Doit-on remercier l’automobiliste qui s’arrête à un passage piéton?

Je me trouvais l’autre jour en ville avec mes enfants. Nous passons à un passage piéton, faisant arrêter pour cela une voiture. Mon fils de 10 ans, qui fait un signe au conducteur, me demande: « Mais pourquoi tu ne remercies pas le monsieur? » Et là, je n’ai pas trop su quoi lui dire. Car en fait, pourquoi remercier un conducteur qui ne fait que respecter le Code de la Route? Lire la suite…

Z’avez pas vu le tournevis…?

Bon je m’explique : il semblerait qu’on veuille serrer la vis à nos « amis automobilistes » qui ont la fâcheuse manie de prendre l’espace public pour un parking. La nature aurait horreur du vide et la gêne serait un obstacle au plaisir, alors vas-y que je me gare, qui sur un trottoir, qui sur une bande cyclable, qui sur une piste – voui! voui! : il y a quinze jours un samedi matin, on réparait une crevaison SUR une piste cyclable bordelaise, à croire que les cyclistes s’étaient vengés de l’effraction du quatre roues sur l’espace dédié aux deux… – qui sur la pelouse du liseré d’espace vert bien pratique pour ça, qui devant un arrêt bus… Lire la suite…

3 raisons incroyables pour lesquelles vous devriez marcher plus souvent

Je tombe, grâce à Facebook, sur cet article en anglais qui attise ma curiosité. Je n’ai plus à démontrer mon goût de la marche-à-pied, goût d’autant plus démesuré qu’à chaque pas que je fais, je me dis qu’il contribue à ridiculiser ces étranges victimes de la publicité automobile qu’on croise à bord de leur véhicule sur les routes. Lire la suite…

Marche ta ville!

Matt Tomasulo est un américain, habitant de Raleigh en Caroline du Nord, qui a commencé en 2012 à installer dans sa ville des panneaux d’information affichant la durée en minutes de marche pour atteindre différents points de la ville. Lire la suite…

Pour une ville qui marche

La démarche d’urbanisme participatif, Quartiers verts, actifs et en santé, a permis à des milliers de citoyens d’exprimer leur vision d’un milieu de vie adapté à leurs besoins. Cette expérience a mené à la rédaction du guide « Pour une ville qui marche ». Il est le résultat de plus d’une centaine de rencontres, d’ateliers, de marches exploratoires, d’activités citoyennes, de consultations. Lire la suite…

Émile le serpent mobile

Nous sommes issus d’une génération dont les parents ne nous ont pas réellement encouragé à la pratique du vélo en ville. Années 70, la dépiétonnisation était en marche et la voiture devenait un outil formidable permettant un large rayon d’action (du moins c’est ce que nous voulions bien croire…). Lire la suite…