Inauguration de « la plus petite voie de bus en site propre du monde » à Biarritz

Monsieur Michel Veunac, maire de Biarritz, Monsieur Eki Séleplufaur du Guiness World Records et Madame Christelle Manverte du Grenelle De l’Environnement ont l’honneur de vous inviter à l’inauguration de la plus petite voie de bus en site propre… du monde! Celle-ci se fêtera en grande pompe et à la hauteur de cet ouvrage si impressionnant, à Biarritz, le samedi 8 février 2020 à 11H sur le rond-point de l’Europe.

Monsieur Veunac est fier de présenter ce record incroyable à l’ensemble des Biarrots et Biarrotes qui avaient cru en ses promesses de révolutionner la mobilité et de s’inscrire pleinement dans la transition écologique. Car oui, c’est avec précisément 349,45 mètres de voie de bus en site propre sur les 4 kilomètres de parcours du trajet du tram’bus, soit moins de 10% du total, qu’il remporte à ce jour le record du plus petit aménagement réalisé pour le développement des transports en commun. Cet exploit, si rare et audacieux qu’on a du mal à y croire, marque en profondeur le premier mandat du maire de Biarritz. Il illustre on ne peut plus clairement l’importance que Michel Veunac accorde à l’urgence climatique et à la crise écologique!

Au programme :

Mesure au millimètre près et confirmation du record par la délégation présente du Guiness World Records

Coupe du ruban par Monsieur le maire

Apéritif et buffet offerts avec les quelques sous restant du budget tram’bus. C’est pas que les 349,45 mètres aient coûté très cher, mais le reste a été utilisé pour rénover entièrement les avenues Biarrotes dédiées au tout voiture, et ça faisait un sacré paquet de kilomètres!

Nous espérons vous voir nombreuses et nombreux lors de cette inauguration, qui sera aussi l’occasion pour Monsieur le maire de Biarritz de faire quelques annonces sur son prochain mandat. D’après certaines sources, il projetterait de réaliser une piste cyclable longue de près de 3 mètres et 57 centimètres, et ce, dès sa réélection!

https://bizimugi.eu/

Bizi!

A propos de Bizi!

Mouvement basque luttant contre le changement climatique et pour la justice sociale

4 commentaires sur “Inauguration de « la plus petite voie de bus en site propre du monde » à Biarritz

  1. Françoise

    Je connais Biarritz et ça ne m’étonne pas du tout ! L’urgence climatique reste vraiment le dernier souci de cette municipalité, décidément plus que jamais entièrement climatosceptique ! Comme le trafic automobile m’a indisposé lors de mon dernier séjour, je n’ai pas prévu d’y retourner.

  2. Bernard

    Pas que je défende le maire de Biarritz, mais il y a sujet à rire ( rire jaune) à bien d’autres endroits.

    Que penser par exemple des prétendus couloirs de bus de la rue Ordener à Paris ?  https://www.google.fr/maps/@48.8926036,2.3436275,3a,75y,280.03h,83.11t/data=!3m6!1e1!3m4!1sXKX-dFDygxTrV-goocdiTA!2e0!7i16384!8i8192

    Outre qu’ils ne sont jamais respectés (mais c’est tellement ordinaire à Paris) ils ne sont même PAS AUSSI LARGES que les bus ! Le foutage de gueule est partout.

     

  3. Pédibuspedibus

    Allez-donc essayer de trouver des statistiques nationales sur les réseaux de transports urbains et leur linéaire cumulé de lignes de bus en site propre :  bernique…! Rien non plus sur le pourcentage de carrefours ou de lignes de bus qui bénéficient de la priorité aux feux : le CEREMA est parfaitement muet là-dessus. Données stratégiques pour juger de la consistance de la volonté politique locale pour limiter l’hégémonie automobile sur la voirie et dans les têtes…

    Le même organisme a pris un an de retard l’an passé pour la diffusion gratuite des statistiques réseaux, où figurent en particulier leur fréquentation – et l’évolution sur cinq ans -, la vitesse commerciale des bus et trams et d’autres infos financières… :

    https://www.cerema.fr/fr/centre-ressources/boutique/transports-collectifs-urbains-province-evolution-2011-2016

    Si ça continue on va être obligé de payer un bakchich à Poupoute ou aux Chinois, pour que leurs services de renseignements nous renseignent en temps réel, plutôt que de poireauter deux à trois ans…

Les commentaires sont clos.