L’île Seguin sera une île sans voitures

L’île Seguin, ancien bastion de Renault à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), sera probablement une île sans voitures. Un siècle après la sortie de la première voiture des chaînes Renault, le nouveau maire (UMP) de Boulogne-Billancourt a présenté le projet urbain qu’il entend défendre pour l’île Séguin, un projet résolument « sans voitures ».

Ce projet urbain apparaît comme un symbole, celui de la fin de la société de l’automobile. Sur ce haut lieu de l’industrie automobile, autrefois réservé à la production de voitures et interdit aux piétons, on va construire un aménagement où la voiture n’aura plus droit de cité.

Dans le détail, le projet prévoit des équipements culturels, des commerces et des restaurants, des bureaux et des logements, ainsi que des équipements touristiques (Cinéma, librairies, guinguettes, etc.).

« Tout cela sera posé sur un immense jardin d’environ 5 hectares », a souligné le maire, soit à peu près 40% de la surface de l’île Séguin. Les visiteurs seront d’ailleurs tous piétons, puisque l’île Seguin sera sans voiture. Les berges seront aménagées. Le maire de Boulogne-Billancourt souhaite également que l’île Seguin devienne un pôle d’attraction touristique, accessible par bateau, avec « une forte approche fluviale ».

ile-seguin-sans-voitures

Alors bien sûr, ne nous leurrons pas, il s’agit d’un projet plus que limité, sur une surface de 11,5 hectares, mais dans un contexte très particulier, celui de la construction d’un complexe touristique et culturel majeur dont le but premier est de faire venir des entreprises (taxe professionnelle) ainsi que des cadres et des touristes (pouvoir d’achat).

On s’inscrit dans le mouvement des « creative cities », où les éléments culturels structurent les modes de vie, comme à Londres où tout un quartier vient d’être réaménagé au départ de la Tate Modern. Il s’agit avant tout de business: comment appater des entreprises innovantes et leurs cadres dynamiques et créatifs avec des produits culturels haut-de-gamme.

Dans ce contexte, le concept de la ville sans voitures devient un facteur d’attraction, au même titre qu’une salle de spectacle ou qu’un équipement culturel de haut niveau. L’île Séguin sera-t-elle la « Treasure island » de la banlieue parisienne?

Source: www.boulognebillancourt.fr

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

3 commentaires sur “L’île Seguin sera une île sans voitures

  1. autoacbc

    J’adore le projet, malgré mon activité professionnelle je souhaite que ce projet soit mené au bout, j’ai d’ailleurs fais un billet sur mon Blog suite à votre newletter.

Les commentaires sont clos.