Trop gentil en voiture, il finit en garde à vue

Une histoire bien singulière dont se souviendra sans doute pendant longtemps Jean-Baptiste Rumelier. Alors qu’il se rendait sur son lieu de travail en voiture, il a, à plusieurs reprises montré des gestes de gentillesse et de sympathie à l’égard des autres usagers de la route tout en respectant les règles du code de la route.  Il a par exemple laissé passer plusieurs fois d’autres voitures alors qu’il était prioritaire. Jugeant son comportement suspect, plusieurs automobilistes ont averti la police. L’individu a été appréhendé dans le calme. Récit.

Comportement suspect

Il est à peine dix heures du matin dans les rues du 4ème arrondissement de Paris lorsque plusieurs automobilistes remarquent le comportement suspect d’un individu en voiture. Celui-ci vient de laisser passer, sans préavis, plusieurs automobilistes à un stop tout en leur faisant un signe amical de la main.

Auparavant, l’homme s’est fait plusieurs fois remarquer. Alors qu’il semblait vouloir s’arrêter à une boulangerie, il néglige outrageusement de se garer en vrac sur la piste cyclable adjacente et préfère aller se garer sur un stationnement autorisé situé 200 mètres plus loin. Un peu plus tard, il n’hésite pas à ralentir lors de son passage dans une zone 30.

Grâce aux appels téléphoniques d’automobilistes inquiets, la police nationale prend alors en filature discrète l’individu suspect. Les forces de l’ordre sont alors témoins d’un comportement invraisemblable sur la voie publique.

L’automobiliste suspect commence par s’arrêter consciencieusement à un feu rouge, éveillant la méfiance des forces de police. Puis, au mépris du danger, il s’arrête sur le bas-côté de la route lorsque son téléphone portable sonne.

Au redémarrage, il n’hésite pas à mettre son clignotant et à rouler prudemment. C’est alors que tout bascule. Une personne âgée, ayant visiblement du mal à se déplacer, pénètre sur un passage piéton. Aussitôt, l’automobiliste s’arrête au passage piéton pour laisser passer la vieille dame tout en lui faisant un signe amical de la main.

Face au flagrant délit constitué, les forces de l’ordre sortent précipitamment de leur véhicule et appréhendent l’automobiliste. Circonstance aggravante, il a été contrôlé négatif à l’alcootest. L’automobiliste a immédiatement été placé en garde à vue.

Retour de vacances

Interrogé, l’automobiliste a expliqué son comportement par « un reste d’euphorie des vacances » et une volonté de commencer cette rentrée dans la gentillesse et le respect des règles. « J’ai pensé bien faire, je ne voulais pas créer une psychose » a-t-il confessé. Pour la police, la réaction des autres automobilistes est normale: « Dans un contexte marqué par le terrorisme, certains comportements inhabituels apparaissent plus suspects que d’autres, ce qui permet de rapidement localiser ces individus » saluant aussi la réaction prompte et maîtrisée des usagers de la route.

Gravement repompé sans scrupules sur le site du Gorafi.fr

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

6 commentaires sur “Trop gentil en voiture, il finit en garde à vue

  1. bikeman

    Excellent, trop gentil en voiture = trop inhabituel pour être normal!!

    « il néglige outrageusement de se garer en vrac sur la piste cyclable adjacente et préfère aller se garer sur un stationnement autorisé situé 200 mètres plus loin.  »
    J’adooooooooore c’est trop bon!! Merci pour cet article!

  2. guillaume

    L’info en source est vraiment incroyable ! On marche sur la tête.

    Sinon blague à part, céder le passage quand on est prioritaire est une mauvaise idée. J’irais jusqu’à dire que ça peut être dangereux car surprenant, et la non-prédictibilité d’un comportement sur la route amène du danger.

    Et même sans danger, ça amène du flou. Situation vécue régulièrement : quelquefois des automobilistes voulant bien faire veulent me laisser passer (à vélo) malgré leur priorité à droite. Du coup alors qu’on aurait pu passer dans l’élan à peu près sans perdre de vitesse, je n’ose pas prendre cette priorité et nous finissons par être tous les deux arrêtés, et je dois relancer. Je préfère quand chacun prend sa priorité !

  3. Le cycliste intraitableLe cycliste intraitable

    Dans la catégorie « céder le passage alors que je suis prioritaire », on a une bonne partie des piétons qui ont une certaine peur du trafic, et qui ignorent qu’avec un regard insistant, si nécessaire complété par un signe d’arrêt, ils obtiennent le passage lorsqu’il s’agit de traverser une chaussée.

    Il n’est pas rare que je me retrouve à enjoindre d’un geste de la main aux piétons qui attendent de commencer leur traversée, de sorte que je passe derrière eux plutôt que devant eux comme un malotru.

Les commentaires sont clos.