Automanie

Chaque jour la liste des écrasés augmente. Chaque jour le nombre de véhicules automobiles grossit. Ne croyez-vous pas qu’il y a là un problème assez inquiétant?

Ah! je sais! il y a, vous me direz, le Code du piéton, mais, à mon avis, est-ce bien là une solution? il paraît qu’en Amérique il existe trois voitures par vingt habitants. Louons Dieu, qu’il n’en soit pas la même chose dans notre capitale, car vraiment je me demande si tous pourraient sortir la même journée! Donc, il y a à Paris deux genres d’habitants: les écraseurs, les écrasés.

Notez qu’il est parfaitement accessible à l’un ou à l’autre de changer de catégorie; il n’y a, pour cela, qu’un simple pas à faire. Ironie à part, il est des fois où nous nous demandons:

— Où allons-nous?

Et l’on évoque de temps à autre, Paris avec ses fiacres et ses berlines. Mais cette vision rétrospective ne dure pas longtemps. Le démon de la vitesse vous harcelle. Il faut aller vite. Où? Qu’importe! Faire du bruit, casser, rouler, voilà l’époque. Qu’importe si l’on bouscule un peu trop son voisin! Paris, ville de carton pâte, minée par ses trains souterrains, résiste encore.

Mais au bout de tout cela, n’est-ce pas?

Sans vouloir m’intituler de l’ordre des extra-lucides, je prédis dans quelques années la fin du monde par hypertrophie automobilistique!

André AVISSE.
Le Cri de Toulouse : chronique humoristique et illustrée de la semaine, 13 octobre 1928.

3 commentaires sur “Automanie

  1. Hdkw

    Bien vu André, 100 ans et 70 millions de morts plus tard on peut maintenant vraiment parler de fin du monde.

  2. PMeBC

    Il s’inquiétait il a 100 ans de ce qu’en Amérique 3 voitures pour 20 habitants. Quelle est la situation aujourd’hui en Amérique, ou à Paris? Je ne le sais pas, mais là où j’habite, Majorque, nous en sommes à 1 million de bagnoles pour 1 million d’habitants. Bien sûr il y a les machines de location pour les touristes, mais tout de même dans le million d’habitants il y a des bébés, des gamins, des tout vieux, des malades… et le gouvernement local veut construire de nouvelles routes. C’est parait-il pour désengorger.

    Ah, les fous.

  3. mat b

    Qui se souvient des Rigolus et des Tristus ? Typiquement dans ce cas de figure, c’est l’analogie qui marche le mieux. (et oui, mes parents étaient communistes et je lisait Pif)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *