La Fédération française des usagers fragiles de la voirie en colère (FFUFVC)

No pasaran sur mon corps de piéton ou de cycliste ! « Ils ne passeront pas » sur moi. Enfin… On ne va pas dire « Si Dieu le veut », mais bien « si le politique le veut ». Vous avez certainement entendu des klaxons hier dans vos villes respectives. Cette symphonie routière nous était offerte par des gens pas contents. Mais alors pas contents du tout…

« C’est la première fois que sont appelés tous les usagers de la route, motards et automobilistes, à manifester ensemble« , dit Jean-Marc Belotti, coordinateur de la Fédération française des motards en colère (FFMC), cité par Le Monde dans son portfolio (sur le web).

Un slogan de chantage se fait jour depuis le début du mois de mai : « 2012 réfléchissez ». Cela ressemble à ça pour une version assez directe :

Mais c’est que les électeurs vont même jusqu’à faire croire que leur bulletin de vote pourrait changer selon la promulgation ou l’abrogation de cette loi? Personnellement, je trouve cela consternant mais j’ai peut-être envie d’en rire avec Coluche. Notre ministre de l’Intérieur, qui parle des gens de l’extérieur pour les y renvoyer, ne soulève que localement des haut-le-coeur au sujet des sans-papiers. Et là, mon dieu, on a touché à la voiture de Môssieu…

Un article non dénué d’humour a été publié sur LePost.

Et comme cet article m’a fait marrer, mais que les lecteurs ont été parfois sans merci avec le rédacteur (forcément utopiste, ou sans le permis, parce que sinon on ne peut que se dire que les automobilistes sont vraiment des gens sans liberté aucune), je me suis dit qu’on pouvait fonder, tout comme les motards, une fédération pour l’expression des mécontentements: voici la FFUFVC (prononcer [fyfk] en alphabet phonétique, c’est-à dire comme vous prononceriez « fufk », ça va aller pour ne pas se fouler la langue), la Fédération Française des Usagers Fragiles de la Voirie en Colère.

La sonorité de l’acronyme est drôle, mais les revendications finalement pas si drôles que ça, car on serait liberticide en disant qu’il faut calmer statistiquement les accidents impliquant des véhicules motorisés. Les usagers fragiles de la voirie peuvent regrouper les piétons, les cyclistes, les rollers, les patins à roulettes, les trottinettes, les personnes aidées de béquilles, d’une canne ou d’un déambulateur, les personnes en fauteuil roulant. Bref, les personnes qui ne font pas de bruit, et à qui l’on coupe la priorité en étant sûr qu’ils ne viendront pas nous faire une queue de poisson cinq secondes après, trop fragiles qu’ils sont pour pouvoir se venger de la sorte…

Bouh les fragiles ! Bouh les nuls !

La FFUFVC n’a plus qu’à se lancer.

A propos de Legeographe

Rédacteur du site Carfree France. En recherche d'un monde à construire autrement que dans un air climatisé.

17 commentaires sur “La Fédération française des usagers fragiles de la voirie en colère (FFUFVC)

  1. Yefka

    Tu n’inclus pas les conducteurs de 2RM dans les usagers fragiles ?

    Si certaines revendications sont très certainement critiquables, d’autres essaient – maladroitement – de mettre en avant certaines mauvaises décisions.

    Parmi celles ci le problème du gilet jaune. Le vrai problème n’est pas un critère esthétique – à la limite peu importe l’esthétisme si on peut sauver des vies – mais la preuve de la mécompréhension des 2RM par les pouvoirs publics.
    En effet, la décision de rendre le port du gilet jaune obligatoire a fait suite à une remarque tout à fait justifiée : le motard n’est pas assez vu.
    En effet il me semble qu’environ la moitié des accidents mortels à 2RM soient dus à un automobiliste qui déboîte sans avoir vu le motard.
    Le problème est que s’il ne le voit pas ce n’est pas un problème de couleur (d’autant plus que les motos doivent rouler lumière allumée même de jour), mais parce qu’il ne regarde pas. Il y a donc un manque de sensibilisation à la présence d’autres usagers que les voitures dans l’apprentissage du code de la route.

    Un autre demande tout aussi légitime à mon sens est l’autorisation effective des remontées de files – sous réserve d’une utilisation raisonnable, et donc enseignée.
    C’est actuellement une pratique déjà adoptée, et qui pourrait être officiellement intégrée au code de la route, tel que l’a été le « tourne-a-droite » pour les vélos.
    Depuis peu, il y a régulièrement des opérations « filet » sur le périphérique parisien qui consistent à faire bloquer une voie de circulation par la police, attendre que les 2RM s’engouffrent en remontée de file, et poster un barrage de policier plus loin pour verbaliser.

    Je suis personnellement mitigé par les annonces qui ont été faites, parce qu’on en trouve des bonnes (pénalisation de l’alcoolémie, des très gros excès de vitesse, se reformer après 5 ans d’arrêt), et d’autres moins bonnes comme les deux que j’ai pu citer précédemment.

  2. Legeographe Auteur

    Yefka, je suis tout à fait conscient que le motard est bien plus fragile qu’un automobiliste. Il fait partie de la liste des usagers fragiles. Ce que je proposais avec humour (mais non sans y penser sérieusement), c’est de fonder, à l’instar des motards, une fédération des mécontents… Comme les motards en ont une, je voulais exprimer le mécontentement (qui plus est silencieux) des plus fragiles encore que le motard (et qui n’ont pas de fédération des mécontents).

    Pour ce qui est de vos remarques sur la loi, je suis plutôt d’accord avec vous sur vos points.

    Néanmoins, je persiste à dire qu’un piéton sera rendu encore plus fragile que de coutume par l’addition des motards en plus des automobilistes. D’ailleurs, un piéton est fragilisé même par la présence d’un cycliste dans son environnement. Mais je trouve ça bon si l’on arrive à appeler nos associations sur le modèle « … en colère ». Sémantiquement parlant, c’est marrant de dire qu’on est en colère quand, en fait, il s’agit de véhicules qui nous écrasent et nous volent la tranquillité sonore et spatiale pour simplement donner l’illusion à leurs conducteurs que la vitesse, dans la vie, c’est le top du top… C’est bien plus que de la colère ! C’est de l’injustice sociale ! C’est de la hargne ! Sans le moteur pour pouvoir rugir !

    Pour les mesures que vous critiquez dans votre dernier paragraphe, je suis tout d’accord avec les 2 premières. Celle de la formation après 5 ans, je ne m’y connais pas assez en conduite de moto pour savoir si c’est intelligent ou pas comme mesure…

    Pour ce qui est de la mesure « phare » (sans jeu de mots) du mois de mai 2011 qui fut l’objet de la polémique et qui consistait à enlever les panneaux annonciateurs de radars, laissez-moi vous exprimer toute mon indignation de voir que l’on demande à l’arbitre comment on peut tricher sans être vu.

    Et pour vous rappeler ce que j’en ai pensé et écrit (la question du principe de loi est au « 10e commandement » de ce long article) :
    http://carfree.fr/index.php/2011/05/28/les-dix-commandements-de-layatollah-de-la-voiture-lettre-ouverte-aux-autorites/

    Et pour condenser la question de l’acceptation du principe de loi (je n’ai pas dit la loi en particulier, mais le principe de loi), voici quelqu’un qui a réussi faire plus court que moi :
    http://www.lepost.fr/article/2011/06/19/2527426_le-radar-l-anarchie-et-la-france.html

  3. Jean-Marc

    « En effet il me semble qu’environ la moitié des accidents mortels à 2RM soient dus à un automobiliste qui déboîte sans avoir vu le motard. »
    « (d’autant plus que les motos doivent rouler lumière allumée même de jour) »

    En fait, on connait les solutions depuis longtemps.
    (outre réduire la vitesse des voitures, créer des aménagements, enlever la voiture de certaines voies,…)

    en fait, les voitures ne voient que les voitures.
    plutôt que de mettre un girophare sur les piétons, et un gilet sur les motos,
    pour mieux voir les piétons, cyclistes et 2RM, c est plus simple de rendre les voitures moins éblouissantes :
    il faut, comme c est d ailleurs légal…, qu en agglo éclarée, les voitures roulent en veilleuses (celà les rend visibles… au lieu de rendre leurs phares visibles quand elles roulent en feux de croisement).

    le pb, les automobilistes mettre les clignottants pour les autres = ils ne les mettre jamais
    et mettre les feux de croisement pour eux = ils les mettent quasi tjrs

    faut donc compter sur leur changement de pratique (niveau vitesse, éclairage, prise en compte des autres)… en sachant que les feux ne sont pas verbaliser, pour espérer voir réduire le nombre de morts => pas gagné…

    (par contre, pour ceux conduisant, même peu, pensez à respecter de longues distance de sécu + à rouler, la nuit en agglo, avec les veilleuses : vous pourrez peut-etre soit sauver directement qq un, soit faire changer de comportement à un autre automobiliste)

  4. Jean-Marc

    Je sais, malheureusement

    ton lien :
    1-« «L’éclairage de jour contribuera grandement à la réalisation de notre objectif consistant à réduire le nombre de victimes sur les routes européennes.  »
    2-« C’est également une bonne nouvelle pour la protection de l’environnement, puisque les taux de consommation d’énergie plus faibles réduiront les émissions de CO2 par rapport aux feux normaux »

    2- actu : pas de feux le jour = 0 émission de CO2 par éclairage
    après : eclairage eco en permanence le jour = hausse du CO2
    (seuls ceux roulant de nuit avec l eclairage auto de jour feront des eco de CO2… éco qu’ils consommeront la journée)

    1- a l aurore/au crépuscule, sur nationale/autoroute, quand les gens hesitent à mettre l eclairage, celà sauvera des vies, c est possible… c est à dire sur les routes les moins accidentogènes et les moins mortelles.
    par contre, en ville, de jour comme de nuit*, celà ne fera pas diminuer les morts, au contraire.

    * en appelant celà « l eclairage urbain », et non « eclairage de jour », alors, les gens l auraient -peut-etre- utilisé la nuit, en ville. Là, ils ne le feront pas…

    1′- j aimerai bien avoir les études sur lesquelles cette loi repose…

    1″- constatations faites, après des pannes et des tests, sur des autoroutes éclairées (france et belgique) :
    en les passant dans le noir (sauf point sensibles echangeurs=), les accidents ont baissés.
    les « eclairagistes » expliquaient, avant les tests, que, forcément, les automobilistes voyant moins bien, les accidents allaient exploser.
    La réalité est autre, alors, piteux, ils ont essayé de mettre celà sur d autres raisons (la hausse du pétrole, de nouveaux radars,…)

    c.f. ce lien

    « la Dirif avait alors décidé de ne pas remettre l’éclairage en service pour des raisons budgétaires. Or, deux ans plus tard, le préfet du Val-d’Oise constatait une baisse du nombre d’accidents sur l’A 15. « L’accidentologie a baissé de 30 % entre 2006 et 2007 et le nombre de morts de 60 %, confirme Gérard Sauzet. Quand l’éclairage baisse, on lève le pied et la conduite est plus sereine. « 

  5. Nico

    Qui sont les plus dangereux? les automobilistes qui prennent toute la place, ou alors tous ces motards moins encombrants, mais dont le grand excès de vitesse est une tradition inébranlable? (Pour répondre à Yefca: combien d’accidents de motards ont lieu sans excès de vitesse?). Qui sont les plus polluants? qui sont les plus bruyants? qui gaspille le plus de pétrole? C’est vraiment le match des machines à détruire le climat! A quand le carburant à 5€ pour arriver vers la fin du match?

  6. Legeographe Auteur

    Nico, en fait, je ne suis pas sûr que le nombre d’accidents avec les motards à allure lente ou à allure réglementaire soit ridicule (mais je ne m’y connais pas assez, à vrai dire). Il y a les désagréments de l’allure lente avec quelques dizaines de kilogrammes entre les jambes ; et il y a tous les problèmes que peuvent causer les voitures en ville (Paris ?) quand on roule à 50 km/h sur un deux-roues (pour une moyenne urbaine de 20 km/h)… Raison de plus de rouler moins vite, comme à 20 km/h de moyenne, ou 30 km/h de pointe (ce qui est moins rapide que notre 50 km/h de motard), c’est-à-dire comme à vélo !

  7. BAHN

    « Il y a les désagréments de l’allure lente avec quelques dizaines de kilogrammes entre les jambes »

    Tout dépends du type de 2RM et de son moteur.
    Mon ancienne moto faisait dans les 200kg mais ça ne me dérangeait pas plus que ça de rouler à 20 ou 30km/h.
    Par contre ma moto actuelle pèse 20-30kg de moins, mais à cause de son moteur (mono) elle est plutôt désagréable à ces vitesses là (moins de souplesse).

    « es automobilistes qui prennent toute la place, ou alors tous ces motards moins encombrants, mais dont le grand excès de vitesse est une tradition inébranlable? »
    Qu’est-ce que tu appèle « grand excès de vitesse » ?
    Et surtout dans quelle circonstance ?
    Il ne faut pas oublier d’une moto a une forte capacité d’accélération, comparé à la voiture et le vélo.
    On peut doubler rapidement, partir rapidement d’un feux ou un croisement sans pour autant dépasser la vitesse légale, c’est ce que je fais tout le temps, je pars très vite et je me stabilise à 30, 50, 90 ou 110 (pas de 130 par chez moi) selon l’endroit ou je me trouve.

  8. Flower

    Bravo Le géographe! Je suis pour une telle organisation! On a qu’à rajouter « et non polluants » FFUFVCNP (bien sûr il faudrait simplifier le nom ;-)) cela permettrait de clore le débat en ce qui concerne les 2RM. Car non les 2RM ne sont pas tous blancs, comme les commentaires ci-dessus voudraient le faire croire. Je suis d’accord sur un point : les 2RM sont plus fragiles que les automobilistes, ça c’est un fait. Mais ils ont pour la plupart des comportements dangereux et irrespectueux envers tous les autres usagers. Et même les automobilistes : les accidents sont souvent dus à la négligence des automobilistes qui ne les voient pas dans leur rétro? S’ils ne se considéraient pas comme les rois de la route et respectaient le code de la route, c’est à dire ne pas remonter les files de voitures, il y aurait moins de gens qui ne les verraient pas dans leur rétro donc moins d’accident! Je vois des gens sur l’autoroute qui, quand il y a des ralentissements, font des écarts dangereux vers la rambarde ou vers la voie d’à côté pour laisser passer les rois du bitume!!! si tu fais ce bel acte de civisme tu es remercié d’un gaillard signe du pied, blaireaux.. mais attention à toi si tu ne les laisses pas passer : appels de phares, signes énervés… tu dois les laisser passer à tout prix : même au prix de ta vie et de ceux qui roulent à côté de toi.
    Petite anecdote : il y a deux jours, je rentre comme d’habitude sur l’A50. Je suis sur la file de gauche dans une circulation assez dense (3 voies). Je roule à 110 (vitesse limitée à 110), je suis en train de doubler des voitures sur ma droite. Tout à coup un motard débarque et commence à me coller au cul. je bouge pas je continue à doubler. Appels de phare, je bouge toujours pas, klaxons, je bouge toujours pas. Je rappelle que je suis en train de doubler et que je roule à la vitesse maximum autorisée, ce qui sous entend que le motard, lui, est en dépassement de vitesse. Tout à coup le trafic ralentit, donc je ralentis. Là, enfin le motard est sauvé il peut me doubler!!! (par la droite) En passant il m’éclate le rétro. Du coup je lui fais des appels de phare, le klaxonne et là il se retourne et me fait un gros doigt. Que je lui retourne.
    Et j’en croise tous les jours des comme ça.
    Bref je crois qu’il y a encore beaucoup de chemin avant que tous les utilisateurs se respectent. Mais j’espère qu’en effet on va vite arriver à la fin du pétrole parce que que ce soient les automobilistes ou les motards, beaucoup se croient tout permis à leur volant. (je précise que depuis 3 ans je suis obligée de faire deux AR par semaine en voiture pour ma boîte à 100 km de chez moi, que j’ai donc une voiture commerciale, j’ai beau avoir étudié toutes les possibilités alternatives, type TER, je n’ai pas trouvé, PACA est vraiment une région merdique pour ça. Je n’ai avant ça jamais eu de voiture, habitant la région parisienne, je n’en avais jamais eu besoin).

    Donc oui pour une création de FFUFVCNP!!! Surtout à Marseille où le piéton est l’usager le moins respecté de la voirie, je ne parle même pas des personnes handicapées, qui si elles souhaitaient sortir de chez elles ne le pourraient pas (en raison entre autre des voitures et 2RM garées PARTOUT sur les trottoirs et les passages piétons). Marseille est la seule ville où l’une des seules zone piétonne (avec le panneau et tout) de la ville est squattée en permanence par une 20 aine de voitures et une 30 aine de 2RM. Si vous lisez la loi normalement dans les zones piétonnes il est formellement interdit de stationner pour tous les véhicules (même les vélos). Qui a dit respect de l’autre?

  9. LEGEOGRAPHE

    FFUNPFVC : Fédération Française des Usagers Non Polluants et Fragiles de la Voirie en Colère. La [fynpfk] pour l’aspect phonétique !

    Tourné comme ça, ça reste prononçable, avec une prononciation pas moins cocasse.

    Je ne suis pas doué avec l’outil informatique. Il m’est possible de faire un blog de « pas contents » mais pas un site ; néanmoins, le but n’est pas de détourner la réflexion d’un site beaucoup plus ambitieux dans le titre : le nom « Carfree » annonce ainsi bien mieux les ambitions.

    La FFUNPFVC serait le cahier des doléances humoristique mais sérieux dans cette ambiance pas si nette où le contrôle radar est seulement du racket et la doléance du piéton un mot de plouc, ce péquenot qui ne serait qu’un pauvre frustré d’avoir raté son permis…

  10. Flower

    Va pour le FFUNPFVC, funpfke.. pas facile à prononcer quand même, mais rigolo!
    Mes compétences en sites Internet s’arrêtent aussi aux blogs! Je sais pas comment on peut s’organiser mais je veux bien participer!

  11. Flower

    quand je clique sur le lien je tombe sur l’article que tu as posté sur carfree, quand je cherche « fragiles mais en colère » je tombe aussi sur cet article..?

  12. BAHN

    Heu LEGEOGRAPHE, il est où ton blog ?
    Parce qu’à part cet article, on ne trouve rien d’autre qui s’en rapproche.

Les commentaires sont clos.