Débarrassez-vous de votre voiture pour perdre du poids

FATGRAPH

Voici un intéressant graphique montrant ce qui se produit lorsque les gens marchent, utilisent le vélo ou prennent les transports en commun: ils sont généralement moins gros et en meilleure santé que les gens utilisant la voiture. Cette comparaison internationale montre en effet une relation intéressante entre taux d’obésité et pratique monomodale de l’automobile. A l’inverse, les pays où les modes doux (marche à pied et vélo) ainsi que les transports publics sont les plus développés présentent le taux d’obésité le plus faible.

Étant donné que les solutions de rechange à la conduite automobile sont meilleures pour l’environnement, en participant à la lutte pour l’indépendance énergétique, en retardant l’impact du pic du pétrole et en limitant la pollution et le réchauffement climatique, pourquoi nos planificateurs, politiques ou autres élus, ont-ils permis le développement des espaces de faible densité comme les banlieues pavillonnaires qui s’étendent à l’infini et qui rendent très souvent l’automobile indispensable? Pourquoi ne pas insister pour que tous aient accès à de bons transports publics? Pourquoi n’y a-t-il pas encore des espaces piétonniers et des voies cyclables partout?

Source: www.treehugger.com

Voir aussi :
Le chirurgien, le carburant humain et le cyclisme
Un projet de loi contre l’obésité automobile
La bagnole fait grossir !
Pollution automobile et obésité

Professeur Pignon

A propos de Professeur Pignon

Docteur en cyclopédie, spécialiste des maladies automobiles