Le vélo à la reconquête des villes – Bréviaire de vélorution tranquille (etc.)

Parution du livre « Le vélo à la reconquête des villes – Bréviaire de vélorution tranquille (etc.) » écrit par Nicolas Pressicaud, consultant en « mobilité douce ».

Depuis le milieu des années 90, les autorités publiques françaises redécouvrent les vertus de la bicyclette dans les déplacements urbains. Après avoir situé la bicyclette dans le contexte général de la mobilité urbaine, l’auteur trace les grandes lignes d’une politique « vélo » efficace et décline un certain nombre d’idées pour redonner à ce mode de locomotion une place proportionnelle à son potentiel. Enfin, le sujet est replacé au sein de préoccupations écologiques plus larges.

L’auteur est un géographe devenu consultant en “mobilité douce”, son copieux ouvrage comprend quatre parties : 1- “En avant !” (état des lieux de la pratique vélocipédique en France et en Europe), 2- “Les politiques cyclables urbaines” (la place du vélo dans les politiques de déplacements en France), 3- “Tournée générale” (série de propositions à l’intention des élus, décideurs et responsables associatifs) et 4- “À venir…” (quelques vues prospectives) ; une sitologie Internet et une bibliographie commentée.

Ouvrage touffu, bourré d’informations, mêlant analyses, polémiques (port du casque par exemple) et suggestions de bon sens (signalisations, balisages, raccordements…), dont il est hors de question de résumer la substance – il faut l’acheter et le lire ! – et de décrire les dessins de Georges Million. Je me contenterai de lister ses “Six recommandations pour une ville cyclable” :

“1- Étendre l’obligation de prise en compte du cycliste dans les travaux de voirie.
2- Obliger à la prise en compte de la continuité d’itinéraire cycliste dans tout projet de création de voies express situées en agglomération ou dans un périmètre de PDU.
3- Rendre obligatoire l’élaboration d’un plan de circulations douces dans les villes de plus de 5 000 habitants.
4- Étendre l’obligation de se doter d’un PDU à toute communauté d’agglomération.
5- Un minimum de 4 % de budget de PDU alloué au vélo.
6- L’inclusion d’un volet de cohérence dans l’élaboration des PDU”.

Il y a d’autres prescriptions, à discuter le plus largement possible (http://velorution-tranquille.over-blog.com), dans ce livre militant qui mise sur l’intelligence collective pour édifier des villes habitables par tous et écologiques.

LE VÉLO À LA RECONQUÊTE DES VILLES
Bréviaire de vélorution tranquille (etc.)
Nicolas Pressicaud
Questions contemporaines
Editions: www.editions-harmattan.fr

Vélorution

A propos de Vélorution

La Vélorution (mot-valise mêlant vélo et révolution) est un mouvement dont l'un des buts est de promouvoir l'utilisation des moyens de transports personnels non polluants (bicyclette, patin à roulettes, planche à roulettes).

2 commentaires sur “Le vélo à la reconquête des villes – Bréviaire de vélorution tranquille (etc.)

  1. Alain

    Obligation?.

    Obligation de se laver les dents si tu veux pas puer de la gueule.
    Obligation d’avoir le permis pour chasser, pour rouler, pour pêcher.
    Obligation de se vêtir si tu veux pas être pris pour un fou.
    Obligation de se nourrir si tu veux pas mourir de faim.

    Le monde entier est un principe d’obligation quand on veut vivre ne société. Désolé. Obligation de penser le monde autrement si on veut pas avoir la gueule de bois quand la dernière goutte de pétiole sera épuisée.

Les commentaires sont clos.