Les radars : 83 vies épargnées par an seulement? Eh bien moi ça me suffit amplement pour prouver l’utilité sociale du contrôle de vitesse automobile!

Il s’agit ici de commenter les réactions du lobby automobile – à travers son défouloir « 40 millions d’automobilistes » – après avoir pris connaissance de l’étude récente de l’INSEE (1) sur les effets des radars fixes sur le comportement automobiliste.

L’un des activistes du site au titre à consonance rappelant le titre d’un ouvrage d’Henri Amouroux, sur la triste période vichyssoise, se gausse des « despotes décideurs intransigeants ne fonctionnant que par dogmatisme, nous abreuvant de certitudes, mais n’acceptant aucuns débats contradictoires », du seul fait que l’étude comporte en deuxième partie de titre le résultat qui pourrait être interprété comme décevant : « un effet important après l’installation, mais plus réduit à long terme ». Pour moi ça confirme la capacité des automobilistes à s’adapter à l’environnement modifié en vue de changer leurs pratiques. Je l’avais déjà évoqué pour ce qui concerne le concept d’espace partagé et ses limites (2).

Pour le meneur des automobilistes en furie « nos décideurs viennent de se prendre un pavé dans leurs radars, qu’ils ont bien cherché » (3). Or à la lecture de l’étude de l’INSEE nous ne devrions pas jeter si vivement la bière dans le Styx. Sa conclusion annonce en effet qu’en France « entre 2003 et 2007 les radars fixes ont eu un effet significatif et important pour réduire le nombre d’accidents sur les sites où ils étaient installés ». Les auteurs extrapolent en affirmant que sur la période 2003-2011 le contrôle aurait évité 740 décès et 2750 blessés graves.

Bref ce qui justifie amplement, encourage même à accentuer la politique de contrôle des motorisés… Contrôle sanction qui devrait évidemment être étendu aux pratiques délictueuses de l’usage de l’espace public par l’automobiliste, le stationnement illicite sur les trottoirs en particulier…

(1) http://www.insee.fr/fr/ffc/docs_ffc/ES460B.pdf
(2) http://carfree.fr/index.php/2013/04/09/regard-critique-sur-le-concept-despace-partage/
(3) http://fil-conducteurs.ning.com/media-automobilistes/insee-l-humour-sauveur

Pédibus

A propos de Pédibus

Contributeur de Carfree France Apprenti chercheur géographe

21 commentaires sur “Les radars : 83 vies épargnées par an seulement? Eh bien moi ça me suffit amplement pour prouver l’utilité sociale du contrôle de vitesse automobile!

  1. Laurent

    L’intérêt des radars est de rendre la conduite difficile (il faut avoir en permanence un oeil sur le compteur et suivre les panneaux avec l’autre)
    et inquiète . Mais je pense que les voitures seront bientôt toutes équipées d’un GPS couplé à un régulateur de vitesse . On voit là encore comment une évolution de la fiscalité fait marcher le commerce.

  2. raph

    L’avantage principal des radars est d’ordre financier. Je ne vois aucune amélioration des condition de circulation pour les piétons et autres cyclistes en ville. Les bagnoles continuent à rouler à 50, voire 70 km/h dans les rues limitées à 30 dans mon quartier.

    Par contre, j’ai déjà été contraint de m’acquitter d’un montant de 90 € pour avoir osé rouler à 96 km/h sur une autoroute. Comme le dit Laurent, les radars contribuent trop à rendre inquiète la conduite.

    Pour finir, les chiffres… on leur fait dire ce que l’on veut. Ex : la méthode pour dénombrer les victimes des accidents de la route. Avant, on avait un délai 5 (ou 4, ou 6, peu importe le nombre exact) jours suite à un accident pour être considéré comme « mort sur la route ». Aujourd’hui, ce délai a été réduit.

  3. Struddelstruddel

    Vrai, la voiture ne fait aucun victime, ce n’est qu’une invention des grands comploteurs qui en veulent à notre argent, personne n’est jamais mort d’une voiture qui percute à 100 km/h, à qui est-ce qu’on va faire croire ça.

  4. Jean-Marc

    83 vies par an ?

    aucun sérial killer ou tueur « normal » faisant la une des JT n a 83 personnes à son actif…
    les bijoutiers de Nice et Sézanne n’ont « QUE » une victime, à leur tableau de chasse,

    Les pires (Francis Heaulmes, ou autre) ont rarement plus de 20 victimes à leur actif
    (un chien écrasé, pardon, un fait divers vieux de 48h : un voisin shooté, qui poignardé une voisine : une seule victime)

    Et 83 serait à négliger ? ??

    Si 1 ou 2 personnes sur ces 83 étaient de vos amis ou de votre famille, vous ne diriez pas que celà ne sert qu’à rapporter de l argent…

    Malheureusement, les personnes n’étant as morte dans un acident, ou n’étant pas blessées dans un accident, font rarement la une des JT…

    D aileurs, 40 millions d automobilistes se focalise sur les morts en moins,
    mais il y a aussi les blessés en moins, et la gravité moindre de leur blessures :
    vaut-il mieux avoir un frère avec 2 doigts en moins, ou tétraplégique, avec un bras en moins ?
    (bon… triplégique alors…)

  5. Struddelstruddel

    J’encourage la lecture de l’essai/bande dessinée « bande d’arrêt d’urgence » de Woodrow Phoenix sur le danger que représente la voiture pour tous.

    L’auteur a perdu plusieurs proches suite à des accidents.

  6. Laurent

    Je pense que le fait de dissuader de l’usage d’une automobile n’est pas à négliger en terme de vies humaines épargnées maintenant et pour l’avenir.
    cf : »l’augmentation du nombre d’automobiles se fait au détriment du nombre de vies à venir ».

  7. RonuickRonuick

    @Raph : nous sommes passés au contraire à 30 j : sont comptés les décès survenus 30 j après l’accident.

    Pour le reste, je trouve que le radar est une excellente taxe à la bêtise. Car il fautr être soit idiot, soit distrait pour se faire flasher. Est-ce si difficile de faire correspondre l’aiguille de son compteur de vitesse et la limitation de la zone ?
    Si on n’y arrive pas c’est qu’on est débile ou alors qu’on ne porte pas assez son attention sur la route et sur les autres usagers.

    Je suis automobiliste également, et cela fait 15 ans que je n’ai pas pris une prune depuis que j’ai appris.

  8. Le cycliste intraitableLe cycliste intraitable

    Plus que les radars automatiques, c’est la sensibilisation à la sécurité routière qui a fait tomber le nombre de morts sur les routes. Les mentalités ont changé, par exemple on ne sort plus sans désigner un [em]capitaine de soirée[/em] qui sera chargé de rester sobre pour ramener tout le monde après la bringue… Dans le même registre, qui se garerait sur une place handicapé sans la carte qui va bien (vraie ou fausse, d’ailleurs) ?

    La politique de sécurité routière obéit à une logique de rentabilité (réduire le nombre de morts sur les routes) qui la conduit à se désintéresser totalement de la ville, où la circulation fait bien moins de victimes que la campagne. Pire, elle va plutôt dans le sens d’une stigmatisation des piétons et des cyclistes qui « font n’importe quoi. »

    Pourtant, piétons et cyclistes urbains sont les premières victimes des mordus du champignon qui aiment accélérer pour mieux attendre au prochain feu. Moins par les accidents que par le sentiment d’insécurité que le comportement des motorisés cause dans des rues mal aménagées – entendre transformées en routes.

    Seuls les piétons et les cyclistes les plus courageux peuvent imposer leur droit à ceux qui n’ont toujours pas compris comment les règles de circulation ont évolué depuis 10 ans, et il en reste tant à faire avant d’en arriver au Code de la rue…

  9. Struddelstruddel

    « Dans le même registre, qui se garerait sur une place handicapé sans la carte qui va bien (vraie ou fausse, d’ailleurs) ? »

    Encore tellement de monde … la place handicapée qui est située devant mon ancien appartement est occupée chaque soir par des personnes qui viennent à la boulangerie.

    « J’en ai pour deux minutes ! »

    Qui se garerait sur les bandes cyclables ou sur les trottoirs ? Un maximum de gens malheureusement.

    Pour le reste c’est assez juste.

  10. Vincent

    RAPH > L’avantage principal des radars est d’ordre financier. Je ne vois aucune amélioration des condition de circulation pour les piétons et autres cyclistes en ville. Les bagnoles continuent à rouler à 50, voire 70 km/h dans les rues limitées à 30 dans mon quartier.

    Phénomène connu.

    Ce qui fait l’efficacité d’une loi n’est pas sa sévérité mais la probabilité de se faire choper.

    Et comme il n’y pour ainsi dire JAMAIS de flics en ville pour flasher les bagnoles, et que les automobilistes le savent…

    « Quelles sanctions pour les infractions routières ? »
    http://www.youtube.com/watch?v=DLTJFJ18VQk

  11. Pédibuspédibus

    En effet Vincent, c’est sans doute déplorable mais il semblerait que la seule façon de faire évoluer le comportement automobiliste est de fabriquer de l’insécurité : c’est-à-dire créer le risque de se faire sanctionner.
    Pour les zones 30 et autres espaces dits de rencontre rien ne vaut les plateaux et gendarmes couchés, mais disposés de façon assez rapprochée pour interdire les accélérations, de façon – sauf à bousiller la mécanique – à maintenir une allure « civilisée »…

  12. KOVANOV

    RAPH > « L’avantage principal des radars est d’ordre financier. Je ne vois aucune amélioration des condition de circulation pour les piétons et autres cyclistes en ville. Les bagnoles continuent à rouler à 50, voire 70 km/h dans les rues limitées à 30 dans mon quartier »

    je viens encore d’en faire l’expérience ce soir en rentrant du boulot a vélo l’lorsqu’une camionnette pile juste derrière moi puis double quasiment a 20 centimètre du guidon, j’utilise donc mon klaxon airzound pour lui montrer mon mécontentement. je le rattrape peu de temps après au prochain feu rouge, je lui explique donc a quoi servent les DISTANCES DE SECURITE.

    réponse de l’automobiliste: « je m’en fous! »

    il faut donc en conclure qu’avec de tels criminels motorisé de ce genre le seul remède est la REPRESSION si la vitesse est massivement contrôlée ont pourra commencer a espérer a avoir des rues est des villes plus sures

  13. Struddelstruddel

    Aaaah, la répression …

    Une collègue hier matin : « je me suis faite prendre en train de téléphoner au volant, le policier m’a indiqué que je méritais 90 € d’amende et 3 points sur le permis mais que ça passait pour cette fois »

    Ce matin, un autre collègue lui fait la remarque qu’elle était au téléphone pendait qu’elle conduisait et que c’était irresponsable, ce sur quoi elle répond « bof, hier je me suis faite prendre et je n’ai rien eu, ce n’est pas si grave ! »

  14. bat

    A Lyon, depuis que le tunnel de la Croix-Rousse a été équipé d’un radar limitant (en théorie) la vitesse à 50 km/h, on peut apercevoir le bout du tunnel. Avant, les échappements étaient trop épais. De fait, pendant 20 ans j’ai cru que le tunnel était légèrement courbe, ce qui expliquait pour moi l’absence de « fond » visible. Comme quoi les radars, ça ne sert pas qu’à faire de l’argent et limiter les accidents…

  15. Dizy Hervé

    Les radars ont sauvé beaucoup plus de vies que 83 par an. 75% des 36.000 vies sauvées depuis 2003 l’ont été grâce aux radars. Les radars et le contrôle sanction ont permis de lutter contre les PETITS excès de vitesse, car ce sont eux qui font baisser le plus la vitesse moyenne. La loi de Nilsson a été plus que vérifiée puisqu’elle prévoie 4% de baisse de mortalité routière pour 1% de vitesse moyenne en moins. Nous avons connu 55% de tués en moins pour 11% de vitesse moyenne en moins. Le gouvernement Jospin avait sa lutte contre les GRANDS excès de vitesse et les résultats avaient été médiocres. Maintenant le radar n’est plus le seul moyen, le LAVIA (limiteur de vitesse par GPS) est un moyen NON REPRESSIF pour faire respecter les vitesses sur 100% des routes quand les radars ne couvrent que 2 à 3% des routes (un peu plus maintenant avec les radars embarqués)

  16. georges

    nouvelle sortie de 40 millions d’automobilistes
    http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/13/01016-20131213ARTFIG00515-une-fois-de-plus-on-s-en-prend-a-l-automobiliste-et-a-son-porte-monnaie.php

    avec la perle ahurissante à propos de l’argent des contraventions pour de stationnement : « Les communes vont récupérer des sommes importantes. Il faudrait que la pleine transparence joue dans ce domaine: les usagers de la route doivent savoir comment cet argent sera utilisé. Il ne devrait être reversé que dans des projets offrant plus de stationnements. »

  17. Pédibuspédibus

    Truffes et perles trouvées dans le lien fourni par Georges, où s’égosille l’animateur des 40 millions de pétoires à roupettes, heu roulettes – qu’on me pardonne mais la fille est rare parmi les abonnés de la chose… -:

    – « offrir de nouvelles ressources financières aux collectivités locales. Une fois de plus, on s’en prend à l’automobiliste et à son porte-monnaie » >>>>> commentaire: vive le principe pollueur payeur!

    – « Le texte offre la possibilité aux communes de recourir à un prestataire privé. Si elles choisissent ce mode de gestion, elles introduiront une logique de rentabilité.  » >>>>>>>>> commentaire : Cornegidouille!!! Qu’on branche la pompe à phynance directement sur le pot d’échappement! Et vite!!!! Sinon enfoncement du p’tit bout de bois dans l’oneille…!

Les commentaires sont clos.