Rendez les routes aux cyclistes !

Et au lieu des 3.245.833 bicyclettes qui roulent actuellement il y en aura le double.

Je lisais l’autre jour une statistique accusant un nombre de 3.245.833 bicyclettes déclarées en France pendant l’année 1911. C’est là certes un beau résultat pour notre industrie, un sérieux avantage pour nos finances, mais, au risque de passer pour jouer les Cassandre, je trouve que ce nombre est inférieur de moitié à ce qu’il devrait être et en voici la raison.

Au début du cyclisme, le Touring-Club et l’Union Vélocipédique de France, dans un bel élan d’émulation, avaient obtenu des départements et des communes, des trottoirs réservés aux cyclistes. Ce fut pendant quelques années, l’âge d’or du tourisme des familles entières partaient le dimanche se reposer loin de Paris, se délasser, en pratiquant doucement le sport le plus agréable et le plus économique.

Mais, qu’ont fait, depuis 1895, les communes pour l’entretien de ces voies cyclables ? Celles ci sont actuellement dans un état désastreux, ravinées par les eaux, défoncées par les travaux de toutes sortes entrepris depuis 10 ans, tramways, gaz, etc.

Maintenant que l’automobile a pris cette extension extraordinaire, le cycliste se trouve chassé de la route il en est réduit à rouler sur un mauvais trottoir sous les regards malveillants des piétons.

Rien n’a été fait pour conserver la route aux cyclistes et combien de familles, autrefois ferventes de la bicyclette, ont abandonné leur passe-temps favori, fatiguées de rouler dans la poussière, sur des routes cahoteuses et sillonnées de bolides.

Je ne voudrais pas oublier non plus les coupe-jarrets de la route, vagues mastroquets et réparateurs peu scrupuleux, qui sèment des clous devant leurs portes pour obliger le cycliste à s’arrêter et à consommer.

Je crois qu’une règlementation sérieuse s’impose si l’on ne veut pas voir tous les gens raisonnables se lasser d’un sport qui devrait être le plus aimé et le plus protégé, car il est une source de richesse pour les banlieues des villes où les automobiles ne s’arrêtent pas.

Il devrait y avoir une commission départementale, affiliée aux groupes sportifs, qui obligerait les municipalités à l’entretien et à la création de chemins cyclables.

Il faudrait de l’argent, beaucoup d’argent, pour accomplir ces réformes mais si l’on réfléchit que ce chiffre qui semble énorme de 3.200.000 bicyclettes pourrait être presque doublé grâce à elles, il ne doit pas y avoir à hésiter à les entreprendre. Le puissant Touring-Club de France devrait faire un appel à ses adhérents et il est certain qu’il parviendrait ainsi à un résultat auquel tous les sportsmen applaudiraient avec enthousiasme.

BILL.

Source: La vie au grand air, 8 juin 1912

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

Un commentaire sur “Rendez les routes aux cyclistes !

  1. WITTMANN CLEMENT

    A propos de vélo, avec des amis ont a commencé un tour de France à vélo pour les droits de la terre et contre l’écocide (site clement-wittmann.fr) . IL est possible de rejoindre cette initiative. Le mail est monod54.fr@gmail.com     A bientot donc    clément

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.