La bagnole fait grossir !

A l’état sauvage, selon les spécialistes, les hommes étaient chasseurs-cueilleurs, la femme qui cueillait marchait une moyenne de 22km/jour, et les hommes qui chassaient couraient environ 17km/jour…

A l’époque à laquelle on vit, à cause de cette foutue bagnole, un être humain moderne fait environ 5 minutes d’effort par jour … alors qu’il faudrait minimum en faire 30 minutes!

Grâce à la bagnole, l’homme est devenu sédentaire, gras, gros, avec des muscles atrophiés, malade.

Sans un minimum d’exercices physiques, le corps est fragile et tombe facilement malade, une activité physique quotidienne (pas nécessairement intense) permet de garder la forme et de se prémunir contre la plupart des crasses engendrées par la bagnole et le sédentarisme (obésité, peau d’orange, teint malade, maladies chroniques, rhumes, jambes lourdes, bronchites …)

Comment faire du sport même si on en a pas le temps ? Le VELO UTILITAIRE ! ! !

En effet, au lieu de perdre du temps dans des salles de fitness et de claquer tout votre argent dans des médicaments, supprimez le plus possible la bagnole !

Il est très facile en supprimant la bagnole (pas forcément tout le temps) d’atteindre vos 30 minutes d’activité physique nécessaire !

Pour aller travailler, pour faire des petites courses en ville, chercher son pain ou ses cigarettes, conduire les enfants à l’école … il y a énormément d’occasions dans la journée où le vélo peut entrer en scène !

Personnellement, mon travail se situe a 5 km de chez moi, je m’y rend, je reviens chez moi le temps de midi, je retourne au boulot, je reviens chez moi … tout ça en vélo !

Ce qui me fait faire environ 20 km de vélo minimum chaque jour, soit un peu moins d’une heure d’activité physique par jour, rien qu’en roulant utilitaire ! ( C’est-à-dire 12 fois plus que la moyenne européenne et (presque) 2 fois plus que ce qui est conseillé ! )

Et les résultats se voient !

Je ne suis jamais malade, toujours en bonne santé, en hiver je n’ai pas froid et en été j’ai beaucoup moins chaud face à la chaleur que les autres (mon corps est habitué à la chaleur caniculaire et à l’hiver glacial, donc j’ai moins de contraintes que les autres), jamais essoufflé, jamais de jambes lourdes, je peux manger tout ce que je veux bien copieusement sans grossir … que des avantages !

Quand je lis des magazines féminins (mon passe temps préféré lol) je me rend compte que les femmes se plaignent des kilos qu’elles prennent au début de l’hiver. Pourquoi prend on du poids au début de l’hiver ?

Tout simplement parce que automatiquement, le corps en automne se prépare instinctivement, à l’hiver, il veut emmagasiner de la graisse, car la graisse est constituée de réserve et tient chaud. Mais que se passe-t-il en hiver ? La graisse qui doit être brulée est conservée ! Car notre vie aseptisée où la bagnole surchauffée est omniprésente n’expose plus le corps au froid ! Donc, le corps n’élimine pas la graisse accumulée en automne et se trouve encore là au printemps !

Et au printemps, on peut lire en couverture des magazines féminins :  » Retrouver une silhouette de guêpe avant l’été !  »

Je trouve ça aberrant …

Par contre, dans aucun magazine féminin je n’ai pu lire  » Abandonnez votre bagnole en hiver !  »

Ce que je trouve hallucinant dans la société actuelle, c’est notre capacité a nous emmerder avec des conneries : Les gens grossissent … et au lieu de modifier un rien leur mode de vie en se déplaçant en vélo, ils s’emmerdent avec des « régimes », des gaines, des anneries en tout genre qui ont pour but de contrer les dégâts occasionnés par la bagnole …

Regardez nos enfants !

A l’heure actuelle, c’est un désastre 1 gosse sur 3 est en surpoids !

Et au lieu de promouvoir le vélo, la marche, les rollers, la trottinette, le skate ou que sais-je, on prend des mesures débiles et on pond des lois complètement absurdes comme par exemple l’interdiction de vendre ou d’apporter des sodas sucrés à l’école ».

En voilà une connerie ! Ca serait pas plus intelligent de s’attaquer directement à la racine du problème ? Le sédentarisme ou parfois appelé sédentarité…

La chaussée est dangereuse, dominée par la bagnole : Les parents n’osent plus laisser leurs enfants jouer dehors car d’autres parents qui pensent la même chose passent avec leurs voitures pour aller chercher leur pain à la boulangerie qui se trouve a 500 mètres …

De ce fait, les enfants ne sortent plus dehors, ne marchent plus, ne font plus de vélo, et restent cloués chez eux devant leurs consoles de jeux et leurs télévisions (avec leurs parents, d’ailleurs!)

Ce que je trouve aussi complètement HALLUCINANT, c’est que les enfants ne sortent pas beaucoup de chez eux et quand le samedi soir ils ont enfin l’occasion de se dégourdir les jambes (en faisant les courses au supermarché), on les mets … ASSIS DANS LE CADDIE ! ! !

Je sais pas vous, mais moi quand je suis en train d’attendre à la caisse avec ma petite tartelette aux pommes en main comme un con et que devant moi y’a un petit enfant qui demande à sa maman « Maman je peux monter dans le caddie ? Je suis fatigué et j’ai mal à mes pieds »
ça me fait peur !!!

Vous vous rendez compte que la capacité physique de nos mômes ne leur permet même pas de faire les courses sans « être fatigué » et avoir « mal aux pieds » ???

Où va t-on ?????????

 » ET LES PARENTS ALORS ??? ??? ???  »

Pas mieux ! ! !

Il suffit que je regarde les gens pour avoir pitié d’eux … ils ont des cuisses aussi fines que mes mollets, du bide, des bourrelets partout, un double menton, un teint malade … rien qu’à rester debout à côté de leur caddie ils sont essoufflés, haletant comme des chiens !

Dés qu’il fait chaud, leurs petits corps fragiles sont traumatisés, car la bagnole et les bureaux aseptisés les ont habitués à l’air climatisé, ils ne supportent pas un peu de chaleur, ils s’essoufflent, transpirent abondamment, s’arrosent de déodorants en spray (qui trouent la couche d’ozone et génère des déchets) car ils puent, ils sont affalés dans leur piscine ou leur chaise de camping, un petit ventilateur à pile à la main (piles qui génèrent de la pollution une fois vides), ils se « rafraichissent » abondamment à l’aide de bouts de tissu parfumé à la vanille, des « lingettes rafraichissantes » ils appellent ça, une fois imbibée de sueur la lingette et son emballage volent directement à la poubelle (encore des déchets inutiles indirectement liés à la bagnole!).

Ils ont la peau rouge, brulée par le soleil, car la bagnole a habitué la peau à vivre dans l’ombre et vire au rouge dès les premiers rayons de soleil. Afin de contrer cet inconvénient, ils se « tartinent » de crème solaire (encore des déchets liés a la bagnole!!!).

Pour se réhydrater, il boivent du « Coca-cola », Oh, j’allais oublier … c’est du « light », ils font attention à leur ligne … Parfois, ils boivent de l’eau, mais de l’eau en bouteille, pas du robinet !

Car leur petit corps a peur de tout, même de boire de l’eau du robinet et pour s’en procurer de cette eau là (l’eau en bouteille), il faut sortir la bagnole pour aller au bout de la rue en chercher au magasin, et rouler en bagnole et polluer, ils aiment ça. En plus, cette « eau » est livrée en bouteille, ce qui génère encore de la pollution.

Moi ? Ça va, l’hiver a brulé mes réserves de graisses, mon corps est habitué à l’effort en condition de canicule et transpire seulement quelques gouttes quand je me déplace en vélo et pas du tout quand je ne fais rien.

Quant à ma peau, elle ne devient pas rouge en été, habituée au soleil dès le printemps, elle ne brûle pas, mais devient brune

En hiver, dès qu’il fait froid, ils enfilent de nombreuses couches de vêtements, car ils ont peur du froid, ils ne supportent pas ça.

Grâce à la bagnole, leur corps gèle dès qu’ils sont exposés à un courant d’air, ils grelottent. Pour éviter absolument tout contact avec le froid, avant de partir bosser, ils sortent vite allumer la bagnole pour faire tourner le chauffage 10 minutes à l’avance, pour éviter d’avoir froid.

Moi ? Ça va ! En hiver, ma « fourrure » s’adapte comme celle d’un chat, d’un petit duvet je passe à une fourrure noire et épaisse, qui me tient chaud, ma peau ne devient pas pâle comme un cul, mais arbore un teint rose/brun.

Habitué au froid, je n’en souffre pas, un simple street-wear (pull fin en coton) permet d’isoler ma peau du froid. En dessous, je pourrais me contenter d’un pantacourt ou même d’un short ça ne me dérangerait pas, mais pour ne pas passer pour un extra-terrestre j’enfile quand même un fin jean ou un trainning.

Niveau graisse, on est tous égaux, on a tous pris du poids pendant la fin de l’été et l’automne. La différence c’est qu’à cause de la bagnole, vous (les caisseux) ne brûlerez pas votre graisse en hiver et vous l’aurez encore au printemps !

Vous devrez faire vite un « régime » pour pouvoir entrer dans vos maillots pour l’été ! Par contre moi, durant l’hiver, la graisse accumulée va brûler car exposé au froid, mon corps va devoir brûler de la graisse pour me maintenir à ma température corporelle. Arrivé au printemps j’aurai tout perdu ! Pas vous les caisseux !

CONCLUSION:

Le sédentarisme causé par la bagnole est à la base de beaucoup de problèmes à l’heure actuelle, ce qui engendre des dépenses inutiles (crème solaire, lingettes rafraichissantes, produits de régimes … ), des déchets et une mauvaise qualité de vie !

Il est grand temps de se bouger le cul et d’abandonner un peu vos bagnoles !

L’environnement, votre santé et celle des autres, la sécurité routière, la qualité et l’hygiène de vie seront énormement améliorés !

Source : http://xblog.skyrock.com/35.html
Voir aussi : Pollution automobile et obésité

Professeur Pignon

A propos de Professeur Pignon

Docteur en cyclopédie, spécialiste des maladies automobiles