Le vélo, transport public ou propriété privée?


Ramassage scolaire dans l’Etat du Rajhastan (Inde)

La LAURE (Loi sur l’Air et l’Utilisation Rationnelle de l’Energie) de 2000 oblige les villes de plus de 100.000 habitants à harmoniser les deux générations de plans de déplacements urbains (avant/après la LAURE) dans le but de « renforcer la compétitivité des différents modes de transports » par l’intermodalité notamment (horaires compatibles, etc.) et pour diminuer l’usage de la voiture en ville. Lire la suite…

Pour des transports en commun gratuits

Les militants en faveur de la gratuité des transports en commun se sont fait entendre. Transfert.net a tenté d’imaginer ce qu’il se passerait si une telle décision était prise en Ile-de-France. Cette fiction plausible ne serait pas sans coût mais aurait des bénéfices, en encourageant l’usage des transports en commun face au tout-voiture. Lire la suite…

PDU et automobile, une hypocrisie quasi consensuelle

Les Plans de Déplacements Urbains (1996-2002)

Jean-Marc Offner
Laboratoire Techniques-Territoires-Sociétés (LATTS-ENPC)

La loi sur l’air de 1996 a fait obligation aux agglomérations françaises de plus de 100.000 habitants d’élaborer un plan de déplacements urbains (PDU).Intermodalité, vélo, partage de la voirie… semblent préparer une mobilité « durable ». Mais les conditions d’élaboration des documents, les mesures programmées (transports collectifs en site propre et infrastructures routières, pour l’essentiel) et l’absence de problématisation territoriale ne permettront ni de réduire le trafic automobile, ambition première de la loi, ni de mettre en oeuvre des politiques locales innovantes et cohérentes.(…) Lire la suite…