Le stationnement permanent

Dans les grandes agglomérations françaises, les voitures sont immobiles 95% du temps. Ce chiffre assez incroyable provient des enquêtes ménages-déplacements (EMD) réalisées par le Certu (Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques).

Non seulement une voiture de plus d’une tonne est une aberration pour transporter en moyenne 1,2 personne, mais les voitures passent le plus clair de leur temps immobiles, à l’arrêt, occupant qui plus est un espace précieux, tout particulièrement l’espace public en milieu urbain.

Selon les enquêtes du Certu, les voitures passent environ les trois quarts de leur temps en stationnement au domicile des automobilistes (dans un garage ou devant la maison?) et 22% de leur temps en stationnement hors domicile, soit 95% de leur temps en stationnement.

Dit autrement, une voiture ne sert à rien 95% du temps, sauf à occuper inutilement de l’espace public ou à nécessiter la construction spécifique de garages dans les habitations.

Vous me direz, au moins pendant ce temps-là, elle ne tue pas les gens et ne génère pas de pollution. C’est d’ailleurs assez remarquable, et on peut même se dire qu’heureusement, les voitures sont en stationnement 95% de leur temps. En effet, imaginez le nombre de morts supplémentaires ou la détérioration supplémentaire de la qualité de l’air si les voitures étaient en mouvement ne serait-ce que 10 ou 20% de leur temps au lieu de 5%?

Source: http://www.certu-liste.com/IMG/pdf_Transflash_380-mars.pdf

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

17 commentaires sur “Le stationnement permanent

  1. MARSEILLAIS EN 4X4

    5% du temps… Je sors à l’instant du périph’. C’était bouché de chez bouché. Tout le monde utilise sa bagnole au même moment et au même endroit ! Je me suis vite arrêté et pourtant j’ai pas trouvé de place pour me stationner…

    Cette étude est fausse car on n’a sans douté parlé que de ceux qui n’ont qu’une voiture alors que la plupart des familles en possède deux, trois ou plus… ce qui amplifie les temps d’immobilisation et de mouvement.

  2. Gilles Chomellecolomobile

    D’où le succès des sites web de location de voitures de particulier à particulier ce qui contribue à l’inéluctable baisse des chiffres des ventes des concessionnaires automobiles. 😎

  3. Laurent

    Cette statistique montre que nous pourrions effectuer les mêmes déplacements en étant collectivement propriétaires d’un nombre de voitures bien inférieur à celles dont nous sommes individuellement propriétaires.
    Ici dans le nord nombreuses sont les rues construites vers 1930 qui débordent de voitures garées souvent des 2 cotés, si les riverains s’organisaient …

  4. Claire

    Intéressant, mais il faudrait être plus rigoureux sur vos chiffres :
    « les voitures passent environ les deux tiers de leur temps en stationnement au domicile des automobilistes (dans un garage ou devant la maison?) et 22% de leur temps en stationnement hors domicile, soit 95% de leur temps en stationnement. »
    95% – 67% – 22% = 6%. Il y a donc 6% du temps où les voitures sont en stationnement et mais ni au domicile du propriétaire ni hors domicile. Où sont-elles pendant ce temps?

  5. Gogo

    « Dit autrement, une voiture ne sert à rien 95% du temps, sauf à occuper inutilement de l’espace public ou à nécessiter la construction spécifique de garages dans les habitations. »
    C’est pas « ou », c’est « et ». puisque tout le monde travaille en même temps, chaque voiture nécessite, en plus d’une place au domicile, une autre au boulot, puis, pourquoi pas une autre à côté du super-marché et une autre à côté du cinoche, de la boîte de nuit, du lieu de concert ou du stade de foot…
    Une voiture occupe donc plusieurs fois sa surface en espace public Sur un parking du super-marché, c’est 2.5 * 5 M plus 2.5 * 2 au moins pour l’allée, soit : 17.5 m2. Au prix du m2 dans nos villes…

  6. Vincent

    > Ce chiffre assez incroyable provient des enquêtes ménages-déplacements (EMD) réalisées par le Certu (Centre d’études sur les réseaux, les transports, l’urbanisme et les constructions publiques).

    Quelqu’un sait si le Certu a organisé un sondage pour comprendre les raisons qui poussent les banlieusards à rentrer dans Paris plutôt que de laisser leur voiture en périphérie et prendre vélo/transports en commun?

  7. MR

    « alors que la plupart des familles en possède deux, trois ou plus…  »
    Nan mais toujours plus ! Pourquoi pas 15…

  8. MatttRab

    il existe une enquête du même type Ile de France, vous pouvez trouver des résultats ici : http://www.iau-idf.fr/detail/etude/les-fiches-de-lenquete-globale-transport.html

    un autre chiffre intéressant (et inquiétant) issus de ces enquêtes : à l’heure de pointe, quand tout est bouché, il y a seulement 10 à 20% (suivant les agglos) des voitures qui sont en circulation en même temps… Imaginez si ne serait-ce que 50% des voitures voulaient se déplacer en même temps !! Seule solution, le vélo !!!

    concernant ces enquêtes que je connais bien : on interroge tous les types de ménages, avec 0, 1, 2, 3 voitures ou plus, en centre ville ou dans le périurbain !!

  9. CarFree

    @ MR,
    le phénomène est bien connu et s’appelle la multimotorisation des ménages. Selon les chiffres de l’insee pour 2009, 47,5% des ménages sont monomotorisés (=possèdent une voiture), 30,5% des ménages sont bimotorisés (= possèdent deux voitures) et 5,2% des ménages sont trimotorisés ou plus (=possèdent au moins trois voitures).
    Source: http://www.insee.fr/fr/themes/document.asp?ref_id=T11F062

  10. MR

    @carfree

    Oui, et donc le « ou plus »…
    Ce qui me fait dire « toujours plus, pourquoi pas 15 ! »
    Les arguments sont toujours bien meilleurs quand ils ne sont pas « pollués » par le besoin de toujours en rajouter…

  11. CarFree

    Il ne s’agit pas d’en rajouter, mais de rappeler que la multimotorisation des ménages est un phénomène de fond puisqu’il concerne plus d’un ménage sur trois.

  12. miss k

    Il y a peut-etre qqchose qui m’échappe, mais c’est vraiment pas clair comment ces chiffres sont calculés???
    Si on prend des gens qui ont un lieu de travail fixe, la majorité de ces gens mettent disons une demi heure – une heure pour se rendre au travail, cela x 2 dans la journée = environ 2 h… la voiture est évidemment garée pendant les heures de travail. Certainement on ne roule pas 24 heuresn sur 24, mais qu’est-ce que cela prouve en soi ?

  13. Jean-Marc

    5%, ce n’est pas 2 heures par jour,
    mais 1H12

    (le dimanche et les 2eme, voire 3eme voitures des ménages sont pris en compte)

    normal : tout le monde ne vit pas en île de france :

    pour la majorité des français allant au boulot en voiture, le trajet boulot-travail est de 10 à 30 min (sauf travaux, accident, circonstances météo spéciales,… car la voiture – contrairement au vélo- est ultra sensible à chaque micro modification*)

    * par effet cumulatif :
    si, pour une cause X, 1 automobiliste sur 20 roule moins vite que d’hab, ou plus vite, ou plus saccadé; il entraine des modifs d allures de +/- 4 automobilistes derrière lui à chaque instant;
    donc, de proche en proche, en ville, celà affecte énormément d’automobilistes et de rues.

    précision :
    rouler plus vite crée des bouchons (derrière soi) :
    celà crée des effets accordéons : accélérations-déccélérations successives.

    ainsi, sur l’une des autoroutes les plus utilisée de france (A31 : autoroute des camions faisant le plein au luxembourg avant de descendre sur la france-allemagne-suisse-italie-espagne, ou en remontant; ainsi qu’autouroute 2 fois urbaine, autour de nancy et metz).

    Elle était majoritairezment à 130, et un peu à 110 (et un tout petit peu à 90) :
    elle est passée à 110 (et un tout petit peu à 90)
    Résultat ?

    Elle accueille maintenant plus de véhicules à la minute (ou à l heure, aux heures de pointes),
    et, sur toute la journée, la vitesse moyenne des voitures, sur l ensemble de leur parcours sur autoroute, a AUGMENTÉE.

    (par contre, diminution de la vitesse max instantanée)

  14. totoro

    Un truc tout cas : le boulot se déconcentre de l’extrême centre vers un « semi-centre » formé de parc d’activités. c’est le cas ici à bordeaux, mais je pense qu’on peut l’étendre partout.

    ces parcs sont totalement conçus pour la voiture, c’est bien simple : c’est la proximité d’une voie rapide ou d’une grosse artère qui décide de son emplacement.

    je ne connais pas de parc qui soit à proximité d’une voie de tram, métro, bus. je ne comprend pas qu’on ait pas pensé plus tôt à conditionner la réalisation d’un nouveau parc à la participation aux frais de transports en commun ou de création d’infrastructure dédiée commune

  15. thermo

    amusant paradoxe : plus on roule vite, plus la voiture est immobile longtemps!!!
    (à km égaux parcourus sur une année)

  16. Miss K

    Je rejoins Totoro, c’est la meme situation aux alentours de Toulouse.
    Nous avons longtemps vecu en ville et on s’est tres bien passes de voiture (a part des locations en weekend 1-2 fois par an).

    Depuis que nous avons demenage a 25km de Toulouse nous avons du acheter une puis une deuxieme voiture. Pourtant nous habitons un grand village tout commerces et mon travail est a 10km.. Mais simplement il n’y a pas de trottoir pour aller chez la nounou, et très peu de transport en commun pour aller au travail avec des horaires impossibles et des arrêts de bus à 20-30 minutes de marche… tout est concu pour l’automobile ici, c’est bien dommage

Les commentaires sont clos.