Tu l’as vue, ma grosse bagnole?

Emmanuel Macron présentait ce mardi un plan de relance pour la filière automobile. Les véhicules électriques devraient bénéficier de mesures incitatives supplémentaires. Mais quid de la taille des voitures? Entre 1960 et 2017, le poids moyen des voitures a en effet augmenté de 62 %.

De tous les secteurs d’activité percutés par l’épidémie de coronavirus, celui de l’automobile a été un des plus durement atteints. Selon une enquête réalisée au mois d’avril par le CNPA, le Conseil national des professions de l’automobile, les ventes ont baissé de 66 % au plus fort de la crise, mettant en péril les constructeurs, leurs sous-traitants et tout le secteur de l’après-vente. C’est dire si le plan de relance qui doit être annoncé ce mardi est on ne peut plus attendu par la filière.

Laquelle filière occupe une position stratégique dans le paysage français, à la fois sur le plan économique (155 milliards d’euros de chiffre d’affaires), sur le plan social (400.000 salariés) et sur le plan politique (produire des voitures est un des éléments de notre souveraineté nationale). Mais à ces 3 dimensions, il faut bien sûr en ajouter une 4e: l’enjeu écologique. L’exécutif est très attendu sur la cohérence entre les modalités du plan de relance et la stratégie nationale bas carbone de la France.

Dans cette perspective, et même s’il est loin d’être parfait, le véhicule électrique a une nouvelle place à prendre face aux modèles essence ou diesel. Mais il est une dimension du problème qui est peu abordée, alors qu’elle est pourtant essentielle en matière de sobriété énergétique: la taille des voitures. Car plus une voiture est grande, plus elle a de chances d’être lourde…et plus elle va consommer d’énergie.

C’est ce qu’explique le chercheur Aurélien Bigo dans un fil éclairant consacré au sur-dimensionnement des voitures, qu’il vient de publier sur Twitter. Pour les besoins de sa thèse sur la transition énergétique dans les transports, il a notamment compulsé les données de l’Argus sur les 60 dernières années. D’où il ressort que nos voitures sont de plus en plus grosses. (vous pouvez également découvrir ses travaux en cours ici)

En 1960, elles pesaient en moyenne 778 kilos; en 2017, 1262 kilos, soit une prise de poids de 62 %: c’est énorme! Un peu plus longues qu’avant, un peu plus larges, beaucoup plus hautes (de 20%), les voitures ont gagné en volume, ce qui les a rendues plus confortables. Elles ont aussi gagné en équipements, ce qui les a rendues plus sûres. Mais ce que vous gagnez en confort et en sécurité, vous le perdez en aérodynamisme: il faut déployer davantage de puissance, donc davantage d’énergie, pour les faire rouler.

Le cas le plus emblématique, ce sont les SUV, l’autre nom du 4X4, en mode greenwashing. Dans un rapport publié en septembre dernier, l’ONG Greenpeace évoquait l’impact, sur les émissions de gaz à effet de serre, de ces véhicules plus gros, plus lourds et de plus en plus nombreux: ils occupaient en 2018 un tiers du marché contre seulement 8 % dix ans plus tôt.

Bien sûr, l’efficacité énergétique des voitures a beaucoup progressé. Mais les gains ont été absorbés par le poids. Sans compter le fameux effet rebond, qui fait que les gains d’efficacité se traduisent souvent par une hausse de la consommation. Ainsi le kilomètrage annuel moyen a-t-il lui aussi considérablement augmenté, quasiment de moitié depuis un demi-siècle.

‘’Le grand paradoxe’’ relève encore Aurélien Bigo, ‘’c’est que malgré ces hausses de dimensions, les voitures transportent moins de monde’’ qu’avant. Leur taux de remplissage moyen est passé de 2,3 personnes par véhicule en 1960 à 1,6 aujourd’hui: ‘’le nombre de places (5 en moyenne) est donc largement sur-dimensionné pour la majorité des usages’’.

La logique voudrait que, à essence ou électrique, les voitures redeviennent plus petites, sans rien enlever à la sécurité. C’est possible, en commençant peut-être par limiter leur puissance. Là encore, les chiffres sont éloquents: la vitesse maximum est passée de 130 km/h en 1966 à 186 km/h en 2017: est-ce vraiment nécessaire? Mais là, on passe d’un domaine qui relève de l’ingénierie à un autre qui a à voir avec la psychanalyse. L’homo-automobilis est-il prêt à en avoir une moins grosse?

Hervé Gardette
https://www.franceculture.fr/emissions/radiographies-du-coronavirus/tu-las-vue-ma-grosse-bagnole

AutoMinus

A propos de AutoMinus

Rédacteur de Carfree France, spécialiste des questions psychologiques de l'automobile, en particulier concernant le 4x4, les courses de formule bourrin, le paris-dakar, les courses de quad, la moto et toutes les conneries motorisées qui polluent la vie

45 commentaires sur “Tu l’as vue, ma grosse bagnole?

  1. jol25

    J’avais pris l’habitude de guetter la gamme 205 (une des voitures les plus vendues en France)

    205(1983): 740-980 kg

    206 (1998): 910-1190 kg

    207 (2006): 1156-1418 kg

    208 (2012): 975-1160 kg

    208 (2019): 980-1090 kg

    Notons la baisse sur les 208, car ça devenait vraiment énorme (les constructeurs cherchent du gain de poids partout).

    Personne n’est choqué car c’est justifié par la sécurité (ben oui, tu t’emplafonnes à 130km/h et tu n’as rien ou en tout cas tu survis)

    Vous voulez faire adopter une nouvelle technologie (foireuse), vous la faites passer par la case « santé ». En automobile, c’est la case « sécurité ».

    Donc diminuer le poids, c’est aussi diminuer la vitesse possible. Impensable que cela reste un argument pour la vente de véhicules personnels aujourd’hui.

  2. Pédibuspedibus

    j’veux des stats sur les mensurations quéquettiques sur la même période historique moaaaaaaaaaaaaaaaaa…

    et vous Mesdames… ?

    l’enrouleur ne vous gênerait-il pas… ?

    encore un terrain d’étude super excitant pour les chiances sociales…

     

    BOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

  3. jol25

    On pourrait parler du bruit, qui est lié, et que la crise covid a mis en avant (ou plutôt son absence).

    Le bruit de roulement est majoritaire sur la plupart des voitures modernes, au compartiment moteur bien isolé phoniquement (et c’est du poids en plus). Le bruit de roulement est proportionnel au poids, à la taille des roues, la largeur et la hauteur des pneus.

    Aujourd’hui, la mode c’est des pneus taille basse sur des roues de carrosses pour les SUVs, entre autres (pour faire comme les prototypes d’expo dans les salons, ou les bôs dessins des designers automodébiles). Et donc le bruit est à l’avenant.

    Et pour ceux qui croient encore à la voiture électrique : faites passer une voiture électrique et une thermique à 50km/h, vous verrez que le bruit est à peu près similaire… D’autant que l’électrique n’a pas le bénéfice du poids (renault zoé 1468kg), donc également plus de particules de pneus et de plaquettes…

  4. Prolo

    « Elles ont aussi gagné en équipements, ce qui les a rendues plus sûres. »

    Plus sûres… pour celui qui est dedans et qui fait l’andouille.

     

    Pour celui qui arrive en face dans une vieille voiture, ou qui est à pieds ou à vélo, les nouvelles voitures sont au moins aussi dangereuses. Peut-être plus, car elles sont plus hautes et offrent moins de visibilité dans l’environnement immédiat.

  5. Zaph

    Un autre effet collatéral de cette inflation dimensionnelle est la nécessité d’élargir les espaces de stationnement au détriment des autres usagers de l’espace public que sont les piétons et les cyclistes.

    Toujours plus d’espace pour ces auto(im)mobiles.

    A noter également la tendance perverse à élargir les routes départementales, redresser et relever les virages, pour que les monstres d’acier puissent se croiser avec des vitesses de plus en plus élevées.

    En montagne ces virages relevés imposent des pourcentages de pente déraisonnables pour les cyclistes en ballade.

  6. vince

    En parlant des voitures de plus en plus grosses, on tombe forcément sur un type qui affirme que « on vend des SUV parce que c’est ce que les gens veulent ».

    De là, des heures d’effort pour expliquer que dans nos économies « ce sont les entreprises qui imposent des produits aux consommateurs, et non l’inverse » (Galbraith).

    D’où les innombrables pubs, etc.

    On se croit libre, mais on est soumis à une énorme pression sociale et économique.

  7. Lydie

    Le texte comme les commentaires sont passionnant. Ma question sans doute inutile: Comment faire plier les industriels de toutes natures pour qu’ils fabriquent des produits adaptés aux réels besoins et bons pour la santé de tous? Vous avez sans doute entendu comme moi le plan pour sauver l’industrie automobile. Tout le monde semble enchanté? Est ce raisonnable? La première réaction ne serait elle pas de boycotté tous ces produits néfastes? La deuxième d’imposer des publicités véritablement informatives et en limiter l’impact. La troisième mieux persuader les décideurs d’agir en urgence sur le réchauffement climatique. Nous allons être une fois de plus les dindons de la farce le monde d’après sera pire que le monde d’avant si rien ne change pour aller un peu plus vite s’emplafonner dans le mur.

  8. Tom Lobo

    @jol25

    « Personne n’est choqué car c’est justifié par la sécurité (ben oui, tu t’emplafonnes à 130km/h et tu n’as rien ou en tout cas tu survis) »

    Faux, à 130 km/h quelque soit le véhicule et l’endroit du choc tes chances de survie sont nulles. Pourquoi d’après toi, les tests euro ncap ne dépassent pas les 64 km/h et encore sur barrière déformante ? (https://fr.wikipedia.org/wiki/Euro_NCAP#Choc_frontal). Si tu veux survivre à 130 il te faut un arceau cage comme en rallye mais pas un boulonné pour amateur, un vrai, intégré à la caisse du cercueil …

    Le principal problème du surplus de poids des véhicules actuels est l’énergie cinétique qu’ils emmagasinent et qu’il va bien falloir arrêter pour éviter tous ces piétons et cyclistes qui (c’est bien connu) font n’importe quoi pour nous empêcher d’être à l’heure au travail. Par ailleurs, les pneus larges sont enclin à plus d’aquaplaning et ne sont pas gage de plus de sécurité voir même d’une meilleure tenu de route (température, usure, état de la route sont aussi d’importants facteurs d’adhérence).

    @Lydie

    « Comment faire plier les industriels de toutes natures pour qu’ils fabriquent des produits adaptés aux réels besoins et bons pour la santé de tous ? »

    Ce n’est tout simplement pas leur boulot. Leur boulot est de faire gagner du fric à leurs actionnaires. Cela fait longtemps que les préoccupations de leurs clients ils s’en battent les coudes. Inventée en 1903, il aura fallut attendre juillet 1973 et une LOI les obligeant à en équiper leurs tas de m. (pardon) leurs véhicules pour que la ceinture de sécurité soit rendue obligatoire (et attendre encore 1979 pour qu’elle le soit en ville aussi). Bref …

  9. Pédibuspedibus

    ah ma chère Lydie… !

    […] imposer des publicités véritablement informatives et en limiter l’impact.

    comme la bonne du curé, avant la messe à la gloire de Ste-Gnognole, qu’on m’autorise cette tirade : …

    moaaaaaaa j’voudrais bien… mais je peux point… ouin ouin…

    https://www.youtube.com/watch?reload=9&v=_KkNUdBST6U

    à bordo-bordel ces abrutis de zélus zélés n’ont rien trouver de mieux que de foutre des bâches publicitaires de 470 m2 – il en faut un peu plus d’une vingtaine de cette taille pour couvrir un hectare… – à la gloire de toutes les merdes fraîches pondues par le St-Système industriel du secteur honni, bien visibles sur l’une des plus grandes places de la ville, l’ancienne place royale, renommée « place de la bourse », aux messages débiles déchiffrables même de l’autre côté de la Garonne, sur l’autre rive… !

    https://www.lebonbon.fr/bordeaux/news/la-facade-du-palais-de-la-bourse-recouverte-de-publicites-gigantesques/

    OK pour en limiter l’impact :

    stage d’alpiniste gratos chez Greenpeace… ? pour être cap d’escalader les échafaudages et y peinturlurer dessus des messages, du type… :

    la bagnole y en a marre !

    hors de ma ville… !

     

  10. Mat B

    SUV n’est pas un joli nom du 4×4, c’est l’appellation du machin en anglais.

    Comme je l’ai déjà dit sur plusieurs sites, et l’approche d’Aurélien Bigo va dans ce sens, seule la taille compte (), par conséquent le poids, bien sûr. Ma 2008 pèse moins lourd qu’une 308 break et est considérée comme SUV.

    J’adore aussi la photo qui illustre bien des choses, mas ayant habité en Calédonie, j’ai vachement conscience d’un truc qui n’est peut être pas évident pour tous. Devant la multiplicité des véhicules haut, l’instinct de sécurité veut qu’on rehausse soi même  son véhicule. Là bas nous avions une C1 et quand on passe à coté d’un RAM et que la calandre est au dessus de sa tête, on regarde les Dusters avec envie

  11. jol25

    @Tom Lobo : pas de problème avec euroncap, c’était pure exagération de ma part 🙂 Néanmoins, comme vous le soulignez, cela met bien en évidence un problème de vitesse potentielle (la physique est assez implacable à ce sujet).
    A noter à propos de ces tests, je me suis toujours demandé comment les SUV (type 3008) dont la calandre tape le torse, passe le choc piéton, en vert en plus (https://www.euroncap.com/en/results/peugeot/3008/11055). Et bien il faut surtout que la tête ne vienne pas taper quelque choses de « dur » à 40km/h, en l’occurrence le pare-brise. C’est pour cela que les voitures retrouvent un capot conséquent: pour que le piéton vienne y « appuyer » sa tête en cas de choc… No comment.

    Mais un gamin , lui, il va se juste faire écraser la tronche sur la calandre, comme un moustique.

  12. Prolo

    Il va finir par y avoir un créneau (:D) pour des voitures suffisamment basses et étroites pour passer SOUS les SUV !

    Comme un vélo couché ou une F1, voyez le genre ?

  13. vince

    Les voitures sont de plus en plus large au détriment des cyclistes. Des fois on ne peut plus remonter les files car certaines voitures se touchent presque.

    Des voitures prennent aussi toute la largeur de la rue quand elles manoeuvrent, il y a à peine 50cm pour passer.

    Allez, je prends toute la place pour moi.

     

  14. Pédibuspedibus

    allons bon après la longueur la largeur maintenant…

    va-t-on devoir parler d’hyper inflation bandante – comme pour l’origine du monde… – devant les charmes de Ste-Gnognole… ?

    boaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaa

  15. paulo

    alors moi j’ai un petit souci avec cette stigmatisation des SUV.

    Je m’explique :  j’ai depuis peu un gros duster 2, haut sur patte, grosse caisse… bref un bon suv (mais on m’en tient encore pas trop rigueur car c’est Dacia pas Audi…)

    Après on me dit oui la pollution, t’as vu la place que tu prends tes gros pneux, pi diesel  etc… sauf que mon duster il y a trois sièges auto à l’arrière et il est en général toujours crotteux car je me chauffe au bois d’arbres (le vrai, pas le lamellécollé des meubles écolo Ikea) donc avec un véhicule haut et bien je peux rentrer mon bois par temps sec, ce qui m’évite d’avoir à côté en plus  un 4×4 ou un tracteur de Manu Salem, ou un quad. j’ai acheté une vieille maison de campagne donc avec je tracte une remorque pour aller à la déchet’

    pi mon duster diesel il consomme 5l au cent env. c’est l’un des seuls SUV qui a l’euro 6 et donc pas de malus écolo en diesel…

    donc finalement un achat à 200% pragmatique pour nous. Une voiture qui sert à tout. Là où quasi tous les français ont deux à trois bagnoles de nos jours…

    mais je suis en SUV donc : gros con…ard de pollueur jugé par des mecs en 5008 alors qu’ils sont trois dans la voiture, ou des nanas en fiat 500 diesel à Paris, pour faire 2km…

    bref tout ça pour dire que les étiquettes c’est bien gentilles mais ça ne veut rien dire. pensez-y la prochaine fois que vous gueulerez contre un SUV

     

  16. paulo

    je voudrais aussi réagir sur un autre point.

    SUV = grosse bagnole = prends toute la place au détriment des cyclistes.

    c’est marrant car comme je l’ai dis, j’ai trois enfants, dont des jumeaux de 2 mois et je le constate depuis longtemps : les places « famille » comme les places « handicapé » sont souvent prises par qui ?

    Pas forcément des SUV…

    Non j’y constate de la berline, de la citadine, de la camionnette d’entreprise, du coupé sport, des motos, des vélos souvent aussi (ben oui ces places sont devant les portes du magasin donc on ne marche pas) mais avec des personnes SANS enfants ni handicap !! parlons-en peut-être ?!

    Cette mentalité égocentrique n’est pas liée au SUV exclusivement. faut arrêter la démagogie…

    Donc arrêtons les étiquettes !!!

    C’est simple pour ma part je me gare toujours au bout des parkings et préfèrent marcher, même avec les enfants, plutôt que de chercher une heure une place que je ne trouvais jamais, même là où je suis, censé être prioritaire…

     

  17. Pédibuspedibus

    arrêtons les zétitiquéquettes, rien que pour le Paulo, et désormais zieutons les SUV pour  le meilleur acronyme :

    Sauvons

    Uniquement

    les Valeurs authentiques (les miennes…)

     

    pas boaaaa du trou, mais alors pas du tout c’t’affaire…

  18. Zaph

    concernant les étiquettes celle  » d’écolo bobo à vélo » n’est pas mal non plus . Et on l’entend souvent aussi.

    Il faut assumer ses choix et ne pas chercher des justifications pour se donner bonne conscience.

    Un SUV avec 5 personnes à l’intérieur reste un monstre d’acier qui prend une place démesuré en ville, nécessite plus d’énergie vue son poids et son profil aérodynamique qu’un vélo mobile ou qu’un véhicule de plus petit gabarit.

    Si on veut que nos enfants et petits enfants aient une chance de vivre dans un environnement à peu prés correct, c’est maintenant l’heure des choix.

  19. paulo

    Bonjour,

    à Zaph

    Tout d’abord que je sache, à aucun, mais aucun moment, je ne colle d’étiquette d’écolo bobo à un cycliste… c’est vous qui le faites… D’ailleurs, je fais moi-même énormément de VTT dans les bois, peut-être vais-je avoir une autre étiquette du coup ?!

    Vous n’avez visiblement pas bien lu ce que je dis.

    Vélo OK : vous irez apprendre à 3 enfants en bas âges à faire du vélo hein… comment on fait là ? en Lorraine…

    Si vous vous avez su faire du vélo à deux mois, perso : je vous tire mon chapeau !!

    Donc pour continuer la logique je ne dois pas prendre de SUV : OK je prends quoi une citadine avec 3 enfants le troisième va dans le coffre et encore…  une smart surement ahaha, un break ce n’est pas mieux qu’un suv, un monospace ? quoi ? Si vous vous projetiez un peu à la place des gens vous verriez déjà de vous même que 3 enfants dans un duster c’est déjà un choix raisonnable car c’est loin d’être l’opulence niveau place…

    Ou alors j’enferme mes enfants dans un enclos, jusqu’à ce qu’ils soient en âge d’être autonomes et mobiles  donc pas de médecin, pas de visite en famille, etc  c’est ça votre environnement correct pour les générations futures ?!

    On ne fait pas le choix d’avoir 3 enfants pour leur laisser un avenir de m… dans un monde pourrie…

    Comme je l’ai dis : arrêtons tous de se regarder le nombril et cherchons un minimum à se projeter à la place des autres, plutôt que critiquer en se croyant supérieur. ça fera du bien à tous dans notre SUPERBE société actuelle où chacun crache au visage de l’autre parce que l’autre n’est pas comme soi-même.

    Moi jsuis si, moi jsuis ça, moi je suis de telle obédience, moi je fume, moi je fais de la moto, moi je suis de telle religion, moi je fais du vélo, moi tel boulot, moi jsuis syndiqué… et l’autre c’est un con…

    Chacun fait ce qu’il veut et surtout ce qu’il peut également…

    Pour info, je ne vis pas en ville du tout, si vous aviez bien lu je dis d’ailleurs que je fais mon propre bois…donc ville pas du tout. Le bois c’est renouvelable, à la différence des batteries des vélos électriques ou des trottinettes de bien des donneurs de leçons, si l’on veut jouer à ça…

    J’habite à la campagne. village de 200 habitants… Pourquoi ? car j’ai du terrain, des animaux, etc c’est un environnement sain, pas de bruit, les gens de la campagne sont bien moins agressifs que les urbains etc. une grande maison ancienne pour loger tout le monde. je fais régulièrement les courses avec mon gros duster pour ma voisine de 82 ans qui – honte sur elle- ne fait plus de vélo non plus…

    On fait nos fruits et légumes, rien qu’autour de la maison je compte 15 arbres fruitiers différents que l’on a planté, on fait notre jardin, quelques animaux, on trie etc mais non on a un suv : boouuhh.

    Mais peut-être que maintenant que j’ai dit que j’avais des animaux vais-je avoir aussi l’étiquette de l’agriculteur pollueur à la différence du « bobo urbain » pour vous reciter, qui fait pousser ses trois tomates bio dans son carré potager à 400 euros de Jardi  et découvertes…

    pour la plus grosse consommation d’énergie de la voiture : mon ancienne C4 consommait 4,8l , le duster 5l au cent en réel, mais il est plus grand ben oui c’est pour ça qu’on l’a acheté car 3 enfants dans une C4 ça ne rentre pas. donc une ptite hausse de conso n’est pas étonnante…

    enfin bref……

    Mais rassurez-vous, si demain je croise un cycliste ou un piéton ou autre je continuerais à être respectueux, à ralentir et m’écarter avec ma grosse bagnole pour ne pas le frôler alors qu’il y a de la place etc etc.

    Et ça, ce n’est pas lié au SUV, non c’est du savoir-vivre et de l’empathie… Je le faisais déjà dans ma petite bagnole d’étudiant, je le fais à vélo quand  je croise des piétons aussi. Le savoir-vivre, le respect et l’empathie… ce qui manque visiblement beaucoup dans notre beau pays…que l’on soit en SUV ou à vélo.

     

    bonne journée

  20. vince

    @ Paulo

    Pas de soucis. On ne parle pas de cas personnels en fait. L’important est de VOULOIR un monde sans voiture.

    La réponse ne peut être que collective. A part de purs citadins ou des cas particuliers il est rare EN L’ETAT ACTUEL des choses de se passer de voiture pour beaucoup. Avec des bambins et l’étalement urbain, c’est une gageure.

    Mais on fait tout pour, ça signifie qu’on milite pour les transports en publics, pour les mobilités douces (=actives) dès que c’est possible, pour les commerces et les services de proximité, ça signifie que ma prochaine maison sera proche d’une gare ou plus petite mais en ville etc.

    Il serait bien plus efficace de légiférer sur la taille des véhicules que de demander à chacun de bien vouloir s’il vous plait messieurs mesdames ne pas acheter un véhicule trop gros. C’est à l’état de partager la place qui est limitée et les cyclistes défendent leurs droits c’est normal.

     

     

  21. Tom Lobo

    @paulo

    Vous êtes ici sur un site anti-système spécialisé. Et cette spécialité est de faire une sévère critique d’un moyen archaïque et mortifère de déplacement : la bagnole. Qu’elle soit petite, grosse, haute, basse, large ou étroite, qu’elle ressemble à un camion, un bus, une camionnette, qu’elle soit électrique, diesel ou à piles à combustible nucléaire, qu’elle soit repeinte en vert ou à poids jaunes, elle reste et restera un anachronisme hérité d’un passé suicidaire de destruction environnementale ou la course au progrès ne se voyait limitée que par l’intelligence des scientifiques et ingénieurs, une fausse bonne idée, une aberration.

    Faire ici l’apologie de l’automobile c’est un peu comme essayer d’apprendre à un poisson rouge à faire du vélo … NO WAY.

    Vos réflexions, pour ce qu’elles valent (et sans animosités aucune de ma part) ne sont que le fruits d’un système en train de s’écrouler, de mourir et plus vous tentez de justifier votre choix et plus vous sombrez dans le piège de ce système qui vous a appris à penser comme cela et, accéssoirement à chérir un objet, une marchandise …

    Et dans ce cas posez-vous la question : dacia c’est mieux que audi ou suis-je victime d’une forte aliénation du marketing publicitaire ?

    Je ne sais pas ce qui à motiver votre visite sur ce site mais puisque vous y êtes, je vous conseille fortement la lecture des articles y figurant. De ce bout de la lorgnette, cela ne vous sera qu’on ne peut plus profitable.

  22. paulo

    Bonjour Tom,

    Merci de m’avoir répondu. aussi vais-je prendre le temps de vous répondre moi aussi.

    tout d’abord votre conclusion : « je ne sais pas ce qui a motivé votre visite sur ce site » et bien c’est très simple : l’ouverture d’esprit, l’intérêt intellectuel comme social pour les autres, la volonté de me cultiver, de m’intéresser à autre choses qu’à ma personne et à ce que je pense… oui je sais : de nos jours cela interpelle !!

    ensuite vous me dites que je chérie ma voiture, vous n’avez pas bien lu ce que j’ai écris… je dis que cette auto est un outil pragmatique… pensez-vous sérieusement que toute personne qui adule sa voiture ne prendrais que le risque d’aller dans un chemin de bois avec, voire même la sortir deux secondes des routes tracées pour elle… donc ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit SVP… ma voiture n’est jamais lavée, même pas une fois l’an, j’y passe deux coups d’aspirateur dedans par an et un coup de chiffon sur le tableau de bord de temps en temps… si pour vous c’est chérir un objet… je fais selon vous l’apologie de la voiture. Non. je m’en passerai volontiers si je le pouvais.

    Je tente de « me justifier ». cela fait plusieurs fois qu’on me le reproche… mais pardon, heureusement que l’achat d’une voiture a une justification. Croyez vous que je m’amuse à dépenser des milliers d’euros dans l’achat d’une auto, juste par pur plaisir égocentrique. Savez vous le budget que ça coute en pneumatique en assurance etc ? donc oui il y a des raisons à l’achat d’une voiture. je ne suis pas rappeur US qui collectionne les supercar dans son garage, juste pour frimer et jeter mon argent par la fenêtre.

    Comme je l’ai dit très concrètement, nous avons fait le choix de vivre à la campagne et pas en ville. pour nous, comme vous le dites : vivre en ville NO WAY. Hier le grand a passé sa fin d’aprem a cueillir des cerises et faire de la confiture avec sa mère… nettement mieux que de squatter dans un abri-bus sur un boulevard surpollué a mater youpor… sur un smartphone avec des potes. Plutôt que de mater la tv ou jouer à la console, dans son appart’ de 25m2 à Paris,  ce matin il a biné le jardin avec moi…

    Quand nous avons acheté il y a une décennie, il y avait une boulangerie-supérette, un médecin, une école. c’était génial pour un si ptit patelin. Aujourd’hui, la boulangerie a fermé, le médecin a pris sa retraite et l’école ce n’est plus que la maternelle… Mon boulot est à une demi-heure d’autoroute, avant je travaillais à 10 minutes du village j’y allais même en VTT ou à pieds le long du canal quand il faisait beau… puis la boite a coulé.

    premier hôpital une demi heure d’autoroute… médecin un quart d’heure de route, courses un quart d’heure de route, première gare idem. bus il y en a DEUX par jour !! donc expliquez moi CONCRETEMENT comment on fait en couple avec un enfant de 4 ans et deux enfants de deux mois. je suis réellement curieux de le savoir.

    J’ai un voisin un peu solitaire, la ptite trentaine qui a fait le choix de ne pas avoir de voiture, pour lui c’est à pied ou à vélo. c’est très respectable. Il est cependant bien heureux de venir me taper quand il a besoin d’aller en ville pour que je l’emmène ou qu’il a besoin d’une petite course… Il y a peu il a changé sa literie complète et n’a pas pris la livraison à domicile qu’il estimait trop cher pour lui, donc qui est-il venu taper avec son gros suv et sa remorque ? MOI.

    Il s’est construit une grosses serre pour son jardin l’autre jour,  qui lui a amené les matériaux avec sa voiture de pollueur archaique. MOI. On s’y retrouve toujours : il me rends service en contrepartie, il nous a donné des bouteilles de vin de sureau l’autre jour… là n’est pas le souci ; mais la vie sans voiture a TRES VITE ses limites actuellement.

    Bienvenue dans la vraie vie dirais-je avec humour.

    c’est tout à votre honneur et à celui de tous les contributeurs du site de  » faire une sévère critique d’un moyen archaïque et mortifère de déplacement » mais il faut aussi savoir être constructif, pragmatique, se mettre à la place des autres, quels qu’ils soient, et proposer des solutions si l’on veut être complet dans son raisonnement.

    On me parle de destruction environnementale : un chantier de tramway, ou de ligne SNCF ou de métro est-il 100% fleur bleue, pas du tout également… il suffit de voir la dernière LGV qui a été construite près de chez nous il y a peu : une plaie béante dans un paysage rural et naturel  façonné de longue date…

    Je me trouve des justifications : non je me heurte à la vie quotidienne d’une famille de 5 à la campagne, chose que je ne vois que très peu dans les réponses qui me sont faites. On m ‘a dit : le vélo : OK… super… un adulte et trois enfants sur un vélo. et sinon ??

    Rassurez vous, quand je peux ne pas prendre la voiture je suis le premier à laisser les clefs à la maison. mais pour le reste ?

    ce qui m’interpelle sur ce site c’est cette vision binaire du monde : il y a NOUS et il y a EUX.

    Pardon mais -moi aussi sans aucune animosité- nous ne sommes pas chez les bisounours. le monde est un peu plus complexe que cela. je partage plus la vision de Vince par exemple…

    en tout cas merci d’avoir pris le temps de me répondre tous

    bonne journée

     

  23. CarfreeCarfree

    Salut Paulo,

    merci pour ton témoignage de « campagnard » obligé d’avoir une voiture… il s’agit d’une question maintes fois abordée sur le site Carfree. Un vieux tract résume même cela…

    Source: http://carfree.fr/index.php/2008/02/03/tracts-anti-voitures/

    Personne ne dit qu’on peut se passer partout et en toutes circonstances de la voiture… Plus tu choisiras d’aller habiter loin de tout (emploi, commerce, loisirs, amis, famille, etc.), plus tu te mettras en situation de dépendance vis-à-vis de la voiture, ce que tu illustres très bien avec l’exemple de tes relations avec ton voisin. Bien sûr, on peut toujours trouver des cas « extrêmes » de gens vivant dans des coins perdus sans voiture et qui se débrouillent quand même… mais cela a vite ses limites.

    C’est pourquoi, il faut accepter aussi l’idée que tes choix de vie t’imposent des contraintes, à toi et aux autres. Vivre à la campagne loin de tout, c’est accepter volontairement de dépendre de la voiture, en termes de temps de déplacement, de coût, de pollution, etc. C’est accepter l’idée de venir polluer un peu plus la ville à partir du moment où tu viens en ville avec ta voiture (emploi, commerces, loisirs, amis, famille, etc.).

    Vivre à la campagne répond à une certaine idée de « proximité de la nature » et « d’éloignement des maux de la civilisation » dont le bruit et la pollution du trafic routier… Cette vie à la campagne a pourtant un certain coût social et environnemental, sauf si tu restes en permanence là où tu vis (travail dans tes champs, auto-production alimentaire, fabrication de tes vêtements ou de tes produits de consommation, amis et famille à côté de chez toi, etc.).

    Après, tout est « effet de masse »… Imagine maintenant que la quasi-totalité des citadins fait le même choix que toi et examine les conséquences de ce choix alors, en termes de consommation d’espace, de trafic routier, de pollution, etc.

    Le problème de cet « idéal de vie à la campagne » (ramasser les cerises et faire de la confiture…), c’est qu’il est tout sauf écologique d’un point de vue objectif à partir du moment où il ne s’agit pas d’une rupture complète avec la société de travail et de consommation actuelle.

    Des millions de gens vivant en ville i.e. en milieu extrêmement dense, pratiquant marche, vélo et transports en commun pour se déplacer, sont beaucoup plus écologiques que des millions de gens vivant à la campagne avec des modes de vie de citadins.

    C’est pourquoi, je comprends tout à fait la logique de vie à la campagne, « près de la nature », « loin de la pollution », etc. mais il faut aller au bout du concept et travailler la terre, se suffire à soi-même et refuser la société de consommation. Sinon, c’est juste de la « rurbanisation » catastrophique d’un point de vue environnemental…

     

  24. paulo

    bonjour carfree

    je partage votre idée. je ne fais pas partie de ces nouveaux ruraux  qui adorent la campagne mais doivent aller à la ville tous les deux jours pour le théatre, le ciné le café du matin etc

    la campagne c’est nos racines, nos origines. donc oui on est sommes toutes assez auto suffisant entre guillemets sur certaines choses.: œuf viande, lait fruits légumes et j’en passe.

    après j’aurais une question : il faut vivre en ville pour ne pas polluer outre mesure, pour avoir un monde meilleur etc mais pourquoi faire ? Vu que par définition vous ne sortez donc pas des lieux dits civilisés et urbanisés (transport co etc) ? nous tous les jours d’été on mange dehors pour profiter de la nature justement.

    et une autre question : oui de temps en temps je prends la voiture car il nous manque des produits impossibles à produire donc on passe par l’extérieur « pour venir polluer la ville » comme vous le dites,  mais excusez-moi ; l’urbain qui prends son vélo, où les trouvent-ils ses fruits, ses légumes, ses vêtements,  son vélo ? près de chez lui à n’en pas douter, commerce de proximité, mais qui lui amène tout cela ?? le ptit marocain du coin qui vend fruits exotiques et autres ? Il les fait derrière sa boutique, le riz pousse dans la rizière derrière le Boulevard. Non c’est un camion qui lui amène…tout un circuit de transport rondement mené et qui encombre à outrance nos routes également !! L’urbain fabrique-t-il ses vêtements, non ils portent ce qu’ils trouvent près de chez lui ou ce qu’il commande par internet et se fait livrer à domicile. donc oui il ne pollue pas directement mais pollue par procuration.

    Donc finalement ne vaut-il mieux pas être autonomes sur certaines choses et certes dépendant du commerce pour d’autres à la campagne ; qu’intégralement dépendant de tout en ville ? car c’est bien le cas d’une personne qui vit en ville…

  25. CarfreeCarfree

    Je te laisse libre de tes choix… il faut juste en assumer les conséquences, pour soi et pour les autres… Par contre, il me paraît mensonger de s’associer à une certaine forme de mythe de la vie dans la nature ou de mode de vie écologique… N’est pas Thoreau qui veut…

  26. Tom Lobo

    @Paulo

    « tout d’abord votre conclusion : « je ne sais pas ce qui a motivé votre visite sur ce site » et bien c’est très simple : l’ouverture d’esprit, l’intérêt intellectuel comme social pour les autres, la volonté de me cultiver, de m’intéresser à autre choses qu’à ma personne et à ce que je pense… oui je sais : de nos jours cela interpelle !! »

    La probité intellectuelle aurait été de votre part de lire une grande partie des articles du site se rapportant au thème pour vous faire une opinion plus juste du genre de personnes que vous risquâtes de croiser et des idées véhiculées (en vélo) ici-bas. Au lieu de cela, vous prîtes votre plus belle plume pour nous demander de justifier vos choix. Pris dans une injonction contradictoire créée par un système qui depuis le début du siècle ne cesse de privilégier un type de transport aliénatoire, cela serait donc à nous de vous (ré)conforter dans vos choix ?

    « ensuite vous me dites que je chérie ma voiture, vous n’avez pas bien lu ce que j’ai écris… je dis que cette auto est un outil pragmatique… pensez-vous sérieusement que toute personne qui adule sa voiture ne prendrais que le risque d’aller dans un chemin de bois avec, voire même la sortir deux secondes des routes tracées pour elle… donc ne me faite pas dire ce que je n’ai pas dit SVP… ma voiture n’est jamais lavée, même pas une fois l’an, j’y passe deux coups d’aspirateur dedans par an et un coup de chiffon sur le tableau de bord de temps en temps… si pour vous c’est chérir un objet… je fais selon vous l’apologie de la voiture. Non. je m’en passerai volontiers si je le pouvais. »

    Je n’ai pas dis que vous chérissiez votre voiture, j’ai dis que le système capitaliste, pour son plus grand bien et dans une démarche mercantile éprouvée, vous aura (berné une fois de plus) permis de choisir le véhicule correspondant à vos besoins et à vous cacher encore un peu plus votre vrai nature qui n’est pas de choisir les options du cercueil. Je ne puis que vous conseiller la lecture de « Le caractère fétiche de la marchandise et son secret » de Karl Marx (https://www.infokiosques.net/IMG/pdf/LeCaractereFeticheDeLaMarchandise.pdf).

    « Je tente de « me justifier ». cela fait plusieurs fois qu’on me le reproche… mais pardon, heureusement que l’achat d’une voiture a une justification. Croyez vous que je m’amuse à dépenser des milliers d’euros dans l’achat d’une auto, juste par pur plaisir égocentrique. Savez vous le budget que ça coute en pneumatique en assurance etc ? donc oui il y a des raisons à l’achat d’une voiture. je ne suis pas rappeur US qui collectionne les supercar dans son garage, juste pour frimer et jeter mon argent par la fenêtre. »

    Et plus vous vous justifiez et plus vous nous étalez votre asservissement au système, votre aveuglement à ce qui vous aliène et vous éloigne de votre propre nature.

    « Comme je l’ai dit très concrètement  … Bienvenue dans la vraie vie dirais-je avec humour. »

    J’ai lu un article dernièrement qui disait que plus de 70% des franciliens souhaitent ardemment quitter la ville pour la campagne … Cela ne vous interpelle-t-il pas ? Pourquoi tous ces braves gens ne partent-ils pas des villes pour venir envahir (en S.U.V.) nos belles campagnes ?
    Par le bout de la lorgnette « lutte des classes », le capitalisme a crée depuis presque 2 siècles un système privilégiant (obligeant est plus exact) le regroupement des gens en ville et a mis en place tout une infrastructure lui permettant de les exploiter plus facilement (https://www.marxists.org/francais/engels/works/1845/03/fe_18450315_pref.htm). Nous en sommes les héritiers et les esclaves. Si les gens pouvaient trouver un travail rémunérateur et les infrastructures vitales minimum pour pouvoir y vivre, ils y seraient déjà à la campagne sauf quelques rappers américains peut-être … et tous ces cons de pauvres qui font rien qu’à vouloir s’entasser à 15 dans des 2 piéces mal-chauffés …

    « c’est tout à votre honneur et à celui de tous les contributeurs du site de  » faire une sévère critique d’un moyen archaïque et mortifère de déplacement » mais il faut aussi savoir être constructif, pragmatique, se mettre à la place des  …
    Pardon mais -moi aussi sans aucune animosité- nous ne sommes pas chez les bisounours. le monde est un peu plus complexe que cela. je partage plus la vision de Vince par exemple… »

    Il ne m’appartient pas de trouver des solutions à vos problèmes de bobo. La révolution ne sera ni télévisée ni « internetisée » et tenter de réveiller le pékin moyen par quelques textes désabusés m’a appris l’humilité. Chacun emprunte le chemin de la vérité à son pas et en temps voulu (ou pas). Le réveil vient de l’intérieur et sera plus ou moins violent suivant son degré de conditionnement.

    Je n’ai pas de pilule rouge à proposer.

    Encore une fois, le site regorge d’articles présentant des ébauches de solutions, les auriez-vous tous lu ?

    Bien à vous.

  27. Paulo

    Bonjour Tom

    Alors oui je dois vous l’avouer, vous avez vu clair dans mon jeu :  je n’ai pas lu l’intégralité des 5000 articles du site.

    Cela fait deux semaines que je me ballade dessus. Je n’ai donc eu la « probité intellectuelle », ou dirai-je simplement le temps matériel (c’est mathématique)  de tout lire, articles et commentaires inclus.

    QUELLE SURPRISE !

    Mais je vais vous répondre :

    Vous affirmez : « la révolution ne se fera pas par Internet ». Avez-vous eu la probité intellectuelle de lire l’exhaustivité des articles, textes etc présents sur le net avant d’être aussi péremptoire à ce sujet  ?  comment pouvez-vous dénoncer un système que vous ne connaissez pas… Un peu de sérieux !?

    je vous rassure : je ne cherche pas qu’on m’excuse, ni règle mes problème, ni justifie mes justifications.

    Je ne m’attendais pas à ce qu’un internaute de Montmartre, derrière son ordi me dise avec un clin d’oeil évocateur et une tape sur l’épaule :

    – « t’as bien fait Gamin »

    – « Oh merci Papé ».

    Avec en toile de fond, pour plus de solennité,  la musique des Knaky Hert…a (surement mon asservissement à la société de consommation capitaliste)  .-)

    non je suis un grand garçon.

    Donc rien de tout ça. ma première remarque était de dire qu’on utilisait un peu facilement l’étiquette sur ce site. D’ailleurs je vois que je suis devenu bobo maintenant. Zaph disait que c’était les cyclistes qu’on taxait de bobo maintenant c’est le méchant en SUV.

    Mais qui est-il ce bobo, que fait-il ? On ne le sait pas vraiment ? Du coup c’est pratique. c’est un peu fourre-tout. Bobo à la ville, bobo à la campagne, bobo fait du ski, bobo…

    non je disais juste que les étiquettes c’est très dangereux.

    que des cons on en trouvait partout (pas que chez les propriétaires de quad : vous voyez j’ai un peu lu quand même…)

    oui partout, qu’on soit en SUV, en coupé sport, en quad, et même à vélo.

    L’automobilistes est un meurtrier primaire, égocentrique, ventripotent, étriqué, etc (ça aussi je l’ai lu). Tous.

    et bien que de généralisation !

    Mais il y a des cons chez les cyclistes aussi. pas plus tard qu’il y a deux semaines mon épouse sur un trottoir avec la poussette jumeau à croisé un vélo. Le gars a mis un grand coup de pieds au passage dans la poussette avec les enfants dedans car selon lui Madame ne frôlait pas assez le mur pour laisser passer Mossieur à vélo luttant pour un monde meilleur.

    Bel état d’esprit ! vous voyez et pour autant tous les cyclistes sont-ils des cons ? Est-ce ce que je devrais dire ? Ben non.

    il suffit d’aller à Paris un quart d’heure pour voir comment les cyclistes traitent les piétons, on vous frôle à grande vitesse, vous insulte, vous carillonne etc

    Le cycliste n’est pas mieux que le proprio de SUV finalement…

    Pour le reste je cherche juste à comprendre des théories qui pardon de le dire me semble bancales, inapplicables, équivalentes voire pires que le système dénoncé.

    j’ai vu un article « jetons les smartphones » article posté depuis un ordinateur sur un site Internet…

    C’est une blague ?!

    j’ai vu un article concernant l’aberration écologique des routes goudronnées mais aussi un article qui demande plus d’aménagement cyclable digne de ce nom pour les cyclistes. Près du canal chez moi avant il y a avait un beau chemin de halage caillouteux et enherbé, depuis la création de la voie verte c’est un superbe bandeau bitumeux avec glissières de sécurité etc.  où les cyclistes font la loi à vitesse folle pour un lieu de cohabitation avec les promeneurs à pieds.  Donc le goudron sous une voiture c’est nul mais sous un vélo ça va.

    je suis assez étonné des contradictions de ce site, donc essais de comprendre. On dénonce l’impact environnemental d’une personne qui ne cultiverait pas ses propres fruits mais… quid du cout environnemental intégral du site internet, rien que pour conserver toutes ces élucubrations (les miennes comprises) ?

     

    alors oui on peut donner des beaux mots qui veulent tout et rien dire « rurbanisation » « gentrification » et j’en passe.

    On cite MARX. Moi aussi je peux en donner plein des auteurs que je connais. c’est important la philosophie, la sociologie, l’existentialisme etc mais au bout d’un moment on vit dans un monde concret… donc mes ptits problèmes comme vous dites et bien c’est la vie ?!

     

    quand je demande ne pensez-vous pas qu’un urbain ne fait que finalement polluer par procuration en demandant à quelqu’un d’autres de lui amener ce qu’il pourra trouver près de chez lui  (et donc ce donner bonne conscience en pensant qu’il ne pollue pas), je m’attendais à une réponse concrète pas à ce qu’on me recite Karl MARX , mais je ne pense pas que ce soit Karl MARX qui me fera vivre demain, peu important la manière dont je souhaite vivre.

     

    bonne journée

  28. Mat B

    Moi j’aimerais qu’on me renseigne sur la légende des cyclistes sur les trottoirs, désagréables et tout et tout. Je n’en ai jamais vu. Le truc qui s’en rapproche le plus c’est quand ils ont mis une piste cyclable là où j’avais l’habitude de marcher au bord du canal de l’Ourq. Ah, aussi, y a eu un gros connard, que je suppose hollandais, qu’était pas content que je marche sur la route alors qu’un camion livrait garé sur le trottoir à Amsterdam.

    Si on s’étonne des cons à Paris, on peut autant s’étonner des piétons qui auraient pu, si je ne les empêchais pas, marcher sur mon fils alors qu’il avait quatre ans. Sur trottoir et dans les couloirs du métro.

    Maintenant, ce jeune homme a sept ans et me fait la morale de principe sur des sujets qu’il n’a jamais vécu concrètement, et comme il ne s’arrête jamais de parler, je le surnomme affectueusement France Inter. (J’espère avoir répondu, dans ce court intermède, à la question des bobos).

    Pour en revenir aux vélos sur les trottoirs, j’ai envie de dire à Polo qu’il a bien de la chance d’avoir des trottoirs assez corrects de manière à pouvoir faire rouler poussettes et vélos. Les miens sont trop étroits et pourris et pour le peu qu’il y en ai des potables et larges en centre ville, ils sont infestés de voitures et 2rm. Mais bon, j’ai déjà eu un Duster. Il ne m’a jamais empêché de faire du vélo, au contraire

  29. paulo

    « Mais bon, j’ai déjà eu un Duster. Il ne m’a jamais empêché de faire du vélo, au contraire »

     

    Tout à fait d’accord …

  30. Anthony GrégoireAnthony

     
    Puisqu’il est l’heure du coming out sur carfree, moi aussi j’utilise un 4×4, mais seulement l’hiver, pour mes déplacements pro en montagne, et ils ne sont pas plus gros que les autres bagnoles, la seule différence est le nombre de roues motrices. Ici, pour en revenir au sujet de la taille de l’engin, les possesseurs de 4×4 des campagnes et des montagnes privilégient la fiat panda, mais accueillent à la saison d’hiver les mastodontes 4×4 de Porsche, BMW, etc venus des grandes métropoles parisiennes et lyonnaises. Il y a toujours, sur ce site, une opposition, entre citadins et ruraux, certains plus vertueux et moins égoïste que d’autres. Qui utilise le plus la voiture, ça reste à démontrer, mais lorsque l’on voit les embouteillages Paris – Normandie pendant les vacances et longs week-ends, sont-ce les bouseux du pays d’Auge qui fuient vers la capitale, ou les citadins écolo qui ressortent le SUV pour profiter de la côte fleurie ?
    Et pour répondre à Paulo, il y a plein d’articles contradictoires sur ce site, et ça devrait continuer, j’y contribue et suis surement en contradiction avec d’autres contributeurs. Et pour soutenir Paulo, je préfère une voiture partagée à la campagne qu’une voiture confinée la semaine dans son garage citadin (ou sur la voie publique) pour sortir faire des centaines de km le Week-end enfumer nos campagnes.

    Mais sur la route, je préfère toujours un con à vélo qu’un con en voiture, ça fait moins mal !

  31. vince

    Pour qu’un débat soit intéressant il faut un minimum que les participants se documentent. Le fléau écologique de l’étalement urbain est dénoncé partout depuis longtemps.

    Les Echos – L’étalement urbain, une hérésie      Wikipedia

    On peut lire aussi Olivier Razemon

    Quand on parle d’étalement urbain on parle bien de ce qui parachève de remplacer nos campagnes.

    Et vu les difficultés de stationnement en réalité assez peu de citadins investissent dans des gros 4×4, 35% des parisiens possèdent une voiture alors qu’on dépasse 90% dans les zones péri-urbaines (INSEE) et la 2ème voiture la plus vendue à Paris après la 208 est la mini, qui n’arrive qu’en 34ème position sur la France entière.

    Enfin on ne peut pas réfléchir en ayant pour unique but de coller absolument à son cas personnel.

     

  32. Bibinato

    Il fallait bien que le propriétaire de S.U.V qui se justifie à longueur de réponses après cet article en vienne au très éculé « ouimaislescycliss », je l’attendais, c’est fait…

    Plus le véhicule est gros, cher et pue, plus les justifications doivent être longues et s’étaler très très longuement en dessous de l’article, et que je te raconte ma vie à Pedzouille les Bains, ma femme, mes gosses, mon potager, mes voisins  sans voiture mais bien contents que j’en aie une… Surtout, il ne faudrait pas qu’un de ces furieux critique de la Deesse Gognole, comme dit Pédibus, aie le dernier mot.

    Et pourtant, la phrase définitive, il me semble que c’est Anthony qui l’a écrite :

    On préfère les cons en vélos sur la route, ils font moins mal que les cons en voiture.

     

  33. Mat B

    @bibinato

    C’est sûr chacun débat en fonction de ses choix de vie qui sont étroits avec les points de vue. Néanmoins, votre définition est aussi biaisé par votre choix que les gens que vous dénoncez. A mon sens, le combat se doit juste d’être en faveur du mode approprié, ce dont on est loin. Moi même j’ai deux voitures et les assume sans problème, cela n’empêche que je fais la plupart de mes trajets en vélo, de cette manière, je peux même aller louer un camion ou faire le plein de ma voiture. La liberté, ce n’est pas de ne pas avoir de voiture, c’est de décider si oui ou non, on l’a prend. Si chacun se pose la question assidument et s’y tient, ceux qui ont envie d’être piétons cyclistes ou autres auront beaucoup plus d’espace et les automobilistes comprenant les points de vue de chacun seront plus respectueux. Ainsi nous nous sentirons plus libre. Votre discours m’oppresse un peu

  34. vince

    Moi ce qui m’oppresse ce sont les bolides de 2 tonnes qui prennent toute la place et qui foncent quand je fais du vélo.

    C’est bien de parler de liberté quand on s’est arrogé 90% de l’espace public et qu’on dévore les sols naturels au grand galop.

  35. paulo

    Bonjour,

    arrêtez-moi si je me trompe mais les automobilistes, ou en tout cas je parle me concernant – cela évite les grandes généralités de café du commerce, comme j’en lis énormément sur ce site. JE ne me suis rien arrogé du tout. JE  circule sur les voies qui m’ont été dédiées par les pouvoirs publics. MON GROS SUV est garé chez moi dans ma grange et non pas sur un trottoir ni même une place de stationnement… JE roule en bonne intelligence avec les autres usagers de la route, quel qu’il soit, moto, vélo, tracteur, piétons etc ce que vous n’avez visiblement toujours pas saisi c’est qu’un automobiliste ou en tout cas certain sont aussi des cyclistes, des piétons avec des enfants etc

    JE ne dévore aucun sol naturel, ma maison dans mon petit village de Pedzouille les Bains comme l’on dit date de 1700. elle était là bien avant ma naissance et sera toujours là bien après ma mort.

    quand au très éculé « oui mais les cyclistes »… alors pardon mais l’automobiliste à tout les tords et travers de la terre mais le cycliste est un homme vertueux ? non ce que je dis simplement c’est que des cons il y en tout autant d’un côté que de l’autre donc arrêtons un peu les grands clichés et nuançons un peu ça ne fera de mal à personnes.

     

    Mais bon je vais arrêter la ma réponse qui visais justement initialement à dire qu’il fallait être prudent avec les étiquettes et les grands principes sans nuances, car je sens que dans deux mails l’automobiliste va être responsable de la déforestation en Amazonie, de la hausse croissante des cas d’Alzheimer, de la trop forte présence ces derniers temps de Lara Fabian à la TV, du fait que l’EFS est en pénurie de sang en ce moment, du saccage de la saga littéraire Harry Potter au bénéfice de films trop mercantile, du développement du lamellé-collé dans l’immobilier au détriment du bois massif, sans oublier le retour à la mode du pantalon à pattes d’ef et la sortie du dernier CD de JUL…

     

    bonne journée

  36. vince

    Le sujet de l’article c’est l’augmentation continue  de la taille des voitures.

    Or plus ma voiture est GROSSE et plus je PREND de la place. C’est une curieuse notion de la bonne intelligence et du partage des voies.

    A moins d’élargir les routes, d’agrandir les parkings et d’écarter les rue, c’est à dire de manger encore plus de nature.

     

     

  37. paulo

    Ah voilà alzheimer c’est fait 😉

    mais en tout cas ce que je retiens c’est que selon notre ami Vince la Mini qui est la seconde voiture la plus présente à Paris ne lui pose aucun problème… c’est bien car la Mini est l’archétype de la voiture qui a pris de l’embonpoint à outrance ces 20 dernières années, la mini country man pèse le poids d’un duster pour l’anecdote et en surface au sol fait autant également…

    Preuve en est qu’on fustige un peu facilement. Anthony que je remercie pour son article nous dit d’ailleurs que le SUV fait la moitié des immat’ à Paris et s’étonne de ne pas voir de département de montagne… rien d’étonnant : un SUV n’est pas un 4X4… donc n’a pas quatre roues motrices donc pas plus de motricité en haute montagne qu’une 208 ! là encore confusion et généralisation rapide. a taille identique une berline actuelle consomme et pèse autant qu’un SUV…

     

  38. Bibinato

    Et est-ce que Lara Fabian ne se rendrait pas sur les plateaux TV en bagnole surélevée, par hasard ? 😉

    Bibinato est une cycliste au discours oppressif, mais n’en n’a aucun remords, car comme Vince, elle se sent plus qu’un peu opprimée par des conducteurs de bolides de 2 tonnes qui circulent dans les petites rues de sa grande ville.

    De plus en plus large, de plus en plus haut, de plus en plus lourd, c’est bien le sujet initial de l’article, et pour le moment, on attend toujours le démenti qui tienne la route, sans jeu de mot, à cette (ex)croissance  implacable.

     

  39. paulo

    « De plus en plus large, de plus en plus haut, de plus en plus lourd, c’est bien le sujet initial de l’article, et pour le moment, on attend toujours le démenti qui tienne la route, sans jeu de mot, à cette (ex)croissance  implacable. » : le souci c’est que l’on fait d’une évolution universelle, un trait lié à la voiture.

    L’avion aussi a pris du poids, le dernier A380 est bien loin du premier projet des frères Wright. les premiers bateau du néolithiques sont bien loin du Symphonie of the seas. le premier terrain de rugby est bien loin des stades actuels…l’habitat lui-même a grandi, l’appartement ou la maison actuelle est loin des premières huttes en terme de surface et de poids des matériaux de construction…

    après, selon moi, on se focalise sur un faux problème : la hausse que ce soit en taille en poids etc des véhicules… le souci n’est pas forcément celui-ci… d’ailleurs beaucoup de constructeur œuvre a réduire la masse de leurs véhicules par l’adjonction de nouveaux matériaux de nouvelles technologies, par la baisse du nombre de cylindre moteur…

    Le souci est que bien souvent, que ce soit une grosse berline comme un suv ou une citadine, c’est qu’il y a UNE personne dedans !

    Je vais reprendre mon cas : ma voiture fait 4,3m x  2m soit 8,6 M2

    un vélo fait env 0,8 X 1,8 soit 1,44 m2

    un piéton on va dire 0,8x 0,8 soit 0,64 m2

    donc c’est indéniable une voiture prend de la place sauf que pour en revenir à ma voiture je l’ai pris car j’ai 5 personnes à transporter… donc:

    8,6/5 soit 1,7 m2 par personne avec la possibilité de caser dans un coffre de 1m2 du matériel là où pour un vélo ou un piéton il faudra rajouter de la surface si il a une valise par exemple ou une poussette…

    donc finalement – par personne – je ne prends que 30cm2 de plus qu’un vélo… un carré de 5,4 cm

    par contre si l’on prend 5 personnes sur 5 vélos : on prendra nettement plus de 8,6m2 pour les faire circuler

    donc voilà, il ne faut pas tout confondre à mon sens, bon nombre de gens ont des grosses voitures par nécessité réelle aussi. comme l’a très justement dit Vince aujourd’hui un monde sans voiture serait une gageure. Je prendrai plus petit si je le pouvais. En plus il y a une grossesse gémellaire dans la tas donc…

    et dès que c’est possible je ne prends pas la voiture car gérer le transfert de poussette, les sièges auto etc le parking au place ultra riquiqui pour mettre 10 clients de plus etc c’est une vraie galère.

    Par contre : il y a aussi des gens qui ont des Q7 – pour illustrer – en étant deux et ça pardon, ça ce n’est pas tolérable.

    D’ailleurs vous parlez de véhicules de plus de deux tonnes, pardon mais pour être crédible il ne faut pas non plus tomber dans la caricature ni l’excès : pour illustrer 2t c’est au moins du Q7 ou du X7 minimum, loin d’être les voitures les plus répandus en France. (3008, captur 2008 et duster :  les suv les plus vendus en france, entre 1,2 et 1,4 tonnes env. donc loin des plus de deux tonnes. Un captur c’est ni plus ni moins qu’une clio plus haute sur pattes…)

    La voiture moyenne Française (2018, données sorties en 2019) pèse 1,24 tonnes, c’était 1,26 en 2016.

    depuis les années 90 les marques tendent à alléger les voitures… Après, depuis 15 ans l’enchère à l’accessoire, au multimédia etc fait qu’on allège d’un côté pour rajouter de l’autre de nos jours…C’est indéniable que le poids des voitures augmentent : ce n’est pas nouveau. il n’a pas fallu attendre Aurélien Bigo sur twitter pour le découvrir… mais soyons sérieux dirent à un automobiliste : oui toi en 2008, avec ta voiture de deux tonnes, tu pollues plus qu’un citadin en mini pardon mais le gars rigole et se dit que vous n’y connaissez rien…

    Prendre l’exemple de la petite voiture n’est pas forcément le plus illustrant car c’est justement cette petite voiture qui c’est grandement musclé en terme de poids et de taille. c’est vraiment le gabarit le plus emblématique. pour reciter Vince et sa Mini ben pardon la mini n’est pas du tout de nos jours le BON exemple de la PETITE voiture légère et peu encombrante pour urbain…

    bonne journée

  40. Bibinato

    Argumentum ad nauseam : parce que tout a grossi, il est juste que ma bagnole grossisse aussi, il n’a pas osé dire que les humains avaient tendance à grossir aussi, notre cher Paulo, et que c’était une autre bonne raison de posséder un gros véhicule, non, lui, c’est sa famille qui a grossi d’un coup, et le voilà à tartiner de la souris pour nous faire bien remarquer que 5 personnes à vélos prennent presque la même place que lui  et sa chtite famille dans son S.U.V.

    Il me fait penser à un vieux sketch pas politiquement correct du tout de Guy Bedos, « chagrin fiscal », et je me demande s’il ne va pas finir par nous crier : MAIS QUI ON GENE ?

  41. Pédibuspedibus

    bah tu te casses bien le cul pour rien Bibi avec notre ami le Paulo…

    ce qu’il lui faut à lui c’est du bien-être, ça j’l’ai tout de suite senti… et pour ça j’ai une solution, qui ours’en’plus a le mérite de dépolluer le site :

    un p’tit voyage à Lyon, et que Paulo s’installe tranquilou sur l’une des lignes suivantes :

    – C1

    – C2

    – C3

    – C4

    – C11

    – C13

    – C14

    – C18… ou encore la ligne S6.

     

    Bon c’est bien sûr pour le paysage urbain qu’on peut admirer par les baies vitrées, mais y a pas que ça…

    Le Paulo il pourra se payer une bonne tranche de voyage en troll-et-bus… Voilà…

    Pour le plan je fournis le fourbi, largement assez p’tit pour rentrer dans un caddy, pas le vol-vase-gaine, hein !… rien de fumeux là-dedans… :

    http://transporturbain.canalblog.com/pages/trolleybus-a-lyon—quels-developpements-possibles–/28204737.html

    en rouge-marron les lignes actuelles, mais en rose et orange les projets de lignes nouvelles… :

    qu’on ne me dise pas qu’y a pas de quoi troller dans le coin, coin coin…

     

    boaaa elle est bien trôle, trouvez pas… ? bon alors je fous le camp, promis…

     

    BOAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA

     

     

     

  42. Pédibuspedibus

    suis pas sûr d’avoir envoyé le bon lien, pour le voyage en trolleybus à Lyon, avec le plan pour optimiser son plaisir, comme diraient ceux du caca quarante… voici le fichier image… :

    https://p1.storage.canalblog.com/16/54/1127995/121416582.png

    le temps que mon commentaire parte, soit traité sur Jupiter et revienne en mode tachyonique j’ai encore un p’tit instant, de quoi douter…

Les commentaires sont clos.