Chronovélo, le réseau cyclable express de Grenoble

Chronovélo, c’est le nom donné au nouveau réseau cyclable structurant de la Métropole grenobloise. Composé à terme de 4 axes totalisant 40 km de liaisons cyclables, ce réseau cyclable express est doté d’une nouvelle identité visuelle et d’aires de service.

Vu la conception de Chronovélo, on serait tenté de parler « d’autoroutes à vélo » si le terme n’était pas si connoté automobile… En effet, il s’agit réellement de voies rapides vélo avec une signalétique adaptée et des aires de service sur le modèle des… aires d’autoroutes!

Le vélo à Grenoble est déjà quasi une institution avec 7 000 Métrovélos en location, 33 % d’augmentation de la pratique cyclable entre 2009 et 2016, 70 000 déplacements quotidiens. La Métropole souhaite désormais aller plus loin et a pour objectif de multiplier par trois le nombre de déplacements à vélo d’ici 2020.

Le nouveau réseau Chronovélo – qui vient d’inaugurer ses premiers kilomètres rue Lanoyerie à Grenoble – vise justement à proposer des itinéraires directs et sécurisés entre les communes de la Métropole. Ceci, notamment grâce à un marquage au sol plus visible qui intègre des indications de direction et permet notamment d’identifier via un code couleur les intersections routières et les passages piétons.

Après une première expérimentation menée cet hiver sur l’avenue des jeux Olympiques – pendant laquelle près de 250 métropolitains ont donné leur avis sur les aménagements proposés – ceux-ci ont subi quelques ajustements et vont être déployés progressivement sur les 4 axes (voir plan ci-dessous) d’ici à 2020. Parmi ces aménagements, une cinquantaine d’aires de service offriront aux cyclistes un point de rencontre mais aussi un plan du quartier et du réseau Chronovélo, une pompe à vélo, un banc… À l’instar des arrêts de transports en commun, ces stations porteront un nom et indiqueront le numéro de l’axe Chronovélo concerné. Autant d’indications pour que les cyclistes se repèrent facilement tout au long de leur itinéraire.

> Les 4 axes Chronovélo mis en service à l’horizon 2020
– Fontaine / Grenoble Centre / La Tronche / Meylan
– Saint-Egrève / Grenoble Centre / Saint-Martin-d’Hères / Campus
– Grenoble / Capuche / Echirolles / Pont de Claix / Jarrie / Vizille
– Grenoble Centre / Eybens

Le coût total du projet Chronovélo est de 10 millions d’euros pour 40 kilomètres d’aménagements, soit environ 250.000 euros par kilomètre. A titre de comparaison, le prix moyen d’un kilomètre d’autoroute est de l’ordre de 10 millions d’euros…

Source: https://www.lametro.fr/TPL_CODE/TPL_ACTUALITE/PAR_TPL_IDENTIFIANT/1665/8-info-actualite-grenoble.htm

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

8 commentaires sur “Chronovélo, le réseau cyclable express de Grenoble

  1. JohnB

    Jeanne à vélo > Pour l’instant il n’y a aucune forme de priorité pour ces axes en place, nous avons en effet des feux (pas spécialement synchronisés) et des cédez le passage. Notons tout de même qu’il y a de nombreux passages où, à l’usage, nous pouvons être autant prioritaire que les piétons. La grande majorité des automobilistes est attentive à l’arrivée de vélo, même s’il reste quelques récalcitrants affirmant leur violence avec leur voiture, comme partout…

    Vivement une coulée verte permettant de ne jamais s’arrêter 🙂

  2. Pédibuspedibus

    Projet très alléchant, grâce auquel l’agglo grenobloise pourrait encore une fois avoir un temps d’avance… Une carte à échelle fine est-elle disponible, genre avant-projet-sommaire… ?

  3. Serious DD

    Wah! Je vais aller faire du tourisme à Grenoble rien que pour voir ça!

  4. Psychelau

    Grenoble toujours en pointe pour les déplacements à vélo. Bravo. Il ne reste plus à la municipalité qu à s attaquer à la criminalité endémique de la ville, et j aurai peut être envie de venir y vivre. En attendant je rêve plus de Copenhague et Amsterdam…

  5. photographe Grenoble

    Excellent projet. Un itinéraire cyclable aménagé convenablement pourrait, je pense, contribuer à sensibiliser les personnes sur la démarche écologique. C’est aussi l’occasion de faire du sport en toute tranquillité sans avoir peur de rentrer dans une voiture fonçant à toute allure. Je suis contente aujourd’hui de voir ces améliorations sur Grenoble.

Les commentaires sont clos.