Le Grand Avignon inaugure Vélopop, son système de vélos en libre-service

velopop1

La Communauté d’Agglomération du Grand Avignon vient de lancer son système de vélos en libre-service (VLS) baptisé Vélopop, et mis en place par la société Smoove.

200 deux-roues sont répartis dans 17 stations : ce système fonctionne sur la base d’une fourche cadenas pour faire obstacle au vandalisme. 1000 locations par jour ont été enregistrées dès la première semaine. Retrouvez toutes les informations sur le site Internet officiel : www.velopop.fr.

L’agglomération d’Avignon a confié l’exploitation de ce service aux Transports en Commun de la Région d’Avignon (TCRA), l’entreprise exploitante du réseau de bus urbains. C’est le système Smoove key qui a été retenu dans sa version nouvelle, basée sur le cadenas fourche. Au total, 200 vélos et 17 stations sont implantées en phase 1.

Vélopop est un vélo « nouvelle génération » conçu pour faciliter les déplacements vélo.

• ingénieux, avec son mécanisme sans chaîne qui évite les salissures et les déraillements
• résistant au vandalisme et difficile à voler, grâce à son système antivol renforcé
• sécurisé par ses 3 leds arrière, son éclairage permanent et sa bande rétro-réfléchissante latérale
• pratique, grâce à son panier ergonomique qui permet de transporter des affaires tout en gardant un œil dessus !

En outre, si vous êtes titulaire d’un abonnement de transports en commun, vous bénéficiez de tarifs d’abonnement et d’utilisation préférentiels.

Pourquoi parler plus spécifiquement de ce système de Vélo en Libre Service plutôt qu’un autre? Car, comme le système Vélomagg de Montpellier, il s’agit d’un service non adossé au développement de la publicité comme beaucoup d’autres contrats de VLS, et on pense en particulier à ceux de l’entreprise Decaux

Vélove

A propos de Vélove

Rédacteur du site Carfree France, spécialiste des questions relatives au vélo et aux aménagements cyclables.

9 commentaires sur “Le Grand Avignon inaugure Vélopop, son système de vélos en libre-service

  1. PELISSON

    Bonjour,
    Le principe des vélos en location est bon sur le principe,l’inauguration vient d’avoir lieu il y a seulement quelques jours on va voir comment il sont utilisés car jusqu’à prèsent contrairement à ce que pourrais laisser entendre votre palmarés ,la ville d’Avignon est principalement livré à la voiture même dans son centre intrs-muros et les bandes cyclables sont plus symboliques que réelles puisque contrairement à l’Allemagne et la Hollande qui ont des pistes cyclabes securisées de 1m50 à 2m50 de large ,la trés grande majorité des bandes cyclabes en Avignon ont une largeur de 20cm à 80 cm ,ce qui fait qu’elles sont pratiquement inutilisables car dangereuses pour la sécurité des cyclistes
    René Pélisson

  2. PELISSON

    Non c’est faux ,vous faites une confusion entre la longueur des bandes cyclabes ou Avignon déclare un chiffre important presque comme Strasbourg ,mais la réalité c’est que ces bandes cyclabes etroites sont peu utilisées,je vous conseille de vous rapprocher du service circulation qui pourras vous confirmer la différence entre longueur des bandes cyclabes et fréquentation et utilisation du vélo pour se déplacer en Avignon,mais peut-être que cela va évoluer avec la location des vélos,mais pour cela il va falloir attendre au moins 6 mois pour le savoir!

  3. CarFree

    Non, vous vous trompez… je ne parle pas de longueur de pistes ou bandes cyclables, mais de part modale du vélo… c’est-à-dire de pratique réelle du vélo en comparaison des autres modes de déplacement…

  4. cervantes

    J’habite Avignon et je fais très régulièrement du Vélo. j’ai vécu 18 ans en Hollande et je suis allé fréquemment à Strasbourg pour des séjours où j’ai utlisé le vélo.
    Je ne sais pas d’où proviennent vos chiffres, mais la situation à Avignon est sans commune mesure en terme d ‘utilisation avec Strasbourg.
    Je confirme le commentaire de M Pellisson.
    Une nouvelle association de cyclistes urbains vient de se monter à Avignon. J’espère qu’ils exprimeront sur ce site.
    On peut espérer que la mise en libre service des vélos aura un effet bénéfique sur les amménagements cyclistes et donc à teme sur l’utilisation du vélo à Avignon

  5. cervantes

    Très bon article en effet et notamment l’analyse « Association vélo et transports en commun »
    Je pense néanmoins que les chiffres donnés ne peuvent pas refleter la réalité. Toute personne allant à Avignon et Strasbourg voit la différence de façon évidente.
    Il faudrait connaître leurs sources! Probablement la mairie d’Avignon!
    J’espère bien qu’un jour nous pourrons rivaliser avec Strasbourg et pourquoi pas la Hollande!

  6. Kristion

    J’espère également que Strasbourg pourra être rattrapé mais il y a encore de la marge. Vélopop’ contribue certainement à changer les mentalités. Le taux d’utilisation est phénoménal, plus de 5 voyages par jour et par vélo pour ces premières semaines, c’est un énorme succès.

    J’ai entendu dire que de nombreux parisiens habitués à rendre le vélo sans avoir rien à faire, ont oublié leur clé sur le vélo (qu’il faut rendre sur le totem, c’est pas bien compliqué tout de même), se sont fait débiter 150€, et que des vélos ont disparu suite à ce genre de bricoles. Ça va surement se tasser dès la fin du festival, aussi bien l’utilisation que les problèmes des mal comprenants, rendez-vous dans 6 mois pour tirer des conclusions provisoires de cette très belle aventure.

  7. Jen

    Bonjour,
    Je réagis un peu tard à cet article, je l’avais loupé (pourtant abonnée au RSS CarFree).
    Je fais partie de l’assoc Avignon à Vélo (http://avignonavelo.asso-web.com) dont vous parliez plus haut. Comme vous, j’ai du mal à comprendre ces chiffres qui ne reflètent pas la réalité. En plus, on a énormément de mal à travailler avec la Mairie, qui coopère peu ou pas avec nous. L’exemple le plus flagrant (on en parle sur notre site) est le retrait des appuis-vélos dans le centre-ville, afin d’installer les stations Vélopop. Ces appuis-vélos ont été remis, mais en nombre inférieur à avant ! Pas logique quand on veut une vraie politique vélo pour sa ville (et je ne parle pas des pistes cyclables TRES dangereuses). Tout ceci fait penser à un gros coup « marketing » de la mairie, sans engagements derrière. On espère que ça ne sera pas le cas ! Car, cela dit, le Vélopop ne peut être qu’une bonne chose !

Les commentaires sont clos.