Rendre la ville aux piétons

Le premier mode de déplacement en ville, c’est la marche. Il est gratuit, écologique, ouvert à tous: enfants et personnes âgées, parents avec poussettes ou personnes handicapées, riches et pauvres, etc. Evidemment, il ne pollue pas. Lire la suite…

Piétonnisation des abords des écoles: Action à Paris

Des activistes de Respire et d’Alternatiba Paris ont peint la chaussée et ont limité la circulation automobile aux abords de l’école Pierre Foncin dans le 20e arrondissement de Paris. Par cette action réalisée dans le respect des mesures sanitaires, ils demandent la piétonnisation des abords des écoles afin de permettre aux parents de respecter les distances de sécurité lorsqu’ils déposent ou passent chercher leurs enfants. L’occasion également de rappeler l’urgence de piétonniser ces espaces de manière pérenne pour protéger les enfants de la pollution de l’air émise par les voitures. Lire la suite…

Pourquoi nous sommes favorables à l’augmentation du prix du gazole

La grogne monte en France contre l’augmentation du prix du carburant. Respire, association nationale pour l’amélioration de la qualité de l’air, affirme haut et fort qu’elle soutient l’augmentation du prix du gazole et son rattrapage par rapport au prix de l’essence : une mesure qu’elle demande même depuis des années. En effet, en matière de pollution de l’air, et donc de santé publique, gazole et essence ne sont en rien comparables. Lire la suite…

Respire lance une pétition pour soutenir la piétonisation des berges de Paris

Le débat est virulent. Mais la piétonisation va dans le bon sens: celui d’une ville où l’air serait plus respirable, où la vie serait plus agréable à vivre, plus douce. C’est pourquoi Respire lance une pétition pour soutenir le projet de piétonisation des berges de Paris. Le texte a été cosigné par de nombreuses personnalités de l’écologie. Mais il a aussi besoin de votre soutien! Signez la pétition et faites la circuler autour de vous! Lire la suite…

La pollution de l’air près des routes

Sur la route, dans sa voiture, on respire vraiment très mal. Les automobilistes sont les plus exposés à la pollution de l’air. Mais au bord de la route, que se passe-t-il ? Et bien les habitants des axes routiers sont exposés à des risques bien plus importants que les habitants éloignés du trafic automobile et des sites industriels. Asthme, maladie cardio-vasculaire, autisme, voilà quelques problèmes de santé graves qui peuvent survenir. Comme vous êtes des lecteurs attentifs aux arguments, voilà quelques études et renvois bibliographiques pour vous en convaincre. Lire la suite…