Une nouvelle résolution des Nations Unies exhorte les pays à promouvoir le vélo au quotidien

Selon une nouvelle résolution de l’ONU, les pays du monde entier devraient intégrer le vélo dans les transports, améliorer la sécurité routière et promouvoir l’utilisation de la bicyclette par les particuliers et les entreprises afin de garantir le développement durable et réduire les émissions dues aux transports.

L’Assemblée générale des Nations unies (ONU) s’est prononcée en faveur du vélo dans une résolution qui reconnaît l’importance de la bicyclette pour le développement durable et comme moyen de transport quotidien.

La nouvelle résolution a été adoptée à l’unanimité après avoir été présentée à l’Assemblée générale le 16 mars 2022 par le Turkménistan, avec la participation de neuf autres pays, dont le Bahreïn, le Burundi, les Philippines et le Vietnam.

En présentant la résolution, le Turkménistan a souligné qu’elle était soutenue par 50 États membres de l’ONU et a insisté sur la nécessité pour les pays du monde entier d’intégrer le vélo dans les systèmes de transport public. Le représentant a observé que la bicyclette a été inventée il y a plus de 200 ans et qu’elle est un mode de transport majeur depuis 140 ans, avec un milliard de bicyclettes en circulation dans le monde et la moitié de l’humanité ayant accès au vélo.

Soulignant les bienfaits du vélo pour la santé et son rôle important dans la réduction des émissions liées au transport dans le monde, le représentant du Turkménistan a déclaré que de nombreux pays, notamment dans le monde en développement, considèrent encore le vélo comme un sport plutôt que comme un moyen de transport, ce qui doit changer. Le représentant a appelé tous les pays à soutenir le vélo en améliorant la sécurité routière, en investissant dans les infrastructures urbaines et en faisant progresser les stratégies transversales dans les politiques publiques.

La résolution invite tous les États membres à « intégrer le vélo dans les transports publics, en milieu urbain et rural, dans les pays en développement et les pays développés » et à prendre des initiatives qui contribuent à augmenter les déplacements à vélo au profit du développement durable et de la réduction des émissions dues aux transports.

Plus de reconnaissance pour le vélo au niveau mondial

La fédération européenne des cyclistes (ECF) se félicite vivement de cette résolution. Bien qu’elle ne soit pas contraignante, elle constitue un pas important vers la reconnaissance du vélo comme un mode de transport important et une avancée positive par rapport à la déclaration sur les transports de la COP26 à Glasgow en novembre 2021.

Au cours de la COP26, l’ECF a pris la tête d’une coalition mondiale de 350 organisations de la société civile dans une lettre commune adressée aux gouvernements, demandant que « les dirigeants mondiaux s’engagent à augmenter la pratique du vélo pour réduire les émissions de carbone et atteindre les objectifs climatiques mondiaux rapidement et efficacement. »

Cette lettre était le fer de lance d’un effort concerté de la société civile pour que les ministres des transports présents à la COP26 reconnaissent que l’accent mis exclusivement sur l’électrification des véhicules à moteur dans leur programme ne suffit pas à réduire massivement les émissions de CO2 dont le monde a besoin dans l’immédiat.

La campagne a été un grand succès, influençant directement les ministres des transports pour qu’ils incluent au dernier moment dans leur déclaration un texte en faveur des déplacements actifs: « Parallèlement au passage aux véhicules à zéro émission, un avenir durable pour le transport routier nécessitera une transformation plus large du système, y compris le soutien aux déplacements actifs, aux transports publics et partagés (…)« .

La résolution du Turkménistan doit également être considérée dans le contexte d’autres efforts mondiaux, tels que le partenariat PPE sur la mobilité active (anciennement, le partenariat sur la promotion du vélo), qui a impliqué la participation de 30 États aux côtés de l’ECF, de la Commission européenne, de l’industrie européenne du vélo et des alliés de l’ECF en matière de mobilité active, tels que Walk21. En mai 2021, ce partenariat a adopté un plan directeur paneuropéen pour la promotion du vélo, auquel l’ECF a contribué par son plaidoyer et son expertise. La prochaine étape pour ce partenariat est de développer un plan d’action pour mettre en œuvre ses objectifs, sur lequel l’ECF se concentrera en 2022.

Nous avons besoin du vélo pour aider à sauver notre planète

Pour l’avenir, l’ECF considère la nouvelle résolution des Nations Unies comme un outil clé pour poursuivre le plaidoyer en faveur du vélo, de la marche et des transports publics lors de la COP27 en Egypte. Notre besoin de prendre collectivement des mesures drastiques pour réduire les émissions de gaz à effet de serre est plus urgent que jamais.

Le dernier rapport du GIEC met en garde contre les effets irréversibles du réchauffement de la planète et indique que 40 % de la population mondiale est très vulnérable à la crise climatique. La co-présidente du GIEC, la professeure Debra Roberts, a déclaré que le nouveau rapport du GIEC « indique que les lieux où les gens vivent et travaillent pourraient cesser d’exister, que les écosystèmes et les espèces avec lesquels nous avons tous grandi et qui sont au cœur de nos cultures pourraient disparaître. »

Aujourd’hui, plus que jamais, les ministres des transports doivent changer le discours sur le vélo afin qu’il devienne un moyen de transport essentiel et nécessaire. La recherche continue de démontrer de manière concluante que le vélo réduit les gaz à effet de serre. Par exemple, le graphique ci-dessous montre comment les vélos – qu’ils soient conventionnels ou électriques, partagés ou privés – surpassent tous les autres modes de transport en termes d’émissions de gaz à effet de serre sur leur cycle de vie.

Source: International Transport Forum, 2020

La résolution de l’ONU souligne également les recommandations actuelles de l’ECF visant à inclure les infrastructures cyclables dans la politique de transport phare de l’UE, le Réseau transeuropéen de transport (TEN-T). Dans l’article 2 de la résolution, elle exhorte « les États membres à accorder une attention particulière à la bicyclette dans les stratégies transversales… et à inclure la bicyclette et les infrastructures des réseaux cyclables qui relient les communautés dans les politiques et programmes de développement internationaux, régionaux, nationaux et infranationaux. » C’est au cœur de la demande de l’ECF que le nouveau règlement TEN-T, actuellement en négociation entre les États membres de l’UE et les parlementaires européens, inclue le financement et la réalisation d’infrastructures cyclables dans les projets TEN-T.

Les gouvernements doivent rapidement engager des investissements financiers dans des infrastructures cyclables sûres et d’autres politiques qui incitent davantage de personnes à faire du vélo leur principal mode de transport et à remplacer de plus en plus les déplacements en voiture par des déplacements à vélo.

Source: https://ecf.com

Un commentaire sur “Une nouvelle résolution des Nations Unies exhorte les pays à promouvoir le vélo au quotidien

  1. Carfree

    Sur la vidéo suivante, ce n’est pas Yannick Jadot remontant les Champs-Elysées à vélo après sa victoire à l’élection présidentielle 2022, mais Gurbanguly Berdimuhamedow, l’ancien président de la République du Turkménistan et grand fan de vélo, accessoirement père de l’actuel président turkmène…

Les commentaires sont clos.