Campagne « Une voiture en moins »

Carfree France lance sa campagne 2008 de communication autour du thème « une voiture de moins ». Cette campagne rappelle les bénéfices environnementaux de l’abandon de l’automobile, que ce soit en termes d’économies d’eau, de carburant et d’énergies fossiles en cours d’épuisement ou de diminution des rejets de CO2 et de polluants dans l’atmosphère. Cette campagne se décline en six affiches au format carte postale, que vous pouvez télécharger, distribuer et faire circuler librement. Les photos originales sont tirées du site Internet Flickr.com et sont sous licence Creative Commons. Lire la suite…

Label Post-Pétrole

Vous l’avez peut-être déjà remarqué en bas de la colonne latérale de ce blog… le label post-pétrole est destiné à référencer les sites faisant la promotion des modes de déplacements alternatifs à l’automobile. Aujourd’hui, nous avons plein de nouveaux logos pour vous et vous pouvez vous aussi inclure le Label Post-Pétrole dans vos pages si vous le souhaitez. Lire la suite…

Ancien Label Post-Pétrole

Votre site web répond-il aux critères Post-Pétrole?

Si votre site web prône la décroissance ou cherche à promouvoir des modes de déplacement alternatifs à l’automobile et aux modes motorisés consommateurs d’énergie fossile, il répond alors aux critères Post-Pétrole. Lire la suite…

Un logo contre le réchauffement climatique



0 gramme de CO2 par km

Aujourd’hui, on parle de plus en plus d’émissions de CO2 liées aux transports motorisés en général et à l’automobile en particulier. La voiture est en effet un gros émetteur de CO2, qui est un Gaz à Effet de Serre (GES) responsable du réchauffement climatique.

L’Association des Constructeurs Européens d’Automobiles (ACEA), qui représente 81% des ventes de voitures en Europe en 2006, s’était engagée à atteindre une moyenne de 140 g de CO2/km d’ici 2008, mais ne parviendra pas à cet objectif. En effet, les nouvelles voitures vendues en Europe en 2006 par les membres de l’ACEA ont émis 160 g de CO2 au kilomètre en moyenne, soit une baisse de moins d’un demi gramme par rapport à l’année précédente.

Mais, prenons malgré tout cet « objectif » de 140 grammes de CO2 par km. Pour une voiture qui parcourt en moyenne en France environ 10.000 km par an, cela représente quand même 1,4 tonnes de CO2 émis dans l’atmosphère pour une seule voiture!

Rappelons qu’il y a, en 2007, environ 36 millions de voitures en France (voitures particulières et utilitaires) et que, parmi ces voitures, beaucoup ont des émissions largement supérieures à ces 140 grammes de CO2. Avec les grosses berlines, les voitures de sport et les 4×4, on est plutôt aux alentours de 200, 250 ou même 300 grammmes de CO2/kilomètre.

Dans le même temps, suite au Grenelle de l’Environnement, on apprend que le gouvernement met en place un système de bonus-malus pour les émissions de CO2, une sorte de taxe carbone qui aboutit à verser de l’argent aux automobilistes qui achètent des voitures émettant moins de 130 g de CO2/km! Cette ecotaxe constitue ainsi une sorte de subvention donnée à la pollution!

Voici comment on donne de l’argent aux pollueurs :
* 1000 € pour les véhicules émettant moins de 100 g CO2/km ;
* 700 € pour les véhicules dont les émissions sont comprises entre 101 et 120 g CO2 ;
* 200 € quand les émissions de CO2 sont comprises entre 121 et 130 g CO2/km.

Sur ce blog, on tient à rappeler que subventionner la pollution n’a jamais permis de la faire diminuer!

En outre, à ce compte-là, le gouvernement devrait récompenser toutes celles et ceux qui n’émettent pas de CO2 dans le cadre de leurs déplacements, en particulier les piétons et les cyclistes. En effet, lorsqu’on se déplace uniquement à pied ou en vélo, on émet 0 gramme de CO2 par kilomètre!

Le respect des engagements français quant au respect du protocole de Kyoto sera peut-être bien du aux cyclistes et aux marcheurs.

Nous vous proposons donc de télécharger le logo-lien suivant : 0 gramme de CO2 par km afin de le placer sur votre site internet ou votre blog.

Devenez rédacteur de CarFree France

En créant votre information vous faites valoir une recherche qui vous est propre ; que ce soit sur un sujet d’actualité, ou une analyse plus profonde. C’est l’espace pour cette information que propose CarFree France afin de présenter des nouveaux points de vue ou perspectives concernant le champ des alternatives à l’automobile. Lire la suite…

Quand l’UMP d’Ile-de-France trafique les images du périphérique…

Voici une « belle » image du périphérique parisien, montrant un périph ployant sous le trafic automobile. Sauf que… en y regardant de plus près, on constate qu’il s’agit d’un fake, une image retouchée probablement sous Photoshop, certaines voitures roulant allégrement à contre-sens et sur les deux voies ! Lire la suite…

Autoroute

AUTOROUTE : Infrastructure routière de la généralisation de l’automobile individuelle. Les premières autoroutes ont été mises en place par des dictatures. 1. La première véritable autoroute est réalisée en 1924 sous le régime fasciste; il s’agit d’une autostrade (en italien, autostrada) qui relie Milan à Varèse en Italie, soit 85 kilomètres. 2. Mais c’est dans l’Allemagne nazie que les autoroutes prennent réellement leur essor (en allemand, German Reichsautobahn ou Autobahn). En effet, quelques jours après la prise du pouvoir par les nazis en 1933, Adolf Hitler adopta avec enthousiasme un projet de construction d’autoroutes et nomma Fritz Todt comme inspecteur général. Rapidement, plus de 100.000 personnes ont été mobilisées partout en Allemagne dans l’Organisation Todt. A la fin de la seconde guerre mondiale, le régime nazi aura ainsi construit environ 5.000 km d’autoroutes. Les dictatures avaient construit les infrastructures préparant la généralisation de l’automobile individuelle développée ensuite par les démocraties. La dictature automobile était en place. Exemple : « Ces moteurs qui ont fait de l’homme un crétin à roulettes et de la planète un garage criblé d’autoroutes ! » (Jacques Sternberg, Extrait de Vivre en survivant) (voir ici)

Source : Dictionnaire critique de l’automobile

 

Mourir pour la voiture ?


Teaser Mourir pour la voiture
envoyé par Pyxmalion. – L'actualité du moment en vidéo.

Mourir pour la voiture ?

Le journaliste Paul Moreira vient de terminer un documentaire : « Mourir pour la voiture ?… », diffusé sur Canal plus, le 4 octobre dernier à 23h10. Le film passera en mars prochain dans « Temps Présent », l’excellente émission d’investigation de la Télévision Suisse Romande, et donc sur TV5 Monde par la suite (il passera aussi sur Planète pour ceux qui ont le cable).

Je suis comme tout le monde. J’ai grandi avec la voiture. J’ai même grandi dans la voiture. On la lavait le week-end avec mon père. Elle me fascinait. Je la trouvais belle. Elle allait vite. Elle nous emmenait à la plage. Chez ma grand mère. Au Jardin d’Acclimatation.

Elle faisait partie de la famille. Aujourd’hui, malgré les preuves qui s’accumulent, j’ai toujours du mal à croire qu’elle pourrait vraiment nous faire du mal. A nous, et à quelques centaines de milliers d’espèces animales, à un certain nombres de régions en danger de désertification ou soumises aux ouragans, typhons et autres raz de marées.

La voiture, nous dit-on, émet du gaz carbonique. Celui ci réchauffe la planète. Le parc automobile serait responsable de 20% de ce réchauffement. Dans dix ans, si la Chine continue à ce rythme (1000 voitures de plus par jour dans les rues de Pékin), ce sera 50%.

Autrement dit, la voiture, sous sa forme actuelle, carburant aux énergies fossiles, pourrait bien nous tuer. Ou tuer nos enfants. Et pourtant, jamais les ventes des voitures les plus émettrices de CO2, les gros 4×4, par exemple, ne se sont aussi bien portées. Notamment aux USA, le premier des pays pollueurs. Comme si tout allait bien…

Mais c’est parce que tout va bien, justement… Voilà ce qu’affirment une poignée de scientifiques et d’avocats, généralement financés par l’industrie pétrolière et automobile… Toute réduction massive des émissions de CO2 signifie une baisse des profits pour ce secteur industriel. Ces lobbys ont mis en place une incroyable machine de guerre furtive pour détruire le protocole de Kyoto et nier la réalité du réchauffement climatique.

Nous avons pu filmer une taupe de l’industrie pétrolière installée à la Maison Blanche. Son job ? Truquer les rapports des climatologues américains, faire croire au public que tout va bien… Démasqué, il a dû quitter sa position. Pour la première fois, on voit le visage de cet homme qui était resté dans l’ombre.

Nous avons ainsi pris cinq ans de retard. Les industries automobiles et pétrolières ont créé le monde à leur image depuis les années 30. Nous assistons aujourd’hui à la première guerre mondiale pour le contrôle du pétrole. Et la publicité continue à manipuler notre désir. Mais au fond, face à l’urgence climatique, le plus dur à changer reste en nous même. Apprendre à se déprendre de cette étrange passion pour l’acier rapide et furieux.

Depuis longtemps, j’avais envie de réaliser un documentaire sur la bagnole. La culture de la voiture. Notre désir érotique pour la voiture et les manipulateurs qui savent s’en servir pour nous aveugler sur l’urgence.

L’industrie de la voiture et du pétrole ont créé le monde à leur image. Ou plutôt en fonction de leurs intérêts commerciaux. Les villes, surtout américaines, ont été dessinées pour les servir. Aux USA, les transports publics sont pauvres, rares et crasseux. Los Angeles a connu son premier métro en 1992 (j’ai bien écrit 1992, pas de faute de frappe…).

Le gouvernement Bush est presque totalement issu de l’industrie pétrolière. Nous vivons la première guerre mondiale pour l’approvisionnement de nos pompes à essence. Même Greenspan ne fait plus semblant de mentir.

Souvenez vous cette étrange musique en 2003 : Weapons of Mass Destruction… Armes de destruction massives (Allez voir une incroyable installation vidéo au Plateau, un centre d’art contemporain près des buttes Chaumont, « le ciel est peut être vert et nous daltoniens »; un artiste américain s’est amusé à mettre bout à bout des « weapons of mass destruction » prononcés par des politiques et des journalistes, ça dure trois minutes et c’est implacable).

Dans le film, nous montrons, avec Tal Zana, comment Exxon Mobil a versé des centaines de millions de dollars pour nous convaincre que le réchauffement climatique, c’était pas si grave et qu’en tous cas, ce n’était pas provoqué par l’activité humaine.

Nous avons pu filmer une taupe de l’industrie pétrolière installée au cœur de la Maison Blanche. Son job ? Truquer les rapports des climatologues américains, faire croire au public que tout va bien… Démasqué, il a dû quitter sa position. Pour la première fois, on voit le visage de cet homme qui était resté dans l’ombre.

A cause de cette formidable machine au service de laquelle il travaillait, nous avons pris cinq ans de retard.

Plus personne ne nie l’urgence. Et pourtant, jamais les ventes des voitures les plus émettrices de CO2, les gros 4×4, par exemple, ne se sont aussi bien portées. Notamment aux USA, le premier des pays pollueurs. Un cadeau fiscal allant jusqu’à 100 000 dollars a été offert par le gouvernement Bush aux dirigeants de PME se payant un 4×4.

Un 4×4 gratuit. Formidable, non ?…

Mourir pour la voiture ?
Un documentaire de Paul Moreira
http://paulmoreira.blog.20minutes.fr/

Voir aussi :
mourir-pour-la-voiture-le-documentaire-engage-de-paul-moreira
http://www.pltv.fr/voiture_vf.html

Gros 4×4 = Petite Bite!

gros_4x4_petite_bite-733973

Gros 4×4 = Petite Bite!

Après les attentats anti-4×4 qui consistent à faire exploser un 4×4… les cartes postales anti-4×4 “Garanti 100% dérèglement climatique“, les photos de doigts d’honneur faits aux 4×4 et aux Hummers, les autocollants “Mon tank urbain saccage la planète” ou “Klaxonne Moi“, les actions anti-4×4, les projets de “Hummer vert“, ou même le spray de boue destiné à couvrir artificiellement les 4X4 de boue, voici désormais le sticker anti-4×4! Lire la suite…