Olé !

11 août, comme tous les ans, début aujourd’hui de la grande fête à la torture bovine à Béziers.

Encore une année à supporter cette saloperie, pendant laquelle un guignol enrubanné et empeinturluré d’or captant sur ses habits une lumière qu’il n’aura pas même dans la tête ou bien dans son œil torve jouera à « saute taureau » avant de lui planter, pour le plaisir des dindes emperlousées et émoustillées mouillant leurs siège devant le spectacle du sang et pour celui de gros cons avinés hurlant au sacrilège quand on leur parle de mouton avant de retourner à leurs traditions instaurées par Napoléon Le Petit pour plaire à mémère, une épée effilée dans les flancs.

Si le trop plein d’alcool fait vomir ces immondes crétins jouissant uniquement aux spectacles du cirque et de l’atroce, moi, c’est leur connerie, que je trouve gerbante !

Si encore, les trop rares fois où le taureau envoyait leur vedette ad pâtrès on lui, à El Toro, pas au guignol, offrait les oreilles et la queue (quoi que les attributs seraient ridicules, à son regard), mais non, même pas !

Seul le toréro aura le droit au rappel que s’il a, aux yeux des salopes et salops amateurs de chair et de sang, été vaillant, la taille de sa queue est ridicule comparée à celle de son adversaire et que « les cojones » qu’il pense avoir ont disparu, trop serrées dans ces affligeants calbuts moulants, même si elles non plus n’auraient pas fait le poids…

Ce spectacle navrant permet toutefois de mieux voir l’acceptation et surtout la non réflexion qui règne ! Ainsi, la torture et le sang de jeux de cirque hors d’âge semblent toujours aussi appréciés ! On se demande même pourquoi on a pas mis de tribune à Guantanamo ! Sûr que le spectacle d’un jeune de 15 ans, torturé, pendu par les bras alors qu’il a deux balles dans le dos pour « avouer » aurait trouvé des admirateurs (je parle du cas d’Omar Kadhr) ! On comprend toutefois mieux, devant l’immonde du spectacle taurin et ses spectateurs, la tendance ovine qui prévaut face à certains actes barbares occidentaux qui ne soulèvent aucune indignation, si ce n’est parmi une ultra minorité, dont beaucoup sont ici !

Je hais la corrida, presque autant que le foot sur TFMerde, sauf que, là, si le perdant était embroché, au moins y verrais-je un peu de bonheur !

Joshuadu34

A propos de Joshuadu34

Rédacteur de Carfree France

42 commentaires sur “Olé !

  1. apanivore

    J’ai lu parce que je cherchais un rapport avec l’automobile. Mais bon je n’en vois pas.

    Joshua ouvre toi un blog perso ou va contribuer sur corridafree. Mais cet article n’a rien à faire ici non ?

  2. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    si on s’arrête à ta réflexion, et vu le nom du site, va falloir, rien que pour la première page du site telle qu’elle est aujourd’hui, créer un « fukushimafree », un « vélofree », un « trainfree », un « viliusfree », …

    Franchement, Apanivore, tu pense vraiment que le problème de notre société réside uniquement dans le fait automobiliste ??? Tu pense vraiment qu’en morcelant le combat nécessaire, en ne luttant que sur une des conséquences de la société de consommation et d’asservissement, tu obtiendras satisfaction ???

    J’avoue, là, être assez surpris de la réaction ! Comme je l’ai dis aux relecteurs, on pourrait parler de « violence » dans mes mots, et je leur ai précisé que s’ils ne publiaient pas ce texte du fait de mots un peu crus, je comprendrais, mais là, s’il faut saucissoner, c’est à dire tomber dans le piège que nous impose ce système, pour être sur carfree, heureusement que tous ne réagissent pas, ici, comme toi !

    Dis, Apanivore, tu as entendu parler de « diviser pour règner » ???

    Il me semble que, depuis pas mal de temps, Carfree permet d’être un peu plus large que ça, permet des débats sur tout ce qui touche, de près comme d’un peu plus loin, l’écologie ! Certains articles plus politiques le prouvent ! Mais je trouve quand même hallucinant de voir que tu t’offusque d’une attaque contre une torture inhumaine alors que d’autres articles, loin eux aussi de l’automobile ne semblent pas t’émouvoir ! Aurais-je touché un point sensible ?

  3. Rems

    J’adhère à l’avis d’Apanivore. Même si je trouve que Carfree part un peu trop politique (virant décroissance, idée à laquelle je suis tantôt d’accord, tantôt non), cela reste toujours dans le thème de la voiture. Il y a des articles sur la sociologie, sur la rencontre entre voisins, sur la sécurité, sur la santé, l’utilisation des ressources de la Terre, sur la protection des animaux etc. mais cela est toujours lié à la (future) absence de l’automobile. Pas de loin, toujours de près.

    Cet article ne mentionne pas une seule fois l’idée de voiture, automobile, nouveau moyen de déplacement. Donc oui, inscris-toi à la WWF, va manifester, surtout que l’idée est bonne et noble (je suis contre la tauromachie), mais ne le fais pas ici.

  4. Martoni

    Ce blog est en train de sombrer dans le n’importe quoi. C’est bien dommage, car quand il se recentre sur son sujet il est très intéressant.

    Mais bon je l’avais déjà dit pour le nucléaire et je m’était fait incendier …

  5. psychelau

    quelques taureaux qui meurent en public dans le sang, ca choque l opinion… mais des millions de poulets qui vivent et meurent dans des conditions qui ressemblent a des camps de concentrations, ca choque peu de gens,vu que c’est cache…
    non seulement je trouve que cet article n’a rien a faire la, mais en plus sincerement si vous voulez lutter pour le bien etre animal il y a des causes moins mediatiques mais bien plus importantes de par le nombre d animaux concernes…

  6. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    au vu du commentaire au dessus, et des deux non encore approuvés, j’avoue être circonspect… Ainsi donc, seule la lutte anti voiture est une lutte noble, qui se suffit à elle seule, et la remise en cause du système, quels qu’en soient les moyens, est superficielle…

    Marrant comme ça me rappele une autre lutte, il y a une petite quinzaine d’années… J’avais participé aux manifs parisiennes contre la privatisation d’EDF et j’avais vu un spectacle navrant puisqu’un cortège de postiers avait été jeté hors du cortège au pretexte que c’était une lutte corporatiste… Total ? EDF est maintenant privatisé, tout comme l’est quasi totalement la Poste ! Etat 2, contestation 0 !

    Ainsi, donc, la lutte anti bagnole se suffit à elle seule et n’a besoin d’aucune autre contestation… Désolé, mais c’est loin, très loin de correspondre à ma pensée ! On ne m’enlevera pas de l’idée que le bagnolisme n’est qu’une conséquence parmis d’autres, comme le spectacle de cirque et autres conséquences, et que, par conséquence, il est nécessaire non seulement de dénoncer TOUTES les conséquences de ce système (celle que je dénonce ici y compris), mais aussi de lutter contre le système DANS SON ENSEMBLE, faute de quoi, nous sommes condamnés à ne strictement RIEN CHANGER !!!

    Vos réactions me font penser à celle d’un médecin qui calmerai le mal de crâne d’un cancereux atteint d’une tumeur cérébrale à coup d’aspirine, et rien d’autre !

    Maintenant, si effectivement la conception générale tourne autour des trois réactions que j’ai pu lire, alors, effectivement, je me suis trompé de site, mais pas parce que mes textes n’y ont pas place (ça, je pense que ceux qui modèrent ce site l’ont bien compris), juste parce que trop, ici, n’ont toujours pas compris que lutter contre les conséquences, et pas contre la cause, c’est aller à l’échec !

  7. CarFree

    Bon, puisque cet article semble poser question, je vais tenter de justifier sa présence sur Carfree France. En premier lieu, cela va peut-être paraître bizarre, mais je suis d’accord avec tous les commentaires précédents!

    Comme cela a été dit, Carfree France parle avant tout de mobilité, c’est sa raison d’être. Au moins 90 ou 95% des articles parlent de mobilité au sens large. Mais on ne s’interdit pas d’aller voir un peu ailleurs de temps en temps, dans 5 à 10% des cas, cela reste de mon point de vue raisonnable.

    Egalement, la lutte contre l’ineptie du système automobile n’est pas une lutte isolée, déconnectée d’un système plus large multiforme. On laisse ainsi s’exprimer de temps en temps des idées qui peuvent faire le lien entre les luttes partagées sur Carfree et d’autres luttes menées ici ou ailleurs. Parfois, le lien n’est pas évident, comme dans le cas de la corrida, mais les rédacteurs habituels de Carfree ont aussi le droit de développer de temps en temps sur le site autre chose que les thématiques habituelles traitées sur Carfree.

    Cette « ligne éditoriale » me paraît « raisonnable » et continuera donc d’être menée à l’avenir.

    Pour finir, je trouve que la rapidité et la vigueur des réactions postées ici sont un très bon signe: cela prouve que les fidèles lecteurs de Carfree sont particulièrement attentifs à ce qui est publié et exigeants quant au contenu du site et je les en remercie.

  8. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    merci Carfree, enfin un commentaire constructif… Quand au thème, merci de lire l’article, puisqu’il touche au comportement des « afficionados » au moins autant (voir plus) qu’à la corrida elle même ! Et le paralèlle est, me semble-t’il, assez frappant, du moins, dans le sud de la france, entre l’automobiliste prenant sa voiture, achetant même sa voiture par soucis du paraître, donc dans une pure recherche spectaculaire, et le comportement de ceux qui, pour paraître aussi, participent à cette macabre farce ! Dans les deux cas, on a affaire à une démonstration spectaculaire, à des habitudes ridicules et incohérentes, donc, assez proches, finallement, dans leur fonction, l’une de l’autre !

    Alors oui, ça ne concerne pas directement la voiture (quoi que, puisqu’il faut voir l’état de la ville de Béziers, dont la moitié est fermée pour cause de corrida et l’autre moitié emplie de voitures garées en tous sens, sans aucun tabou, en tout individualisme et égoisme, puisqu’il devient même impossible de circuler dans ces rues à pied) mais un comportement relativement proche du comportement général des automobilistes !

    Enfin, pour répondre Psychelau, j’ai eu la « chance » de visiter un abattoir à poulets, je n’y ai pas vu de gradins ni de spectateurs, contrairement aux arènes…

  9. Nico

    Pour ceux qui ne voient pas le lien entre la tauromachie et le tout-voiture:
    les 2 sujets sont des pratiques culturelles violentes et destructrices de notre époque,mais enracinées dans la tradition française qui se croît être une tradition de lumière au centre du Monde, (autres sujets liés pour extrapoler un peu: les élevages, les chasseurs, les abattoirs, la bombe H, la françafrique, et j’en passe…)

    Donc tradition à revoir en bonne partie!…
    Il n’y a rien de pire que de rester esclave de traditions, pour les léguer à ses enfants sans y réfléchir.

    D’accord avec toi, Carfree, tant que les articles hors voiture ne dépassent pas 5 à 10% du total du site, c’est adapté.
    bien à vous!

  10. Tommili

    « salopes et salops ».
    Non Joshua, tu dois écrire « SALAUDS ».
    Ou « petites merdicules jaunes » ou « immondes beuglards déficients » ou « sacs à vin puants », ( qu’ils s’étouffent dans leur vomi…idem pour leurs collègues sur les stades de foot ) ou invente quelque chose de ton crû, c’est plus marrant.

    Moi aussi çà me fait bien gerber la corrida, mais garde ton calme.

    Tiens, va donc louer un bon gros bulldozer et va te défouler sur les bagnoles de ces crétins venus voir le spectacle, comme le maire de Vilnius avec son char là. Cà doit être les mêmes qui font la corrida sur les giratoires et sur les nationales.
    (En plus, les chipoteurs de service pourront voir le rapport entre ton post et la bagnole).

    Comme quoi, même un truc à moteur, çà peut être utile des fois.
    Amicalement.

  11. Legeographe

    J’ai lu l’article avant de lire le débat qui suit l’article…
    En lisant l’article, je voyais bien le thème de l’aficionado qui était apparenté au monde de la bagnole. Joshua, vous auriez été en effet en droit de souligner le parallèle dans l’article même (aller voir un rallye automobile pour assister à une gabegie de puissance exprimée en chevaux moteurs et traduite dans l’air par une odeur d’essence jumelée à une surenchère de décibels, si si, c’est de la folie aussi !).

    La ligne éditoriale adoptée par Carfree ne me choque pas et est bien expliquée ici même, et la réactivité des gens peut aussi être perçue comme un bon signe (comme le dit Carfree).
    ——–

    Enfin, rien de constructif sur la voiture, mais je peux dire que les perdants d’un certain sport était bel et bien tués :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_de_balle_%28M%C3%A9soam%C3%A9rique%29
    Le lien vers le paragraphe macabre :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Jeu_de_balle_%28M%C3%A9soam%C3%A9rique%29#Valeur_rituelle

    Et les gladiateurs étaient bien au milieu de l’arène chez les Romains (c’est pas pour autant que c’est intelligent !).

    Sinon, pour ce qui est de la vue de l’animal en train de se faire tuer, la question est en effet même philosophique :
    http://www.sudouest.fr/2011/06/19/la-viande-ce-cadavre-429842-736.php
    Je cite l’article :
    —————
    Sur son blog, Marc Zuckerberg, fondateur de Facebook, explique avoir décidé désormais de tuer lui-même les animaux qu’il veut manger, persuadé, dit-il, qu’il consommera ainsi moins de viande. Cette résolution, que ses contemporains mettront au compte d’un excentrique génie de 27 ans, ravive l’injonction originelle de Plutarque. « Que si tu veux obstiner à soutenir que nature t’a fait pour manger telle viande, tout premier, tue-la donc toi-même », écrivait le moraliste néoplatonicien. C’était il y a plus de mille neuf cents ans.

    Addendum :
    Pour l’orthographe « salop », on peut la trouver même si c’est une variante qui, dans nombre de dictionnaires, ne constitue pas une entrée à elle seule…
    Pour s’en convaincre, il faut aller justement à la définition de salaud :
    http://www.cnrtl.fr/definition/salaud
    Att. ds Ac. dep. 1798. Parfois écrit salop par attraction de la forme fém. salope (Maupass., Bel-Ami, 1885, p. 361 ou Flaub., Corresp., 1837, p. 24; v. étymol. de salope)

  12. apanivore

    Carfree est large dans ces débats oui.
    Les articles sur d’autres moyens de transports (tram, bus, vélo, autopartage …), sur la voirie (constructions d’autoroute, asphaltage des voies vertes …), sur l’énergie (pétrole, hydrogène, eau, électricité nucléaire ou pas), sur la publicité (automobile ou altermobile), les accidents de la route (humains ou animaux), sur la pollution (visuelle, sonore, atmosphérique …), sur l’urbanisme (étalement urbain, quartiers sans voitures, zones 30 …) on clairement leur place ici.

    En fait c’est la 1ère fois depuis des dizaines d’articles que selon moi on est complètement hors du thème.

    Ton article Joshua n’a pas de lien apparent avec la critique de la société automobile. Ce que dit Nico dans son commentaire devrait être dans l’article. Après certains esprits chagrins pourront toujours dire que c’est capillotracté, mais au moins la place de l’article sera justifiée explicitement.

  13. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    ouf, je commençais à réellement avoir peur !!! L’article semble lu (vu le nombre de lecteurs qui s’affiche), mais j’avoue que les réactions tournant uniquement autour de son droit à paraître ici et nullement sur le fond commençaient à m’effrayer un peu…

    Alors salauds plutôt que salops, oui, tu as raison puisqu’il ne s’agit pas de moeurs (quoi que) mais bel et bien de l’aspect méprisable d’un comportement (cf monsieur Robert, qui n’est pas bien grand)…

    Et, effectivement, comme je l’ai dis plus haut, et comme le repprend aussi Nico, le parallèle entre le comportement afficionado et le comportement automobiliste est, je pensais du moins, flaggrant !

    Quand au buldozzer, je fonce de ce pas chez kiloupresquetout voir s’il en reste !!! Remarquez, je viens de voir, ce midi, une scène assez comique puisque, dans le cadre de la sécurité de la ville, un camion de pompier est passé dans ma rue… Le bruit de tôle froissée m’a fait descendre voir ce qu’il se passait, et j’avoue avoir été hilare à la vision de cet énorme camion se forçant un passage entre deux voitures mal garées… et sans gants, s’il vous plait ! Je pensais pas qu’il oseraient, mais ils l’ont fait, et il y a deux cons qui vont pas rigoler en venant reprendre leur bagnole…

    Au moins, je suis rassuré, en cas d’incendie, les pompiers passent quand même !

  14. vesania

    Les premiers commentaires m’ont fait peur aussi, j’ai eu l’impression que les lecteurs du site étaient des aficionados — MAIS qu’ils allaient voir leur spectacle fétiche à vélo. Auquel cas j’avais envie de les envoyer au diable — MAIS avec leur vélo.
    (Il est vrai qu’on va bientôt considérer la corrida comme un truc écolo puisqu’un matador invité le week-end dernier sur Europe 1 s’est lui-même défini — entre autres aberrations — comme « homme de la terre », « homme des animaux »…)
    Le rapport entre les deux sujets est peut-être moins flagrant que d’habitude (quoi qu’il en soit, pour ma part, je suis ravie de lire un tel article ici), mais on peut très vite trouver des liens, en plus de ceux qui ont été soulignés ci-dessus : même forme d’« hédonisme », de jouissance imbécile et attardée, au mépris du vivant, au mépris de tout et de tous, même beaufattitude, mêmes réactions et comportements archaïques primaires, mêmes hurlements, vociférations, braillements, même lamentable cacophonie, etc.
    Bref ce sont peu ou prou les mêmes individus (quoique ce ne soit probablement pas le terme idoine puisque, dans le trafic comme dans les arènes, les « individus » sont complètement indifférenciés, c’est ce qui fait leur force, mais c’est surtout ce qui les rend si dangereux ; la masse, l’anonymat favorise la « dilution de la responsabilité individuelle dans une grande irresponsabilité commune »… Cette masse, ce nombre suffit à leur donner le pouvoir, dans une société fondée sur la violence institutionnalisée.), et on cherche là-dedans, mais vainement, le moindre signe d’humanité (et finalement je me demande s’il existe des aficionados à vélo…).

  15. o_lotus_o

    Le lien avec la voiture aurait été effectivement plus clair si tu l’avait mis dans ton article et non dans tes commentaires. Quoi qu’il en soit, lectrice du site depuis peu, la présence de ton article ne m’a pas paru incongru, au contraire, cela montre l’importance d’une vision globale de la situation de notre société et qu’en s’enfermant dans un seul combat on ne peut être efficace. psichelau: « si vous voulez lutter pour le bien etre animal il y a des causes moins mediatiques mais bien plus importantes de par le nombre d animaux concernés… » selon moi il n’y a pas de causes plus ou moins importante, le seule critère du nombre n’est pas suffisant pour juger de l’importance. Chaque individu en souffrance mérite qu’on s’en préoccupe, cela ne veut pas dire qu’on oublie le reste. Et je pense qu’on verra l’évolution des mentalités d’abord par l’abolition des pratique que les gens connaissent, à savoir la corrida, qui n’a d’autre but que de distraire, tandis que l’élevage industriel se justifie dans l’esprit des gens par le fait d’avoir soit-disant besoin de viande pour être en bonne santé. Abolir une distraction inutile sera plus rapide que de faire accepter aux gens qu’on leur ment depuis des lustres sur leur besoins. C’est un premier pas nécessaire à la suite.

  16. paco

    L’article m’a bien accroché par son style et sa sensibilité. Sensibilité qui en effet voisine joliment avec l’opposition de carfree à la furia bagnolistique.

    Mais pour tout dire, ne suis pas si catégorique vis à vis de la corrida. En tout cas elle ne me semble être qu’anecdotique vis à vis d’autres horreurs d’envergure planétaire que sont la chasse, la traque des (soit-disant) nuisibles et surtout, ET SURTOUT les élevages intensifs et les abattoirs: http://www.l214.com/elevages .

    Ce constat ne m’a pas pour autant rendu végétarien, tout au moins je n’achète plus de viande provenant de ce circuit abominable.

    Bravo pour « Je hais la corrida, presque autant que le foot sur TFMerde »!
    Le foot mondialisé, médiatisé, déifié engraisse comme dabe l’oligarchie au détriment des plus pauvres.

    Pour moi oui, en réponse à Rems, Carfree est éminemment politique et décroissant, sinon je n’y mettrais pas les pieds, lol.
    Il ne peut y avoir d’indignation face à la voiturocratie sans une réflexion contestataire et une remise en cause des fondamentaux d’une société et d’une économie suicidaire prônant la logique de la vitesse exponentielle et du consumérisme de masse.

    amicalement

  17. Alain

    La corrida? Le rapport avec l’auto, c’est que l’auto, c’est aussi la corrida.
    Faut voir les matadors dans leur enclumes….

    Combien de fois je vois passer des voitures se prenant pour des matadors devant le magasin de vélos où je bosse. et que j’accélère comme un con dans la zone 30, olé, et que je traverse la place en face du magasin, place interdite aux voitures (mais bon), olé, et que je vois passer des voitures à contre sens, olé… et que je vois les jours de marché des voitures mal garées que les flics négligent ouvertement, ces mêmes flics qui deux secondes plus tard, interdisent un petit quatuor de musiciens « parce que ça gêne les gens ». La pollution, c’est super, la musique, c’est gênant.
    L’autre jour, une voiture trouve même le culot de défoncer un poteau en métal en plein milieu de la place, 2 flics passent, je les interpelle pour leur montrer le cinéma, ils me regardent puis se cassent.
    Hier, une voiture se gare comme un cochon, deux mecs en sortent, tout gais, gros bras et l’air de rien en avoir à foutre de tout. Vont discuter avec 2 gars, leur voitures garée de travers, puis quelques minutes plus tard, remontent dans la voiture, et partent avec le gyrophare: c’était la BAC.
    Les flics sont donc aussi idiots que les autres dans cette société de la corrida automobile: Ma voiture, ma soit disant grosse bite, ma petite intelligence!

  18. Chibibo

    Article déconcertant au début, car on ne s’attend à retrouver cela sur ce blog. Du moins, jusqu’à arriver à la conclusion.

    En fait, je pense que l’on pourrais reprendre exactement la même forme, mais remplacer corrida par conduite et taureau par voiture. On en arriverais à la même conclusion.

    Les mauvaises traditions, faut pas les continuer.

  19. Tommili

    « Cette masse, ce nombre suffit à leur donner le pouvoir, dans une société fondée sur la violence ».Vesania.
    Sauf que le seul pouvoir qu’elle a, la Masse, c’est celle de se faire du mal à elle-même en croyant se faire du bien, tant que çà n’atteint pas le Pouvoir, irresponsable et incohérent (en apparence) qui pourvoit « du pain et des jeux » (Panem et circenses) en période de disette,
    Le monde est à vau-l’eau, et Lui, tranquille, promet inlassablement « de la Croissance ».La Masse est une Grosse Salope masochiste. Elle ne veut entendre que le mensonge, les contes pour enfants, Hollywood, les stars.
    Les merdeux qui ont cramé l’Angleterre par exemple, leur « revendication » principale c’est de se procurer un écran plasma, comme « tout le monde », parce que c’est pas juste ouiiin…Comme la télé les a interviewés, c’est normal qu’ils veulent s’admirer en belles couleurs plasmiques , faut comprendre aussi, les pôv’choux cagoulés.

    Alain, si tu veux j’ai tout un stock de clous de tapissier, tu sais les petits à grosse tête plate pour semer dans ta rue, là ou çà crisse le plus, les pneus se dégonflent lentement, pas de risques majeurs pour les piétons, mais prends ton vélo sur l’épaule hein…

    (C’est bien d’entendre des filles ici, analyses plus fines et sensibles, moins passionnées, mais implacables,
    j’adore, merci les nanas.)

  20. Nico

    @ LE GEOGRAPHE: merci pour tes citations du fondateur de facebook et de Plutarque au sujet de la violence stupide infligée aux animaux!
    Encore sur ton sujet, mais + près dans le temps et dans l’espace, tiens-toi bien 🙂 :
    « « Qu’y a-t-il de plus repoussant que de se nourrir continuellement de chair de cadavre ? »
    Voltaire.
    « Ma mère était convaincue, et j’ai gardé à cet égard ses convictions, que tuer les animaux pour se nourrir de leur chair et de leur sang est l’une des plus déplorables et des plus honteuses infirmités de la condition humaine. »
    Lamartine.
    « les naturels sanguinaires à l’endroit des bêtes témoignent d’une propension naturelle à la cruauté. »
    Montaigne.
    « Un seul oiseau est en cage et la liberté est en deuil. »
    Jacques Prevert.
    « Est-ce que l’on ne pourrait pas, de nation en nation tomber d’accord sur l’amour que l »‘on doit au bêtes? De cet amour universel des bêtes, peut être en arriverait-on à l’amour universel des hommes. »
    Emile Zola.
    « Le devoir le + élevé pour un homme est de soustraire les animaux à sa cruauté. »
    Emile Zola.
    « Vous ne serez jamais et dans aucune circonstance tout à fait malheureux si vous êtes bon envers les animaux! »
    Victor Hugo

    Toute cette philosophie française ne nous a jamais été enseignée à l’école, il FALLAIT bouffer des animaux morts et passer son permis de conduire. Bof!!… Pas d’accord du tout avec cette religion des lobbies industriels et leur éternel « greenwashing » sur la viande et la voiture: Pour ma part, j’ai trouvé ma vraie liberté en devenant végétarien depuis 1995 et carfree depuis 2005. Les 2 sujets se rejoignent. Merci Joshuadu34.

  21. Caballero

    En tant qu’aficionado je conteste la vision simpliste développée dans l’article Olé, faut il rappeler que la corrida et les spectacles taurins sont autorisés en France dans certaines villes dont Béziers en effet ? L’auteur de l’article n’a probablement pas vu beaucoup de corridas dans sa vie, d’où son ignorance. Et j’ajoute son manque de courage : s’il s’oppose à ces traditions taurines, qu’il agresse d’abord nos gouvernants français puisque seuls les politiques ont le pouvoir d’interdire la corrida comme les élus catalans l’on voté récemment. Les toreros et les aficionado n’ont aucun pouvoir : à quoi bon ce ton haineux à leur encontre ?

    Enfin, avant d’être anti-corrida, je trouve d’abord que cet article donneur de leçon transpire l’intolérance et la morale de pacotille. Bref, un niveau d’argumentation digne du cours préparatoire qui ne donne pas envie de débattre !

    Inutile de dire que je trouve cet article totalement déplacé sur Carfree France. Il s’agit de prosélytisme anti-corrida, un point c’est tout.

  22. o_lotus_o

    Caballero: » la corrida et les spectacles taurins sont autorisés en France »
    le fait que ce soit autorisé ne rends pas la pratique plus noble, il fut un temps où les combats de coq l’étaient, de même que l’esclavagisme…
    « s’il s’oppose à ces traditions taurines, qu’il agresse d’abord nos gouvernants français » oh, pour ça y a pas à s’inquiéter, la lutte pour l’abolition de cette pratique ne fait que grossir en France alors profite bien des derniers spectacles de la souffrance.

  23. Tommili

    Caballero: »qu’il agresse d’abord nos gouvernants français  » « seuls les politiques ont le pouvoir d’interdire la corrida »…

    Ah! Seul le gouvernement a le pouvoir de…Donc si le gouvernement dit stop, là on arrête tout c’est çà ? Bon sang mais c’est bien sûr ! Faut surtout pas toucher aux « traditions » sacrées, à la « culture » de la Masse ».

    bon, mais si çà vient de « la-haut » évidemment, alors là pas de problème.
    « les élus catalans l’on voté récemment ». Bien joué les élus . Et les aficionados de la Catalogne, ils sont devenus moins cons maintenant, ou bien ils vont à Béziers peut-être?

    Comment çà se dit gros cons de beaufs en catalan?

    Oooolé, ( de mi cojones )

  24. Tommili

    Sinon, on peut aussi causer de çà :

    http://www.notre planete.info/actualites/actu_2508_abattage_Halal_Casher_souffrance_animale.php

    (J’entends déjà les grincements de dents…)

  25. Nico

    @ Caballero:
    je vous cite: « je trouve d’abord que cet article donneur de leçon transpire l’intolérance et la morale de pacotille. Bref, un niveau d’argumentation digne du cours préparatoire qui ne donne pas envie de débattre ! »

    Réponse: ‘est vrai que l’auteur s’amuse à descendre au très bas niveau d’une tradition de spectacle dégoûtant mais c’est par dérision et ironie; si voulez d’autres niveaux d’argumentation, je vous ai cité Montaigne et Emile Zola avant votre post. Ou plus connu:
    « La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés de la manière dont elle traire les animaux »
    Gandhi
    je trouve que Gandhi a réellement tenté d’insuffler de la paix dans ce monde.
    Quant à votre individu déguisé en paillettes dorées qui pique un animal au sang, pour faire jouir une foule: quelle « leçon », quelle « tolérance » et quelle « morale » nous inspire t-il?
    La souffrance et la mort du taureau nous font gagner quoi?

  26. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    « Bref, un niveau d’argumentation digne du cours préparatoire qui ne donne pas envie de débattre ! »… Ben pourquoi tu la ramène, alors ???

    Au autres, merci pour l’argumentaire développé longuement et le débat qui, si je pensais qu’il avait pris un tour étrange, fini par être interessant (bien plus que ça même)

  27. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    @ Tommili

    mes maigres connaissances en Catalan me porteraient à traduire par : grans chuchos de taujans…

    Sans réelle certitude, alors si de vrais catalans sont parmi nous…

  28. psychelau

    On peut etre anti bagnoles sans etre anti corrida…

    les citations philosophiques, c est sympa, sauf qu elles correspondent plus a une defense du vegetarisme qu a un militantitisme anti corrida.

    joshua dans un commentaire au debut a le merite d etre clair, ce qui le choque c est avant tout le spectacle de la souffrance animale. voila pourquoi mon argument des poulets ne l a pas marque. alors que moi c est la souffrance animale qui me choque en soit, c est pourquoi je ne mange pas de viande.

    je persiste a dire que la corrida est tres loin d etre le combat le plus important contre la souffrance animale.

    ensuite pour ce qui est d elever la conscience humaine, je ne sais pas ce qui le mieux: etre anti corrida et manger des animaux eleves et tues dans des conditions ignobles, ou ne pas manger ces animaux tout en refusant de soutenir specifiquement la cause anti corrida. chacun peut avoir son avis.

    quelles que soit ma position sur la corrida, je ne vois pas ce que ca change a mon engagement anti voiture, aussi le parallelisme me semble tres limite. la plupart des automobilistes, meme si leur mode de vie ne correspond pas au notre, ne se delectent pas de la souffrance humaine, ils ne crient pas de joie a la vue d un enfant renverse et ensanglante…

  29. Caballero

    @Joshuadu34
    Mon message n’a pas vocation à débattre puisqu’il s’agit d’un droit de réponse donc voilà pourquoi je la ramène (sans attendre de retour de la part des contributeurs !).

    Il n’y a pas débat sur le sujet ici, mais plutôt un dialogue de sourd.

  30. GG

    La différence essentielle entre le débat sur la tauromachie et les autres questions de société qui ne sont pas directement liées à la bagnole c’est que a tauromachie, elle, ne dérange personne… Ceux qui n’aiment pas particulièrement le spectacle de la corrida n’ont qu’à éviter les arènes pendant les sessions annuelles de zigouillage de taureaux. C’est mon cas : par contre Fukushima me concerne directement car je subis, comme tout habitant de la planète, les fuites radioactives…

    Le débat sur la souffrance animale n’est pas un débat politique, mais un débat de type philosophique et religieux. Le post de TOMMILI un peu plus haut est symptomatique : On commence par parler de la tauromachie, puis on glisse subrepticement sur les pratiques alimentaires de nos concitoyens de confession juive ou musulmane…

    Que les végétos et autres antispécistes mangent leur tofu dans leur coin et ne viennent pas polluer le débat écologiste et social.

    Donner droit de cité à de tels débats religieux sur ce site ne peut que décrédibiliser le combat écologiste en le raccrochant dans l’esprit du public à des stéréotypes. De ce fait on choisit de se couper de franges entières de la population, notamment des franges rurales.

    On peut être radical, ce n’est pas le problème : mais la souffrance animale n’est pas un thème ou s’exprime la radicalité : au contraire, il s’agit de considérations moralisantes qui ressemblent fort au verbiage bien-pensant des curés. Les liaisons fort nombreuses de ce courant avec l’extrême-droite, l’existence d’une frange violente de ce courant (plutôt dans les pays anglo-saxons) sont aussi des arguments plaidant en faveur d’une stricte séparation entre le débat pilosophico-religieux sur les droits des animaux et les questions écologiques.

  31. Legeographe

    @ Psycheleau :
    À vrai dire, la question très philosophique de faire souffrir d’autres êtres humains réside aussi dans la militarisation de nos relations diplomatiques, dans la passivité placide et profiteuse face à la famine dans la corne de l’Afrique, etc. (il n’y a pas que le piéton bousculé qui subit)…

    La voiture est peut-être juste l’aboutissement de toute cette violence normalisée… Chacun se donnant la peine de répondre aux impératifs économicistes de l’époque en Occident se voit octroyer un pouvoir d’achat (ou la banque lui prête, c’est pas un souci… tant qu’y a pas crise !) suffisant pour accomplir lui-même la violence du système… Personne n’est coupable, on se lave bien les mains… mais personne n’est innocent (et pour se divertir donc et se détourner de cette responsabilité, on regarde TF1 et on rigole aux blagues de Vincent Lagaf !)…

    En fait, ici, on est entre Francophones, donc on parle assez peu (sauf que des Louisianais pourraient nous en parler s’ils lisaient Carfree France… je doute qu’il y en ait beaucoup) du port d’armes… La violence dont on devient nous-mêmes les porteurs via l’arme à feu est un fait social aux États-Unis…

    La voiture et l’arme à feu sont les objets de passation de la violence démocratisée dans une démocratie même…

    Ensuite, pour philosopher un peu plus, ne faut-il pas assumer une part de violence quand on en crée une chaîne quelque part ?
    Je mange de la viande de temps à autre… Puis-je pour autant me laver les mains en achetant cette viande sans regarder la provenance ni même imaginer les conditions d’élevage et d’abattage ? La question (cf mon précédent commentaire) soulevée par Zuckerberg et Plutarque (oui, je sais, il reste encore une différence de sérieux entre les deux esprits philosophiques) ne conduit pas automatiquement à la réponse « je ne consommerai plus jamais de viande ». J’ai déjà souhaité (et je souhaite encore… aïe aïe aïe, je vais pas me faire des amis) expérimenter la chasse, non pas pour devenir violent pour devenir violent, mais pour assumer la violence que je crée en chaîne quand je mange de la viande… Alors, je verrai bien si je puis toujours supporter ma consommation carnée. Bref…

    Remarque à Caballero :
    Au contraire, je ne trouve pas que le débat ici soit un dialogue de sourds… Vous avez de la chance, au contraire, de voir un sujet qui fasse débat (il n’y a qu’à lire les commentaires opposés)… Bon, on n’est juste pas trop de votre côté, c’est tout…
    S’il suffit qu’une loi vous interdise la corrida pour qu’on trouve ça dégueulasse, est-ce qu’il faut une loi pour interdire les hôtesses d’accueil de la fonction publique de mâcher du chewing-gum quand elles me parlent pour que je trouve ça irrespectueux ? Il ne me semble pas… Bon, désolé pour cet exemple, les hôtesses d’accueil qui nous lisez…

  32. Alain

    Caballero dit que c’est un dialogue de sourds, mai on se demande qui ne veut pas entendre l’autre. Celui qui trouve sacré toute tradition ou celui qui pense que certaines traditions n’en sont finalement pas.
    L’esclavage a longtemps été une tradition. La torture était aussi une certaine forme de tradition. De là à dire que tradition ne se remet pas en cause. Traditionnellement et pendant des sicècles, il ne fallait pas offenser Dieu alors on ne remettait pas en cause le fait que la Terre était plate. Suffisait de dire le contraire pour que tu deviennes traditionnellement un hérétique.

    Bon, donc la corrida n’est pas une tradition, c’est juste une connerie de plus dans l’univers humain. L’homme adore détruire et en faire des traditions. La tradition, pour le gang des sociétés pétrolières, c’est faire du pognon vite. C’est louable? Non, alors, oublions un peu les traditions sanguinaires et lisons juste ce petit texte bouddhiste:

    Pour l’Éveillé rien ne justifiait les violences commises à leur égard, rien ne justifiait les souffrances que les êtres humains leur font subir. Rien, ni les habitudes alimentaires, ni les traditions religieuses.

    Pour un bouddhiste sincère, la première étape pour sortir de ce torrent karmique infernal est de pratiquer “la vue juste” (sammâ-ditthi), première branche de l’Ariya Atth’ang’ika-Magga, le Noble Octuple Sentier. Cela commence par un examen de conscience approfondi de soi-même, de ses actes et de ses motivations. Dans le cadre de sa relation au monde animal, cela implique pour lui de constater son ignorance et son inconscience, et de partir à la découverte des réalités du monde des animaux.

  33. paco

    Je n’envisage pas l’écologie autrement que portée par la conscience aigüe que la planète mère et l’ensemble des éléments vivants qui la composent forment un tout auquel nous devons un humble et immense respect.

    N’en déplaise à GG, l’écologie ne se range pas dans des cases. Les aspects politiques, philosophiques, voire même spirituels font partie de cette conscience globale.

    Dire que le soucis de Fukushima tient aux retombées nocives sur la France, me semble une vue bien étroite au regard du génocide lent que cette catastrophe induit pour le Japon et les pays voisins, ainsi que pour la faune et la flore des océans.

    Dire qu’on en a rien à cirer de la souffrance imposée par l’homme à des millions d’animaux, du moment que nos pré-carrés soient fleuris et débarrassés de la bagnole est absurde.
    Je grossi un peu les propos de GG, certes, ou peut-être les ai-je mal compris (?). Qu’il veuille bien m’en excuser si c’est le cas..

    Ma conviction est que l’homme -désespérément immature-, perd son honneur et son âme

    Soyons à l’écoute de l’enseignement de nos « grand-pères » amérindiens, africains et autres…. Le monde (la Pachamama) est un être vivant auquel nous devons tout et dont nous ne sommes qu’un élément .

    Encore un mot, sur la chasse. Fut un temps où elle était respectueuse.
    Aujourd’hui en France, c’est de la pure barbarie gratuite, un jeu para-militaire à grand renfort de moyens technologiques.
    Je vis à la campagne et je sais comment ça se passe.

    Les pièges, quant à eux ne sont pas relevés. Les renards, chats, sauvagines,.. y agonisent durant des jours.

    Je ne vois pas en quoi il faudrait faire de la démagogie avec ces boeufs (environ 1 million) qui ont tous les droits, y compris accessoirement celui d’interdire aux promeneurs et autres vététistes l’accès aux chemins de campagne durant les battues.

  34. Nico

    à GG:
    Comme pour toi, les animaux n’ont pas plus de conscience que des cailloux, OK, mais, regarde un peu l’impact destructeur de la consommation de viande sur l’humanité et la terre en général: http://www.viande.info/ L’élevage est la 1ère cause d’effet de serre,+ que tous les transports réunis. Les cultures fourragères occupent 70% des terres emergées. Car évidemment il faut 10 à 20 fois fois plus de terre pour produire un Kg de viande qu’un kg de céréales. L’élevage est la principale cause de destruction de l’Amazonie, puisqu’ il faut des plantes fourragères supplémentaires pour nourir le bétail des pays riches. je pourrais te citer des dizaines d’exemples sur la viande destructrice. Regarde encore les algues vertes en Bretagne… A mon avis, les 2 grands bourreaux de cette terre sont la Viande et la Voiture. Ce n’est pas de la religion, c’est de la politique. Au passage, non, je ne suis pas « curé ». Et toi, si tu fais de l’exploitation des animaux un dogme sacré et éternel, tu es boucher, ou gérant d’abattoir ou quoi? :))
    En tout cas, merci pour avoir mis un peu de piment dans le débat! 🙂

  35. Gillesgilles

    C’est bien du fait que l’homme se situe au dessus des animaux ,avec le droit de vie et de mort sur la totalité des êtres vivants de notre planète, plantes et animaux qu’il a réussi à imposer l’automobile en exploitant a fond toutes les ressources de la planète.
    S’il avait respecté les autres formes animales (autre que la sienne) ,nous n’aurions pas tant de bagnole . Sans parler des agro carburant qui ne respectent même pas les humains les plus défavorisés.

  36. lynx

    Personnellement, j’apprécie l’article sans chercher un lien quelconque avec l’automobile. Je soumet une proposition: je fait partie d’un forum d’astronomie et nous avons un sous-forum intitulé « on fait une pause? »; dans cette rubrique, chacun est libre de publier tout et n’importe quoi sans lien direct sur l’astronomie. Cette rubrique est un franc succès, fait l’objet de nombreuses discussions et permet de « respirer », de connaître un peu mieux les préoccupations de gens qui partagent la même passion que vous.

  37. GG

    Alain et Paco apportent de l’eau à mon moulin : Bouddha, Pachamama… On est bien de plein-pied dans la sphère religieuse. Chacun à le droit d’avoir des convictions religieuses : je ne fais que rappeler modestement qu’elles ne sont pas les mêmes pour tous. Or si l’on cherche à être efficace dans l’action, il vaut mieux se concentrer sur le concret et ne pas se diviser sur le sexe des anges. Imaginez un syndicat dans une entreprise où les salariés se disputeraient sur des questions religieuses, le pain béni pour le patron !

    Les boliviens ont mis le respect de la pachamama dans leur arsenal législatif… Résultat bouygues mets dans son dossier des grandes proclamations sur le « respect de la pachamama » quand il répond à un appel d’offre… Le capitalisme est prêt à toutes les récupérations idéologiques : c’est le principe même du greenwashing. Il faut donc avoir une approche rationnelle, laïque, basée sur des règlementations concrètes devant avoir des effets concrets.

    quand aux problèmes écologiques posés par la généralisation de la consommation de viande, j’en suis tout-à-fait conscient : mais ils n’ont rien à voir avec la souffrance animale. Le « bien-être animal » est même contradictoire avec un élevage plus respectueux de l’environnement et des agro-ressources : en effet les poulets élevés en batterie consomment moins de protéines par kg de viande que les poulets élevés en plein air…

    Enfin, je rappelle que la nature elle-même n’est pas tendre avec les animaux, nous y compris : je ne peux que me féliciter que l’espèce humaine ait agrandi son espace vital au détriment d’autres espèces telles que les tigres et les hiènes. On peut décider de laisser aux bêtes sauvages un espace pour préserver la biodiversité, mais en appeler à la sagesse de nos grands-pères africains qui voyaient, avec philosophie, les fauves manger leurs gamins qui gardaient les troupeaux, non merci. Il s’agit là d’une valorisation a postériori d’un passé que l’on voit comme idyllique parce qu’on ne l’a pas vécu.

  38. Nico

    @ GG. Nous sommes dans un sujet qui concerne le rapport de l’Homme à l’animal, et donc à la Terre en général. Mais sur les 27 lignes de ton dernier post, pas une seule ligne de compassion, pas le moindre sentiment, rien… A te lire, l’homme est glorieux au centre de toute chose, point final. Jusqu’à présent, tu es en sécheresse spirituelle totale sur le sujet, au point de te sentir obligé de faire tourner en dérision ceux qui ont apporté des idées de compassion venues de nos ancêtres qu’ils soient boudhistes ou autres.
    Tiens, voici une excellente réponse à la corrida (j’ai fait exprès d’en prendre une loin des religions anciennes :))
    « Chaque fois que je suis sur le point d’abîmer une vie quelconque, il faut que je me pose clairement la question de savoir si c’est nécessaire. Jamais je ne devrai m’autoriser à aller au-delà de l’indispensable, même dans des cas apparemment insignifiants. »
    Albert Schweitzer, prix Nobel de la paix en 1952

  39. Legeographe

    Schweitzer n’est pas neutre en termes de foi puisqu’il est profondément chrétien (théologien protestant).
    Ceci dit, je considère que l’athéisme n’est pas d’une neutralité plus grande que la foi…

    Bref, long débat philosophico-théologique qui ne trouvera pas sa réponse ici, vu comme c’est engagé.
    La neutralité, c’est juste la « laïcité » que la République s’est heureusement créée.

    Qui dit laïcité ne dit pas dénégation des avis théologiques individuels… mais seulement des avis institutionnels.
    Dans une démocratie participative et d’auto-détermination, les institutions, beaucoup moins présentes, cèdent-elles leur place à plus de confrontations théologiques toutes aussi individuelles les unes que les autres ?

  40. GG

    « sécheresse spirituelle »… Non mais on est où là ?
    La compassion, c’est comme la confiture : moins on en a, plus on l’étale… Je n’ai pas la prétention d’interdire aux gens d’avoir de la compassion pour les bêtes, je fais juste remarquer que cet étalage n’a pas sa place sur un site qui se veut un moteur, même modeste, du changement social.
    A quel moment aurais-je professé l’athéïsme ? Ou la « gloire » de l’être humain par rapport au reste des animaux ?

    Il s’agit bien d’un problème de laïcité : la loi de 1905 pose le principe de la laïcité pour les institutions publiques, et organise cette laïcité en édifiant un cadre normatif, à caractère obligatoire.

    Mais un site comme Carfree est aussi une institution, quoique privée, quoique « légère » en l’absence d’un contrat d’association. S’il n’est donc pas question ici d’une application de la loi, on peut quand même s’interroger sur les règles de vivre-ensemble et de débat qui peuvent encadrer la discussion sur ce site.

    La tradition, en France, dans les collectifs militants, est de mettre de côté le débat religieux. Dans d’autres endroits ce n’est pas le cas : ainsi aux états-unis, mis à part quelques enclaves comme NY et San Francisco, il est de bon ton de commencer les réunions même chez des gens très progressistes avec une petite prière… Je suis donc légitime, face à ce post, à me poser la question : ce site est-il laïque ou est-ce un site de débat religieux ?

    Tout ceci n’implique pas que toute question religieuse soit évacuée de manière stricte et défini. Mais encore faudrait-il, quand on souhaite les aborder, y mettre les formes… S’exprimer sur un ton mesuré. Or ce n’est pas le cas de ce post qui traite les gens férus de ziguouillage de taureaux, ainsi que les travailleurs qui officient dans ce genre d’évènements, de tous les noms.

    De ce fait, l’impression qui est donnée est que les gens qui sont pour réduire la place de l’automobile sont forcément anti-corrida.

  41. Joshuadu34Joshuadu34 Auteur

    j’ai l’impression, GG, que tu confonds le contenu du texte (qui, comme je le signale déjà sur sa suite, est non pas l’émanation de Carfree, mais la mienne, que l’opinion, ainsi que les propos tenus n’engagent pas Carfree mais l’auteur, c’est à dire moi), et le contenu des réactions.

    Le débat sur la religion qui semble s’engager, je n’y ai pas pris part, respectant ceux qui portent leurs idées propres, que je sois ou non d’accord. Que ce débat ai lieu, soit, je le trouve même intéressant, mais ne porte pas ce débat sur le sujet initial, qui concerne la tauromachie, mais aussi et surtout le spectacle et l’exemple frappant de ce spectacle permanent porté par la société, ce que représente magnifiquement la tauromachie. Là est le sujet initial ! Après, que le débat dérive et que vous en arriviez à la religion, pourquoi pas…

    Mais pitié, laisse Carfree en dehors de mes propos, même s’il a choisit de publier, il s’est expliqué déjà là dessus, et ne me prête pas non plus des propos que je ne tiens pas !

    J’avoue même que ce débat recentré depuis le tout premier commentaire non pas sur le contenu du texte, mais sur l’opportunité de la présence de ce texte sur Carfree me gène aux entournures… Que ce soit signalé, soit, que certains n’aient pas compris mon texte, j’ai tenté sur un nouveau texte d’approfondir ce que je voulais y porter, et je comprends qu’on puisse chercher un éclaircissement, mais là, on tourne pratiquement autour d’une démarche de censure, et d’un questionnement sur la nécessité ou non de censurer des textes… Heureusement que Carfree ne censure pas ! Comment pourrait-on prétendre défendre la liberté d’un choix (fût-il en rapport avec un seul aspect des problèmes posés par la société) et, tout en parlant de liberté, pratiquer la censure ??? Et on censure quoi, qui ? Les Cavallero et cie ? Perso, je suis totalement contre ! Si celui-ci veut un débat non pas sur le fond, c’est à dire sur la spectacularisation de la société, mais sur la forme, ou plutôt sur le support, la corrida, et s’il cherche, par des arguments un tel débat, pourquoi le censurer ??? Quand à censurer des textes…

    Crois tu vraiment que des textes politiques soutenant telle ou telle candidature puissent plaire à tous ? Il m’arrive d’être en desaccord avec un texte, parce qu’il ne porte pas, selon moi, d’avancée significative permettant de sortir du bagnolisme, bien au contraire, mais je respecte l’auteur de ce texte, déjà, et il ne me viendrais pas une seconde à l’esprit l’idée d’en demander la censure parce qu’il porte des idées qui, je pense, ne vont pas dans le bon sens !!! Et, sauf s’il les signe (et il en a signé pas mal), je ne confond pas les textes de Carfree avec ceux des autres contributeurs !

  42. Nico

    @GG: je vous cite: » « sécheresse spirituelle »… Non mais on est où là ? »
    ;
    Réponse: ben en france franchouillarde laique 🙂
    « Jamais peut-être le rapport à la mort n’a été si pauvre qu’en ces temps de sécheresse spirituelle où les hommes, pressés d’exister, paraissent éluder le mystère. Ils ignorent qu’ils tarissent ainsi le goût de vivre d’une source essentielle. »
    François Mitterrand
    http://www.live2times.com/1996-enterrement-de-mitterand-e–11230/
    je ne suis pas mittérandiste, mais avec le coup de la « sécheresse spitituelle », il en avait bouché plus d’un coin à l’époque, et du coup, je l’ai ressortie sans faire gaffe aujourd’hui, excusez!…
    Allons droit à l’essentiel: quel est selon vous le bien fondé de la corrida? 2ème question: pourquoi ne voudriez vous pas que sur ce site, il puisse y avoir 5 à 10% d’articles hors voiture?

Les commentaires sont clos.