Pour un retour du chèque transport

Hausse du carburant et baisse du pouvoir d’achat. Le GART souhaite que le « chèque transport  » soit réexaminé.

Le prix du carburant s’affole, le pouvoir d’achat des Français est en berne et le chèque-transport revient dans l’actualité. Les élus du GART (Groupement des Autorités Responsables de Transport) tiennent à rappeler les avantages indéniables que représenterait la mise en œuvre de cette mesure et mettent en garde contre le risque de faire du chèque-transport (favorisant les modes alternatifs à la voiture particulière) un « chèque-essence » qui contribuerait à faire « bégayer » l’histoire sans en avoir retenu les leçons…

Face à l’inexorable – et souvent insupportable – hausse du coût du carburant et à ses conséquences sur le budget des ménages, le GART, qui est, avec le Club des Villes Cyclables, à l’initiative du projet « chèque transport », souhaite que ce dernier soit reconsidéré tant sur la forme que sur sa finalité. A l’heure de la dématérialisation des titres, le GART n’a cessé de défendre un système simple, efficace, peu coûteux, moderne et bien adapté : le remboursement sur la fiche de paie du salarié * utilisant les modes alternatifs à la voiture particulière pour ses déplacements domicile-travail (transports collectifs, vélo, covoiturage, autopartage, transport à la demande, taxis, etc.).

Or, certaines déclarations récentes nous font craindre que cette « philosophie » initiale du chèque-transport soit abandonnée au profit d’un « chèque-essence » ce qui, par là même, irait à l’encontre de toutes les préconisations du Grenelle de l’environnement.

Mais, une fois le leurre du « chèque-essence » définitivement écarté, pourquoi renoncer à un outil d’incitation à des changements de comportements dans les déplacements domicile-travail ? Les élus responsables de transport regrettent que la forme (les modalités techniques de mise en œuvre) l’emporte trop souvent sur le fond (une prise de conscience nationale de la nécessité de changer de façon de se déplacer, impliquant les entreprises) …

Le GART souhaite donc que les pouvoirs publics examinent de nouveau cet outil qui, s’il n’est pas « dérouté » de son objectif initial, contribuera à augmenter le pouvoir d’achat de nos concitoyens tout en favorisant une mobilité durable, plus respectueuse de notre environnement et de celui des générations futures.

*Ce dispositif est déjà appliqué dans des agglomérations telles que Grenoble, Nantes, Chambéry… C’est d’ailleurs la solution qu’a retenue l’État pour ses agents.

Source: www.gart.org

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France