« La qualité de l’air n’a jamais été aussi bonne qu’aujourd’hui »

Au moment où la pollution de l’air connaît des pics aigus dans de nombreuses agglomérations françaises, il semble intéressant de ressortir cette déclaration de Pierre Chasseray, Délégué Général de l’association 40 Millions d’automobilistes, le 14 mars 2014 sur Twitter.

Selon lui, « la qualité de l’air n’a jamais été aussi bonne qu’aujourd’hui. » On est heureux de l’apprendre, c’est sans doute pour cela qu’on met en place la circulation alternée à Paris ou à Lyon. Bien mieux, vu que la qualité de l’air est optimale, on peut donc considérer que la gratuité des transports en commun à Paris est seulement un pur geste de générosité de la part des autorités…

C’est pourquoi, il faut dire « stop au lobby de la stupidité. » Pour le coup, on se demande de quel lobby il parle… Du lobby automobile peut-être?

Nuit Grave

A propos de Nuit Grave

Rédacteur du site Carfree France, spécialisé dans les questions relatives à la destruction de la santé et de l'environnement

5 commentaires sur “« La qualité de l’air n’a jamais été aussi bonne qu’aujourd’hui »

  1. Pédibuspedibus

    manquent pas d’air les Pétainistes et leur Maréchal dégueulé…

    pas boaaa à cause des funestes enjeux de santé publique…

  2. Françoise

    Résidant dans la région Centre et souffrant de problèmes respiratoires, je suis abonnée depuis plusieurs années à « LIGAIR » qui m’informe gratuitement et quotidiennement par Mail de la qualité de l’air dans ma ville. Or je m’inquiète à juste titre de ce que les pics de pollution deviennent de plus en plus fréquents et les taux de plus en plus élevés d’année en année, surtout en ce qui concerne les particules fines, mais également en ce qui concerne le CO2 et le dioxyde d’azote, au point que je me demande vraiment jusqu’où ça va pouvoir aller !.. Il est question depuis des dizaines d’années de remettre en service les anciennes voies ferrées pour que le transport des marchandises soit assuré par des trains (zéro particules et zéro CO2), mais ça n’avance pas vite faute de crédits, car, contrairement à la Région, la SNCF et l’Etat sont très réticents.

  3. Pédibuspedibus

    le climat change et la météo semble au contraire nous servir de plus en fréquemment et longuement des situations bloquées : l’anticyclone des Açores devrait changer de nom pour devenir anticyclone de France…

    en attendant pas ou peu de précipitations sur une grande écharpe zonale du territoire… depuis six mois…

    je n’ose pas imaginer le même blocage en été, genre 2003 en dix fois plus long, avec juin + juillet + août à 30°C la nuit et 42-45 le jour sans discontinuer…

    les transports sont le contributeur majeur des gaz à effet de serre en €urope : et rien ne bouge à la hauteur des enjeux géoclimatiques…

    et puis ce vent mauvais de trumperies qui devrait de lever en janvier prochain de l’autre côté de l’océan, lourd de menaces comme un nuage de poussières extractivistes, sous-couche du nuage de dollars virtuels stratosphérique avidement espérés en passe d’opacifier la terre entière :

    JM Sérékian va mourir d’épuisement au clavier de son PC, pour nous raconter toutes les horreurs qui se préparent… imprévisibles car inimaginables encore…

  4. Axelos

     

    Coucou,

    Je ne porte point de capteur sur moi lorsque je me déplace en vélo en ville, mais ces derniers jours, les odeurs de pollutions d’échappements sont avec certitude bien plus importants qu’à l’habitude. Aussi, je ressens des mal de tête lors de mes déplacements prolongés (peut être est-ce une coïncidence avec une autre cause de santé).

    Mais cette odeur me fait penser que oui la qualité de l’air s’est dégradé.

     

Les commentaires sont clos.