    Vous êtes tellement médiocre… Vous qui accusez les gens d’être de pauvres avaleurs de bobards, d’être des moutons suiveurs, vous êtes tellement mouton ! Prosternez-vous devant les médias ! Adorez-les. Ce sont des saints. Des saints. Il suffit de répéter leur discours pour avoir l’air d’un esprit libre, à-contre-courant-de-la-majorité-qui-suit-le-mouvement. Mais pour qui vous prenez-vous, Reeko ? Pour qui ?

    *Qu’est-ce que la social-démocratie : voir ce débat entre Mélenchon et Minc : http://www.dailymotion.com/video/xfj3ji_la-social-democratie-obsolete-y-1-5_news

  30. reeko

    Bonjour Velorutionnaire caennais, merci d’avoir pris le temps de me lire.

    Tu annonces souligner quelques contradictions mais j’attend plus de précision que la simple évocation de termes en apparence incompatibles.

    La contradiction et la confusion apparente, l’absurdité des mots « libertaire et libertarisme » mis en confrontations, n’est pas issu de mon esprit simple et limité.

    C’est bel est bien une problématique fondamentale entre ces deux courants. Qu’on le veuille ou non le libéralisme et l’anarchisme possèdent de très nombreux points communs.
    Il est toujours surprenant d’ailleurs de constater à quel points les partisans de ces deux courants de penser parfois l’ignore… Il suffit de faire une recherche sur le saint-simonisme en France pour voir a quel point ce courant de pensée est une source pour nombre de théorie du 19ème siècle.
    Le langage bien souvent crée et façonne la réalité, Joseph Déjacque en créant le terme « libertaire » à contribuer a créer un fossé entre des hommes pas si opposé en théorie…

    Il est vrai que je ne prend pas le temps de bien définir les concepts que j’emploie… Je donne juste ma vision des choses sans plus et ne cherche pas à convaincre mais plutôt à partager mon point de vue.

    Pour être bref, les concepts gauche/droite, libéral/libertaire, ne sont que des concepts qui ont pour ambition de créer une réalité simple là ou la complexité est à l’oeuvre.
    Au fast food j’ai le choix entre coca et pepsi, en politique entre gauche et droite. En réalité les choix de boissons sont bien plus riches et complexes ( eau plate, gazeuses, limonades etc…), mais dans le petit restaurant seul deux choix sont possibles…. Il en est de même en politique.
    Exemple: Marine Le pen est-elle plus raciste que Brice Hortefeux ? En apparence oui, celon les critères gauche/droite. En réalité c’est plus compliqué car Brice est condamné par la justice française et pas marine.
    Joseph Déjacque a fait de même en son temps en créant le termes libertaire. Il a crée une opposition fondamentale là où la frontière n’était pas nette…

    Bonjour minou ! Je te remercie de t’inquiéter de mon hygiène mentale et du temps de mon cerveau disponible.
    Ne t’inquiète pas pour moi, j’ai effectivement lu il y a longtemps cette oeuvre de Kant… à l’époque j’aimais bien Kant jusqu’a passer à autre choses….
    Je n’y peu rien si je me range, pour une fois, au côté de l’opinion partagé par les faiseurs d’idée que sont les médias…. Sans doute que mélenchon le cherche bien et y trouve sont intérêt.
    Je tient juste à préciser qu’il n’appartient pas à tout les êtres humains d’apporter du neuf et de l’original dans le monde des idées et je n’ai pas cette prétention. C’est un « travail à plein temps » et j’ai d’autres choses à faire ( notamment du vélo ! ).
    Mais d’un certain point de vue on est tous dans le même cas. Enfin presque… Je ne connais pas vos idées et votre discours MINOU, mais je peu parier que certaines d’entre elles sont au stade du perroquet….
    La comparaison entre un perroquet et un humain tombe à propos. Nous ne sommes que bien peu de choses…

    Kant est dépassé désormais par les neurosciences, vous et moi somme juste une bizarrerie de l’évolution: des animaux dotés d’une conscience. 99% ( je ne connais pas le pourcentage exact ) de nos idées et actions sont dictés par autre choses que ce que nous appelons le « moi », ma conscience….

    L’écologie de ce point de vue , et je finirais là-dessus, est, à mon humble avis, le seul point de vue politique qui place l’homme dans cette situation d’animal en haut d’une chaîne alimentaire ( un animal « spécial » certes !)…. Et c’est là l’aspect visionnaire et résolument moderne de cette pensée politique. Il aura fallu attendre Darwin, l’homme sur la lune et d’autres évènement post-kantiens pour produire une pensée novatrice et moderne. Pour abandonner l’anthropocentrisme cartésiens et affirmer que oui ! Nous sommes des perroquets amélioré ! Un peu de conscience fait de nous des super-prédateurs ! Mais peut-être que cette même conscience et la pensée écologique peut nous permettre d’abandonner ce schéma sempiternel
    de destructeur et profiteur ?

    L’écologie dépasse comme tu le souligne MINOU le « machinisme » de mélenchon. Mais aussi, la réaction des libertaires à l’oppression bonapartiste et étatiste des nations naissante du 19ème siècle.
    Cependant je persiste à penser que malgré tout, seul les raz-de-marée et non pas les concepts philosophique portent les hommes et leur idées au pouvoir.

    Le peak oil sera-t-il le tremplin pour l’accession au pouvoir des écolos ? Pour une prise de conscience collective d’une réalité dramatique ?
    Faut-il attendre un mort sur la route pour voir un feux rouge apparaître ? Pour changer nos habitudes fâcheuses ?

  31. MinouMinou

    « Au fast food j’ai le choix entre coca et pepsi, en politique entre gauche et droite. »

    Quelle profondeur ! Wow ! Vous êtes un vrai rebelle !

    « Je n’y peu rien si je me range, pour une fois, au côté de l’opinion partagé par les faiseurs d’idée que sont les médias…. »

    Faute avouée à moitié pardonnée…

    « Sans doute que mélenchon le cherche bien et y trouve sont intérêt. »

    Veuillez développer ce que vous insinuez, je vous prie.
    Oh ! mais je devine, tellement vous êtes prévisible : vous insinuez que Mélenchon-profite-des-médias, Mélenchon-fait-du-buzz, Mélenchon-critique-les-médias-mais-sans-eux-il-n’existerait-pas-et-en-plus-il-va-chez-Drucker-donc-il-n’est-pas-crédible ?

    Quelle profondeur ! Oh, comme vous êtes subtil ! Comme vous comprenez les rouages des complots et des manipulations politiciennes ! Ah ! à vous on ne vous la fait pas hein ! Vous êtes lucide, vous êtes clairvoyant ! Les autres, peuh ! Ils se font berner !

  32. CarFree

    « Au fast food j’ai le choix entre coca et pepsi, en politique entre gauche et droite. »

    En plus c’est faux ! Un exemple typique de l’illusion de « la libre-concurrence »… Au fast-food, comme dans les bars d’ailleurs, c’est coca OU pepsi, du fait des contrats d’exclusivité. Le capitalisme est essentiellement monopolistique.

  33. reeko

    Re-bonjour MINOU !

    1- On a le droit de changer ! Bien sur !
    Dans ce cas analysons l’ensemble de nos politiciens. Acceptons que marine lepen ne soit que la fille de son père et non pas une copie conforme…que brice Hortefeux puisse être demain humaniste…
    Si sarko brigue un second mandat nous aurons des exemples de discours qui changent.
    Et Eric Besson…
    Le problème n’est pas de changer, c’est de faire carrière en politique…. Donc de rester, de s’adapter au gré des sondages etc…

    2- Mélenchon n’est pas communiste mais il risque d’être le candidat unitaire de la gauche. De toutes façons communiste veut-il dire quelque chose encore aujourd’hui en france. Un grand débat !

    Tu me prêtes des propos et des intentions qui ne sont pas les miennes… Je n’ai jamais prétendu être au dessus de la masse. D’ailleurs toi-même affirme que je ne fais que répéter la médiocrité des médias de masses. Peut-être, je ne sais pas… je n’ai pas la télé depuis 15 ans. J’écoute la radio….
    Je ne suis qu’un humain comme tous le monde…
    Pourquoi je répète la médiocrité des mass média… et bien tous simplement car je suis d’accord avec cette opinion. Elle est médiocre, peut-être… je ne sais pas. C’est juste une opinion. Je ne me reconnaît pas dans mélenchon et son programme. C’est mal ?

    Je ne donne que mon point de vue avec humilité et sans me prétendre supérieur….
    Je n’accuse pas les gens d’avaler des bobards… Je met juste en évidence le poids du marketing politique, de la stratégie de la communication.
    Et ces stratégies sont utilisés par tous les bords politique, écolos compris.

    Pour qui je me prend ? Bah …. drôle de question…. dur d’y répondre… vaste question métaphysique… un animal doté d’une conscience ? Un perroquet qui peut justement se poser cette question ?
    Une fourmi qui partage une intelligence collective à travers les média de masse héhé ?
    Un porteur de gènes qui dictent à ma volonté mes actes et propos en me faisant croire que je suis libre ( j’aime bien cette dernière option ). Une étoile filante qui traverse la vie ?

  34. reeko

    Bonjour CARFREE
    «  » »
    « Au fast food j’ai le choix entre coca et pepsi, en politique entre gauche et droite. »

    En plus c’est faux ! Un exemple typique de l’illusion de « la libre-concurrence »… Au fast-food, comme dans les bars d’ailleurs, c’est coca OU pepsi, du fait des contrats d’exclusivité. Le capitalisme est essentiellement monopolistique.
    «  » »

    Je ne comprend pas en quoi c’est faux ? C’est coca ou pepsi c’est bien ce que je voulais dire.
    J’insistai juste sur le fait qu’il est frappant de constater à quel point ce mode de consommation qui tend au monopole est transposé dans la représentation de la politique. Effictivement entretenant une certaine illusion d’avoir le choix…

  35. reeko

    Eclaire ma lanterne cher CARFREE ! Il me semble que nous sommes plutôt d’accord sur ce point !

    Laisse-moi exposer un dernier point et je ne polluerai plus ce fil.

    Pourquoi je participe à ces discussions ?

    Il me semble qu’au regard de mon mode de vie ( qui n’est pas un modèle non plus! ) et de transport je fais partie d’une fraction de la population sensible à un discours contre la voiture.

    Je n’ai pas de voiture, pas de permis, effectue tous mes transports en vélo. Je milite autour de moi pour essayer de faire avancer certaines causes au-delà des clivages politiques. Etc…

    Cependant, je constate en lisant certaines interventions du mépris à mon égard. Que ce soit pour des opinions politiques que nous ne partageons pas ,c’est une chose.
    Mais des lors que je demande un éclaircissement sur un point de la discussion et que l’on me rétorque ce genre de réponse en est une autre.

    Avoue que de ta part CARFREE cela n’encourage pas à s’investir plus en avant dans une lutte que je conçoit comme légitime ( celle de l’abandon de la voiture… ).
    Qu’un des intervenant dans ce débat me donne des noms d’oiseau ne me touche guère. Mais que le tenancier de ces lieux ne daigne point s’abaisser à m’expliquer nos différences d’opinion me dérange un peu plus.

    Comprenez-moi ! Je considère que tenir un blog engagé dans cette lutte implique des devoirs, et pas seulement un devoir de modération. Mais aussi un devoir de pédagogie, de prendre le temps d’expliquer les choses. Il ne faut pas simplement publier des articles à sens unique sous peine de s’enfoncer progressivement dans un monologue que peu de gens écouterons à la fin.

    En feuilletant les pages de ce blog il m’a été donné d’apercevoir la manifestation de ce mépris à l’oeuvre dans d’autres articles et commentaires.
    Evidemment, le défenseur de la voiture peut s’attendre et, à juste titre, se faire « incendier » si il pointe le bout de son nez ici. Dans la même mesure un anti-voiture peu s’attendre à la même réactions sur bagnole.com !

    Evidemment mon avis et ma contribution importe peu dans la masse des idées et des humains… mais je tient à préciser l’importance qu’un lieu et surtout la propension au dialogue que son animateur se doit de disposer.
    Surtout si le propos est minoritaire, que dis-je archi-minoritaire en france !

    Toi comme moi sommes confronté au mépris des partisans de la voiture et il est dommage que tu ne prenne pas le temps d’expliquer patiemment et tranquillement tes opinions. Crois-moi ! Econduire certains ne fera pas avancer notre cause. Au contraire! Cela ne renforcera que les convictions des autres. Etant minoritaire tu ne peux pas te payer le luxe du dédain.

    Pire, il se peut que dans le futur on rigole des ces quelques écolowarriors illuminés que nous sommes.
    Imagine que finalement la fuite en avant de la techno-science soit couronné de succés ! Qui peut le prévoir ? Toi, moi ?
    En réalité personne ne sait de quoi sera fait le futur. L’automobile deviendra peut-être le seul moyen de déplacement viable, écologique. La fusion nucléaire, les ogm, et j’en passe…. tiendrons leurs promesses. qui sait ? Personne !
    Nous même, nos enfants nous nous retournerons et nous dirons quelles erreurs avons nous commise de croire en un monde sans voitures.
    Ou bien le chocs pétrolier est déjà là et demain nous serons porter aux nues pour avoir anticiper cela. On louera nos qualité de visionnaires.

    Est-tu certains du scénario futur ? Je pense que si tu avais les moyens de démontrer scientifiquement tous ce que contient ce blog de prévisions sur l’évolution de notre monde plus personne ne roulerait des demain en voiture.

    Personnellement je suis convaincu d’une seule chose et ce quelque soit le futur:

    En attendant et en l’absence de certitudes il est de notre devoir de faire comprendre aux gens de tout horizon que ,quel que soit l’avenir, il est nécessaire, et pas seulement pour des raisons écologique, d’abandonner ce mode de déplacement.

    Pour ce faire il faut faire montre de pédagogie, de patience. Rester ouvert aux débats et aux différentes opinion. Faire plus que diffuser des articles.

    A bon entendeur salut !

  36. CarFree

    Je ne juge pas de ton mode de vie, je constate seulement que ta référence au choix coca/pepsi n’était pas des plus judicieuses. Pour le reste je ne pense pas que nous soyons d’accord, en particulier quand tu dis: » L’automobile deviendra peut-être le seul moyen de déplacement viable, écologique. La fusion nucléaire, les ogm, et j’en passe…. tiendrons leurs promesses »
    Je ne partage absolument pas cette croyance et si tu avais lu quelques articles de ce blog, tu l’aurais déjà remarqué. Enfin, je n’aime pas vraiment non plus ta dichotomie minoritaire/majoritaire… si je comprends bien, le « majoritaire » peut se permettre le luxe du dédain et le « minoritaire » doit passer sous silence ses convictions (pour devenir majoritaire?). Désolé, mais je ne cherche pas à devenir majoritaire à n’importe quel prix.

  37. MinouMinou

    « 1- On a le droit de changer ! Bien sur ! »

    Ah, tu reconnais qu’un homme peut changer !

    « Dans ce cas analysons l’ensemble de nos politiciens. Acceptons que marine lepen ne soit que la fille de son père et non pas une copie conforme…que brice Hortefeux puisse être demain humaniste… »

    Mais cela n’a strictement rien à voir ! Tu ne parles que de gros fachos, de partis fascistes qui devraient être interdits, comme ont été dissoutes les ligues fascistes en 1936. Tu ne peux pas mettre dans le même sac tous les partis politiques. Il y a une différence fondamentale, historiquement, entre la droite et la gauche.

    « 2- Mélenchon n’est pas communiste mais il risque d’être le candidat unitaire de la gauche. De toutes façons communiste veut-il dire quelque chose encore aujourd’hui en france. Un grand débat ! »

    Ahahah ! Tu changes d’avis toi aussi, tu vois ! Il risque d’être le candidat unitaire de la gauche ? Et alors ? Vas-y, sors-nous ton catéchisme médiatique : Mélenchon-veut-le-pouvoir-rien-que-pour-lui-tout-seul, c’est ça ? Ben non, c’est raté : la première chose qu’il fera s’il est élu président, c’est d’abolir cette fonction. Aller hop, mensonge suivant ! Vas-y !

    « D’ailleurs toi-même affirme que je ne fais que répéter la médiocrité des médias de masses. Peut-être, je ne sais pas… je n’ai pas la télé depuis 15 ans. J’écoute la radio…. »

    Tu le reconnais alors, que tu crois les médias sur parole ? Ne pas avoir la télé ne dispense pas d’être victime de la propagande médiatique de la radio.

    « Pourquoi je répète la médiocrité des mass média… et bien tous simplement car je suis d’accord avec cette opinion. Elle est médiocre, peut-être… je ne sais pas. »

    Ok donc tu es schizophrène. Fais-toi soigner.

    « Je ne me reconnaît pas dans mélenchon et son programme. C’est mal ? »

    Non, ce n’est pas mal. Ce qui est mal c’est la calomnie. Calomnier, c’est mal.
    Pour ma part je ne me reconnais pas en partie dans le programme partagé du Front de Gauche. PAS LE PROGRAMME DE MÉLENCHON, LE PROGRAMME DU FRONT DE GAUCHE. Vous comprenez la différence ? Vous personnalisez la politique, et après c’est vous qui venez dire Mélenchon-ceci Mélenchon-cela Mélenchon-veut-le-pouvoir-pour-lui-tout-seul…

    Arrêtez la calomnie ! Arrêtez ! STOP ! Utilisez votre raison ! Vérifiez ce que vous dites ! Prouvez-le, bon sang ! Arrêtez de faire le perroquet ! STOP !

    « Je ne donne que mon point de vue avec humilité et sans me prétendre supérieur…. »

    Non, il y a zéro humilité dans ce que vous dites. Vous ne dites rien, vous vous contentez de répéter ce que vous entendez à la radio, dans les journaux, etc.

  38. reeko

    @ MINOU

    M. le pen et brice hortefeux font partis de partis politique autorisé par la république française jusqu’a preuve du contraire non? L’UMP est le partis majoritaire en france non ? Faut se réveillez là !

    Je ne me reconnais pas dans leurs idées mais je ne peut que me résigner de constater qu’ils sont là.

    A ce même titre mélenchon peut s’exprimer. C’est simplement le droit d’expression.
    Certains considèrent mélenchon comme un gros fachos crypto communiste. C’est leur droit aussi non ? Au même titre que toi tu considère hortefeux comme un facho. Il faut apprendre à accepter les points de vue divergeant.

    Mélenchon peut avancer toutes les promesses qu’il veut je reste sceptique. J’ai le droit et je parie qu’une majorité de français pense plutôt comme moi. D’ailleurs il perdra sans doute les élections donc il peut raconter ce qu’il veut. Tout cela n’est dit que dans un but éléctoraliste. J’ai plutôt tendance à me méfier de ce genre de bonhomme qui prétendent monts et merveilles…

    Pour ta gouverne j’écoute france musique… Et quand bien même. Tu voudrais que je sois enfermé dans une tour d’ivoire ? En rupture avec le reste du monde. Y’a t il des radios autorisé dans ton monde ?

    Avant de me dire que je suis schizo il faut un peu mieux étayer tes propos.
    Sache que tu utilises un stratagème bien connus en réthorique qui s’appelle l’attaque ad hominem. Je suis sublimé par ton art du débat. Je n’ai attaqué aucune personne ici. J’ai juste donné mon opinion sur la candidature de mélénchon et mon point de vue sur la personne. Tu n’est pas d’accord c’est un fait mais cela ne te donne pas le droit de traiter les gens de la sorte. Mélenchon en portant sa candidature devient un personnage publique et s’expose de fait à la critique.

    J’ai bien dit que mes propos ne sont qu’une opinion et ne reflètent pas une vérité absolue. Nous ne sommes pas d’accord et alors ?
    Toi tu calomnie B hortefeux en le comparant a des facho ( tu gagnes ton point godwin lol! ) toi aussi. Il a été accusé de propos raciste je crois non ? Il n’est pas interdit pour lui de se présenter et il conserve son droit d’éligibilité non ?

    En fait tu est pire que moi car quand tu prétend que je suis calomnieux tu ne fais pas mieux. Quand tu prétend que je me crois supérieur aux autres alors tu m’accuse de suivre l’opinion assenez par les médias qui n’ont que pour but de manipuler l’opinion publique Donc que je suis un crétins qui suit aveuglement ce que me dise mes maîtres… Alors je suis quoi a ton avis ?

    Ah oui un imbécile qui se croit supérieur ! lol mort de rire !

    Tu est champions de yoyo !

    Tes propos eux par contre apportent la lumière. Tu ne dis que de belles choses, originales, inouïe. Tu est un être d’exception sans doute ?

    Mais dis moi où as tu lu que mélenchon, si il est élu président abolira cette fonction. Tu me répète quoi là ? quelque chose que tu as lu sur un média quelconque toi aussi. Peut-être l’a tu entendu de sa bouche même! Perroquet toi même alors ! Nananananèreuu !

    Mais le débats sombre dans des attaques personnelle et là il n’y a rien de bon a prendre….

  39. MinouMinou

    « Je ne me reconnais pas dans leurs idées mais je ne peut que me résigner de constater qu’ils sont là.

    A ce même titre mélenchon peut s’exprimer. C’est simplement le droit d’expression. »

    Non, pas « à ce même titre » ! Il n’y a pas de « même titre » !
    « Simplement le droit d’expression », dites-vous ,? Vous ne lisez pas ce que j’écris ? Alors je répète : quand le gouvernement français a dissout les ligues fascistes en 1936, c’était pour leur interdire de s’exprimer. Oui, c’était contre votre sacro-sainte « liberté d’expression » ! Ces gens n’ont pas à avoir la parole ! Pas de liberté pour les ennemis de la liberté !

    Si le FN est devenu un parti banal et « légitime », c’est parce que les médias lui ont donné la parole, c’est parce que le gouvernement l’a laissé exister. Mélenchon s’est longtemps battu pour le faire interdire, comme cela avait été fait en 1936.

    « Mélenchon en portant sa candidature devient un personnage publique et s’expose de fait à la critique. »

    La différence entre critique et calomnie, ça te dit quelque chose ?

    « Mais dis moi où as tu lu que mélenchon, si il est élu président abolira cette fonction. Tu me répète quoi là ? quelque chose que tu as lu sur un média quelconque toi aussi. Peut-être l’a tu entendu de sa bouche même! Perroquet toi même alors ! Nananananèreuu ! »

    De sa bouche même, oui, et cela fait parti du programme. Je doute que quand un homme promet une telle chose il puisse s’y dérober. Il se ferait dégager immédiatement, et par moi le premier.

    On a compris ton discours : « tous pourris », « moi pas confiance aux politiciens, moi pas dupe ». Étant donné que ce discours a été tenu un milliard de fois, si tu n’as rien d’autre à dire, DÉGAGE ! Tu n’es pas original, tu ne prouves ni n’argumentes tes attaques.

  40. MinouMinou

    « Pour ta gouverne j’écoute france musique… Et quand bien même. Tu voudrais que je sois enfermé dans une tour d’ivoire ? En rupture avec le reste du monde. Y’a t il des radios autorisé dans ton monde ? »

    Ben en fait, je vais t’expliquer, benêt – puisque tu joues au benêt – : il y a deux sortes de médias. Il y a ceux qui s’aplatissent aux pieds des puissants et qui agissent selon leurs intérêts, qui sont liés…et il y a les médias indépendants, plus rares. Au cas où tu ne le saurais pas, la majorité des médias ne sont pas indépendants, c’est-à-dire qu’ils sont financés par des milliardaires, des industriels, par l’UMP. Faut te dire les choses comme à un gamin ? Allons-y : la majorité des médias a intérêt à calomnier Mélenchon.
    Parfois, ils ne le font même pas exprès : ils sont juste paresseux et racontent des conneries sur lui parce qu’ils n’ont pas ouvert un seul de ses bouquins, ni ne l’ont écouté parler plus de deux minutes. Souvent, quand il est invité pour parler de son livre, les journaleux l’interrogent sur un livre qu’ils n’ont même pas pris la peine de lire. Pourquoi ? Parce que c’est dur, de lire.
    Alors, pourquoi cette calomnie ? Voici l’avis de Mélenchon, invité au Centre de Formation des Journalistes : http://www.dailymotion.com/video/xd2wfk_jean-luc-melenchon-invite-au-cfj-cf_news

    Alors ? Mélenchon-vociférateur ? Mélenchon-ne-fait-que-crier ? Mélenchon-fait-de-grands-gestes ?

    Alors ne joue pas au plus malin avec moi, ok ? Ne me parles pas de tour d’ivoire ou de rupture avec le monde. Ne fais pas l’innocent. En cherchant bien, il est possible de s’informer auprès de médias indépendants. Ils ne viennent pas à toi ? Fais l’effort de chercher ! Ne viens pas nous parler de tour d’ivoire, de rupture avec le monde ! C’est quoi cette blague ? C’est si dur que ça de trouver des médias indépendants, connard ?

  41. reeko

    Salut MINOU

    Ce qui est marrant dans notre discussion c’est qu’a priori on est plutôt de la même orientation politique.

    Cependant il y à deux différence fondamentale entre toi et moi:

    – La modération

    En utilisant des insultes tu te décompose . Si nous discutions sur place publique, tu aurais déjà perdu toute crédibilité. Perroquet ( c’est gentil ), benêt, conn@rd… Bien bien…. Dans 10 messages tu auras épuisé le dictionnaire des insultes de la langue française.
    N’as tu pas lu mon message sur le devoir de pédagogie ? D’autant plus quand une opinion que l’on défend est minoritaire. CARFREE ne m’a pas compris lui non plus. Mais c’est symptomatique d’une culture internet qui va vite et ne creuse rien.
    Le plus rigolo, c’est que tu me parle de kant et ensuite tu m’insulte ! Si tu avait bien bien lu Kant tu aurais retenu peut-être certains passage traitant de l’impératif catégorique. Tu sais les histoire de mai 68… il est interdit d’interdire. Mais bon….
    Mélenchon est un Sarko de gauche ( en tous il cultive cette image ) comme toi ! Il utilise l’insulte à tous va. Toi qui doit abhorrer sarko, tu voudrais un copié collé de gauche ? Ce mec fait honte à toutes la gauche française…
    En utilisant cette stratégie il devient l’idiot utile des élections. Comme dans les films de cinéma, il faut un faire valoir. Crois-tu qu’une personne âgée en maison de retraite ne préférera pas un villepin classieux à comme tu dis un vociférateur? On fait le pari ?
    En attendant cela lui permet de faire du buzz et de conquérir les guenilles et les haillons de l’extrême gauche. Ce mec là est le roi des mendiants hahaha.
    Un peu de modération de sa part et il n’existerait pas…. de ta part et tes propos qui sont audibles y gagneraient en force de persuasion.

    -La vision  » guerre des étoiles  » du monde.

    Dans tes écrits je dénote très vite une discrimination radicale entre les bons et les méchants.
    Il y à les bons journaux et les méchants, il y a les méchants milliardaires et les pauvres écolo rastafariste. Etc….
    Tu dois avoir trop vu la guerre des étoiles… le monde n’est pas simple. C’est pas blanc ou noir….
    Aucun média n’est ob-je-ctif.
    Même ici c’est pas objectif.

    Et c’est bien cela qui me pose un problème ! Tous les partis, les gens etc qui se sentent investis d’une mission type sauvetage du monde sont potentiellement dangereux. Ce sont des fondamentalistes, des violents en puissances qui pour une cause serait peut-être prêt à beaucoup.
    Non le monde n’est pas simple, non il n’y a pas les méchants et les bons. Pas de complots, les mecs en face ils sont comme toi et moi. Des pourris il y en a partout. Tu connais l’histoire il me semble même si tu la connais au travers d’ un prisme déformant que je connais bien crois moi…
    Essaye de te mettre à la place du flic qui t’arrêtera. Lui aussi il a sa vision du monde qui justifie de te tabasser et de te faire une fouille annale…
    Si on s’arrête là alors je peut t’assurer que tu as déjà perdu la partie. Tu seras bien vite éliminé par les outils de répression.
    On est plus en 1789,1848,1870…. on est pas prêt à la révolution en France. Moi aussi j’aimerais bien que les choses changent….mais bon…
    Tu est minoritaire, c’est pas grave mais pour changer ça il faut montrer l’exemple !!! Pas d’insulte, de la modération etc…. Si tu veux te battre pour changer le monde va au front ! La tchétchénie par exemple, c’est pire qu’ici! Là-bas c’est un bon challenge ! Allez go ! Fight ! hahaha!

    Les critiques que je t’adresse, je ferais les même à mélenchon. Insulte, blabla, les bons les méchants etc….
    Les bons ingrédients pour que le buzz médiatique prenne mais pas pour l’éléction.
    Si la gauche gagne ce sera grâce à un raz-de marée de misère ou écologique ( peak oil ). C’est pour ça qu’ici on s’attache à attendre cette « fin du monde »…
    La gauche en france est, à plusieurs titres, très proches de l’église chrétienne et de son idéologie. Saint mélenchon protégez nous du mal ! Vous attendez l’ apocalypse écolo…. mmmh permet moi d’avoir des doutes. Je suis peut-être sceptique, un peu trop…. méfiant ?

    Quand je prend mon vélo je respecte les autres usagers de la route si eux me respecte. Je ne grille pas les feux rouges. Pourquoi ? Evidemment je trouve la plupart du temps qu’ils sont absurde pour les utilisateurs du vélo. Mais ai-je le droit de m’en affranchir ? Non !
    Pour montrer l’exemple aux jeunes, aux voitures, aux autres. Il faut montrer que oui on peu rouler à vélo et respecter des règles.
    J’aurais le droit de griller le feux sous quels prétexte. Car un vélo me donne le droit ? Faux. Car mon vélo me permet d’être un sacro-saint martyr de la route ? Le preux chevalier de la route qui boute les voitures impies. Faut arrêter Zorro, la guerre des étoiles et autres.

    J’ai un pote handicapé et je peu te dire que sa voiture c’est son extension corporelle. Ce mec ne peut pas décoller de son fauteuil éléctrique. Imagine l’importance pour lui d’une caisse…. Qu’est ce qu’on lui propose à lui alors pour remplacer ça…. Bien sûr il y a des solutions pour qu’il n’ai pas une voiture mais qu’on imagine autre chose. Mais j’insiste sur ce point pour te dire que tous n’est pas simple !

  42. MinouMinou

    Tout n’est pas simple ! Wow, tu es le génie de la complexité… Tu sais, on a compris ta théorie de la complexité : les choses sont complexes, ça va, on a compris… Tu es lourd à la fin. Moi tout blanc/tout noir, toi subtil, toi perspicace, toi juste milieu, toi modéré.

    « Tu est minoritaire, c’est pas grave mais pour changer ça il faut montrer l’exemple !!! Pas d’insulte, de la modération etc…. »

    Je préfère rester minoritaire et extrémiste que devenir majoritaire avec des pourritures comme toi. Tu as compris, une fois pour toutes ? Ça rentre dans ta tête ? Ce n’est sûrement pas moi que tu vas convaincre de se ranger du côté de la modération. Essaies avec d’autres. Pas avec moi.

    « Tous les partis, les gens etc qui se sentent investis d’une mission type sauvetage du monde sont potentiellement dangereux. Ce sont des fondamentalistes, des violents en puissances qui pour une cause serait peut-être prêt à beaucoup. »

    Et hop ! voilà comment mettre tout et n’importe quoi dans la même catégorie, de la même manière que tu es arrivé sur Carfree avec ta catégorie toute prête : « les politiques », moyen le plus efficace de nier, d’effacer la différence essentielle entre la droite et la gauche (que celle-ci soit écologiste ou non). BRAVO ! Et tu trouves que ce n’est pas un discours médiatique, ça ? Tu prétends ne pas être un perroquet médiatique ? Tu n’as pas l’impression que l’énormité que tu viens de dire a été dite cent mille fois par les journaleux ? Tu es pitoyable, Monsieur le parangon du juste milieu. Pitoyable.

    Tu crois que Mélenchon est mon idole ? Oui, j’ai des posters de lui dans ma chambre et tous les soirs je me prosterne devant sa statue…
    Pour le moment le je milite pour Mélenchon, et quand le moment sera venu, je me battrai contre lui… Tu vois, petit fétichiste de la « complexité » et de la modération : les choses sont « complexes ».

    La modération tu sais où tu peux te la mettre désormais ?

  43. reeko

    C’est bien! Au moins tu assumes !

    Mais au lieu d’insulter prend le temps d’expliquer !

    Je ne sais pas si sur bagnole.com ils sont pire que toi lol!

    C’est bien le problème des gens de gauche, c’est qu’il n’ont pas compris que le packaging et le marketing compte plus que le contenu!

    Encore un lieu commun pour la route allez !

    Les pays du pacte de varsovie ont perdus la guerre froide entre autres à cause de cet absence de « magie » ( le packaging ) et de rêve. Non pas qu’il n’y en ai jamais eu dans leur politique et leurs pays, mais il n’ont pas su rivaliser avec le rêve américains.
    Fondamentalement le bloc de l’est n’était pas plus pourris que l’ouest, juste différent.

    Mélenchon et la gauche en général c’est pareil, il n’ y a plus de rêve, c’est fini, fini. Il aura fallu que je milite au PC et dans les sectes trotskiste pour le comprendre.
    Permet moi alors de te dire que tu est un doux rêveur, un idéaliste. Mais ouvre les yeux ! Mélenchon est un staline en puissance !
    Le seul rêve et espoir qu’il donne au français c’est celui de faire du buzz, de mettre un coup de poing un jour à un journaleux ( à Pujadas lol !) !

    Je suis la carrière mélenchon ( et oui même à gauche on fait carrière lol! ) depuis bien des années et son discours écolo est assez récent à vrai dire.
    Ce qui la propulsé au top c’est sa négation de l’europe ( tu me parlais de kant et bien relis ses propos sur un gouvernement mondial). Pour parer à ta critique, non je ne suis pas un inconditionnel de l’europe. Mais ouvre les yeux sur ce bonhomme!
    Je suis citoyen du monde, lui est nationaliste au même titre que les gens d’extrême droite.
    Il a lutter contre le voile sans comprendre la réalité des ces femmes, pour un homme de gauche bravo ! Il se cache derrière une prétendue laïcité pour s’astreindre d’une critique qu’il ne saurait entendre, l’intolérance.
    Il a lutter contre les écoles en langues bretonnes. Bravo, mes respects à l’ami de la diversité culturelle !
    C’est en réalité un fervent défenseur de l’industrialisation de la france, plus d’usine, plus de nucléaire etc….

    C’est quoi ce type! Encore un Julien Dray ? Le monsieur muscle, protect and serve de la gauche française?

    Pourquoi il s’empare d’une thématique écolo ?

    Il fait comme sarko et son grenelle de l’environnement, de l’enfumage.
    Plus personne en France hormis une archi-minorité, dont tu sembles faire partie, ne veut plus de cette révolution passéiste de la dictature du prolétariat et de ces conséquences.
    Il récupère une thématique qui à le vent en poupe depuis une vingtaine d’années, le combat écologique. La seule thématique qui fédère les quelques révoltés français qui reste ici. Comme sarko.

    En france il n’y a plus de révoltés, il n’y a plus que des indignés à en croire les ventes de livres.

    Et pourquoi il nous parle d’écologie ce brave homme. Car les français n’ont plus faim ( pour la plupart, malheureusement il reste encore des indigents…), ils n’ont plus soif du sang des révoltes ( même si la marseillaise en parle…).
    Les conditions pour retrouver une situation quasi-insurrectionnelle sont de deux ordres:
    – Une crise financière dramatique. Et il en faut une bonne car je te signale que celle que l’on vient de prendre dans les dents à secouée pas mal. Il faudra un séisme économique pour couler la france !
    – Une crise écologique type choc pétrolier, ambiance apocalyptique. « Clap de fin » de nos sociétés modernes.

    Ce sont les seuls scénarios objectifs ( le seul autre serai peut-être le droit de vote des immigrés ce qui renverserait les rapports de forces éléctoraux ) où mélenchon, et d’une manière générale la gauche , PS à part ( d’ailleurs est-ce que le PS est dans la catégorie gauche ?) peut regagner les élections ou s’installer au pouvoir. Donc il y a tout intérêt pour la gauche de mélenchon de cultiver ces deux thématiques. C’est son fond de commerce. C’est ce dont je parlais dans mon premier billet:

    « Le corpus théorique permet simplement d’exister dans la pensée contemporaine, de recruter des sympathisants. D’être tapis dans l’ombre en attendant son tour…. en attendant le « grand soir » et la prise du pouvoir…. qui elle se fait dans la pratique et non dans la théorie…. »

    Dans La tradition révolutionnaire française il y a des combats d’honneur et des hommes de luttes respectable ( Jaurès par exemple ). Désolé mélenchon n’en fait pas partie.
    Il incarne plutôt ( tu vois je me modère… c’est pas absolu c’est plutôt ) le côté sombre de la gauche.

    En bon connaisseur tu dis clairement : « Pour le moment le je milite pour Mélenchon, et quand le moment sera venu, je me battrai contre lui… »
    En politique c’est de l’opportunisme, mais oui je te l’accorde, comme ton amie de droite on peut changer…. Tu vois je me modère, mais dans ton cas c’est de l’opportunisme. Pourquoi? c’est une stratégie en ce qui te concerne, un programme. Tu annonces la couleur…

    Mais est-ce vraiment de l’opportunisme dans ton cas ? (Tu vois je me remet en question un petit peu non ?)

    Dans ta vision politique qui ne reflète en rien la complexité ou la nuance comme tu semble le croire je pense qu’il y a un problème plus fondamental. Problème qui touche d’ailleurs nombre de militants politique. Permet moi de m’essayer à une hypothèse:

    ta conception d’un « monde juste » ne peut accepter l’idée d’un pouvoir incarné par un homme, car aucun homme ne peut légitimement dicter aux autres ses devoirs.
    Par esprit de contradiction ou mieux par tentative dialectique issue d’une conception scolaire ( thèse antithèse synthèse), ou encore mieux, par hégélianisme, tu te dis que mieux vaut être toujours dans l’opposition ( dans la minorité ) pour permettre à la société d’accoucher d’une synthèse.
    N’y aurai-t-il pas en toi un problème existentiel qui consisterai en définitif à accorder tes idées avec la réalité ?
    La violence que tu manifeste est symptomatique des gens de gauche ( ou de droite ) qui eux-même ne sont pas issu du prolétariat. Mais d’une classe moyenne qui joui des bénéfices d’une société capitalistique. Pour dépasser cette contradiction il faut alors pour toi en faire plus ! Etre plus croyant que le curé en quelques sorte !
    En définitif, le problème quand on milite dans un parti ( surtout de gauche ) c’est d’arrivé a concilier ses vues individuelles avec une ligne. Pour toi cela semble compliqué.

    Au lieu de dépasser ces contradictions, tu préfères annoncer directement que tu changeras de bord après une victoire de mélenchon. Tu ne témoigne pas d’une pensée « complexe » pour ainsi dire, mais plutôt d’une pensée trouble et donc, en apparence, complexe. Ainsi, si cette hypothèse se confirme ce n’est pas de l’opportunisme. C’est juste que t’es un peu perdu dans tes idées. T’inquiète c’est normal.

    Oui la modération je sais ou me la mettre héhé ! Mais tes mots agressifs que tu aboies te trahissent. Regarde les enseignements de maître Yoda toi, chevalier du bien écologique.
    Le côté obscur monte en toi. Je te tend la main pour te délivrer de la haine manifeste, de l’intolérance.
    Mélenchon n’est pas celui que tu crois ! C’est l’empereur Palpatine ! ( j’adore les comparaisons réductrices héhé mais c’est rigolo, je préfère l’ironie et l’humour à la haine et l’insulte).
    Ne t’inquiète pas tu trouveras, au pire, la rédemption au paradis des écolos-warriors.

    Au fait, la-haut, c’est pas des vierges mais des vélos non ?

  44. MinouMinou

    Mais ouvre les yeux ! Mélenchon est un staline en puissance !

    C’est ça, continue de faire le perroquet médiatique…

    Le seul rêve et espoir qu’il donne au français c’est celui de faire du buzz, de mettre un coup de poing un jour à un journaleux ( à Pujadas lol !) !

    Et aller, le perroquet médiatique répète le discours de ses maîtres : Mélenchon-fait-du-buzz…

    Je suis la carrière mélenchon ( et oui même à gauche on fait carrière lol! ) depuis bien des années et son discours écolo est assez récent à vrai dire.

    Mélenchon a reconnu s’être longtemps trompé, avoir négligé la catastrophe. Oui, “son discours écolo est assez récent”.

    Je suis citoyen du monde, lui est nationaliste au même titre que les gens d’extrême droite.

    Non, Mélenchon n’est pas nationaliste, il est anti-libéral, il est contre le libre-échange, tu vois la différence ?

    Il a lutter contre le voile sans comprendre la réalité des ces femmes, pour un homme de gauche bravo !  »

    Faux. Mélenchon est contre le voile dans l’espace public. Par contre, il est clairement contre la burqa. Peux-tu nous faire part de ce qu’est ta « réalité de ces femmes » ? Mélenchon a une conception républicaine de la laïcité : pas de religion, pas de signe ostentatoire religieux dans l’espace public, quels qu’ils soient. Rien à foutre de la « réalité ». La réalité c’est la devise républicaine : liberté de culte, mais pas d’intrusion de la religion dans l’espace public. C’est tout. 1789 est un modèle pour toute l’humanité. La Déclaration des Droits de l’Homme est universelle, pas nationale, pas française, ok ? Universelle. Comme les minables journaleux, tu confonds républicanisme et nationalisme, c’est pitoyable. Mélenchon est internationaliste, mais anti-libéral, tu la comprends la putain de différence, petit minable ? Être anti-libéral, être contre le libre échange, cela ne veut pas dire être nationaliste. Je suis contre l’importation de kiwis de Nouvelle-Zélande à 20 centimes (les kiwis de mon département sont à 30 centimes !) donc je suis nationaliste ? Parce que je préfère un pantalon fabriqué en France plutôt qu’un pantalon conçu aux États-Unis, cousu par de petites mains chinoises, puis vendu en France, alors je suis nationaliste ? Mais putain, donne des preuves de ce que tu dis ! Prouve-le, que Mélenchon est nationaliste ! Diffamateur, calomniateur de merde !

    Il a lutter contre les écoles en langues bretonnes. Bravo, mes respects à l’ami de la diversité culturelle !

    Je suis de ton avis. Sur ce point il a tort. Mais tu ne crois pas qu’il y a plus urgent ? Euh… par exemple la destruction de la vie par la destruction du climat, les pollutions de toutes sortes ?

    C’est en réalité un fervent défenseur de l’industrialisation de la france, plus d’usine, plus de nucléaire etc….

    Mélenchon veut réindustrialiser la France, en effet, mais, d’une part pour en finir avec le libre-échange, d’autre part pour imposer la planification écologique dans les entreprises françaises. « Plus de nucléaire », mens-tu ? Il est pour une sortie du nucléaire, la plus rapide possible, en tenant compte que ce qu’ont fait les monstres technocrates est irréversible : il est possible de démanteler les centrales nucléaires ; il n’est pas possible de faire disparaître les déchets, que des milliers, des centaines de milliers de générations devront surveiller.

    Pourquoi il s’empare d’une thématique écolo ?

    Il a déjà répondu. Tu veux qu’il se flagelle ou quoi ? Il a reconnu cent fois n’avoir compris ce qu’est l’écologie que tardivement.

    Il fait comme sarko et son grenelle de l’environnement, de l’enfumage.

    Le Parti de Gauche a traduit le Rapport Rosa Luxemburg intitulé “Capitalisme vert, crise, changement climatique et croissance sans fin”.

    Dans le cadre de son programme partagé, le Front de Gauche a débattu du capitalisme vert de nombreuses fois, et notamment lors de ce “forum national” à Bordeaux, le 27 janvier : “Contre le capitalisme vert, unir l’écologie et la justice sociale”.

    En cherchant un tout petit peu, tu trouveras facilement les positions du Front de Gauche sur le capitalisme vert. Rien à voir avec le Grenelle de l’enfumage.

    Il récupère une thématique qui à le vent en poupe depuis une vingtaine d’années, le combat écologique. La seule thématique qui fédère les quelques révoltés français qui reste ici. Comme sarko.

    Tu as le droit de le penser. Ce serait mieux si tu pouvais le prouver. J’attends de voir les actes du Front de Gauche, s’il venait à gouverner. Je ne condamne pas un homme ou un parti par avance.

    Dans ta vision politique qui ne reflète en rien la complexité ou la nuance comme tu semble le croire je pense qu’il y a un problème plus fondamental. Problème qui touche d’ailleurs nombre de militants politique. Permet moi de m’essayer à une hypothèse:
    ta conception d’un « monde juste » ne peut accepter l’idée d’un pouvoir incarné par un homme, car aucun homme ne peut légitimement dicter aux autres ses devoirs.
    Par esprit de contradiction ou mieux par tentative dialectique issue d’une conception scolaire ( thèse antithèse synthèse), ou encore mieux, par hégélianisme, tu te dis que mieux vaut être toujours dans l’opposition ( dans la minorité ) pour permettre à la société d’accoucher d’une synthèse.
    N’y aurai-t-il pas en toi un problème existentiel qui consisterai en définitif à accorder tes idées avec la réalité ?

    Excuse-moi mais je n’ai pas compris. Pourrais-tu reformuler ton propos ?

    La violence que tu manifeste est symptomatique des gens de gauche ( ou de droite ) qui eux-même ne sont pas issu du prolétariat. Mais d’une classe moyenne qui joui des bénéfices d’une société capitalistique.

    Raté, minus ! Je suis issu du prolétariat et je ne jouis par conséquent d’aucun des “bénéfices” d’une société capitaliste.

  45. MinouMinou

    Au fait, tu es gonflé de me demander de « prendre le temps d’expliquer », alors que tu arrives avec tes gros sabots et tes certitudes.
    Tout ce que tu dis sur Mélenchon découle-t-il d’une réflexion sur ses propos, ou bien sur les commentaires journalistiques de ses propos ? As-tu déjà pris le temps de l’écouter directement ? As-tu regardé la vidéo de son intervention au Centre de Formation des Journalistes, que je t’ai conseillée ? Est-ce que tu attends que je te serve sur un plateau les réfutations des mensonges médiatiques que tu propages – réfutations auxquelles tu ne daignes pas jeter un oeil ? Finalement, connais-tu Mélenchon autrement que par le biais des médias ?

    Tu n’as toujours pas répondu à mes deux principales questions :

    Pourquoi ne prouves-tu pas ce que tu dis (ce que disent les médias serviles) sur Mélenchon ?
    Comprends-tu la différence entre critique (légitime, nécessaire, indispensable) et calomnie ?

  46. MinouMinou

    À propos des colpolteurs de calomnie dont vous êtes, Reeko, voici la fin d’un billet de Mélenchon, daté du 8 février :

    « […] une citation pour tous ceux qui colportent les refrains injurieux du plantuisme. Qu’ils sachent que je suis bien informé de ce à quoi je suis exposé. Et donc, que les grandes peurs périssent d’être reconnues comme dit Camus. Lisez mes amis. « Il n’y a pas d’antidote contre le poison de la calomnie. Une fois versé il continue d’agir quoiqu’on fasse, dans le cerveau des indifférents, des hommes de la rue, comme dans le cœur de la victime. […] Tous les traits infamants sont soigneusement recueillis et avidement colportés. On juge superflu de vérifier, de contrôler en dépit de l’absurdité parfois criante. On écoute, on répète, sans se rendre compte que la curiosité et le bavardage touchent de bien près à la médisance, que la médisance touche de bien près à la calomnie et que celui qui publie ainsi la calomnie devient un complice involontaire du calomniateur. » Léon Blum, à l’enterrement de Roger Salengro. »

Les commentaires sont clos.