RFID : c’est pratique , c’est simple, c’est rapide alors c’est quoi le problème?…

Avez-vous enfin compris qu’au moment où on vous fait accepter les caméras de surveillance pour de la vidéo protection, quand vous trouvez pratique les cartes à puces, les portables, les passeports biométriques et autres joyeusetés modernes et électroniques, vous avez accepté d’abandonner VOLONTAIREMENT une part de votre liberté? Lire la suite…

L’automobile, signe extérieur de pauvreté ?

Je rêve ou quoi? Notre gouvernement prend une mesure très importante pour empêcher les voitures polluantes de pénétrer les centres villes et Carfree devrait ne pas en dire un mot? Carfree ne pourrait pas dire une chose positive dès lors que ça provient du gouvernement?

Je répare cette lacune avec un article critique (il est vrai) pour passer sur carfree et qui permettra de lancer une polémique comme on les aime sur ce blog: NKM, ou comment chasser les pauvres des villes au nom de la lutte contre la pollution

GC

ZAPA (Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air)

zapa

La loi Grenelle II a accouché d’une idée intéressante, à défaut d’être originale car elle existe déjà dans plusieurs pays européens (Allemagne, Italie, etc.): les Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air (ZAPA). Le but est de définir des zones, en général au centre des villes, où les voitures les plus polluantes seraient interdites, totalement ou partiellement. Lire la suite…

Le Tramway, derrière son plébiscite publicitaire

arbres-abattus-a-tours

Quatrième partie

Dévastations délibérées « d’écosystèmes urbains », destruction nouvelle de la trame verte patrimoniale, espaces résiduels réservés aux marcheurs, réduction supplémentaire du domaine cyclable; à ce stade de l’analyse il devient difficile de considérer ces dégradations majeures du paysage urbain comme de simples dégâts collatéraux regrettables du tramway. Lire la suite…

L’Archipel Carcéral

panopticon

Les arbres ne sont d’aucune utilité pour le bon fonctionnement d’une prison, et il est très facile de généraliser cette évidence de « bon sens » à tout univers concentrationnaire. Alexandre Soljenitsyne, dans « Le Premier Cercle » rappelle que même la strate herbacée peut poser problème. Trop haute, un prisonnier peut avoir la mauvaise idée de s’y dissimuler, échapper à la surveillance des gardiens et tenter des choses répréhensibles. Obligeant l’administration du camp à rappeler son autorité, ce qu’elle veut par-dessus tout s’épargner, ce genre de tentation désespérée et parfois mortelle doit être prévenue. Le règlement exige une herbe toujours tondue rase pour éviter tout problème… Lire la suite…