La piste d’athlétisme sur voitures

Depuis des années, l’artiste Benedetto Bufalino construit avec succès des installations d’art contemporain à partir de voitures. Par la transformation et la modification, cet artiste lyonnais donne à l’objet quotidien qu’est la voiture une toute nouvelle signification et, souvent, des fonctions entièrement nouvelles. Lire la suite…

Reclaim the Streets

Reclaim the Streets, également connu sous le nom de RTS, est un collectif qui partage un idéal de propriété communautaire des espaces publics. Les participants caractérisent le collectif comme un mouvement de résistance opposé à la domination des forces corporatives dans la mondialisation, et à la voiture comme mode de transport dominant. Lire la suite…

Contre le harcèlement de rue

Le harcèlement de rue désigne des pratiques de harcèlement sexuel, subies principalement par des femmes dans l’espace public (lieux publics – rues, places – ou transports publics) de la part d’inconnus de sexe masculin. L’expression est utilisée de façon extensive pour englober tous types d’acte d’objectification sexuelle (sifflement, tentative de séduction, remarque déplacée, etc). Lire la suite…

Urbanisme radical

Le dessin ci-dessus est assez ancien, il date de 2015, mais il résume assez bien la situation actuelle. A l’heure où le gouvernement parle de déconfinement de la population, en particulier des enfants censés retrouver le chemin de l’école le 11 mai prochain malgré l’avis du Conseil Scientifique, commencent à se poser une multitude de questions pratiques concernant la distanciation sociale. Lire la suite…

Culture de la voiture et paysage de la soustraction

« Culture de la voiture et paysage de la soustraction » est un texte écrit au milieu des années 1990 par Philip Goff, étudiant de troisième cycle en design urbain à l’Université de l’Oregon (USA). Ce texte effrayant nous rappelle que ce qui appartenait autrefois au public s’est transformé en voies de circulation pour voitures. De concert avec l’industrie automobile, les politiciens obstinés, les urbanistes et architectes modernistes, les ingénieurs de la circulation déshumanisés et les promoteurs démagogues sont reconnus coupables de cette évolution négative. Bon nombre des problèmes les plus urgents de l’humanité peuvent être attribués à la surutilisation de l’automobile et au développement suburbain incontrôlé. Jusqu’à ce que quelque chose dans le comportement humain soit freiné, notre mode de vie décadent continuera à décimer les communautés et les villes, et à précipiter la destruction continue du monde naturel. Lire la suite…

Fils de pub…

Après deux ans et demi de gigantesques bâches publicitaires sur la façade de la gare Saint-Lazare à Paris, la façade est de nouveau visible et surprise, elle n’a pas changé, aucune rénovation ou réhabilitation, aucun nettoyage visible. Lire la suite…

Ras le Scoot !

Le collectif Ras le Scoot regroupe des usagers de l’espace public – associations ou simples citoyens – excédés par les nuisances des deux-roues motorisés (2RM), à Paris et en petite couronne. Il vise à rendre audible la « majorité silencieuse » face aux incivilités de nombreux utilisateurs de 2RM. La « liberté » de circuler revendiquée par certains empiète largement sur celle de tous les autres usagers. Il n’est plus question d’accepter que les « Motards en colère » mènent des actions visant à intimider les élus pour imposer leur loi et leurs nuisances à tous. Lire la suite…

Du 22 au 25 mars, mobilisons-nous pour détourner nos villes: #SubvertTheCity

#SubvertTheCity est un appel international invitant les citoyens du monde à prendre part à une action créative contre la publicité et le consumérisme dans l’espace public, afin que tous ensemble, nous ré-imaginions collectivement ce que nos villes et nos sociétés pourraient être au-delà de l’ère du consumérisme. Lire la suite…

Un guide du Parklet / Placattoir pour Montréal

Lorsqu’on décide d’utiliser le stationnement à d’autres fins qu’à l’entreposage d’automobiles, les idées fourmillent et la ville se réinvente. Certains y voient le prolongement du chez-soi, d’autres y voient des nouveaux lieux de rencontre, de pique-nique, de terrasses et de placettes. En échange de quelques voitures immobilisées: des bancs, de la végétation, des êtres humains, une nouvelle appropriation de la ville, et surtout plus de vivre-ensemble! Lire la suite…