Hygiène et santé publiques

Magnifique question d’un conseiller municipal de Paris en 1963 au sujet de la pollution. Où l’on voit que les « pauvres » automobilistes sont très bien défendus par les élus depuis maintenant plus de 50 ans…

hygiene-sante-publique

Nuit Grave

A propos de Nuit Grave

Rédacteur du site Carfree France, spécialisé dans les questions relatives à la destruction de la santé et de l'environnement

4 commentaires sur “Hygiène et santé publiques

  1. Zaph

    Mais si on progresse , maintenant ce ne sont plus les chauffages au mazout qui polluent l’air mais bien les foyers à feux de bois majoritaires dans nos centres urbains.

    Mais soyons tranquilles, la déforestation en cours va nous débarrasser de cette pollution et les automobilistes pourront continuer à purifier l’air avec les émanations de leurs pots d’échappement.

    tout va bien …..dormez……dormez

  2. emmp

    Impressionnant… On a méchamment progressé, je trouve.
    J’ai quand même eu un petit grattement de tête : de quelles « retombées atomiques » est-il question ? si quelqu’un peut éclairer ma lanterne (à la bougie, de préférence), je suis tout ouïe.

  3. phil

    Très intéressant  article historique :

    En 1963, Ce sont les »exhalaisons » des foyers domestiques alimentés au mazout qui étaient responsables de la pollution de l’atmosphère parisienne

    et en 2016 les « exhalaisons » des véhicules au mazout seraient pour rien dans l’ épisode de pollution de l’air.

    Ne nous prendrai ton pas pour des quiches ?

  4. Anne-Lise

    et ceux qui utilisent du fioul domestique, moins taxé, au lieu du gasoil, pour faire rouler leurs enclumes ? Ils nous prennent pour des quiches aussi ?

Les commentaires sont clos.