Propagande et illusion

La journaliste du CityLab, Laura Bliss, écrit sur « le domaine du transport spéculatif. » C’est un concept utile, désignant l’ensemble des promesses énormément prometteuses relatives aux automobiles «autonomes» et «électriques».

L’une des questions que soulève ce domaine en plein essor est de savoir dans quelle mesure, au niveau de la planification et de la gestion, il découle de l’illusion et dans quelle mesure de la propagande.

Certes, l’illusion est là. Les gens qui gagnent bien leur vie en travaillant sur des produits mortels trouvent des moyens non seulement de les justifier, mais aussi de les présenter comme visionnaires.

Pourtant, l’habitude d’inclure des promesses technologiques grotesques dans le marketing automobile n’a pas émergé la semaine dernière. C’est aussi vieux que la poussée de la classe supérieure pour vendre des voitures.

Ce fait suggère fortement que l’utilisation des promesses de la voiture du futur est aussi sciemment propagandiste, c’est-à-dire que les constructeurs automobiles utilisent consciemment des images de futurs impossibles comme couverture pour maintenir le hachoir à viande existant.

Hélas, comme les entreprises sont des tyrannies privées, on ne sait toujours pas dans quelle mesure le domaine de l’automobile spéculative est une tactique de marketing soigneusement planifiée. Mais il serait extrêmement fascinant de mettre la main sur les preuves.

Source: https://www.deathbycar.info/

Karl Marx

A propos de Karl Marx

Karl Marx himself