Conduire rend con

Conduire une voiture plus de 2 heures par jour aurait un effet négatif sur nos performances intellectuelles, selon une récente étude britannique. Conduire régulièrement trop longtemps serait donc non seulement mauvais pour le cœur, mais aussi pour le cerveau, expliquent les chercheurs de l’université de Leicester, en Angleterre.

Passer trop de temps au volant n’est pas bon pour notre cerveau, à en croire une récente étude britannique révélée par The Times. Les chercheurs de l’université de Leicester (Angleterre) se sont penchés sur les pratiques régulières des adultes britanniques, dont la conduite, et ont étudié leur influence sur le quotient intellectuel.

Ils ont découvert que les Britanniques qui conduisaient plus de 2 heures par jour avaient un QI (quotient intellectuel) inférieur à la moyenne, tout comme ceux qui regardaient la télévision plus de 3 heures par jour.

Non seulement le QI était plus faible chez les grands rouleurs, mais il continuerait en plus à chuter dans le temps. Une évolution négative que l’étude relève aussi chez les personnes qui regardent la télévision plus de 3 heures par jour.

Selon Kishan Bakrania, épidémiologiste à l’université de Leicester, « conduire est mauvais pour le cerveau sans doute parce que l’esprit est moins sollicité pendant ce temps. » Mais la conduite « provoque aussi du stress et de la fatigue, ce qui expliquerait la dégradation des capacités cognitives. »

Selon le journal The Times, « les personnes qui veulent protéger leur cerveau des ravages du temps devraient réduire le temps passé sur la route, au profit d’activités plus stimulantes d’un point de vue cognitif, comme les rencontres et les sorties. »

Source: http://www.ouest-france.fr/sante/intelligence-conduire-plus-de-deux-heures-par-jour-fait-baisser-le-qi-5154546

Nuit Grave

A propos de Nuit Grave

Rédacteur du site Carfree France, spécialisé dans les questions relatives à la destruction de la santé et de l'environnement

9 commentaires sur “Conduire rend con

  1. Jean Sebou

    Ceci explique enfin pourquoi les chauffeurs de taxi sont majoritairement des gros cons qui culminent à 80 de QI. Si on rajoute à ce phénomène biologique, l’allogénisation du secteur des professionnels de la route, on a bien raison de se tenir éloignés des taxis, bus et autres poids lourds en ville sur nos minces bicyclettes.

  2. just des rigolos

    l’automobiliste est un(e) con(n)e tout court, il suffit de regarder la position d’un(e) automobiliste c’est d’un ridicule

    j’appelle tous les humanistes(ils sont si nombreux(ses)), les amoureux de l’humanité (les mêmes qui détestent leur voisin)à garder pour eux dans leur habitacle le nuage de polluants qu’ils laissent  derrière eux avec leur bonne conscience de bien-pensant, merci pour le haineux que je suis…

     

  3. John

    Ceci explique enfin pourquoi les chauffeurs de taxi sont majoritairement des gros cons qui culminent à 80 de QI. Si on rajoute à ce phénomène biologique, l’allogénisation du secteur des professionnels de la route, on a bien raison de se tenir éloignés des taxis, bus et autres poids lourds en ville sur nos minces bicyclettes.

    Je ne connaissais pas le mot « allogénisation ». Une requête plus tard et j’ai envie de vomir.

    « Pour les militants nationalistes, l’allogénisation est un mécanisme de remplacement des autochtones européens (dits « de souche ») par les populations issues de l’immigration (tout particulièrement les personnes originaires d’Afrique noire et du Maghreb). »

  4. Vince

    Merci à M. Sebou de venir faire la démonstration en quelques mots que les automobilistes n’ont pas le monopole de la connerie.

    Comprends pas la politique de modération du site. Bref…

    Enquête british très intéressante sur 500.000 personnes pendant 5 ans, excusez. Les grands conducteurs avaient déjà un déficit de Qi avant l’enquête qui s’est aggravé pendant.

    Marrant je pensais déjà que la voiture rendait con mais pour d’autres raisons, pour l’énervement constant tout ça 😉

  5. just des rigolos

    john

    je vais te redonner le sourire  : ça se passe sur une chaîne publique et ça fait rire tout le monde, c’est normal et là ce n’est pas du second degré contrairement au commentaire de Jean Sebou que tu n’as pas compris inculte que tu es…

    https://www.youtube.com/watch?v=vuEbSSHD9Sw

     

     

     

  6. Jean Sebou

    Mon premier commentaire n’est pas ironique ou du second degré.  Avez-vous déjà visité Amsterdam? Les « blancos » de tous âges font du vélo quand les allogènes foncent sur leur scooter, sans casque, sur les pistes cyclables.

    Les pays les plus cyclables sont les plus homogènes : Suède, Danemark, Norvège…

    Que faut-il comprendre ? En Europe, le blanc éduqué a compris que la grosse bagnole n’est plus un signe de réussite. L’allogène est lui très fier de rouler dans son taxi de marque allemande. Un peu comme les russes blancs à Paris dans les années 20.

    Comprenne qui pourra…

     

     

  7. Vince

    Oui et que dire des 90% de Français, d’Allemands, de Belges et autres européens Blancs qui foncent dans leurs voitures ?

    C’est bien une question de culture et non de couleur  pour s’en rendre compte il suffit de passer de Maastricht en Hollande à Liège à 25km pour se rendre compte du choc culturel et retourner du calme olympien au brouhaha motorisé et dangereux.

    Les Pays-Bas et le Danemark c’est vraiment une autre culture.

  8. Jean Sebou

    Les français et les belges, c’est l’Europe de l’Ouest…Les Nordiques sont bien plus avancés que nous en terme de transport.

    Je ne vais pas expliquer ici la théorie des climats mais il y a un peu de ça. Peuples de pays froids: démocrates, durs au labeur, économes…Et pour eux, le vélo, c’est très économe et efficace.

    En bref, plus on importe d’allogènes du tiers monde en Europe, moins on aura de cyclistes sur nos routes.  Il suffit de faire un tour en vélo à Marseille ou Amsterdam pour le comprendre. L’allogène se déplace en voiture ou scooter et fait vroum, vroum. Pour lui, le vélo c’est un truc de pauvre, de paysan…

  9. just des rigolos

    je ne suis pas une de ces gueules bien-pensantes qui vais mettre en doute votre vécu car comme vous j’ai des yeux pour voir et un cerveau pour évaluer le monde qui m’entoure

    il est évident qu’un pays qui voit sa population augmentée en une ou deux décennies de plusieurs millions d’individus tendance mâles dominants à la testostérone débordante ne peut qu’engendrer des signes extérieurs inquiétants

    internet pullule de vidéos de rodéos sauvages dans lesquels des individus clairement identifiables car sans casque en moto-cross ou quad de cylindrée conséquente qui demandent un permis de conduire…

    la loi est inapplicable et impuissante face à de tels phénomènes et on ne peut que se féliciter qu’il y ait si peu de bavures de la part des forces de l’ordre

    maintenant le caractère « allogène » n’explique pas tout :

    la démagogie du politique, l’industrie du cinéma , de la musique (plutôt de la nuisance sonore), de la voiture du moteur à explosion, de la boisson énergisante, et bien d’autres business mortifères trouvent un intérêt à  donner une image de la virilité associée à la puissance et à la vitesse…flatter les instincts les plus bas, rien de complotiste ou de conspirationniste dans tout cela : les affaires sont les affaires…

    ajouter à cela une frustration sexuelle, il manquerait 10% de femmes en Inde,  en France, nous sommes dans une situation identique (voire pire), plusieurs de mes connaissances asiatiques de passage m’ont fait remarqué le nombre plus important d’hommes que de femmes, impossible de trouver des chiffres pour étayer mes propos, cela pourrait s’expliquer par le caractère masculin de l’immigration, le phénomène des migrants est assez illustratif du phénomène

    tout ceci n’est pas pour stigmatiser une population, mais malgré ce qu’on en dit, pour l’instant ce sont des réfugies sexuels, ils savent qu’ils peuvent potentiellement obtenir une nationalité européenne et ce grâce à leur virilité et à la femme caucasienne très accueillante, sensible à la détresse humaine…

    bientôt arriveront les réfugiés climatiques et là ce ne sera pas la même histoire…

     

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.