La disparition de l’automobile

CONCEPT

Aux premières heures de l’aube, grâce à un subterfuge composé de matériel récupéré, nous avons fait disparaître de manière éphémère toutes les voitures d’une rue.

Une œuvre collective qui avait pour but  symbolique d’offrir de l’espace en ville aux citoyens. Un tableau simple et impressionnant qui dénonce un problème récurrent touchant la mobilité urbaine. Une oeuvre mise en place pour dénoncer l’absurdité du salon de l’automobile: la grande messe commerciale du rêve à quatre-roues bien plus préoccupée par les millions qu’elle engendre que par les catastrophes écologiques et sociales qui lui sont liées. Depuis de nombreuses années ce moyen de locomotion tue à petit feu notre société, car il gâche des matières premières, dévore du terrain, tue prématurément des milliers de personnes par année à travers le monde de façon directe ou indirecte. Il dégrade notre qualité de vie par le bruit qu’il émet, par les gaz qui s’en échappent et par son omniprésence visuel dans notre ville tant sur la voie publique que sur des publicités ou dans les médias. Qui peut enrayer cette épidémie que trop de gens acceptent comme inéluctable? Tout se passe aujourd’hui comme s’il était impensable de remettre en question l’omniprésence et la toute puissance de l’automobile dans notre société, même si les humains doivent en pâtir. C’est justement contre cette fausse évidence et cette absurdité qu’il faut s’élever. La façon dont nous développons notre environnement urbain et nos moyens de transport n’est qu’une question de choix. Mais c’est seulement une prise de conscience individuelle et globale des problèmes engendrés par la voiture, et des alternatives possible (mobilité douce, transports publics…) qui pourraient faire changer les choses à terme. Nous avons envie de provoquer cette réflexion et ce débat de société nécessaire et urgent.

LES FAITS
Une cinquantaine de voitures ont été emballées et déballées par nos soins sans aucun dommage.Tout avait été prévu pour ne laisser aucune trace après notre départ, et nous avons récupéré l’ensemble de l’infrastructure mise en place pour un autre événement. La neige a ensuite pris le relais, couvrant la ville d’un voile blanc.

DATE ET LIEU
Notre action s’est déroulée le jeudi 2 mars 2006, à entre 05h00 et 08h00 du matin, principalement sur la rue des Vieux-Grenadiers, à Genève (Suisse). Une trentaine de personnes de tous bords, se sont joints aux premières lueurs du jour pour exprimer ensemble leur désir de changement et de remise en question de la mobilité motorisée.

CAFE ET CROISSANTS
Nous avons offert le petit déjeuner aux usagers matinaux dans une ambiance certes inhabituelle mais conviviale. L’ensemble de la performance s’est déroulée pacifiquement et les habitants on accueillit notre intervention avec le sourire, parfois même avec un mot de félicitation. Même la police, un peu dubitative de voir des gens se mobiliser si tôt n’a rien trouvé à redire.

Escamotage

Antivoitures

A propos de Antivoitures

Rédacteur du site Carfree France