L’écologie, c’est sérieux, bordel !

borloo-lecologie-cest-serieux

Suite aux dernières péripéties de l’odieuse taxe carbone, je me suis rendu au ministère de l’écologie, en tant que président-directeur-général de la PUTE (Pollueurs Unifiés contre la Taxation Environnementale), pour remercier Jean-Louis Borloo pour l’ensemble de son œuvre, qui a bien voulu me recevoir à l’apéritif de 10 heures.

J’ai trouvé le camarade Jean-Louis en grande forme, sortant d’une réunion de travail avec sa secrétaire, une bouteille de rosé bio à la main. Il m’a tout d’abord félicité pour ma récente nomination à la tête de la PUTE avant de m’offrir généreusement un petit apéritif à base de vodka marseillaise et de pastis parisien.

Jean-Lou m’a avoué son grand soulagement suite à l’abandon de cette « putain de taxe carbone de merde » qui l’a retenu plusieurs soirées consécutives à l’heure de l’apéro. Là-dessus, il m’avoue sa grande déception face à l’attitude « irresponsable » de Chantal Jouanno qui, en accusant le Medef de l’échec de la taxe carbone, a montré clairement son visage de « chienne marxiste grenello-islamique ».

Après un troisième vodkis (vodka-pastis) avalé cul sec, Jean-Lou évoque l’avenir de sa secrétaire d’état, entre « remaniement à sec et par derrière » et « parachutage dans une circonscription paumée du Larzac ». Il avoue à demi-mot regretter son ancienne secrétaire d’état, Nathalie Kosciusko-Morizet, NKM pour les intimes, qui était certes « très chiante sur les OGM », mais qui avait un côté « petite bourgeoise coincée » qui n’était pas pour lui déplaire.

Pour remplacer Chantal « Red » Jouanno, Jean-Lou souhaite vivement l’arrivée de Rama Yade au secrétariat d’état à l’écologie: « elle n’y connaît rien à l’écologie, mais t’as vu comment elle est bien foutue? »

Le temps passant, un sommelier ministériel amène la carte des vins pour le repas, et nous nous lançons dans une conversation à bâtons rompus sur les futurs projets de Jean-Lou. Il me présente son grand projet pour la fin de la mandature: un bonus-malus carbone destiné à en finir avec « l’écologie culpabilisatrice et cul-béni » à la Hulot ou autres écolo-trotskystes.

J’avoue qu’à ce stade de la conversation, les explications de Jean-Lou ne m’ont pas paru d’une limpidité évidente, mais devant un petit verre de champagne bio destiné à inaugurer le début du repas, toute l’intelligence et la clairvoyance de ce grand penseur de l’écologie politique qu’est Jean-Louis Borloo m’est apparue telle l’illumination d’une ampoule basse-consommation.

Le projet de Jean-Lou n’est rien de moins que de donner un bonus à tous les industriels « qui s’engagent à faire quelque chose un jour peut-être » pour lutter contre le réchauffement climatique. Si on s’engage un peu, on a un petit bonus, et si on s’engage beaucoup, on a un gros bonus!

Et pour financer le tout, Jean-Lou veut à la fois mettre en place un malus « transports en commun au diesel qui pollue » et « récupérer l’argent des sans-papiers expulsés en avion charter polluant ». Un véritable projet de compensation carbone, en quelque sorte.

Quand je pense que certains, des gauchistes pour la plupart, doutent de la capacité de Jean-Lou à sauver le climat! Ce même Jean-Lou qui, lorsqu’il avait pris ses fonctions de numéro 2 du gouvernement national, avait invité TF1 à venir avec lui en Airbus sur la banquise pour rassurer les ours et les phoques. Et depuis, on ne les entend plus, les ours et les phoques!

Mais c’est au digestif que Jean-Lou s’est montré le plus brillant. Devant une petite poire, il m’avoue sa déception face à Europe Ecologie, un « ramassis d’incompétents gauchistes » qui ne comprend rien à l’écologie. L’islamisme écologiste à la Cohn-Bendit le met dans une fureur noire, à tel point qu’il renverse son troisième calva sur sa chemise et fait tomber la bouteille de Gin sur le tapis 16ème siècle du ministère. Et de finir sur une véritable déclaration de foi: « L’écologie, c’est sérieux, bordel! »

Marcel Robert

A propos de Marcel Robert

Fondateur du site Carfree France et auteur des livres "Vélogistique", "Pour en finir avec la société de l’automobile" et "Îles sans voitures".

2 commentaires sur “L’écologie, c’est sérieux, bordel !

  1. OrangeOrange

    Au-cours du récent Forum de Rennes sur le thème du bonheur, Jean-François Kahn attaque durement Cécile Duflot: « … vous nous proposez une idéologie marxiste-léniniste de rechange…/… le «tout classe» devient le «tout écologique» …/… quelque chose qui participe du même excès de globalisation : l’écologie serait le nouvel avenir de l’humanité. …/… ».

  2. Marcel RobertMarcel Robert

    « idéologie marxiste-léniniste de rechange »… Excellent ce JFK! Au fait, il est quoi exactement lui, un centriste qui s’est pris une branlée aux dernières élections? 🙂
    Au passage, même Corinne Lepage a quitté un Modem à l’agonie… pour rejoindre les rangs d’Europe Ecologie!
    Borloo aussi était centriste (un jour, au début, il y a quelques temps…). Comme quoi, j’étais largement en-deçà de la réalité… 😉

Les commentaires sont clos.