Rions un peu, en attendant la mort…

Nicolas, l’autre, pas le président, connait les valeurs d’un engagement éconologique, la preuve sur son site :

« Sans la fidélité de ses partenaires fondateurs, la Fondation pour la Nature et l’Homme créée par Nicolas Hulot en 1990, ne serait jamais devenue ce qu’elle est aujourd’hui. Leur contribution constitue en effet le cœur financier de la Fondation, grâce auquel son activité en faveur de l’éducation à l’environnement peut se développer. Les partenaires fondateurs soutiennent les programmes de la Fondation pour la Nature et l’Homme dans leur globalité, à la différence des partenaires thématiques. »

Mais, qui sont ces glorieux partenaires éconologiques ?

Simple :

soit ça :

Eux aussi :

soit ça :

et enfin eux :

soit…

finalement, je me demande si on se foutrait pas un peu de nous…

Joshuadu34

A propos de Joshuadu34

Rédacteur de Carfree France

34 commentaires sur “Rions un peu, en attendant la mort…

  1. georges

    quelle vaste blague ce nicolas hulot, une fondation « ecologique » sponsorisée par edf et loreal, je me suis payé une bonne tranche de rire, merci

  2. Flower

    Je veux pas faire ma conspirationniste, mais sur le logo il y a un joli oeil big brother…

  3. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    Arf !!! Arrête, je vais me pisser dessus !!! Va falloir qu’il abandonne la tv, et s’il est pas élut, ce sera la vacance de monsieur Hulot !!!

    héhéhé

  4. dolecolo

    Bonjour
    Parmi les auteurs des commentaires, j’aimerais savoir qui n’a pas emmerdé ses vieux pour avoir une Nintendo ou des Nike ou autre connerie de marque. Il n’y aurait plus personne pour jeter la 1ère pierre.
    Chacun à sa façon on peut arriver à l’écologie, ce qui m’intéresse chez chacun, c’est sa démarche vers le futur, beaucoup plus que son passé. Bien sûr, être un saint (comme tous les ci dessus mentionnés), ça aide.

  5. Anartoka

    On est sur un site « anti-voiture » pour ne pas dire « alter’voiture » (vélo, etc..). Hulot est pro-voiture. Il est normale qu’on se marre. Après, les électeurs ont libre liberté dans leur croyance pour voter pour qui ils veulent.

  6. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    Tiens, le débarquement du fan-club de Nico…

    pour info, Loréal n’est autre que le plus grand consommateur d’animaux de labo (singes, souris mais aussi chats et chiens…) pour tester les crèmes pour vieilles emperlousées… Quand à nintendo, suis trop vieux pour avoir eu ça…

    Mais pour répondre, rien ne vaut les mots de l’ami Alain Serge Clary…

    « Le candidat des Verts et des écolos ne pouvaient être un autre que ce Hulot!

    Et pourquoi me direz vous, électeurs bios le nez dans les plans de tomates sans engrais qui jaunissent au soleil et donnent des salades pour anorexiques.

    Mais d’abord parce qu’il se prénomme Nicolas comme le fameux président des Français et si l’on est d’accord pour l’alternance, il est bon que celle ci se fasse par palliers.

    D’abord le nom puis dans cinq ans, le prénom.

    Ensuite, ce garçon jovial a travaillé longtemps sur TF1, la télé d’Etat et il est bon que le président soit au niveau de ses concitoyens, qu’il admire Lagaffe, les jeux de 19H, les séries, les télés réalités etc.

    Par ailleurs cet Hulot a survolé le pays dans tous les sens et il sait se poser sur la cime des arbres sans endommager les feuilles, ce qui pourrait être bien utile pour les cinq années à venir.

    Se poser sur la cime des banques sans faire de mal aux riches est en effet un programme de gauche tout à fait entendable. »

    Arf, qu’est ce qu’on se marre !

  7. MOA

    video de N. Hulot, là :
    http://www.dailymotion.com/video/xi9rsi_fukushima-nucleaire-crise-financiere-temps-de-travail-question-sociale_news

    Environ 3eme minute.
    Nicolas Hulot : « Déjà, c’est d’être au moins convaincu de sortir de l’orthodoxie économique. D’être convaincu qu’un autre modèle économique est possible… qu’un autre modèle… qu’un modèle qui repose simplement sur une croissance exponentielle est possible, est envisageable… non seulement possible mais incontournable…… »

    Pour Hulot, le « travailler mieux » est prioritaire au « travailler plus ».
    Et la définition du « Travailler mieux » selon Hulot =…. roulement de tambour… meilleure condition de travail.

    Donc, oui, le titre de l’article est bien trouvé !

  8. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    je précise, puisque je pense que beaucoup ne connaissent pas Alain-Serge qu’il définit ses textes comme étant « volontairement décallés, qui ambitionne par un éclairage oblique à plus de perspicacité dans le traitement des questions politiques. » Il se revendique même clairement comme pratiquant de manière volontaire l’humour raté, voir « archi-nul »…

    Mais faut avouer qu’il tombe souvent assez juste…

  9. CarFree

    J’ai été voir la video où Nicolas Hulot tente de se justifier, je ne trouve pas cela vraiment convainquant, surtout sur la question de ses royalties provenant d’ushuaia… en gros, il n’a rien demandé, il s’est contenté de les accepter, sans être trop regardant sur la nature des produits qui lui rapportent de l’argent… Pour info, il y a même eu un 4×4 Peugeot ushuaia…

  10. xtoflyon5

    J’ai l’impression que l’argumentaire anti-hulot relève de la même mauvaise fois que celle prétendue sur son engagement écologique exploitant les mécénats d’entreprise (plus simplement : on dit qu’il est de mauvaise foi avec des arguments de mauvaise foi).

    Il assume la position d’un point de vue pragmatique : soutirer du pognon pour de bonnes et efficaces causes à des mécènes peu reluisants sous conditions assez fermes. Où est sa mauvaise foi ?

    Soit vous êtes pour car les choses avancent grace à cette politique (et je pense que le nombre d’occurrence du mot décroissance dans le débat public introduit par NH & FNH en est une bonne mesure) et il n’y a pas lieu de lui mettre des peaux de bananes.

    Soit vous êtes contre, mais il vous faut reconnaitre qu’à fortiori sans NH, EDF continuera le tout nucléaire, Carrefour tuera le commerce local, L’Oréal torturera des lapins et le 4×4 Peugeot Ushuaia sortira, et dans ce cas, l’amalgame n’est pas un argument à opposer à NH. Et il faut trouver mieux que la mauvaise fois.

    Personnellement, je ne me contente pas de rire avant la mort, la voie de NH semble sérieuse pour avancer efficacement. La rupture qui est notre idéal risque, elle, d’attendre bien après notre mort, sans qu’on ait vraiment envie d’en rire.

  11. xtoflyon5

    Je vais simplifier ma pensée encore. Avec une comparaison plus hasardeuse que je vous laisse le soin de tacler si elle est trop nulle.

    Si Robin des Bois vient à créer des écoles avec l’argent piqué à quelques riches, personne n’ira lui reprocher la provenance de l’argent. Le peuple sera mieux éduqué pour lutter contre l’injustice. Et cela est plus propice à mettre fin à l’injustice pacifiquement qu’attendre les conditions pour que les riches « rendent » tout l’argent.

    Les 2 voies paraissant naives, je préfère la pacifique et progressive. D’autant qu’il doit y avoir une simple « masse critique » à atteindre, comme à vélo pour que le « main stream » bascule (comme le trafic).

  12. CarFree

    Oui ta comparaison avec robin des bois semble pour le moins hasardeuse. Non seulement Nicolas Hulot ne vole pas les riches (ce sont les riches qui lui donnent volontairement de l’argent, nuance!), mais surtout Hulot ne redistribue pas aux pauvres cet argent.. Il le dit lui-même dans l’interview, l’argent qu’il touche des royalties provenant d’ushuaia est placé sur un compte pour lui permettre de développer ultérieurement « ses activités »… On est quand même loin du mythe du gentil voleur qui donne aux pauvres.

  13. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    …sauf quand Robin des bois s’occupe de créer des écoles pendant que le sherif massacre les enfants…

    En l’occurence, prétendre que NH est pour la décroissance est une gabegie ! Il est le chantre du « développement durable », c’est à dire non seulement, nous le savons, de l’impossible maintien du niveau de vie actuelle et de sa croyance ridicule en un système technico-mercantile, mais aussi de la possibilité de tous, sur terre, d’obtenir un tel niveau de vie !

    Or, nous savons, déjà, qu’avec seulement 1/5ième de la population (c’est à dire la part de la population mondiale ayant accès aux ressources telles que nous les utilisons actuellement), le niveau de consommation ne permet déjà pas le renouvellement des dites ressources (et encore ne parlons nous pas, ici, des ressources fossiles, déjà sur la pente déclinante) !

    Mieux, nous savons aussi que le maintien de ce niveau de vie, sans même parler de « croissance », même durable, signifie un maintien de la consommation énergétique au niveau actuel, voire même, puisque ce maintien de vie en passe par l’inovation technologique hallucinante de non respect envers l’environnement, que ce niveau de consommation énergétique ne fait que s’accroitre…

    Plus d’énergie fossile, maintien, voir augmentation des dépenses en énergie (et ce n’est pas les ampoules basse consommation, pourries de mercure, qui y changerons grand chose), ça veut clairement dire NUCLEAIRE !

    La logique du partenariat d’EDF s’explique alors tout naturellement ! Pas besoin d’être devin pour en imaginer les conséquences, ni même d’être un « intégriste vert », il suffit juste de se servir de la matière grise tapissant la boite crânienne de tous !

    De plus, comment Robin des Bois pourra-t’il justifier, puisque son programme ne touche pas les grandes entreprises, ni le système en place (arretez de rêver, Bettencourt, Bouygues et autres ne sont pas de gentils philanthropes), le fait d’empêcher les autres, les 4/5ième de la population restante, d’acceder au niveau de « confort » que nous avons ??? Parce que pour maintenir le niveau de vie actuelle, alors que, déjà, il ne nous faut que 7 à 8 mois pour arriver à saturation concernant le renouvellement des matières disponibles, veut tout simplement dire qu’il est NECESSAIRE d’empêcher les autres peuples, c’est à dire la majorité des humains, d’obtenir ce niveau de vie ridiculement égoiste et destructeur ! Ça va être quand même coton d’empêcher l’Inde et la Chine d’y arriver, vu la vitesse à laquelle ils y vont, et vu le peu de force que nous représentons face à ces pays !

    Parce que, ne vous leurrez pas, pour maintenir notre niveau de vie à terme, c’est à dire sur une perspective de plus de 10 ans, ça veut tout simplement dire qu’il va falloir, par la force, c’est à dire par la mise en esclavagisme et la guerre, empêcher les autres d’y arriver ! La voilà, la réalité !

    Et encore, dans le cadre du « maintien de notre niveau de vie », et encore plus d’un « développement durable », la bougie et la grotte sont les aboutissants de cette volonté là ! Et pas de ce que proposent les « intégristes verts » ! Bah oui, quoi, si tous les ans, nous consommons encore plus, viendra un moment ou, et c’est d’une logique implaquable, nous aurrons épuisé TOUTES les ressources fossiles, uranium compris (qui, au passage, ne vient pas de France, ce qui remet l’indépendance énergétique largement en cause, mais principalement du Niger, et ce sont, d’ailleurs, les conditions de pillage d’Areva là bas qui ont permis le développement d’AQMI, mais c’est un autre débat), ainsi que TOUTES les ressources tout court ! Et là, bonjour les famines en France, et le retour à la bougie dans la caverne !

    Alors, on va encore me faire le coup des promesses, et du revirement du type (qui, au passage, n’a pas reviré grand chose quand il a appris que les produits de beauté, fabriqués chez Loréal, qui portent son nom, étaient pourris ET cancérigène, ni quand il a appris que ces mêmes produits étaient testés sur des animaux de labo pour savoir si le dit cancer ne se développait pas trop vite pour que ce soit visible, mais que voulez-vous, avec 5 ou 6 zéros à la clé, ça permet de relativiser l’écologisme…) ! A ceux là, je ne ferais que reprendre la phrase d’un ancien président français :

    « les promesses n’engagent que ceux qui y croient ! »

    Quand aux actes, ceux de Hulot sont parlants ! Si revirement il y avait vraiment, nul doute qu’il serait visible, et pas seulement audible sur TFBouygues, et que les grandes industries qui le suivent encore auraient plié bagage !

    Parce que la vrai nécessité, y compris dans le cadre de la décroissance, ce n’est pas juste, dans son coin, consommer moins, c’est aussi une nécessité sociale qui implique une distribution MONDIALE des ressources, dans la limite de celles disponibles sans détruire notre environnement, et cela implique surtout que ce n’est pas aux plus pauvres, nous y compris, de faire le plus gros sacrifice pour maintenir les profits du capitalisme, mais de remettre en cause totalement le capitalisme et surtout les gains faramineux des plus riches pour que chacun, chaque humain vivant sur cette terre, puisse vivre decement ! C’est l’unique et nécessaire conditon à une possible décroissance, parce que rester dans le capitalisme, c’est accepter la surconsommation et donc la destruction écologique, puisque ce sont les fondements même du capitalisme ! Et ça, à aucun moment, Hulot n’en tient compte, bien au contraire !

    Quand à ceux qui, ayant troqué un théologisme divin contre une foi immodérée en la sacro-sainte société technico-consumériste, nous expliquant que la technique va remédier à tout ça (amen), là, franchement, quand je les vois, ou les entends, nous traiter d’utopistes, alors qu’ils nous proposent d’aller habiter sur la Lune voir de terraformer Mars pendant que nous ne sommes déjà même pas capables de maintenir notre survie sur une planête qui, pourtant, avait tout pour nous offrir des conditions de vie parfaites, je me demande s’ils sont vraiment dotés d’un cerveau !

  14. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    Parlant de la consommation d’énergie et de ce qu’elle est réellement, le mieux est encore de consulter ce graph :

    http://edition.cnn.com/SPECIALS/2009/environment/energy/

    Effrayant, et confirmant qu’il va falloir TRES rapidement trouver une autre solution que celle du capitalisme… sinon, le titre de ce billet risque fort de se confirmer TRES vite…

  15. MOA

    xtoflyon5 : » soutirer du pognon pour de bonnes et efficaces causes à des mécènes peu reluisants sous conditions assez fermes »

    Nicolas Hulot soutire de l’argent aux riches??? depuis quand?
    Si vous pensez qu’il n’y aucun calcul dans les dons faits par EDF;, l’Oréal ou autre, vous êtes effectivement naïf ou préférez ne pas ouvrir les yeux.

    xtoflyon5 : » je pense que le nombre d’occurrence du mot décroissance dans le débat public introduit par NH & FNH en est une bonne mesure) »

    Perso, je me fous royalement du nombre d’occurence d’un mot dans un discours.
    Et puis je recopie car apparemment, vous n’avez pas lu cette occurence là : Nicolas Hulot : « Déjà, c’est d’être au moins convaincu de sortir de l’orthodoxie économique. D’être convaincu qu’un autre modèle économique est possible… qu’un autre modèle… qu’un modèle qui repose simplement sur une croissance exponentielle est possible, est envisageable… non seulement possible mais incontournable…… »

    Cela me semblait évident pourtant, mais demandez moi si vous voulez que je traduise ce que cela veux dire.

    xtoflyon5 : »Les 2 voies paraissant naives, je préfère la pacifique et progressive »

    La préférence n’aura hélas pas lieu d’être, à mon avis.

    Nicolas entretient la confusion des esprits de la majorité qui ne réfléchit pas, qui se laisse laver le cerveau (idéologie de la bagnole, de la consommation, du bio qui sert à rien et que sais-je…) et qui répète ce qu’il entend dans les media sans esprits critiques, et qui a peur de changer son petit confort et qui a peur tout court.

    Un peu comme un DSK socialo, il entretien la confusion sur le socialisme, le partage, la solidarité !

    Et donc, ces gens sont extrêmement dangereux… et Hulot en toute innoncence j’ai l’impression.

  16. cleripage

    Tout à fait d’accord avec ce dernier commentaire de MOA.

    NH est à l’écologie ce que DSK est au socialisme et cela entraine toujours un peu plus de confusion.
    C’est ainsi que certains en sont venus à croire que le FN était un parti comme les autres pas pire que l’UMP ou à croire que l’UMP était tellement à gauche qu’il fallait mieux voter pour Marine ou que l’UMP et le FN c’était pareil … enfin moi non plus je ne sais plus. Et cette confusion est savamment entretenue dans les média TF1, sponsor de Ushuaitruc, en tête.

    Ca me rappelle un truc, le fameux Grenelle de l’environnement, une vaste opération de communication pour semer le trouble dans les esprits : »pourquoi s’inquiéter, le gouvernement est écolo, il pense à la planète et discute avec les ONG ».

    Conclusion on a perdu 5 ans à ne rien faire pour notre environnement dans ce pays, alors que le temps presse et que chaque jour la situation est pire que la veille. Pire que cela, beaucoup qui pouvaient ou auraient pu se sentir mobilisé par les problèmes d’environnement se sont dit « tout va bien on s’en occupe à Grenelle » …

    Et en 2012, NH qui ne franchira pas le 1er tour dira … « votez pour untel » et hop, le tour de passe passe sera passé inaperçu et on repartira pour 5 ans à ne rien faire. Je ne dit pas que NH n’est pas sincère vis à vis de la cause qu’il prétend défendre, mais il a déjà accepté trop de compromis et d’arrangements … On a oublié depuis trop longtemps ce que Montesquieu appelait la vertu en politique … Tiens, je ne ris plus du tout

  17. Goodmusik

    Joshua, je t’aime !!!

    A part cela, je me réjouis de la venue progressive d’une grosse crise dûe à la fin des matières premières, qui ne devrait plus prendre que quelques années, voire décennies dans le meilleur des cas… Rien que pour voir la tête de ses sans cerveaux terre-a-platistes ça vaudra le coup.
    Même avant ça, quand l’essence sera à 5€ le litre de les voir pleurnicher parce qu’ils sont incapables d’imaginer qu’une vie sans voiture, bin c’est possible…

  18. cleripage

    ô rage, ô désespoir … Goodmusik si on avait le litre à 5€ on aurait une révolution.
    C’est comme cela que ça marche ici. Regardez vous voulez manifester contre le nucléaire, vous réunissez trois pleupleus. Vous envisagez de supprimer les panneaux annonçant les radars routiers, ainsi que la vente de trucs qui les localisent … les entreprises (celles qui les créent se mobilisent et appellent à manifester … moi j’en connais qui n’en n’ont rien à foutre que les centrales nous menacent de nous faire crever ou que les bagnoles tuent des milliers de personnes de par le monde et les routes départementales, mais qui sont prêts à descendre dans la rue pour réclamer des défendre les détecteurs de radars.
    Tiens je suis sûr que quelques camarades de la CGT sont prêts à défendre les centrales et les detecteurs de radar … et je suis à la CGT! … ô désespoir !

    Alors ptêtre que NH c’est pas si mal après tout, va savoir, on a l’écologie qu’on mérite !!

  19. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    on a l’écologie qu’on mérite… ou du moins celle contre laquelle on ne s’élève pas… Au moins, dans le cas de NH, la levée de boucliers chez EE est assez… forte, ce qui augure quand même d’une conscience, et d’une volonté de ne pas confondre spéctacle et nécessité ! Dans le cas présent, même si la nécessité est light (je les laisse « juge » de leur candidat), elle a au moins le mérite de l’honnêteté ! Enfin, à moins qu’ils me fassent mentir et que NH soit VRAIMENT leur candidat, ce qui serait une énorme farce, et, franchement, ne pourrait que me tirer un énorme fou rire (jaune, quand même) !

    L’inconscience est, il est vrai, assez généralisée, mais tous les domaines le montre ! Faut quand même pas avoir beaucoup de réflexion pour croire à la fumeuse « lutte contre le tabac » quand celle-ci conduit à la collectionnite, alors qu’une interdiction suffirait à enrayer le problème… Enfin, façon de parler, mais c’est pour montrer la crétinerie des propositions !

    Tiens, toujours au sujet du tabac, quel gouvernement peut prétendre, alors qu’il autorise les énormes multinationales à mettre sur le marché des produits emplis de produits plus cancérigènes et nocifs les uns que les autres, ne pas être au courant que les produits qu’il autorise sont nocifs ???

    Et c’est les même qui permettraient de changer de cap, concernant le transport ? Arf ! La blague !

    Au fait, merci Goodmusik… Quelle déclaration ! Me sens tout chose, du coup… héhéhé

  20. MinouMinou

    Des manifestations de bagnolards… je parie qu’il y en aura, Cléripage. Et sûrement qu’il y aura aussi des manifestations de bagnolards cégétistes.

    « Les syndicats constituent des groupes de pression contre les « fanatiques de l’écologie » pour que soit poursuivie la croissance de l’industrie d’aviation supersonique parce que des centaines de milliers d’emplois sont en jeu », dit Finley dans Démocratie antique et démocratie moderne. Et n’oublions pas que dans certaines entreprises, c’est le patron qui crée le syndicat, pour que celui-ci serve de tampon entre les esclaves et les esclavagistes ! C’est pourquoi je ne crois pas en un « Grand Soir » ou en une révélation qui viendrait du « peuple ». Le peuple, c’est nous tous : les oligarques autant que les gros beaufs ; les syndicalistes sensibles aux questions écologiques autant que ceux qui s’en foutent.

    Gardons-nous de taper sur les syndicalistes, mais gardons aussi à l’esprit que la majorité d’entre eux préfèrent défendre leur intérêt particulier et communautariste plutôt que l’intérêt général humain.
    Que faire alors ? Attendre « le réveil des conscience » ? C’est-à-dire : attendre les catastrophes irrémédiables ? Non. Il faut éduquer. Il faut un programme d’éducation et d’implication populaire. Qui propose une telle chose ? Pas le PS, pas EÉ-LV, et évidemment pas L.O… Pourtant, il existe une autre gauche, capable de rassembler tous ceux qui veulent d’un vrai rapport de force avec le capitalisme, une gauche radicale. Nos ennemis gagnent parce que nous sommes éparpillés et que nous nous bouffons entre nous.

  21. Legeographe

    Juste une chose, Moa, je reviens sur votre compréhension de ce passage-là (citation) :

    « Déjà, c’est d’être au moins convaincu de sortir de l’orthodoxie économique. D’être convaincu qu’un autre modèle économique est possible… qu’un autre modèle… qu’un modèle qui repose simplement sur une croissance exponentielle est possible, est envisageable… non seulement possible mais incontournable…… »

    Nicolas Hulot dit (pour traduire, puisqu’il le faut, en effet, puisqu’il y a certainement eu quiproquo sur cette phrase) en gros :
    <<>>

    Sur ce verbatim, je pense que vous avez fait une erreur de compréhension.

  22. Legeographe

    Ah, punaise, ça fait chier cette typographie qui a rendu invisible ma traduction 😉
    Pardon pour cette grossièreté, mais je passe pour un con (oh mince, encore une…).

    Donc, je traduis le paragraphe cité de Nicolas Hulot, en gros :
    Il existe un modèle *autre que* (= différent de) celui qui est en place actuellement (celui qui est en place étant ce modèle ayant pour credo la croissance exponentielle).

    Voilà, je crois que ça méritait d’être dit, et sans effacement malencontreux d’origine typographique… 😉

  23. Alain

    Vous connaissez « entrepreneurs d’avenir »?
    C’est un truc qu’aime bien Nicolas Hulot parce que c’est un autre type d’entreprise ou l’humain est au coeur de l’économie.

    Le blabla habituel du greenwashing, parce que j’ai regardé dans mon département, y’a 2 entrepreneurs d’avenir:
    Une société de conseil et gestion des entreprises. En lisant le détail, on ne voit pas la différence avec les autres.
    Une société d’informatique. En lisant le détail, on ne voit pas la différence avec les autres.

    L’esbrouffe, c’est le métier de Nicolas Hulot. Y’en a qui y croient. Tant pis pour eux.

    Bon, on dira qu’il était mauvais mais qu’il change. Franchement, il ne change rien. Il communique, mais ne change rien. Les pollueurs qui le finançaient le financent toujours, et il ne leur barre pas la route.
    On ne l’a jamais vu autant dans les manifs que depuis qu’il est candidat. C’est comme tous les candidats, on ne les voit jamais, puis au moment des élections, ils sont sur les marchés, une fois les élections passées, on ne les voient plus. Nicolas Hulot n’échappe(ra) pas à cette règle de l’élu foireux qui nous prend pour des cons.

  24. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    Minou, tu m’cherche, là…. Naaaaaaaaaan, j’plaisante !!! On va quand même pas repartir à n’en plus finir là dessus, surtout que, pour le coup, il est totalement vrai, même si c’est assez incroyable, de constater que Mélenchon a un discours bien plus écolo et interessant que EE… Ce qui s’explique facilement puisque lui, au moins, a compris que la remise en cause sociétale est incontournable pour obtenir une vraie remise en cause écologique. Bon, certains points et mots sont encore à revoir, mais, ça ne retire rien à ça !

    Quand Eva aura compris que la remise en cause du capitalisme est indispensable, comme Mélenchon l’a compris, on aura surement fait un grand pas ! Par contre, ce n’est pas une chose à attendre de Hulot ! Ou alors, va falloir faire preuve d’énormément de patience… Et je ne suis pas sûr qu’on ai les 3 ou 4 siècles qu’il faudra à NH pour changer là dessus devant nous…

    De plus, je dois quand même faire mon méa culpa, concernant le NPA, face à ce qui se passe… La ressemblance était assez grande entre le parti de gauche et le NPA, d’ou mon incompréhension face à la création du PdG plutôt que de rejoindre le NPA, mais faut que j’avoue que je n’avais pas pris la mesure de la déchéance du NPA… Domage pour eux, Krivine, même s’il était, lui aussi, butté, était un type bien (et l’est toujours, hein), tout comme le facteur… Finalement, Mélenchon a bien fait de ne pas rejoindre un bateau qui se saborde !

    Sur LO, suis un peu moins affirmatif que toi, le problème de ce parti, ce n’est ni la volonté, ni la conscience, mais un fonctionnement assez bouclé et des exigences envers les sympathisants assez lourdes, pour ne pas dire trop dirigistes à mon goût… pas la conscience, puisque j’ai rarement vu, dans un parti, une telle conscience politique qu’à LO ! Mais ce dirigisme m’effraie, parce qu’il ne laisse aucune place au réel dialogue, et se cloitre dans ses certitudes, même quand celles-ci sont limites, voir carrement fausse !

  25. MinouMinou

    Euh, conscience politique à L.O… oui mais de quel siècle ? Pour eux, les antiproductivistes, les décroissancistes sont « réactionnaires », « méprisent l’humanité », « culpabilisent le Travailleur ».
    Arbeit, Arbeit, Arbeit ! Voilà leur devise, à ces malades.
    L’industrie moderne, le machinisme sont pour eux l’horizon indépassable, et le retour à l’artisanat, à la petite production locale… l’enfer !
    Conscience politique, tu dis ? Des gros malades ces gens, oui ! Dès que tu commences à parler de la responsabilité individuelle d’une partie des bagnolards, ils te sautent dessus avec leur phrase toute faite : « tu culpabilises le prolétaire qui bosse », comme si tous les bagnolards étaient des prolétaires habitant à 30km des grandes villes… Et quand ce n’est pas le prolétaire, c’est le handicapé qui est convoqué, comme si tous les bagnolards étaient handicapés ! Bref, ils sortent systématiquement l’argument du cas minoritaire qu’ils érigent en généralité pour ne pas aborder une question cruciale…

    Pour eux, le machinisme n’est pas une malédiction, c’est juste l’usage qui en est fait qui est mauvais, etc. Et tout le blablah habituel, parce que ces crétins sectaires suivent Marx à la lettre.
    Marx, en effet, se moquait des briseurs de machines, qui selon lui, n’étaient pas encore aptes à « distinguer la machinerie de son utilisation capitaliste, et donc à transférer ses attaques du moyen matériel de production lui-même, à la forme sociale d’exploitation de celui-ci. »

    Eh oui ! Marx, malgré tout son génie, croyait en la neutralité de la technique. Peut-être venait-il trop tôt, ou alors n’a-t-il pas compris ce que signifiait l’industrialisation. En tous cas, il croyait au progrès.
    Mais qui peut tenir aujourd’hui ce discours, à part des aveugles et des sourds ?

  26. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    on est entierement d’accord sur la ligne, Minou (comme quoi, hein ?)… C’est l’énorme problème, ce que je repproche principalement au marxisme, cette croyance en un avenir technologique tenant d’un nouveau déisme qui est reppris par LO comme il est reppris par une majorité… le « bein oui, mais faire ça, ça supprime des emplois… », combien de fois ne l’avons nous pas entendu ?

    Sans compter que, avant même les délocalisations (bien avant, même), le premier destructeur de l’emploi, c’est la mécanisation… Donc, quand la mécanisation supprime des emplois, c’est normal, c’est le progrès, mais quand on leur parle de changement, on va détruire x emplois et revenir aux cavernes… va comprendre…

    En fait, quand je parle de revenir sur le capitalisme, je parle aussi intrinsèquement de revenir sur la valeur travail, sur cette pseudo obligation. Il est question d’un minimum de vie alloué à chacun dès la naissance, ici, et c’est bel et bien, à mon avis, la solution ! Tu choisis le travail, tu touche plus et améliore encore tes conditions de vie (et pas de survie…), la solution est possible et totalement envisageable dès l’instant qu’on pense le monde non pas dans une optique consumériste, avec des gadgets à la con qu’on DOIT acheter, et un boss qui encaisse un max de profits, mais un cadre de vie commune…

    Pour en revenir à LO, je dois quand même avouer que je connais très bien un des responsables, avec qui j’étais ami avant une brouille due non pas à lui, mais aux responsables de son parti, et que lui avait conscience de ce rapport là… Maintenant, tu trouveras rarement autant d’instruction et de volonté d’apprendre qu’à LO, et ça, c’est une constatation, pas juste des mots ! C’est grâce à eux si j’ai pu rencontrer et discuter agréablement avec Coppens…

  27. Legeographe

    +1000 au paragraphe suivant (même si comprendre en profondeur cette dépossession dans les 2 cas n’est pas chose évidente) :

    Sans compter que, avant même les délocalisations (bien avant, même), le premier destructeur de l’emploi, c’est la mécanisation… Donc, quand la mécanisation supprime des emplois, c’est normal, c’est le progrès, mais quand on leur parle de changement, on va détruire x emplois et revenir aux cavernes… va comprendre…

  28. MinouMinou

    « En fait, quand je parle de revenir sur le capitalisme, je parle aussi intrinsèquement de revenir sur la valeur travail, sur cette pseudo obligation. Il est question d’un minimum de vie alloué à chacun dès la naissance, ici, et c’est bel et bien, à mon avis, la solution ! »

    Absolument ! Corinne Morel-Darleux a justement donné un entretien sur la question ici : http://www.dailymotion.com/video/xgno13_le-revenu-universel-selon-c-morel-darleux-1-2_news
    Elle en a aussi parlé ailleurs, mais je ne sais plus où. Si quelqu’un sait j’aimerais bien avoir le ou les liens !

Les commentaires sont clos.