La bicyclette triomphant de la circulation

Sean Kenney est un cycliste qui a abandonné son travail de bureau pour ouvrir un studio de design d’œuvres d’art en Lego. Depuis quelques années, l’artiste s’est bâti (au propre comme au figuré) une solide réputation dans la création de sculptures grandeur nature en LEGO.

Il vit à Amsterdam, aux Pays-Bas, et avant cela, il habitait à New York. Il utilise son vélo tous les jours pour se déplacer en ville. Il n’a pas de voiture et il milite pour la réduction du trafic et pour rendre les rues plus sûres et plus agréables pour tous.

Un matin, alors qu’il se rendait à vélo de chez lui, dans le centre de Manhattan, à son studio LEGO, il a remarqué que toutes les voitures sur la route étaient complètement bloquées dans les deux sens, aussi loin qu’il pouvait voir, le trafic était complètement arrêté. Alors qu’il passait tranquillement et sans encombre devant tout le monde sur la bande cyclable, il a réalisé qu’il adorait faire du vélo parce qu’il n’était pas bloqué dans les embouteillages et il a immédiatement eu la vision de cette sculpture: Un vélo grandeur nature en LEGO, surplombant un embouteillage construit par des enfants.

La version originale de cette sculpture (construite en 2011) a été réalisée lors de l’événement de fans LEGO Brickmagic à Raleigh NC. L’embouteillage est entièrement construit avec des pièces LEGO noires qui représentent le smog et notre empreinte carbone. La bicyclette est verte, brillante et géante, symbolisant le vélo comme une alternative saine et écologique aux transports motorisés.

Lire aussi :  Livraison de pizzas à vélo

Pendant trois jours, des milliers d’enfants (et d’adultes !) ont construit l’embouteillage le plus fou du monde à l’aide de plus de 75 000 pièces LEGO noires, tandis qu’il créait un vélo vert écologique grandeur nature qui triomphait de tout cela.

La sculpture n’a jamais été destinée à voyager, mais elle est rapidement devenue l’une de ses pièces les plus demandées pour être exposée dans des musées d’art et des expositions. En 2019, il a décidé de reconstruire et de mettre à jour complètement la sculpture. Son équipe et lui ont collé ensemble toutes les voitures des enfants et reconstruit complètement le vélo pour mieux supporter les risques du transport et de l’exposition publique. Et comme il était en train de déménager à Amsterdam, il a décidé de modeler le vélo d’après un omafiets (« vélo de grand-mère ») néerlandais classique, qui est une icône quintessentielle du cyclisme urbain.

Sean Kenney aime le fait que cette sculpture soit non seulement élégante et porte un message important, mais aussi qu’elle reflète l’inspiration et la créativité de milliers d’enfants.

Source: https://seankenney.com/portfolio.php/bicycle-triumphs-traffic-2020/

Un commentaire sur “La bicyclette triomphant de la circulation

  1. mat b

    Dire qu’on n’est jamais bloqué en vélo n’est pas tout à fait vrai. Rien qu’hier, je suis resté coincé par deux camions. Un stationné et l’autre qui s’arrête pour discuter avec le premier. Comme ça, au milieu de la rue piétonne.

     

    Pour le reste, Lego est sujet à de multiples controverses chez les pro mobilités douces. Promotion des engins motorisés, pas assez de piste cyclable en site propre etc…

    Pourtant, dès la fin des années 80, les plaques de routes comportaient des bandes cyclables, la plupart des maisons d’habitations comprenaient au minimum 1 usager (souvent madame sur la boite) à bicyclette, et des magasins de vélo faisaient régulièrement partie du panorama citadin. Je répète, à la fin des années 80.

    Depuis, la marque a failli faire faillite et doit son salut aux licences genre star wars, du vroum vroum quoi

     

Les commentaires sont clos.