Quand l’écologie dit « camion » (pouet pouet)

Grande nouvelle, le développement du râble et l’écologie ont le vent en poupe et progressent prodigieusement avec, après les autoroutes vertes bétonnant, mais avec respect, ces forêts mal entretenues et ne servant pas l’économie et l’emploi de notre beau pays, cette nouvelle et magnifique progression écologique qu’est l’éolienne autoroutière.

Ainsi, même un site écoloboboïste comme Zegreenweb reconnait l’avancée formidable que représente cette nouvelle invention, dans un élan de joie communicative sur le sauvetage par l’économie de notre vieillissante planète!

Mais quel est donc le principe de ces éoliennes ?

Simple, et il fallait y penser ! Vous aurez remarqué, lors de vos ballades dominicales pour respirer l’air pur des bords d’autoroutes que le camion qui vous double en vous envoyant voler le long des barrières de sécurité, en plus du nuage de fumée salvateur et du bruit assourdissant que vous avez perçu juste avant que votre crâne ne soit réduit en bouillie, dégage un souffle puissant ! Il suffisait, donc, de capter cette formidable énergie à l’aide d’éoliennes afin de produire… de l’électricité ! Et voici donc, vous en conviendrez tous, de quoi transformer les autoroutes surchargées de camions en formidable vecteur de progression écologique, non ?

Dans un élan unanime, et pour suivre nos médias, ainsi que ceux qui prônent le développement du râble mais écologique dans une falsification soucis écologique, reconnaissant l’avancée formidable d’une telle invention, il ne nous reste plus qu’à réclamer à corps et à cris le bétonnage « bio » de l’ensemble du territoire afin d’y lâcher plus de camions, à condition que cela se fasse, bien entendu, pour créer une énergie verte !

Mais, mieux, cela peut nous donner quelques idées pour transformer les catastrophes écologiques en bienfait pour l’humanité !

Ainsi, BP, au lieu de tenter de récupérer le pétrole qui s’échappe de son puits, n’aura plus qu’à planter, à la sortie de celui-ci, quelques pales pour produire une énergie totalement verte (enfin noire, verte et noire, donc, ce qui permettrait à cette entreprise de se proclamer écolo-anarchique), et changer la catastrophe en formidable possibilité de bénéfices grâce à un sigle « bio » bienvenu !

De même, il suffirait de quelques canalisations placées savamment au dessus des tourbières russes pour créer, grâce aux incendies qui sévissent, un formidable potentiel économique et revendre de l’eau chaude directement à la sortie du robinet, et le tout estampillé « bio » aussi, bien entendu ! De plus, grâce à la fonte glacière, l’eau pourra être puisée directement sur les anciens glaciers à la dérive au nord de leurs frontières ! Le tout « bio », bien entendu !

Mieux, encore, il suffirait à nos ingénieurs atomiques (enfin, les ingénieurs américains), de placer une centrale éolienne au cul des bombes H pour profiter du souffle dégagé de l’explosion quand ils bombarderont l’Iran pour créer une énergie renouvelable totalement « bio », elle aussi !

Bref, on le voit, cette grande avancée ouvre les portes à un véritable arsenal technologique portant, à bout de bras, le souci écologique !

Non, franchement, l’écologie réfléchie a encore, heureusement, de beaux jours devant elle !

Pardon, faut que je vous laisse, faut encore que j’aille vomir…

Joshuadu34

A propos de Joshuadu34

Rédacteur de Carfree France

7 commentaires sur “Quand l’écologie dit « camion » (pouet pouet)

  1. MOA

    Pathétique, insensé, foutage de gueule puant.
    Le pire c’est que je suis persuadé que de telles idées pourries vont continuer à apparaître au fur et à mesure que la situation se dégradera…. histoire d’essayer de se déculpabiliser et surtout de ne rien changer à notre mode de vie trooop confortable.
    Et je crains que la majorité lobotomisée n’applaudissent en se disant : » c’est bien « on » fait des choses bien pour la planète »…. et la situation continuera à se détériorer… jusqu’à ce que ça change.. parceque n’en doutons pas, ça changera forcément.

  2. CarFree

    Merci pour l’info, c’est tordant de rire au premier degré et à pleurer au second! Quand la pollution devient écolo… De manière générale, c’est assez incroyable le nombre de sites internet « spécialisés » dans le développement durable qui nous vendent ce genre de « solutions » à longueur d’articles… André Gorz avait bien calculé cette récupération de l’écologie par le capitalisme industriel dès les années 70…

  3. Joshuadu34joshuadu34 Auteur

    On avait pas attendu la france, remarquez, pour pousser la logique jusqu’à l’absurde ! Ainsi, vous aviez déjà ce bon max havelaar qui nous balançait de l’or « bio » issu du « développement durable »… si, si, vous avez bien lu… affligeant, je te l’accorde, Carfree, mais quand même, faut avouer que leurs tentatives de récupération et d’étiquetage à de quoi déclencher quelques crises de rire !!

  4. CarFree

    Le problème, c’est que ça nous fait rire ici, mais la plupart des gens prennent cela très au sérieux comme « solutions crédibles » de la technologie pour sauver la planète, le climat, etc. Comme d’habitude, le principal, c’est de ne surtout pas changer le système et les modes de vie qui vont avec…

  5. Pim

    C’est vrai que c’est drôle, mais AutoPlusMotoBidulePourri va s’empresser d’en faire un superbe article vantant encore les mérites des autoroutes vertes empruntées par des voitures vertes et des gens en TShirt vert mais avec une fumée bien noire derrière le pot d’échappement…

  6. Tassin

    Des physiciens amateurs dans la salle auraient pu faire remarquer que ces éoliennes entrainent une surconsommation des véhicules du fait de la plus grande résistance à l’avancement de l’air à proximité de celles-ci.
    Et étant donné que le rendement de conversion aérodynamique en électricité ne peut théoriquement pas dépassé 59% et en pratique plutôt autour de 30% pour 1kWh produit les camions auront consommé au minimum 3kWh (calcul de coin de table) pour les faire tourner.
    C’est beau le progrès!

Les commentaires sont clos.