L’idiobus

Apparemment, on n’aura pas besoin d’attendre l’année 2505 pour voir arriver l’avènement de l’idiocratie décrite par Mike Judge dans son film culte éponyme. A Boston (USA), l’idiocratie en 2021 prend la forme du « Bikebus, » un bus rempli de vélos d’appartement qui tourne dans les rues de la ville pendant que ses occupants pédalent pour perdre des calories… Lire la suite…

Le tram, l’expansion urbaine et la fin de la ville piétonne à travers les exemples de Boston, Philadelphie et Los Angeles aux États-Unis

D’une ville dense homogène groupée autour de son port, qui concentrait en 1850 deux-cents mille habitants dans un rayon de trois à quatre kilomètres, où les distances étaient franchissables à pied, Boston devint cinquante ans plus tard une métropole industrielle tentaculaire d’un million d’habitants dispersés dans une tache urbaine de plus de seize kilomètres de rayon, qui était désormais structurée en deux parties aux fonctions urbaines contrastées: un centre industrialo-commercial, qui concentrait aussi les services de communication, qu’entourait une immense couronne de banlieue résidentielle ponctuée de centres commerciaux et industriels secondaires. Lire la suite…