Quand les vélos menacent le Monde libre…

Dans les années 1970, les gens de droite agitaient la peur de l’armée rouge face à une probable victoire du parti socialiste en 1981. Quand on les entendait, les chars de l’armée rouge allaient défiler sur les Champs-Élysées dès le soir de l’élection présidentielle… Aujourd’hui à Lyon, la droite LR-LREM agite la peur des vélos au travers d’une « union pour contrer les écologistes… »

A vrai dire, le symbole vivant du Vieux Monde qu’est Gérard Collomb ne mérite sans doute pas un article sur Carfree, d’autant plus que son fumeux projet (au sens propre et figuré) d’autoroute urbaine pompeusement appelée « anneau des sciences » est justement parti en fumée (de diesel). Ce projet anachronique est désormais abandonné.

Pourquoi parler de Collomb alors? Parce qu’il a l’immense mérite d’être une véritable caricature à lui tout seul. En difficulté à Lyon aux élections municipales de 2020, l’ex-traître du Parti socialiste passé à La République en Marche en 2017 vient de trahir une nouvelle fois, en faisant une alliance « surprise » avec les Républicains de Laurent Wauquiez. Certains désignent même cette alliance sous le nom de « droite plurielle »… Prière de ne pas s’esclaffer.

L’idée, ou plutôt le règlement de comptes, car on est ici sans doute très loin du débat d’idées, est pour Gérard Collomb d’empêcher à tout prix son ancien dauphin David Kimelfeld, lui aussi traître au Parti socialiste, de prendre la tête de la métropole de Lyon à ses dépends. C’est un peu le problème dans le milieu de traîtrise, on finit toujours par trouver plus traître que soi…

L’indestructible Collomb fait donc alliance avec le sénateur LR François-Noël Buffet, son opposant depuis vingt ans, pour la présidence à la métropole, à laquelle il renonce. Renoncer à la présidence de la métropole de Lyon pour empêcher son ancien dauphin du PS de prendre cette même métropole, on est ici au top niveau de la traîtrise…

Et pour justifier cette alliance, Collomb et Buffet n’ont rien d’autre à proposer que de faire barrage aux écolos… Tout un programme! Et le même Collomb d’affirmer qu’on « ne construit rien sur le sectarisme ».

En off, l’argument présenté aux journalistes vaut son pesant de goudron: « Il ne faut surtout pas que les verts gagnent ces élections sinon on va se retrouver avec des vélos partout… »

L’ennemi, ce ne sont plus les chars de l’armée rouge, mais les vélos de l’armée verte!

Apparemment, le clan Collomb veut éviter à tout prix pour Lyon les « grandes artères de pistes cyclables avec moins de voitures »… On croit rêver. En 2020, le nouvel ennemi à abattre devient le vélo. Les khmers verts avec leur vélo-cargo et leur siège enfant derrière leur biclou menacent le monde libre!

Heureusement, Wauquiez et Collomb veillent au grain et vont nous sauver des terroristes à vélo.

Votez Giscard!

Image: https://twitter.com/EcoloVannes

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

3 commentaires sur “Quand les vélos menacent le Monde libre…

  1. Pédibuspedibus

    nous fait chier le côlon…

    qu’on l’envoie à Caen pour en faire une conserve à la mode du lieu…

    sans calva siouplait…

    alors sûr qu’on pourra plus dire de lui que c’est l’agité du bocal…

    beurk…

     

     

    pas boaaa du trou…

  2. Mat B

    « Votez Giscard » Vous voulez dire que quand on remonte le colon, on arrive à l’estain, heu à l’intestin.

    C’est sûr que tout ça facilite le transit

  3. Pédibuspedibus

    ben merdr’alors, elle est chiée celle-là, bien roulée même…

    euh bien moulée voulais-je dire…

    boaaaaa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Question anti-spam * Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.