Diesel, le scandale français

Un documentaire de Stéphane Manier diffusé sur France 5 présente le diesel comme le prochain scandale sanitaire, après l’amiante et le sang contaminé.

Le diesel, un secret bien gardé qui pourrait entraîner un scandale comme ceux de l’amiante ou du sang contaminé. Il implique des millions de personnes, fait tous les ans des dizaines de milliers de victimes en France, et est au coeur du secteur automobile. Au départ, ce carburant était destiné à «sauver» l’industrie automobile française. Aujourd’hui, il détruit des vies. Des scientifiques, des victimes, des détracteurs et des défenseurs du diesel témoignent sur le sujet. Ce document analyse également pourquoi et comment les autorités françaises n’ont pas alerté l’opinion plus tôt sur ses dangers.

Rediffusion dimanche 18/11/2012 à 16:00 sur France 5

Nuit Grave

A propos de Nuit Grave

Rédacteur du site Carfree France, spécialisé dans les questions relatives à la destruction de la santé et de l'environnement

4 commentaires sur “Diesel, le scandale français

  1. zaph

    Bon documentaire sur cet épineux problème de santé publique.

    Pour éviter que nos chers politiciens ne s’endorment dans les volutes empoisonnées de résidus de combestion diesel, j’aimerai bien que Carfree nous concocte un joli autocollant que l’on pourrait coller sur les voitures diesel, sur les feux rouges, dans nos municipalités si enclinent à ne rien faire.

    Cette façon de ne pas laisser retomber la légitime indignation montrerait à nos élus que les citoyens ne veulent plus être empoisonnées par les bagnoles et qu’il faut faire quelques chose du rapport de l’OMS.

    Même s’il n’y a pas de class action en France, la récente mise en examen de M.Aubry sur le scandale de l’amiante devrait faire réfléchir les élus inertes.

    Cet autocollant leur rappelerait leurs obligations de santé publique .

  2. F.S.

    « Diésel, le scandale français » : il y a bien trop longtemps que tout le monde est au courant et que personne ne fait rien, sauf essayer d’empêcher les voitures d’entrer en ville, comme les municipalités citées dans un récent article au sujet de leurs zones piétonnes et de leurs zones 30. On pourrait envisager, (en plus des autocollants qui sont déjà une très bonne idée), d’organiser des pétitions par Internet et même, pourquoi pas, un référendum au plan national et européen. Il me semble même que cela a déjà été fait dans d’autres pays ?…

Les commentaires sont clos.