Localisation de l’habitat et pratiques de déplacements

De longue date, la FNAUT (Fédération Nationale des Associations d’Usagers des Transports) dénonce l’étalement urbain diffus et plaide pour une relocalisation de l’habitat dans les zones urbaines denses. Une recherche récente, proposée par Jean-Marie Beauvais et la FNAUT, et financée par l’ADEME, a permis de comparer – toutes choses égales par ailleurs – les pratiques de déplacements de ménages ayant déménagé d’une zone périphérique vers la ville de Tours. Elle met en évidence une stabilité du nombre des déplacements et une forte baisse (de 9 km à 6 km) de la longueur moyenne des déplacements quotidiens (surtout pour les achats) et de l’usage de l’automobile (-38%), principalement au profit de la marche, donc des dépenses en carburant, de la consommation d’énergie et des émissions de gaz à effet de serre des ménages. Lire la suite…

Gare de Mons, du vandalisme à la dilapidation

Un projet de modernisation de la gare de Mons (Belgique) est actuellement à l’étude à l’administration régionale. Il s’agit d’une démolition-reconstruction. L’architecte en est l’Espagnol Santiago Calatrava. Dans le projet, la gare actuelle, œuvre de René Panis de 1952, disparaît, et un immense « doudou » de verre et d’acier s’y substitue. Le coût global de cette gare cathédrale: au moins 150 millions d’euros. Lire la suite…

Détruire les autoroutes: un projet d’avenir?

Un chercheur australien suggère de détruire des autoroutes: « Détruisons des autoroutes pour construire des rails. » C’est en ces mots que le professeur en développement urbain durable de l’Université Curtin en Australie, Jeff Kenworthy, a partagé sa vision face aux problèmes de congestion urbaine. Présent au Sommet ÉcoCité2011 de Montréal le jeudi 25 août, ce dernier a fait valoir, études à la main, qu’en enlevant des voies automobiles, beaucoup de congestion disparaît. Lire la suite…

La bagnole contre la ville

Un « urbanisme » pensé en fonction des bagnoles n’est qu’un agencement, des villes conçues en fonction du trafic automobile ne sont que des échangeurs autoroutiers. Nous en tenons, nous, pour la cité. D’avoir réduit l’urbanisme à une méthode d’agencement de dépôts et d’autoroutes, le capitalisme ne se porte certes pas plus mal, mais dans ces domaines comme dans tous les autres, se manifeste son irrépressible tendance à la dégradation et à la vulgarité. L’urbanisme capitaliste, dans sa version libérale ou dans son adaptation social-démocrate, est un urbanisme frappé d’entropie. Lire la suite…

Psycho-géographie !

Depuis le flâneur des villes jusqu’à l’explorateur de salon, de la dérive au détournement, la psychogéographie nous procure de nouvelles manières d’appréhender notre environnement, des méthodes pour transformer les rues familières de notre expérience quotidienne en quelque chose de nouveau et d’inattendu. Lire la suite…

Promenadologie, déambulogie et science péripatétique

Une réponse à la question: comment les piétons peuvent-ils en toute légalité traverser une rue quand bon leur semble et non seulement en fonction des caprices des ingénieurs de la circulation routière? Le passage piéton Zebrastreifen (Bande zébrée), conçu par l’artiste Gerhard Lang, a permis à un défilé de 600 personnes de traverser les rues, allées, arrières cours et aires de stationnement de Kassel sans circonvenir aucun règlement. Lire la suite…

Le temps, c’est de l’argent. Petite chronique de nos rapports différenciés à la mobilité

Il est des jours comme ça où un voyage en train peut vous emmener bien plus loin qu’attendu. En ce début du mois de juin, alors que je devais me rendre à Paris pour une conférence extra-professionnelle, j’eus en effet l’occasion d’expérimenter une mobilité à deux vitesses, soumise à des espaces-temps très différents. Lire la suite…

Est-ce la fin de la voiture ?

« Quelque chose de bizarre se passe« , dit Phil Goodwin, professeur de politique des transports à l’Université de l’Ouest de l’Angleterre. L’usage de la voiture en Grande-Bretagne est sur le déclin, mais personne ne sait exactement pourquoi. Goodwin dit que nous avons atteint le « Peak Car » (ndlr, pic dans l’utilisation de la voiture). S’il a raison, cela a des implications importantes sur la façon dont nous concevons nos villes et où l’argent public est alloué. Lire la suite…

Auto-destruction du milieu urbain

Guy Debord (1931-1994) est un écrivain, essayiste, cinéaste et révolutionnaire français, qui a conceptualisé ce qu’il a appelé le « spectacle » dans son œuvre majeure La Société du spectacle (1967). Il a été l’un des fondateurs de l’Internationale lettriste (1952-1957) puis de l’Internationale situationniste (1957-1972), dont il a dirigé la revue française. Voici quelques extraits de La Société du spectacle concernant plus spécifiquement l’automobile et l’urbanisme. Lire la suite…