Budapest remporte le prix de la Semaine européenne de la mobilité 2008

Budapest a reçu le 23 février 2009 le prix de la Semaine européenne de la mobilité 2008. Un groupe d’experts indépendants a jugé que la capitale hongroise avait accompli les meilleurs efforts pour sensibiliser le public à la pollution atmosphérique due au trafic et promouvoir des solutions plus propres durant la Semaine européenne de la mobilité. Elle a devancé la ville d’Almada, au Portugal, et la capitale croate Zagreb. Les prix ont été remis par M. Janez Potočnik, commissaire chargé de la science et de la recherche, lors d’une cérémonie qui s’est déroulée à Bruxelles cette après-midi. Lire la suite…

A la guerre comme à la guerre?

Tous les jours, on lit dans la presse qu’une personne a été tuée par une autre en voiture, sans trop de commentaires. L’état des routes est comme l’état de guerre: tant de tués pour tant d’engagés, et un petit papier pour chacun (et encore, la rubrique des « chiens écrasés », malgré son nom, ne parle que des humains!). Lire la suite…

Après la bagnole… la voiture?

Bagnole? Disons pour résumer que « la bagnole », est un mot légèrement négatif, « c’est plein de bagnoles »… la pollution, et un certain caractère ostentatoire des automobilistes qui se plaisent à exister par « la bagnole ». La bagnole est une « automobile »… La voiture, ce n’est pas seulement « la bagnole », c’est un engin de transport confortable, le terme s’applique en fait à tout ce qui permet de se déplacer à l’abri des intempéries: la voiture existait avant les moteurs, et peut-être sur rail (c’est un wagon passager). L’automobile n’est qu’un cas particulier de voiture, c’est une voiture qui se meut elle même… Circuler en voiture, c’est-à-dire avec sécurité et confort EST À RÉINVENTER. Lire la suite…

Pour des vélos-taxis sans pub

mcdo

Depuis quelques temps on voit se développer en France des sociétés ou autres associations de vélo-taxi dans bon nombre d’agglomérations. Pour rappel, le vélo-taxi est un service qui fonctionne soit par réservation, soit en se rendant dans un point de ralliement, soit en hélant directement un vélo-taxi libre dans la rue. C’est payant (environ 1 euro de prise en charge et 1 euro par kilomètre) et les vélos-taxis sont en général couverts de publicité. Lire la suite…

Gratuit !! Cède 4×4

Gratuit ! Cède 4×4, la porte est ouverte et la clef est sur le contact. Samedi dernier, tous les 4×4 de Strasbourg étaient à vendre ou à donner… Les militants du CREP (Collectif pour la Réappropriation de d’Espace Public), une association strasbourgeoise, ont investi le centre-ville afin de déposer sur tous les 4×4 qui stationnaient des affichettes sous forme de petites annonces ironiques, insinuant que leurs propriétaires voulaient se défaire de ces engins polluants et dangereux ! Lire la suite…

Lithium et voiture électrique : une impasse ?

Même si le prix du gasoil est retombé à des niveaux considérés comme acceptables par une partie des automobilistes, l’affaire est entendue : dans quelques années, les voitures à pétrole vont peu à peu disparaître, rendues obsolète à la fois par le prix du carburant en voie de disparition et par la nécessité de lutter contre le réchauffement climatique.Qu’à cela ne tienne, dit l’automobiliste, répétant en cela les propos rassurants des médias-qui-mentent : on roulera en voiture électrique, à hydrogène, à air comprimé, ou que sais-je encore ? Lire la suite…

La marchemobile pour lutter contre la primauté accordée à l’automobile

L’ingénieur civil autrichien Hermann Knoflacher a inventé en 1975 la gehzeug, ou « marchemobile », pour permettre au piéton d’occuper l’espace que prend approximativement un automobiliste. Sa marchemobile est idéale pour protester contre la primauté accordée à l’automobile dans la ville, ou simplement pour se promener au milieu de la circulation. Lire la suite…

Et au milieu coule une autoroute

Au milieu d’une campagne calme et désertique s’étend à perte de vue une autoroute inactive, laissée à l’abandon depuis sa construction. Au bord du bitume, à quelques mètres seulement des barrières de sécurité, se trouve une maison isolée dans laquelle vit une famille. Les travaux vont reprendre et on annonce l’ouverture prochaine de l’autoroute à la circulation… L’arrivée des mastodontes de la voirie et l’annonce frénétique à la radio du premier automobiliste à parcourir ce nouveau tronçon d’autoroute depuis longtemps attendu viendra bousiller leurs certitudes — et charger la bande sonore de bruits mécaniques oppressants… Lire la suite…

Les motards sont des cons

Je sais déjà ce que l’on va me dire: cela ne se fait pas de stigmatiser une catégorie de la population, cela ne fait pas avancer le schmilblick et risque au contraire de braquer les motards au lieu de les faire évoluer. Et bien, braquons-les ces motards car ils sont à mon avis incapables de la moindre évolution. Lire la suite…

La rupture écologique

La rupture écologique

par Nicolas Sarkolo

Mes chers amis,

La France n’est pas condamnée à regarder le monde qui change autour d’elle, ses performances écologiques qui se dégradent, son modèle environnemental qui s’épuise, tout en restant immobile, tétanisée par le changement, prisonnière de tous les conservatismes, incapable de changer et de se réformer. Lire la suite…

Manifeste pour une décroissance conviviale

À vous qui vous préoccupez de l’avenir des prochaines générations. Nous vivons dans un monde en crise. « Lucides » ou « Solidaires », tous s’entendent là-dessus. Mais les solutions proposées, qu’elles soient néolibérales ou progressistes, restent dans le paradigme du développement et de la croissance économique, alors même qu’il s’agit là d’une cause majeure de bien des problèmes. Lire la suite…

Le Quad c’est de la merde!

Le quad, ou quadricycle, est un véhicule non couvert motorisé tout terrain, monoplace ou biplace à quatre roues. Le quad est apparu en France durant les années 1990. Depuis lors, il n’a cessé de connaître un essor grandissant. En 2008, on estime son parc à environ 10 000 unités. La courbe des ventes, toutes marques confondues, continue de progresser. Lire la suite…

Sans Voiture et Sans Regret

Henri Bié, 55 ans, n’a pas cherché midi à quatorze heures. Il a donné à son site internet le nom de l’art de vivre qu’il pratique depuis deux ans : sans voiture et sans regret. L’ancien chef d’entreprise, retiré depuis le début du nouveau millénaire sur les hauteurs de la vallée de la Bruche, rêve d’une Alsace qui donnerait au monde l’exemple d’un mode de vie écologique. Lire la suite…