Vivre sans voiture pour vivre mieux

Voici une étude édifiante sur les ménages non motorisés qui montre que les sans voitures dorment plus longtemps, travaillent moins, ont plus de loisirs (et dépensent plus pour leurs loisirs) et mangent mieux que les ménages motorisés…  L’étude montre également clairement que les citadins sans voiture, même s’ils supportent un loyer plus conséquent que les motorisés périurbains, dépensent moins globalement que les ménages motorisés: la somme logement+transport est de 38% du budget chez les sans voiture, 46% chez les mono-motorisés et 48% chez les bi-motorisés.

Résumé de l’étude

La présente recherche a pour objet la comparaison des familles non motorisées et des familles motorisées en matière de mobilité, d’activités et de budget. Elle s’inscrit dans le cadre d’une réflexion sur le développement durable qui passe par l’étude des avantages et les inconvénients de réduire la place de la voiture dans notre société.

La méthode retenue repose sur le retraitement d’enquêtes réalisées par l’INSEE pour obtenir un échantillon dans lequel le revenu et la taille du ménage sont sensiblement identiques de façon à comparer ce qui est comparable, et sur une enquête qualitative auprès de quinze familles habitant le même quartier, un quartier bien équipé (écoles, commerces, …) et bien desservi par le transport en commun.

Les principaux résultats quantitatifs qui concernent les familles ayant un ou deux enfants et un revenu d’environ 8.000 F par mois (en 1994) sont les suivants : par rapport aux personnes appartenant à des ménages motorisés, celles appartenant à des ménages non-motorisés ne se déplacent pas moins souvent mais seulement moins loin, elles travaillent moins et ont plus de loisirs, elles dépensent plus pour l’alimentation et le logement, et donnent plus d’argent aux autres.

L’enquête qualitative a pu mettre en évidence l’importance donnée aux enfants dans la justification de l’acquisition et de l’utilisation de la voiture, ainsi que les possibilités de se ré-organiser en l’absence de voiture pour aller au travail, faire ses courses et -avec un peu plus de difficultés- pour les loisirs.

Vivre sans voiture pour vivre mieux

Télécharger l’étude complète au format pdf

Recherche sur le comportement des familles non motorisées, BEAUVAIS Jean-Marie, DRAST, PREDIT, décision d’aide à la recherche n°97MT38, septembre 1999

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

2 commentaires sur “Vivre sans voiture pour vivre mieux

  1. CarFree

    je comprend votre réaction et votre grosse fôte d’orthographe si vous gérez un site internet d’annonces automobile… ;-)))
    désolé, mais le site carfree sera le fossoyeur de votre activité destructrice…

Les commentaires sont clos.