Narbonne lance son quartier sans voitures

Suite à plusieurs voyages chez nos voisins comme Bedzed en Angleterre et Fribourg-en-Brisgau en Allemagne, la ville de Narbonne a un grand projet : la construction du Quartier du Théâtre, un quartier sans voitures. Ce quartier sera à proximité du cœur de la ville.

Le projet de la construction du quartier du Théâtre :
– Aucune émission de CO2
– Pas de voitures
– Bâtiments passifs (auto suffisant en énergie)
– Energie 100 % renouvelable
– Tri et collecte des déchets (silencieux et par aspiration)

Ce quartier comptera 650 logements sur 16 hectares (dont 20% de logements sociaux) tous accessibles aux personnes handicapées. La réalisation du quartier est prévue sur 7 ans en trois tranches pour ce qui concerne la construction des bâtiments.

Volonté politique

Le Plan de Déplacement Urbain a pour objectif de favoriser les mobilités douces. Le Quartier du Théâtre doit être résolument un quartier « sans voiture ». Pour le quartier du Théâtre, il est important de montrer que le piéton est plus important que la voiture et il est nécessaire d’établir un lien clair avec le centre ville, le centre commercial, le parc des sports et de l’amitié.
Le maire de Narbonne, Michel MOYNIER, a présenté le projet lors d’une séance publique regroupant 900 personnes, le 4 avril 2007.

Un beau projet à suivre. Narbonne montre désormais l’exemple pour toutes les autres villes !

Plus d’infos ici !

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

Un commentaire sur “Narbonne lance son quartier sans voitures

  1. Francoise Verger

    Effectivement c’était un beau projet. Malheureusement il ne verra vraisemblablement pas le jour. Lors des élections municipales de mars 2008 Michel Moynier a été battu et le nouveau maire, Jacques Bascou (PS) ne souhaite pas donner suite à ce projet.

    De plus, avant mars, le coeur de ville était piétonnier. Il est maintenant réouvert aux automobilistes.

    Non, Narbonne ne mérite plus d’être citée en exemple en matière de développement durable.

Les commentaires sont clos.