Un nouveau mode de déplacement

marcher-pieds-nus

Jetez un œil sur cette construction étrange. Est-ce un nouveau jouet à la mode pour citoyen urbain, une nouvelle méthode de production d’énergie verte ou une manifestation pour protester contre les expériences sur les animaux dans les usines de cosmétiques?

Rien de tout cela, c’est en fait une création conçue en 2006 par un groupe d’étudiants de l’école d’architecture de Halifax au Canada. Les élèves ont inventé cette drôle de façon de protester contre le manque d’espaces verts dans leur ville.

Cette roue de hamster faite à base d’herbe et destinée à l’homme est en effet une bonne provocation pour demander davantage d’espaces verts, mais peut aussi évoquer des questions intéressantes sur notre manque de temps pour en profiter. C’est en tout cas la possibilité de marcher en ville pieds nus avec la douce sensation de l’herbe dans les orteils…

Devrions-nous tous transporter une parcelle de gazon avec nous afin de pouvoir profiter d’un peu de nature? Cela pourrait être nécessaire dans nos villes modernes où le béton, les voitures et la vitesse sont les trois ingrédients fondamentaux d’un monde essentiellement gris.

A moins que la solution soit la ville-post automobile du collectif japonais The Green Island Project, destinée à remplacer le béton et le goudron, omniprésents à Tokyo, par de grands espaces verts…

Via Carbusters.org

Carfree

A propos de Carfree

Administrateur du site Carfree France

2 commentaires sur “Un nouveau mode de déplacement

  1. Kapitch

    Mettez deux portes/vitres de chaque coté et on obtient une individualisation de la marche à pied ou comment recréer le cocon d’une voiture sans la voiture 🙂
    Cela va peut-être attirer quelques automobilistes qui sait? Pour peu que l’on équipe d’un allume-cigare pour pouvoir fumer…ahh le pied!

  2. Nilcouak

    Je les comprends, je suis aussi dans une ville au Canada qui manque d’espaces verts. beaucoup de rues sont immondes; beton, bitume, beton…berk!

Les commentaires sont clos.