Prêt(e) pour une désintoxication collective ?

Tout comme Brigitte, nous sommes des millions de personnes aujourd’hui à ne plus supporter cette dépendance. Reconnaître que l’on est accro à un produit toujours plus dangereux, plus sale, n’est pas chose facile. Mais ensemble nous pouvons trouver des solutions.

Vous n’êtes plus seul(e) pour en sortir ! Rejoignez-nous sur :

www.vivement-la-desintox.com

Voitures et climat

Voici une campagne de communication très graphique de l’agence Grey Hongkong pour l’association Greenpeace Hong-Kong et plus particulièrement pour la promotion de la journée sans voitures 2009. Un visuel décliné dans trois variantes avec à chaque fois un slogan adapté. Les visuels en grand format pour plus de détails dans la suite! Lire la suite…

Côte d’Azur la tentation de l’or noir… à tout prix

Le quotidien Var Matin le révélait fin septembre : l’État français a donné son feu vert à une société anglaise, Melrose mediterranean limited, qui va prospecter pour trouver des hydrocarbures à proximité des côtes varoises. Or le permis accordé à Melrose Resources concerne une zone naturelle exceptionnelle, à deux pas du sanctuaire Pelagos pour les mammifères marins en Méditerranée. Lire la suite…

L’addiction au pétrole fige nos sociétés: Greenpeace dit NON!

addiction-petrole

De Paris à Toulouse en passant par Angers, Nancy, Marseille et une demi-douzaine d’autres villes, les militants se sont rassemblés pour lancer un cri d’alerte sur la répétition des accidents en matière d’industries pétrolières. Sur les grandes places des centres villes, les militants sont figés dans des gestes de la vie quotidienne, un journal, un portable, un balai ou un globe terrestre à la main, montrant comment notre société est aujourd’hui figée par son usage du pétrole, dont nous sommes malheureusement tous dépendants dans notre vie quotidienne. Lire la suite…

Derrière le logo de BP (parce que la planète doit mourir)

Greenpeace a décidé de lancer un jeux-concours pour modifier le logo de British Petroleum British Pollueurs. Jusqu’au 28 juin 2010, graphistes, designers, professionnels et amateurs sont invités à faire appel à leur créativité pour revisiter le logo à la rosace, de façon à ce qu’il reflète mieux le vrai visage de la compagnie pétrolière. Le logo gagnant sera utilisé de façon « innovante et confrontative » par Greenpeace, au Royaume-Uni. À gagner aussi : un jour de formation sur un zodiac de Greenpeace, une journée de cours avec l’agence de design Airside, ou l’un des 50 lots surprises Greenpeace. Lire la suite…

Cherche nouveau logo pour British Polluters (BP)

Jeudi 20 mai au matin, des militants de Greenpeace ont escaladé la façade du siège de la compagnie British Petroleum (BP), à Londres. Sur le balcon du bâtiment, les activistes ont accroché un drapeau aux couleurs du logo de BP « revu et corrigé » : le tournesol est entaché de pétrole, et les lettres BP ne signifient plus « pétrole britannique » mais « pollueur britannique ». Lire la suite…

La voiture électrique au Salon de l’auto, et le climat dans tout ça?

Bruxelles, Belgique — Alors que l’on déroule le tapis rouge pour les voitures électriques au Salon de l’Auto, Greenpeace rappelle que celles-ci ne suffiront pas à faire du secteur ‘Transports’ un secteur en phase avec l’urgence climatique. Les promoteurs du Salon de l’Auto peuvent l’encenser à tout va, ils ne seront vraiment « En route vers demain » (ce que clame le thème du Salon) lorsque sobriété des voitures et refonte de notre mobilité seront leurs vraies priorités. Lire la suite…

Qui veut gagner du pétrole ?

grand-quizz-total

Ce 26 novembre, une vingtaine de militants de Greenpeace se sont postés au pied de la tour Total de La Défense (Hauts-de-Seine). Il s’agit de proposer aux salariés du premier groupe pétrolier français de répondre à un « quizz » et de gagner un voyage au Canada offert et organisé par Greenpeace. Ce voyage permettra à un salarié de Total de découvrir dans quoi investit son employeur en Alberta : les sables bitumineux, autrement dit un crime environnemental. Lire la suite…

Journée d’action contre Total et les sables bitumineux

journee-action-total

Samedi 14 novembre, des militants de Greenpeace ont investi pacifiquement des stations Total pour dénoncer un crime climatique subventionné par l’Union européenne : l’exploitation des sables bitumineux. A Brest, Angers, Poitiers, Aix-en-Provence, Chambéry, Rouen et Nice, nos militants ont informé les clients, les salariés et montrer ce dans quoi investit Total depuis plusieurs années au Canada : le pétrole le plus cher et le plus sale du monde, les sables bitumineux. Lire la suite…

Greenpeace investit des stations service Total dans 11 villes françaises pour dénoncer l’exploitation des sables bitumineux

greenpeace-stations-total

À 50 jours de la conférence de Copenhague sur le climat, Greenpeace dénonce partout en France un criminel climatique et environnemental : le groupe Total. Les bénévoles des groupes locaux de Greenpeace ont investi des stations essence de la compagnie dans onze villes de France (Paris, Lyon, Marseille, Nancy, Bordeaux, Rennes, Strasbourg, Lille, Toulouse, Perpignan, Grenoble), ce matin à partir de 10h. L’opération vise à informer le grand public et les clients de Total sur l’activité menée par le groupe pétrolier français sur les sables bitumineux : distribution de tracts, banderoles, visuels géants dénonçant la « destruction durable » et montrant l’impact sur l’environnement de la manière la plus sale et la plus chère de produire du pétrole, un crime à quelques semaines de la conférence de Copenhague. Lire la suite…