Encore un effort et l’industrie automobile va finir par inventer le vélo

L’innovation technologique va désormais tellement loin que l’industrie automobile est à deux doigts de découvrir le vélo.

Toyota a développé en effet un prototype appelé « i-road« , une voiture à trois roues qui est destinée à « transformer la ville en terrain de jeu« . Selon Toyota: « Ultracompacte et écologique, l’i-ROAD est tout aussi sûre et confortable qu’une voiture, en bien plus agile. »

Si on comprend bien le concept, il faut être « agile » et « ultracompact » pour se faufiler partout dans les embouteillages et ne plus avoir de problème pour se garer… C’est une bonne définition du vélo, qui est évidemment « écologique » lui-aussi.

Vous êtes sur la bonne voie les gars! Encore un peu de carrosserie à enlever pour gagner en « agilité », vous enlevez une roue pour gagner en « compacité ». Vous ajoutez un bon pédalier pour l’aspect « écologique » et quelques milliards de recherche-développement plus tard, vous avez inventé le vélo.

Bravo!

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

4 commentaires sur “Encore un effort et l’industrie automobile va finir par inventer le vélo

  1. Gwenael

    Soyons sérieux. La bicyclette c’est beaucoup trop utopique! Jusqu’à maintenant tous les essais de pédaliers ont échoué à se passer de l’énergie musculaire. Et pour produire de l’énergie musculaire en quantité suffisante, il faudrait des torrents de sang, des  ciels entiers d’oxygène et surtout faire le pari de rendre l’humanité autonome dans ses prises de décisions. Voudriez-vous perdre tout le bénéfice de la robotique, de l’informatique et des lois capitales du marché mondial?

    Pour produire de l’oxygène il faudrait une surface de végétation énorme sur la terre. Voudriez-vous remplacer les autoroutes et les parkings par des forêts ?

    Pour une circulation du sang suffisamment fluide, il faudrait se nourrir de racines et de plantes, et boire de l’eau. Voudriez-vous couper le robinet des nappes phréatiques aux usines de sodas et l’herbe sous le pied des boeufs et des vaches si pratiques à mettre en tranches dans nos hamburgers ?

    Par contre pour aller plus loin que l’invention qui fait l’objet de cet article tout en restant dans les limites du raisonnable pour éviter de foncer dans le mur de la lenteur et de la sauvagerie naturaliste tout en conservant les bénéfices du capitalisme dont on sait maintenant qu »il existe depuis le jurassique (les dinosaures le pratiquaient en mettant leurs oeufs à l’abri des prédateurs), un inventeur a imaginé le même véhicule que celui proposé ici, mais sans la carapace. Il appelle ça une motocyclette. Ca fonce aussi vite mais c’est plus léger. Ca ne comporte que deux roues mais ça garde l’avantage d’une technologie complexe et d’une consommation éhontée d’énergie fossile propre à favoriser le luxe des relations d’affaires internationales sans lesquelles la vie n’aurait aucun intérêt. La motocyclette: voilà l’avenir ! On pourrait même organiser des courses et des chevauchées fantastique, des concerts rugissants de moteurs et de pneus brûlés pour désennuyer les foules de pauvres tristement condamnées à cultiver la terre avec leurs mains et des outils rudimentaires dans des pays improbables dont l’exotisme sera enfin livré à notre plaisir de touristes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.